Hojo Fan City

 

 

 

Data File

Rated G - Prose

 

Auteur: Carine

Status: En cours

Série: Cat's Eye

 

Total: 10 chapitres

Publiée: 25-01-06

Mise à jour: 12-04-09

 

Commentaires: 8 reviews

» Ecrire une review

 

General

 

Résumé: Cette fic propose une suite à l'animé, entre juillet 85 et juillet 86, avec l'arrivée des personnages du manga, pour finalement former la brigade spéciale à la fin de l'histoire. La saison 3 sera suivie, je l'espère d'une saison 4 et peut-être d'une saison 5.

 

Disclaimer: Les personnages de "Saison 3: la brigade spéciale" sont la propriété exclusive de Tsukasa Hojo.

 

Astuces & Conseils

Le lien prévu pour les demandes d'accès NC-17 envoie un email avec la mauvaise adresse.

 

Normal. Vous n'avez pas dû configurer Outlook. Il utilise l'adresse email par défaut. Dans ce cas, envoyez-moi un email avec la bonne adresse et en titre "NC17-ID:" + votre ID. Et respectez-le reste des ...

Pour en lire plus ...

 

 

   Fanfiction :: Saison 3: la brigade spéciale

 

Chapitre 1 :: Une histoire de lessive

Publiée: 25-01-06 - Mise à jour: 30-03-09

Commentaires: Premier chapitre égale situation initiale et premier problème. En écrivant ce chapitre, je suis rentrée dans un délire sur une histoire de lessive (d'où le titre). J'espère que ça vous amusera autant que moi!
Note: -san est utilisé après le nom ou le prénom de son interlocuteur pour marquer un certain respect. (version 1.2)

 


Chapitre: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10


 

« …La dépression qui est passée hier sur le pays s’est éloignée et laisse place au soleil pour toute la journée. Les températures sont conformes à un mois de juillet. C’est Barcelone qui accueillera les JO en 92… » Clic.  

Hitomi (éteignant la radio) : - Bien, je vais pouvoir étendre mon linge dehors.  

Rui : Ai, dépêche-toi, tu vas encore être en retard à l’école !  

Ai : Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !  

Ai descendit les escaliers comme une flèche, attrapa une tartine et fonça à l’école.  

Hitomi : Bonne journée !  

Elle se leva et se dirigea vers la buanderie.  

 

Hitomi : Quand est-ce que les toiles dont tu m’as parlé hier doivent arriver ?  

Rui : Elles doivent quitter Athènes dans 10 jours, mais rien n’a été confirmé. Elles seront exposées au musée Fujita dans une quinzaine de jours.  

Hitomi : Ca nous laisse du temps pour explorer ce musée.  

Rui : J’irai y faire quelques repérages tout à l’heure.  

Hitomi : Tu pourras attendre que j’ai étendu mon linge, s’il te plait ?  

Rui : …… Mais qu’est ce que tu as bien pu laver pour être si pressée que ça sèche ?  

Hitomi : Ma robe de soirée rouge. Je veux la mettre ce soir.  

Rui : Ce soir ? Tu sors ?  

Hitomi : Toshio m’invite au restaurant.  

Rui : Quelque chose à fêter ?  

Hitomi : Ben en fait, il a eu une prime, alors…  

Rui : Ah, je comprends, il a reçu une prime, donc il a enfin les moyens de t’inviter au restaurant, tu m’en diras tant !  

Hitomi (tirant la langue) : C’est malin, tiens.  

Elle partit sous les rires de sa sœur pour faire sa lessive.  

 

Rui rangea la table du petit déjeuner, toujours en riant. Ca l’aura mise de bonne humeur ! Après avoir nettoyé la table, elle s’installa derrière le comptoir pour faire la vaisselle, puis la ranger. Enfin, elle ouvrit le café. Elle aperçut alors une silhouette familière.  

Rui : Nagaishi-san, que nous vaut l’honneur ?  

Nagaishi : Une mauvaise nouvelle, Rui-sama.  

Rui : Entrez, nous parlerons plus tranquillement.  

 

Ils entrèrent dans le café. Rui re-verrouilla la porte.  

Rui : Hitomi, Nagaishi-san est là !  

Hitomi (descendant) : Oh, bonjour Nagaishi-san ! Vous allez bien ?  

Nagaishi : Bonjour, Hitomi-sama. … (il prend un air grave) … Nous avons un problème.  

Hitomi : Que se passe-t-il ?  

Nagaishi : Les toiles que l’on attendait ne viendrons pas au Japon.  

Hitomi : Les toiles qui sont à Athènes ?  

Rui : Mais pourquoi ?  

Nagaishi : Le gouvernement grec refuse de prêter se toiles de peur que Cat’s Eye n’en vole. Autrement dit, tant que Cat’s Eye est en liberté, ces toiles resterons hors du Japon.  

Hitomi : C’est pas vrai !!!  

 

Ils discutèrent un bon moment sur leur problème, mais ils ne voyaient qu’une solution.  

Rui : Si je comprends bien, on est obligées d’aller les chercher sur place.  

Hitomi : Mouais, je ne vois pas d’autre solution.  

Rui : Ai est en vacances dans quinze jours, on pourra partir avec elle.  

Hitomi : Je pense que ça lui fera plaisir. Tu te souviens qu’elle voulait retourner en Europe après notre voyage à Paris l’année dernière ?  

Rui : Elle va sauter de joie !  

Nagaishi : Je vais commencer à m’occuper des formalités pour ce voyage.  

Rui : Merci beaucoup, Nagaishi-san. Au revoir.  

 

Nagaishi salua les deux jeunes femmes et partit. L’instant d’après, Hitomi partit en courant vers l’arrière du café.  

Rui : Où vas-tu,  

Hitomi : Etendre mon linge, la lessive est finie !!!  

 

Rui se remit à rire en mettant l’enseigne lumineuse en marche, quand le premier client arriva.  

 

Toshio : Eh bien, tu m’as l’air de bonne humeur aujourd’hui !  

Rui : Salut, Toshio-san !  

Toshio : Qu’est-ce qui te fait rire comme ça ?  

Rui : Oh, une histoire de lessive, tu peux pas comprendre.  

Toshio : Ouais, ça, j’comprends rien. Mais, dis moi, c’est à c’t’heure-ci que t’ouvres ? Il est midi !  

Rui : Oh, déjà ! Tu sais avec cette histoire de lessive…  

Toshio : Oh, ça va, ça va !  

Rui : Mais ne reste pas dehors, tu viens déjeuner, c’est ça ?  

Toshio (entrant) : J’ai une faim de loup.  

Rui : La maison te propose sa spécialité de sushi !  

Toshio : Parfait. Hitomi est là ?  

Rui (se remettant à rire) : Oui, elle étend son linge.  

Toshio : C’est la fameuse lessive ?  

Hitomi : Oh, Toshi, tu es là !  

Toshio : Salut, Hitomi. Dis, ce soir, ça te va si je passe te prendre vers 20h ?  

Hitomi : Ca devrait aller, ma robe sera sèche. (Voyant Rui rire) Eh, ho, ça va maintenant. Arrête te de foutre de moi.  

Rui (toujours en riant) : Je monte, j’ai la compta qui m’attend.  

 

Toshio finit tranquillement de déjeuner, et retourna au boulot, Hitomi s’occupa des autres clients. Le café ne désemplissait pas, et elle n’arrêtait pas. Elle fut soulagée de voir sa sœur rentrer du lycée.  

 

Ai : Salut, me revoilà !  

Hitomi : Chouette, on va fermer.  

Ai : Ben pourquoi ?  

Rui (descendant) : Parce qu’on a à parler boulot.  

Ai : Chouette ! C’est quand ? C’est où ? C’est quoi ?  

Rui : Ce sont les toiles qui sont à Athènes.  

Ai : Hein ???!!!  

 

Rui et Hitomi expliquèrent la situation à leur sœur.  

Ai : Mais c’est génial ! J’ai trouvé le sujet de mon exposé !!!  

Hitomi : Ton exposé ?  

Ai : Oui, le prof de géo nous a donné un exposé à faire pour la rentrée. Le sujet est libre, mais ça doit porter sur l’Europe. Je vais donc pouvoir bosser sur la Grèce avec sa mythologie et son actualité. On aura bien le temps de faire un peu de tourisme !  

Rui : Si c’est pour tes études, on prendra le temps.  

Ai : Super ! On part quand ?  

Rui : Pas avant que tu soit en vacances.  

Ai : Quoi ! Mais c’est pas avant 15 jours !!!  

Rui : Ca nous laisse juste le temps de préparer le voyage.  

Hitomi : Surtout si on doit faire du tourisme ! Bon, je monte.  

Ai : Mais qu’est-ce que tu vas faire là-haut à cette heure-ci ?  

Hitomi (montant) : Je vais repasser ma robe !  

 

 


Chapitre: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10


 

 

 

 

 

   Angelus City © 2001/2005

 

Angelus City || City Hunter || City Hunter Media City || Cat's Eye || Family Compo || Komorebi no moto de