Hojo Fan City

 

 

 

Data File

Rated G - Prose

 

Auteur: Jenny be Good

Beta-reader(s): Calamity

Status: En cours

Série: City Hunter

 

Total: 1 chapitre

Publiée: 20-05-04

Mise à jour: 20-05-04

 

Commentaires: 7 reviews

» Ecrire une review

 

RomanceDrame

 

Résumé: L'Amour attaque au hasard et ses flèches ont enfin percé le coeur de Ryô... L'amour, la peur, les craintes, la fuite... L'Ange Kaori sera-t-elle prête à tout pour sauver l'homme qu'elle aime? (réponse au défi de VY')

 

Disclaimer: Les personnages de "Un Ange en Colère" sont la propriété exclusive de Tsukasa Hojo.

 

Astuces & Conseils

Que veut dire HFC?

 

C'est le nom du site. HFC = Hojo Fan City.

 

 

   Fanfiction :: Un Ange en Colère

 

Chapitre 1 :: La Révélation

Publiée: 20-05-04 - Mise à jour: 20-05-04

Commentaires: Voilà ma toute première fanfic et j'ai un trac pas croyable ! J'espère que l'histoire et mon style vous plairont... Merci d'avance pour toutes vos remarques, si vous trouvez que mon histoire est nulle ou bien le contraire, si vous pensez que je ne donne pas assez de descriptions... enfin bon, que des trucs qui vont me premettre de m'améliorer pour les prochains chapitres! Un énorme merci à ma beta reader : Calamity !

 


Chapitre: 1


 

‘Kaori… Je t’aime…’  

 

Un homme, accoudé au comptoir d’un bar, fait tourner machinalement le verre de champagne qu’il tient entre ses mains…  

Le brouhaha des conversations sort aussi vite qu’il n’était entré dans ses oreilles… Mais seul un bruit réussit à lui transpercer le cœur… Ses tympans ne laissent passer qu’un seul son…  

Un rire.  

 

Son rire.  

 

Difficilement, il penche légèrement la tête vers la gauche. Il sait que ce qu’il va voir va lui faire mal. Parce que l’amour fait mal.  

Elle s’amuse, elle rit, elle pleure de joie, elle est heureuse…  

Ses yeux à lui s’embrument, l’image devant lui devient floue… L’alcool ? Les larmes ? Peut-être un peu des deux…  

 

Ca faisait maintenant deux semaines qu’une sensation étrange envahissait son cœur à chaque fois qu’il la regardait.  

Il frissonnait.  

 

Pourtant avant, tout était tellement différent. Tout était si facile.  

Il jouait à cache-cache avec son cœur, avec elle. Mais maintenant, ce n’était plus un jeu.  

Ou du moins, il s’en lassait.  

On lui avait craché la vérité en pleine figure. C’était un fait… Il était amoureux pour la première fois de sa vie.  

Et elle lui faisait mal cette vérité. Mal parce qu’il n’en voulait pas de cet amour.  

 

Un nettoyeur amoureux ?  

 

Ridicule…  

 

Surtout quand on sait qu’il est tombé amoureux de sa partenaire qu’il connaît depuis huit ans… Et qu’en huit ans, il ne l’avait jamais vue telle qu’elle était : une femme.  

Une femme dans le monde de l’ombre, dans son monde à lui. Elle y était entrée et n’avait jamais réussi à trouver la porte de sortie. Mais est-ce qu’il en existe une ?  

Un ange tombé dans les ténèbres.  

Et c’était de sa faute à lui.  

C’était une chose qu’il ne se pardonnerait jamais… mais il se sentait incapable de la laisser retourner vers la lumière.  

 

Egoïste.  

 

Il y a deux semaines de cela, sa vie avait changé…C’était un matin comme les autres pourtant qui avait commencé…  

Il avait passé sa nuit à boire et à draguer et était rentré à l’heure où les autres se lèvent…  

Allongé sur son lit dans un état quasi lamentable, il ne l’avait pas entendue entrer.  

D’habitude, il guettait chacun de ses pas dans l’escalier pour lui préparer sa farce habituelle : prendre son oreiller dans les mains et l’embrasser langoureusement en criant le premier prénom féminin qui lui traversait l’esprit…  

Mais ce matin, rien ne s’était passé comme d’habitude.  

Il n’avait pas senti sa main s’égarer dans sa chevelure, il n’avait pas vu son regard se poser sur son corps…  

Elle était là depuis cinq bonnes minutes et n’avait toujours pas parlé. Elle n’avait rien dit, ne lui avait balancé aucune massue pour le réveiller.  

Lorsqu’elle était entrée dans sa chambre, elle s’était figée quelques instants sur le seuil… Elle faisait presque tout le temps ça quand elle le voyait dormir ainsi… un vrai bébé…  

Puis elle s’était approchée lentement vers son lit et s’était assise. Hésitante, elle n’osait pas le toucher. Un sourire s’afficha sur ses lèvres. Il en serait toujours ainsi, elle ne devrait l’aimer qu’en silence. L’amour n’était pas fait pour lui, pour eux. Il ne lui avait jamais montré qu’il l’aimait, il n’avait rien fait pour qu’ils soient enfin plus que ce qu’ils étaient.  

 

‘Ca ne sera jamais « nous »…’  

 

La larme qui se mit à couler le long de sa joue lui brûlait la peau. Elle ne voulait pas pleurer pour quelque chose d’impossible, pour cet homme devant elle qu’elle n’aurait jamais, pour cet homme qui savait si bien la faire souffrir.  

 

‘Elle pleure’  

 

Le réveil était inattendu… pas de massue, pas de cris mais juste ce corps si fragile assis à côté de lui en train de vider toutes les larmes de son corps…  

Il cligna lentement des paupières, laissant ainsi ses yeux s’habituer à la lumière vive du jour.  

 

- Kaori… dit-il dans un murmure.  

 

La jeune femme tourna la tête et commença à se lever. Qu’il la voit pleurer ainsi était bien la dernière chose qu’elle voulait. Mais elle fut stoppée dans son élan.  

Une main la retenait par le bras et l’invita à se rasseoir.  

 

- Viens…  

 

Il l’attira à lui, elle se laissa tomber sur son torse.  

 

- Chuuuuut…  

 

Ses sanglots diminuaient, son cœur reprenait un rythme normal mais la douleur au fond d’elle ne faisait qu’augmenter.  

Ca faisait tellement mal de le toucher, de toucher son rêve et de le voir constamment filer entre ses doigts.  

Elle s’endormit, tendrement bercée par les bras de l’homme qu’elle aimait plus que tout au monde…  

 

Deux semaines qu’il ne faisait que penser à cette scène.  

Pourquoi avait-elle pleuré ?  

Pourquoi ne lui avait-il tout simplement pas demandé ?  

 

La peur.  

 

Et puis, elle ne lui en avait pas reparlé non plus, si elle avait voulu qu’il le sache, elle lui aurait sûrement dit… Il n’avait pas à la forcer.  

Maintenant, elle semblait avoir oublier.  

Elle riait aux éclats, il retrouvait la Kaori d’avant si radieuse, si pleine de vie…  

 

Mais lui ne se retrouvait plus.  

 

‘Ce contact…’  

 

Son corps contre le sien. Certes, il n’avait pas touché à une femme depuis bien longtemps mais tout de même… ressentir quelque chose de si fort…  

Son cœur s’était emballé, ses bras l’avaient serrée du plus qu’ils pouvaient.  

Et tout avait changé.  

Kaori n’était plus Kaori. Kaori était devenue la femme dont il était tombé amoureux.  

 

‘Je ne peux pas être amoureux...Je ne peux pas…’  

 

Il s’était enfermé dans une sorte de mutisme, faisant de son mieux pour ne rien laisser percevoir de l’état dans lequel il était.  

Kaori avait vu son trouble mais n’osa pas lui demander la raison…  

Et pourtant, Dieu sait à quel point elle s’inquiétait pour lui… Jamais elle ne l’avait vu aussi sombre. Jamais il n’avait été aussi froid avec elle.  

 

‘Kaori… Je t’aime…Non… Je ne peux pas lui dire ça comme ça… C’est trop direct, trop abrupt… Pour elle comme pour moi...’  

 

Jamais il n’avait eu l’occasion d’exprimer ses sentiments, de dire ce qu’il avait sur le cœur. Mais c’était la première fois qu’il était amoureux et cet homme plein d’expérience en matière de femmes se sentait démuni face à l’Amour avec un grand A…  

 

‘Ton rire… Arrête de rire… J’en ai mal au cœur…Je n’en peux plus, je ne peux plus rester ici… Je vais exploser…’  

 

Il se leva de son tabouret et se dirigea lentement vers la grande table où tous ses amis étaient en train de rire…  

 

- Je m’en vais… Je ne me sens pas bien…  

 

Son regard croisa celui de Kaori et il put y lire toute l’inquiétude qu’elle ressentait à cause de ses paroles…  

 

 


Chapitre: 1


 

 

 

 

 

   Angelus City © 2001/2005

 

Angelus City || City Hunter || City Hunter Media City || Cat's Eye || Family Compo || Komorebi no moto de