Hojo Fan City

 

 

 

Data File

Rated G - Prose

 

Auteur: Shan In XYZ

Beta-reader(s): Chibiusa

Status: En cours

Série: Angel Heart

 

Total: 11 chapitres

Publiée: 03-06-06

Mise à jour: 14-03-10

 

Commentaires: 35 reviews

» Ecrire une review

 

DrameAction

 

Résumé: Et si ce n'était pas Kaori qui était morte dans l'accident mais Ryô...

 

Disclaimer: Les personnages de "Angel Heart" sont la propriété exclusive de Tsukasa Hojo.

 

Astuces & Conseils

J'ai oublié mon mot de passe

 

Il suffit de m'écrire en me donnant votre pseudo. Veillez à utiliser l'adresse email que vous avez fourni lors de votre inscription.

 

 

   Fanfiction :: Les anges de Kaori

 

Chapitre 6 :: Chapitre 6

Publiée: 14-10-06 - Mise à jour: 14-10-06

Commentaires: Salut tout le monde ;) Avis aux amateurs de cette fic alternative, voilà enfin le chapitre suivant, chapitre qui finit de poser les jalons pour débuter véritablement ma version d'Angel Heart ! J'espère que ça vous plaira, en tout cas n'hésitez pas à me laissez votre avis et sur ce, je vous souhaite une bonne lecture ;) A bientôt !

 


Chapitre: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11


 

Kaori venait d’arriver à la porte qui menait sur le toit de l’immeuble, elle était un peu essoufflée et prit le temps de reprendre sa respiration. Elle était en train de se dire, ces gamins la tueraient quand elle se décida à pousser la porte d’accès et ce qu’elle découvrit la laissa sans voix.  

 

La jeune fille avait enjambé le parapet et disait qu’elle voulait mourir. Le jeune homme tentait de l’approcher doucement mais elle le suppliait de la laisser tranquille, qu’elle voulait en finir, qu’elle ne voulait plus vivre.  

 

- Ne fais pas ça, numéro 27 !  

- Laisse moi, Xin Hong, ton fantôme m’a hanté toute ma vie, c’est la preuve que je dois mourir puisque je t’ai désormais face à moi pour me demander des comptes !  

- Xin Hong !  

- Oui, c’est bien ton nom, toi tu te souvenais du tien, ils ne voulaient pas qu’on se souvienne mais toi… Tu m’avais confié ton secret car on était amis. Et après je…et moi je t’ai tué ! cria-t-elle en larme.  

- Mais je suis vivant, je ne suis pas un fantôme et si j’ai vécu jusqu’ici ce n’est que pour te retrouver, toi, ma seule amie et tu voudrais me quitter ! Jamais je ne te laisserais faire.  

- Mais c’est impossible, je t’ai tué, j’en suis sûre.  

- Non, ils t’ont menti et moi je te cherche depuis des années.  

- Je ne te crois pas, tu n’es qu’un rêve, un cauchemar, un fantôme de mon passé et je veux tout oublier, fit-elle avant de s’élancer dans le vide.  

 

Kaori cria d’effroi devant cette scène, elle ferma les yeux quelques instants et les rouvrit pour constater que le gamin tenait fermement son amie par le bras  

- Lâche-moi, Xin Hong, cria-t-elle en pleurant.  

- Oh non, jeune fille, tu vas remonter sur le toit et illico presto, c’est moi qui te le dis. Ce gamin tient trop à toi pour que je te laisse faire une bêtise pareille.  

- Mais… Qui… ? fit la jeune fille troublée.  

- T’inquiète pas pour ça, viens avec moi et tout se passera bien, désormais, toi et ton ami, vous pouvez oublier le passé, une nouvelle vie s’ouvre à vous et j’ai même quelqu’un qui pourra vous servir de guide dans ce nouveau monde.  

 

La jeune fille se laissa remonter par son ami mais elle était étonnée de la force qu’il dégageait. Une fois sur le toit, ce dernier se tourna vers Kaori et il lui dit : « Mon cœur, je te les confie, ces deux gamins n’ont jamais connu ce qu’était l’amour et je suis sûr que tu feras un excellent prof ! » et il finit sa phrase avec un clin d’œil avant de tomber dans les pommes.  

 

- Ryô ! Décidemment, tu me les fera toutes, fit Kaori avec une moue souriante.  

- Ryô ? Qui est Ryô ? demanda la jeune fille.  

- C’est la personne qui t’a sauvé la vie, répondit Kaori en souriant et en s’approchant d’elle pour la prendre dans ses bras.  

- Donc ce garçon n’est pas Xin Hong, fit-elle d’une voix triste.  

- Si, c’est bien lui, mais il a une particularité que tu ne connaissais par avant.  

- Je ne comprends pas ?  

- Eh bien, si j’ai bien compris ce qu’on m’a expliqué, ton ami a failli mourir et on lui a fait une greffe du cœur. Par contre, ce qui s’est passé c’est que le donneur était l’homme que j’aimais, Ryô. Et va savoir pourquoi, il arrive à communiquer à travers le corps de ton ami.  

- Vous voulez dire qu’ils cohabitent dans le même corps ?  

- Non, Xin Hong, c’est bien comme ça que tu l’appelles ?  

- Oui, c’est son nom…  

- Il a tous ses moyens, mais il arrive qu’il ait de la visite, enfin si on peut appeler ça comme ça.  

- C’est bizarre, non ?  

- Plus bizarre que deux jeunes ados qui sont de vraies machines à tuer ?  

- Non, en effet, fit la jeune fille en souriant faiblement.  

- Punaise, c’est la première fois que tu souris, intervint Xin Hong.  

- Ah, tu te réveilles enfin, on commençait à se poser des questions, fit Kaori d’un ton malicieux.  

- Me dites pas qu’IL a recommencé ?  

- Si, mais il a sauvé ton amie, donc c’était pour la bonne cause, conclut Kaori.  

- Ouais, si on veut, mais moi je me retrouve avec ce type qui intervient quand ça lui chante, ça m’énerve, fit-il d’un ton boudeur avant de changer d’expression quand son amie se jeta dans ses bras pour le serrer contre elle.  

- Tu es vivant, fit-elle tout simplement dans un sourire avant de s’endormir d’épuisement.  

- J’ai comme l’impression que tu vas être de corvée pour la porter jusqu’à la maison, fit Kaori en se relevant et en lui tendant la main.  

- Vous oubliez le danger qui rôde dans les rues ?  

- T’inquiète pas, gamin, la situation est sous contrôle, fit soudain une grosse voix derrière eux.  

- Umibozu ! Comment tu nous as retrouvé ? fit Kaori étonné.  

- On m’a un petit peu aidé, fit-il en laissant entrer un homme sur le toit.  

 

Xin-Hong failli lâcher son précieux fardeau en découvrant le visage du nouvel arrivant. Falcon s’approcha de lui et lui prit la jeune fille des bras pour la mettre dans ceux de Lee Da Ren. La jeune fille se blottit un peu plus profondément et sourit.  

 

- On dirait qu’elle a sentit qu’elle est dans les bras de son papa, fit Falcon d’une voix bourrue  

- Son… Papa… ! répéta Xin Hong en passant du blanc au vert.  

- Son papa ! répéta aussi Kaori.  

- Oui, Mademoiselle Makimura et je vous remercie d’avoir pris soin d’elle.  

- Oh, ce n’est rien et puis ce n’est pas moi qui ait fait le plus gros du travail.  

- Oui, c’est encore l’autre qui a pointé son nez, fit Xin Hong. Je vous jure, si on m’avait donné le choix, j’aurais préféré mourir que d’avoir ce type qui prend ma place quand ça le pique.  

- De quoi parle-t-il ?  

- Il parle de Ryô, intervint Falcon.  

- Oui et il ferait mieux de se taire, fit Kaori d’un ton sec. Un petit menteur dans ton genre ne mérite même pas ce cœur.  

- Comment ça un menteur ?  

- Ce n’est pas toi qui m’avait dit que tu n’avais pas de nom ? Xin Hong !  

- Mais je m’en souvenais pas, c’est numéro 27 qui me l’a rappelé, je vous rappelle que je sors d’un long coma, j’ai quand même le droit d’avoir zappé des trucs au passage, non ?  

- Numéro 27 ? Et si tu me disais plutôt son vrai nom à elle aussi.  

- Je ne le connais pas, fit tristement Xin Hong, elle ne l’a jamais su et ça l’attristait beaucoup quand nous étions enfants.  

- Elle s’appelle Xiang Ying, intervint Lee Da Ren. Ma fille unique et je me rends compte que je n’ai rien à lui offrir à part mon monde et ça je ne le veux pas. Mademoiselle Makimura, accepteriez-vous de vous occuper de ces deux enfants, car hélas malgré leur vie jusqu’ici, ils ne sont que des enfants, et les aider à avoir une vie normale.  

- Pour City Hunter, ce devrait être une mission réalisable, lâcha un Xin Hong qui regardait Lee Da Ren avec un drôle de regard. Disons, que ce serait un service rendu à un vieil ami.  

- Ryô ! Bon sang, c’était lui n’est ce pas ? fit Lee Da Ren avec une drôle d’expression.  

- Et ça y est il a remis ça, fit un Xing Hong découragé.  

- Eh bien, je crois que vous avez votre réponse, dit simplement Kaori.  

- Alors, je peux vous les confier ?  

- Bien sûr, mais une vie normale, ici ! Quoique si on se place du côté des gens qui vivent dans le coin, on peut effectivement dire qu’ils vivront dans un environnement « normal ».  

- Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai comme l’impression que la nouvelle génération de City Hunter va attaquer sa carrière, fit Falcon.  

- Peut-être, mais ce sera leur choix et je vais les surveiller fit Kaori en souriant. Et puis City Hunter, c’était Ryô et moi, s’ils veulent suivrent nos pas, je leur trouverai un autre nom de code.  

- Moi, je vous offre un tableau à messages flambant neuf, vous êtes d’accord ?  

- Pourquoi pas, mais quelque chose de soft, pas trop tapageur, je n’ai pas besoin de beaucoup.  

- Mais pourtant vous allez être l’ange gardien de ces enfants, je voudrais faire tellement plus.  

- Laissez tomber et en parlant d’ange gardien, je crois que j’ai trouvé l’inspiration. Il y aura des anges gardiens qui veilleront désormais sur la ville. City Angels, qu’en pensez-vous ? Vous trouvez ça comment ?  

 

 

 


Chapitre: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11


 

 

 

 

 

   Angelus City © 2001/2005

 

Angelus City || City Hunter || City Hunter Media City || Cat's Eye || Family Compo || Komorebi no moto de