Hojo Fan City

 

 

 

Data File

Rated G - Prose

 

Auteur: bulma

Status: Complète

Série: City Hunter

 

Total: 9 chapitres

Publiée: 01-06-08

Mise à jour: 20-09-08

 

Commentaires: 60 reviews

» Ecrire une review

 

General

 

Résumé: Une ombre plane sur le couple Umibozu et Miki...

 

Disclaimer: Les personnages de "Cet amour d'Hayato Ijuin!!!" sont la propriété exclusive de Tsukasa Hojo.

 

Astuces & Conseils

Comment compter le nombre de mots dans mon chapitre?

 

On peut le faire dans Microsoft Word. Allez dans Outils > Statistiques Les statistiques de votre texte apparaissent.

 

 

   Fanfiction :: Cet amour d'Hayato Ijuin!!!

 

Chapitre 1 :: Le géant

Publiée: 01-06-08 - Mise à jour: 01-06-08

Commentaires: Coucou! Et oui! Encore une nouvelle fic! Je suis trés prolifique en ce moment!!!!!Cette fois je vais me concentré sur le couple Miki et Umi!J'éspére que vous aimerez!^^Bonne lecture!

 


Chapitre: 1 2 3 4 5 6 7 8 9


 

L'homme au crane chauve sourit de toutes ses dents, sa moustache bien en place, ses lunettes étincelante. Devant lui, une lycéenne et son amie tremblèrent de peur. Elle regarda sa collègue puis dit avec difficulté:  

 

-Deux chocolats chaud s'il-vous plait...  

 

Umibozu opina du chef, son noeud papillon lui serrent son énorme gorge.  

 

-Voudrez vous un petit carré de chocolat avec?  

 

Les deux jeune filles marmonnèrent quelque chose qu'il prit pour un oui. Il se détourna alors pour préparer la commande. La lycéenne qui avait eut le « courage » de commander se tourna vers sa copine.  

 

-Tu me crois maintenant?souffla-t-elle.  

 

L'autre acquiesça.  

 

-Oui...Je ne savais pas que les géants existaient...Il est effrayant...Je veux rentrer...  

 

-A moi aussi il me fait peur...avoua l'autre alors que Falcon préparait les commandes avec soin. Il ressemble à un maniaque...Regarde avec le quel soin il prépare le chocolat...  

 

Les deux filles scrutèrent le barman verser le lait dans les tasses et essuyer de rebord brûlant avec son pouce.  

 

-Il ne sent même pas le douleur!pesta l'une d'elle, paniquée. Si ça se trouve, il va nous découper en morceau et nous manger!Je veux rentrer!!!  

 

Umibozu déposa les tasses devant les lycéennes puis posa deux carré de chocolat.  

 

-Voila, dit-il avec entrain.  

 

Les deux filles levèrent les yeux vers Falcon et virent un reflet inquiétant sur les verres de ses lunettes de soleil. Il leur sourit et elles poussèrent des cris apeurés. Il haussa un sourcil alors qu'elles bondissaient hors de leurs chaises pour s'enfuir à toutes jambes. Elles bousculèrent Miki qui entrait dans le Cat's eye, des paquets plein les bras.  

 

-Bah...Qu'est-ce qu'elles ont?  

 

Umibozu parut surpris, une goutte au-dessus du crane.  

 

-Je leur aient donné leur chocolats et elles se sont enfuies...  

 

-Bizarre, concéda Miki en posant les paquets sur le comptoir.  

 

Elle se pencha ensuite en avant pour déposer un baiser sur la joue de Falcon qui devint rouge comme une tomate.  

 

-Dis...Je me disais qu'on aurait put aller au cinéma un de ces jours...Qu'en penses tu?lâcha Miki.  

 

Umibozu grimaça.  

 

-Au cinéma?  

 

-Oui...J'ai vu l'affiche d'un film d'amour...J'aimerais aller le voir...  

 

-Un film d'amour?répéta Falcon pas très inspiré.  

 

-D'accord!lança soudain une voix masculine venant de nulle-part.  

 

Miki sursauta et Falcon haussa les sourcils. Ils virent alors, Ryo Saeba qui se contorsionnait dans les poutres du plafond, la tête dans le vide, faisant le cochon pendu. Il fit un clin d'oeil à la barmaid, son index droit en l'air.  

 

-Je suis tout à disposition pour te serrer contre mon corps viril et te faire des mamours...  

 

Umibozu serra les poings. Depuis quand ce crétin était ici? Et comment avait-il fait pour ne pas se rendre compte de sa présence!  

 

-Qu'est-ce que tu fiches ici?!lâcha-t-il.  

 

Ryo ferma les yeux, l'air bête.  

 

-Je suis en planque...  

 

Miki posa ses mains sur ses hanches.  

 

-En planque?  

 

-Oui..Je suis sur un affaire dès plus délicate...  

 

Il plissa les yeux. D'où il était, il pouvait voir le décolleté de Miki...Quelle magnifique vu pour le pervers numéro 1 de Japon! Il poussa un rire gras puis se concentra de nouveau.  

 

-Miki baisses toi un peu en avant...dit-il en plissant encore plus les yeux.  

 

La jeune femme fronça les sourcils alors que le nettoyeur commençait à deviner la couleur de son soutien-gorge.  

 

-Hum...Rose à dentelle fine...  

 

Falcon parut intrigué, et Miki haussa un sourcil.  

 

-Quoi?  

 

Puis soudain, elle poussa des yeux ronds en réalisant qu'il parlait de ses sous-vêtements. Elle poussa un cris strident avant de lui balancer un coup de caisse enregistreuse en pleine tête.  

 

-Une affaire délicate hein?!cracha-t-elle prêt à le massacrer.  

 

Ryo tomba lourdement au sol s'écrasant comme une gros tas sur le comptoir. Il secoua la tête tous en se frottant la joue avec un bout de tissu rose.  

 

-Méchante Miki!pesta-t-il.  

 

Elle croisa les bras sur son maillot blanc.  

 

-Tu l'a bien mérité espèce de...  

 

Elle s'arrêta dans sa phrase et baissa les yeux vers sa poitrine. Elle se sentait plus libre...  

 

-Mais...  

 

Elle entendit Ryo rire d'un air pervers, la bave aux lèvres et relevant la tête, elle réalisa qu'il se caressait le visage avec son soutif!  

 

-Quoi?lança-t-elle.  

 

Comment il avait put lui retirer son soutif sans la toucher?!  

 

-Sale pervers!cria-t-elle avant de lui arracher le sous-vêtement des mains. Mon soutien-gorge!  

 

Ryo sourit de toutes ses dents en bondissant en l'air.  

 

-Tu m'avais caché qu'elle portait de la lingerie fine Umi-chou!!!!  

 

Falcon devint rouge pivoine, de la fumé sortant de son crane. Miki récupéra son soutif, honteuse. Ryo s'assit en tailleur sur le comptoir, content de lui.  

 

-Ahahahaha!!!s'exclama-t-il.  

 

C'est alors que la cloche du café retentit. Ryo, Flacon et Miki plissèrent les yeux et tournèrent leurs visage vers l'intrus qui pénétraient dans le Cat's eye, son aura destructeur se répandant dans la pièce.  

 

-Que...lacha Ryo préet à riposter.  

 

Il poussa des yeux ronds en voyant courir vers lui sa partenaire, Kaori Makimura, massue au vent, le cheveux en bataille et le visage haineux.  

 

-RRRRRRRYYYYYYYYYOOOOOOOOO!!!!!!!!Je vais te tuer!!!!!  

 

Il poussa un cri d'effroi et Miki posa ses mains sur ses joues.  

 

-Mon café!!!Non!!!  

 

Kaori abaissa sa massue sur la tête de Ryo d'un coup violant, explosant le comptoir sur le champ. Le nettoyeur se retrouva coincé sous un amas de vaisselle et de bois. Kaori serra les dents et hurla:  

 

-Ennemi des femmes! Tarré congénitale!!!Rends moi les articles de lingerie que tu as volé chez Eriko!!!!!!!  

 

Ryo tenta de dire quelque chose mais il ne put que cracher quelques dents. Kaori se baissa, ouvrit la veste de son partenaire et tira. Elle en sortit une vingtaines de culottes et soutien-gorge attachés les uns aux autres.  

 

-C'est pour ma collection...bredouilla Ryo avec mal.  

 

-Ta collection hein...répéta Kaori avant de serrer une massue meurtrière dans ses mains. Tu va en voir de ma collection de massue!!!!  

 

Et elle lui asséna un autre coup sur la tête. Ensuite, elle souffla et se tourna vers Miki et Umibozu. La barmaid était livide et Falcon secouait la tête, l'air contrit.  

 

-Je t'attend tout à l'heure pour réparer ça, dit-il à l'attention de Ryo.  

 

Celui-ci se redressa vivement.  

 

-Comment ça! C'est l'autre cinglé qu'a tout cassé!  

 

-Qui est l'autre cinglé?!cracha Kaori prêt à lui sauter dessus pour lui régler son compte.  

 

-Personne...marmonna Ryo, une goutte de sueur roulant sur sa tempe.  

 

Falcon soupira.  

 

-Tu va réparer car c'est ta perversité qui a détruit le café de Miki...Encore une fois!  

 

Ryo grogna, l'air bougon.  

 

-Évidement c'est toujours ma faute...  

 

Il soupira puis haussa un sourcil. Il venait de voir une ombre dans la rue en travers de la baie vitrée. Une séduisant jeune femme de type occidentale...Qui regardait en direction du Cat's eye. Ni une ni deux, le nettoyeur bondit sur ses pieds et accourut vers la sortie.  

 

-Mademoiselle! Mademoiselle!appela-t-il en arrivant dans la rue.  

 

Mais il n'y avait plus personne.  

 


Chapitre: 1 2 3 4 5 6 7 8 9


 

 

 

 

 

   Angelus City © 2001/2005

 

Angelus City || City Hunter || City Hunter Media City || Cat's Eye || Family Compo || Komorebi no moto de