Hojo Fan City

 

 

 

Data File

Rated G - Prose

 

Auteur: Tenshi no kokoro

Status: En cours

Série: Angel Heart

 

Total: 11 chapitres

Publiée: 18-02-04

Mise à jour: 27-11-06

 

Commentaires: 22 reviews

» Ecrire une review

 

GeneralDrame

 

Résumé: Suite à un attentat à la bombe, Ryô se retrouve dans le coma. Dans son sommeil, il retrouve Kaori et continue la vie qu'il menait avant qu'elle ne disparaisse. La question est de déterminer si Ryô voudra se réveiller dans un monde sans Kaori ou s'il voudra rester dans son coma. Il prendra sa décision en toute connaissance de cause.

 

Disclaimer: Les personnages de "Juste une nuit de plus dans tes bras" sont la propriété exclusive de Tsukasa Hojo.

 

Astuces & Conseils

Comment faire pour poster un jeu intéractif?

 

Il suffit de se connecter. Puis, dans la section Games, - créer un nouveau jeu - ajouter/modifier les pages du jeu: les nouvelles ...

Pour en lire plus ...

 

 

   Fanfiction :: Juste une nuit de plus dans tes bras

 

Chapitre 7 :: Cruelle réalité

Publiée: 17-10-04 - Mise à jour: 07-01-09

Commentaires: Nouveau chapitre un peu plus long (enfin pas trop, gomen ^_^°). J'espère qu'il vous plaira. Le chapitre 8 est déjà en préparation...

 


Chapitre: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11


 

Shan In se réveilla en sursaut, le front moite. Encore ce rêve, cet horrible moment. Elle le revivait sans cesse, dès qu’elle sombrait dans le sommeil. C’est pour cela qu’elle s’efforçait de rester éveillée. Ce cauchemar la hantait indéfiniment. Elle regarda la pendule : 5h35. Ses yeux se tournèrent vers Ryô. L’impression de sérénité qui émanait de lui la rassura un peu mais la laissa songeuse. Que pouvait-il bien se passer dans les songes de Ryô pour qu’il ait l’air aussi apaisé ?  

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~  

 

_ C’était délicieux !!!  

Kaori regarda Ryô, ébahie. Il était tellement rare qu’il lui fasse des compliments sur sa cuisine. Et puis en y repensant, il était étrange depuis ce matin. Lui qui d’ordinaire était si peu démonstratif… Qu’est-ce qu’il avait à la regarder comme ça ? Et la façon dont il l’avait enlacée tout à l’heure… En y repensant, Kaori se sentit de nouveau rougir. Elle se mit à bredouiller.  

_ Euh, bon… Je vais me préparer pour sortir. Je vais au panneau à messages pour voir s’il y a des demandes…  

_ Je peux t’accompagner ?  

_ Hein ? Tu es sûr ? D’habitude tu rechignes toujours pour venir. Tu dis que c’est mon boulot…  

_ Je sais mais ce matin je n’ai rien de spécial à faire.  

_ D’accord, fais comme tu veux…  

Et elle se précipita dans sa chambre.  

Ryô sourit. C’était définitivement Kaori, sa Kaori, avec son attendrissante timidité, sa candeur. Le bonheur d’être avec elle, de la voir et de la toucher était la seule chose dont il avait besoin. Il en était encore plus conscient après avoir cru l’avoir perdue à tout jamais. Pourquoi avait-il eu cette impression d’ailleurs ? Il se le demandait encore.  

_ Je suis prête !!  

Ses yeux se posèrent de nouveau sur elle. Elle semblait s’être recoiffée et avait maquillé ses lèvres d’un rose discret. Elle était resplendissante. Il lui emboîta le pas alors qu’elle sortait de leur appartement, se laissant enivrer par son parfum…  

 

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~  

 

 

Au Cat’s eye, Saeko broyait du noir, immobile devant une tasse de café froid depuis longtemps. Sa gorge était tellement serrée qu’elle ne pouvait rien avaler. Shadow était introuvable. Il s’était volatilisé, visiblement persuadé de s’être débarrassé de Ryô, oubliant même Michiko, sa cible première. L’inspectrice se sentait misérable. Elle qui s’était promise de le retrouver et de lui faire payer, elle ne pouvait rien faire d’autre qu’attendre. En être réduite à ça lui était insupportable. Pourtant, la police n’était pas la seule à rechercher activement Shadow. Falcon avait mis ses informateurs sur le coup, et Shin Hon avait averti le vieux Chin, lequel avait immédiatement communiqué la nouvelle à Lee. Les membres de la mafia Chinoise présents à Tokyo n’étaient certainement pas en reste. Un immense filet était tendu et pourtant Shadow, aussi insaisissable que l’air, semblait passer aisément à travers ses mailles.  

 

 

« Toc toc toc »  

Lorsque le coup sur la porte résonna, le professeur, les yeux collés à son écran d’ordinateur, sursauta.  

_ Entrez, lança-t-il en faisant pivoter sa chaise.  

Oh, Lee san !  

_ Bonjour professeur, j’espère que je ne vous dérange pas.  

_ Non non, pas du tout. Au contraire, je suis heureux de vous voir.  

Les deux hommes se serrèrent la main puis Lee regarda en direction de la porte qui donnait sur la pièce attenante. Lorsqu’il aperçut Shan In, ses sourcils se froncèrent.  

_ Je suppose que vous savez tout ce qui s’est passé.  

_ Oui, je suis venu dès que j’ai pu. Comment va Saeba ?  

_ Son état est stable. A vrai dire, celle qui m’inquiète le plus dans l’immédiat, c’est Shan In. Elle n’a pratiquement pas quitté son chevet. Elle dort à peine et ne veut rien manger. Tout le monde a essayé de la raisonner mais en vain. Vous devriez essayer, peut-être que vous, elle vous écoutera… Mais en tout cas, il faut qu’elle se ressaisisse sinon elle va tomber malade.  

Lee ne pouvait que constater avec affliction la véracité des dires du professeur. La jeune fille avait le visage émacié, son teint était pâle, presque blafard. Il entra.  

_ Ashan.  

Shan In leva la tête et posa sur lui des yeux fatigués et rougis par le manque de sommeil et les larmes.  

_ Lee san ! Qu’est ce que vous faites-là ?  

_ Quand j’ai appris pour Ryô, je suis venu aussi vite que j’ai pu. Comment va-t-il ?  

_ Le professeur lui a enlevé son masque à oxygène tout à l’heure. C’est plutôt bon signe non ? répondit elle en se forçant à sourire. Mais le son de sa voix la trahissait. Il était évident qu’elle était abattue et désemparée.  

_ Et toi comment vas-tu ? Tu n’as pas l’air bien, tu devrais peut-être aller te reposer un peu.  

_ Pas question ! répondit elle en secouant violemment la tête.  

La réponse avait été brutale. Lee ne s’en offusqua pas. Shan In baissa la tête.  

_ Excusez-moi Lee san. Ce n’est pas votre faute. Je…  

Elle sentit les larmes lui monter aux yeux.  

Lee lui caressa les cheveux et elle se mit à sangloter au creux de son épaule.  

 

 

 


Chapitre: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11


 

 

 

 

 

   Angelus City © 2001/2005

 

Angelus City || City Hunter || City Hunter Media City || Cat's Eye || Family Compo || Komorebi no moto de