Hojo Fan City

 

 

 

Data File

Rated G - Prose

 

Auteur: Noa

Status: En cours

Série: Cat's Eye

 

Total: 14 chapitres

Publiée: 17-10-03

Mise à jour: 09-08-04

 

Commentaires: 6 reviews

» Ecrire une review

 

General

 

Disclaimer: Les personnages de "Une troisième chance" sont la propriété exclusive de Tsukasa Hojo.

 

Astuces & Conseils

Comment faire pour poster un jeu intéractif?

 

Il suffit de se connecter. Puis, dans la section Games, - créer un nouveau jeu - ajouter/modifier les pages du jeu: les nouvelles pages sont créer automatiquement si elles sont r ...

Pour en lire plus ...

 

 

   Fanfiction :: Une troisième chance

 

Chapitre 12 :: Chapitre XII

Publiée: 07-04-04 - Mise à jour: 07-04-04

 


Chapitre: 1 2 3 4 5 6 7 7 9 10 11 12 13 14


 

C’est l’heure de la récréation et tous les élèves prennent l’aire pour s’évader un peu des cours. Ai et Nova étaient allongées sur l’herbe et regardaient le ciel tout en discutant.  

 

Ai : Vivement les vacances.  

Nova : Tu l’as dis. Les cours commencent à me taper sur le système, surtout ceux de Madame Muto. Je la soupçonne même de ne pas m’aimer.  

Ai : Tu n’es pas un peu parano là ?  

Nova : Non, je t’assure la dernière fois elle m’a fait sortir de la classe pour une petite broutille.  

Ai : Il faut dire que la petite broutille en question concernait une pauvre tarentule en caoutchouc…  

Nova : Ba, elle n’a vraiment pas le sens de l’humour.  

Ai : Hum…  

Nova : Tu penses à quoi ?  

Ai : Quoi ?  

Nova : Tu penses à quoi ?  

Ai : A Bernard.  

Nova : Ha …lui.  

Ai : Je l’ai jugé trop vite.  

Nova : Pourquoi dis-tu cela ?  

Ai : Quand je l’ai emmené à la plage, il m’adit quelque chose qui m’a touché.  

Nova : Ha ? Et quoi ?  

Ai : Il m’a dit que j’étais quelqu’un de bien.  

Nova : Et c’est ça qui t’a touché ?  

Ai : Oui…on ne me l’avait jamais dit.  

Nova : Hum…Je ne vois pas pourquoi tu es étonné de ce qu’il a dit.  

Ai : Mais pourquoi ?  

Nova : Non rien, je croyais juste que c’était évident pour toi.  

Ai : Tu sais, ces temps ci je ne sais plus vraiment où j’en suis. Enfin disons que j’ai besoin qu’on me le dise. Je veux me sentir comme les autres de mon âge.  

Nova : Hum je vois, cela explique bien des choses.  

Ai : Tu veux dire quoi par-là ?  

Nova : Ba, le fait que tu sois dans une classe normale et que tu veux passer ton bac au même enseigne que tout le monde.  

Ai : Je crains de ne pas comprendre.  

Nova : Ai, tu as un QI supérieur à 150, normalement tu aurais dû avoir ton bac il y a bien longtemps.  

Ai : A quoi ça sert d’avoir son bac à 14 ans ? Qu’est ce que j’aurai fais ensuite ?  

Nova : Ba il y a la fac.  

Ai : La fac ! Tu imagine une gamine de 14 ans à la fac ?  

Nova : Hé ! Te fâche pas.  

Ai : J’ai besoin de m’identifier aux filles de mon âge. Tu comprends ?  

Nova : Je te comprends que trop, mais j’ai accepté d’être différente. De toute façon je n’ai pas le choix, je suis et resterai une Celtra toute ma vie. Tu veux que je te dise une chose ? Tu es une fille formidable, tu es jolie, tu as du cœur, tu essai toujours d’aider les autres. Et je rajouterai que Kano n’es qu’un imbécile.  

Ai : Quoi ?!  

Nova : Parfaitement, c’est un imbécile, car en te quittant, il a foiré sa chance d’être avec une fille comme toi.  

 

Ai était trop ému par ces paroles pour dire quoi que ce soit. Elle put se ressaisir après quelques secondes.  

 

Ai : Merci.  

Nova : Tu n’as pas à me remercier car ce n’est que la vérité. Et puis c’est la devoir d’une meilleure amie de dire ces choses là.  

 

Ai sourit.  

 

Ai : Oui tu as raison.  

Nova : Comme toujours. Allé ! Remontons en classe avant que ça sonne.  

Ai : Ok  

 

Pendant ce temps là, Isamu était au café pour prendre sa pause. Il discutait avec Hitomi. Un homme entra. De taille moyenne, typé occidentale, les cheveux court de couleur brun claire, des yeux vert au même couleur que ses deux noyaux sur chacune de ses mains. Il s’assit au côté de Isamu. Celui-ci remarqua que c’était un Celtra.  

 

Isamu : Tek ma Tek mon ami.  

L’homme : Tek ma Tek Escaflowne.  

 

Ils se serrèrent l’avant bras mutuellement.  

 

Isamu : Tu sais mon nom mais je ne connais pas le tien.  

L’homme : Mon nom est Elrik Kalam . Je viens tout droit des terres d’Arcan.  

Hitomi : Mais enfin, pourquoi on t’appel Escaflowne ?  

Elrik : Si je puis me permettre, Escaflowne est le nom donné au Celtra porteur des 6 noyaux.  

Rui : Vous voulez dire qu’il n’y a qu’un seul Celtra à 6 noyaux.  

 

Elrik n’avait pas encore remarqué Rui, lorsqu’il la vit, il resta pendant quelques seconde sans rien dire tout en la regardant.  

 

Rui : Qui à t’il ?  

Elrik : Vos yeux, ils sont magnifiques.  

Rui : Merci.  

Elrik : Pardonnez-moi mais je suis surpris de voir une japonaise aux yeux bleus d’autant plus que vous êtes humaine.  

Isamu : Oui c’est vrai que ça surprend la 1ère fois.  

Rui : Hum…  

Elrik : Oh je ne voulais pas vous mettre mal à l’aise.  

Rui : Ne vous inquiétez pas, j’ai l’habitude.  

Elrik : Alors je suis rassuré.  

Isamu : Alors comme ça vous venez d’Arcan ?  

Elrik : Oui.  

Isamu : Que vaux l’honneur de votre visite ?  

Elrik : Hum, je suis écrivain.  

Rui : Ha oui ? Quel genre de livre écrivez-vous ?  

Elrik : Des livres sur la philosophie.  

Rui : La philosophie !  

Isamu : Humm…  

Hitomi : Laissons-les, tu as vu comment ils s’entendent bien ?  

Isamu : Hum je vois, dans la famille vous avez un faible pour les Celtras.  

Hitomi : Hé oui. En tout cas celui-la est plus souriant que toi.  

Isamu : Quoi ? Ça veut dire quoi ça ?  

Hitomi : Te fâche pas.  

Isamu : Tous les Celtras ne sont pas pareilles et puis c’est un 2 noyaux.  

Hitomi : C’est quoi la différence ?  

Isamu : Il est juste moins fort.  

Hitomi : Au fait pourrais-tu enfin m’expliquer pourquoi on t’appel Escaflowne.  

Isamu : ça serait une longue histoire..  

Hitomi : J’ai tout mon temps.  

Isamu : Mais Hitomi !  

Hitomi : Il n’y a pas de mais.  

Isamu : Bon, j’abdique mais il va falloir me croire. On n'a pas la même politique sur Fantasia que sur Gaïa.  

Hitomi : Bien.  

Isamu : Ok. Fantasia est une identité propre comme Gaïa. Sauf que Fantasia est comme l’indique son nom fantaisie. Pour la protéger, elle a décidé de donnée vie à un Celtra à 6 noyaux. Etant donné que le nombre maximum de noyau pour un Celtra est de 5. A l’âge de 14 ans, mon instinct m’a emmené dans une caverne, après quelques minutes, je me suis retrouvé dans une salle où dormait un magnifique sabre. Sa lame était brisée en 3 morceaux. On m’avait souvent raconté des histoires concernant de vieilles épées qui dormaient attendant leur maître pour ce réveiller.  

Hitomi : Et comment faisaient-ils ?  

Isamu : Le sang est la clé de leur réveille, car le possesseur de l’épée, peut être le descendant de son créateur. Et c’est ce que j’ai fais, je me suis entaillé la main gauche pour lui offrire mon sang.  

 

Il montra sa main gauche, l’entaille y était toujours.  

 

Hitomi : La main gauche……la main du cœur.  

Isamu : C’est exact. Le sang a coulé sur la lame brisée et celle-ci c’est entièrement reconstituée. Ce sabre se nomme Escaflowne, elle et moi nous faisons 1. Et puis quelques jours après ma découverte, j’ai voulu aider un enfant…  

 

FLASH-BACK
 

 

Isamu se dirigea vers un petit garçon qui était apparemment tombé et qui c’était fait mal.  

 

Isamu : Hé petit, ça va aller ?  

 

Mais l’enfant ne répondit pas.  

 

Isamu : Tu as perdu ta langue ?  

 

Mais soudain l’enfant le regarda droit dans les yeux. Et celui-ci tomba inerte. Il se réveilla dans une salle d’un vieux temple complètement nu. Il se leva et remarqua qu’on lui avait fait un tatouage sur le torse, les bras et le dos.  

 

Isamu : Mais qu’est ce que…..  

 

Soudain une vielle Chaman apparu, Isamu essaya de se cacher tant bien que mal.  

 

La Chamane : Est-tu prêt à entendre ton destin Dragon ?  

Isamu : Oui.  

La Chamane : Elle t’a choisi pour la protéger.  

Isamu : Qui donc l’ancienne ?  

La Chamane : Fantasia, elle t’a offert ce 6ème noyau lors de ta naissance en échange de sa protection.  

Isamu : Je connais mal nos traditions, explique-toi mieux.  

La Chamane : Depuis des générations, Fantasia choisi un Celtra pour la défendre contre touts entités qui lui voudront du mal. Le Celtra choisi se reconnaît par son 6ème noyau qui lui donne une force inimaginable. Tu es cet élu jeune dragon.  

Isamu : Le sabre ?  

La Chamane : Son nom est Escaflowne tout comme toi, tu ne fais qu’un avec. En lui donnant de ton sang tu lui as rendu la vie. Prend soin d’elle et elle prendra soin de toi. Mais attention, tu dois te méfier de Black Escaflowne qui dort en toi.  

Isamu : Qui est Black Escaflowne ?  

La Chamane : Toi quand tu laisses tes démons prendre le dessus.  

Isamu : Mais comment pourrai-je la protéger tout seul ? Et puis comment saurai-je qu’elle est en danger.  

 

La Chamane commença à disparaître dans le noir.  

 

La Chamane : Tu le sauras par toi-même….  

 

FIN DU FLASH-BACK
 

 

Hitomi impressionnée : Houahou, quelle aventure.  

Isamu : C’est la routine à Fantasia.  

Hitomi : Mais ton tatouage je ne l’ai jamais vu.  

Isamu : Je ne me promène pas souvent torse nu dans les rues.  

Hitomi : ça va de soi.  

Elrik : Vous savez mon ami, si toutes les histoires qu’on raconte sur vous sont vraies, vous pourrez écrire des tomes et des tomes.  

Isamu : Fort heureusement…  

Hitomi : Toutes ses histoires sont fausses ?  

Isamu : Je ne suis pas écrivain.  

 

Il regarda sa montre.  

 

Isamu : Bon il faut que je reprenne le service.  

 

Quelques jours passèrent, Elrik venait maintenant régulièrement au café. Un soir après le service, Isamu alla comme à son habitude au café Cat’s Eye. Ce soir là il n’y avait que Rui. Il entra et s’assoit.  

 

Rui : Comment était ta journée ?  

Isamu : Comme les autres jours.  

Rui : Tu sais ce que veut dire le mot « communiquer » ?  

Isamu : Hum…  

Rui : Qu’est ce que tu as ? Depuis quelques jours tu es très pensif. Enfin plus que d’habitude.  

Isamu : Je réfléchis.  

Rui : Et pourrai-je savoir à quoi ?  

Isamu : J’essais de comprendre pourquoi ton père ne voulait pas que je l’aide à régler ses problèmes.  

Rui intrigué : Que veux-tu dire ?  

Isamu : Ton père me connaît bien, il sait très bien que j’aurai résolu son problème en 2 ou 3 coups de sabre.  

Rui : Je n’aime pas trop t’entendre dire ce genre de chose.  

Isamu : Ha moins que …  

Rui : Que ?  

Isamu : Ton père me connaît bien, il sait très bien que par respect je n’aurai jamais touché à un membre de sa famille.  

Rui : C’est une réflexion pertinente mais le hic c’est que nous n’avons pas de famille du côté de notre père.  

Isamu : Je vois, ça aurai été logique pourtant…  

Rui : Alors c’est comme ça que tu règles tes problèmes sur la Finale Fantasy ?  

Isamu : Que veux-tu dire ?  

Rui : Tuer.  

Isamu : Hum….je me doutais bien que tu n’allais pas comprendre. Le fonctionnement est différent sur Fantasia, elle n’est pas civilisée, robotisée comme Gaïa. Ici les gens ne font que travailler à l’aide de diverse technologie, lorsqu’on se promène dans les rues, les seuls animaux que l’on peut entendre sont les chevaux des moteurs de vos voitures. Il existe même des robots en forme de chat et de chien pour amuser vos enfants. Des lois dont la plupart ne veulent rien dire, des guerres dont la raison n’existe pas. L’argent gouverne tout dans ce monde. Mais chez moi, tout y est différent, là bas les enfants, les femmes et les hommes cultivent, construisent ou se battent pour vivre. Il existe de grands empires comme Arcan où les dirigeants pensent avant tout au bien du peuple. Ho oui je l’avoue, il y a beaucoup de guerres et de personnes qui meurent. Ça ne serait pas ainsi s’il n’y avait pas des barbares dont leur seule préoccupation est le pouvoir et la cruauté. Sur Fantasia nos guerres ne sont pas des guerres justes, car il en n’existe pas, mais nos raisons le sont parce que nous voulons protéger ceux que nous aimons. Mais malgré tout cela, l’humanité, l’amour, la fraternité des peuples existe et existera toujours et devient plus fort chaque jour. Et sa beauté, j’ai vu des paysages tellement magnifiques. Toutes ses merveilles que j’ai contemplées. Chez nous, une personne qui compromet tout cela, nous faisons tout notre possible pour l’arrêter car Fantasia est avant tout peuplé par des hommes et des femmes d’honneur et chacun serait prêt à sacrifier sa vie pour préserver ce monde. Ton père à fait de grands sacrifices, de ton côté comme du mien, pour éviter quelque chose de plus grave encore. Et c’est à cela que je veux croire pour accepter la mort de mes parents.  

Rui : Oui, tu as raison, les habitants de la Finale Fantasy doivent être des personnes passionnantes.  

Isamu : Bien entendu, nous ne sommes pas tous des guerriers, il y a des gens comme Elrik.  

Rui souriante : Oui, c’est vrai. Comme dit ce vieux dicton « il faut de tout pour faire un monde » Mais tu sais Isamu, il y a des personnes bien sur la Terre.  

Isamu : Oui je sais et 3 d’entres elles tiennent un café.  

 

Rui sourit  

 

Rui : Tu as changé Isamu.  

Isamu : Hum ha bon ? En bien ou en mal ?  

Rui : En bien et je suis sur que ma petite sœur y est pour quelque chose.  

Isamu : Laquelle ?  

 

Rui et Isamu se mirent à rire lorsque Ai et Nova arrivent.  

 

Isamu : Petite sœur. Et lui donna un baiser sur le front.  

Ai : Et moi ?  

 

Isamu souria.  

 

Rui : Ma petite sœur. Et la serra dans ses bras.  

Ai : Je crois qu’on ne m’a pas très bien comprise. Mais c’est pas grave.  

Isamu : Bon…t’es prête ?  

Nova : Oui, on peut y aller.  

Isamu : ok, go.  

Nova : A demain Ai…au revoir Rui.  

Isamu : Heu ouais.  

Rui : Salut.  

 

Quelques jours après, Isamu et Nova étaient assit prêt d’une fontaine dans un parc.  

 

Isamu : Quelle belle journée !  

Nova : Oui, tu sais, tu n’es pas obligé de rester.  

Isamu : Tu plaisante ? On ne sait pas beaucoup vu ces temps ci et puis tu es ma petite sœur, chaque temps passé ensemble est précieux.  

Nova : Oui, tu as raison, on a dix ans à rattraper et ce n’est pas rien.  

 

Isamu ne répondit que par un sourire. Il regarda autour de lui et vit Rui en compagnie d’Elrik.  

 

Isamu : Hum ?!  

 

Elrik : C’est une très jolie ville.  

Rui : Oui, c’est vrai. Et le plus remarquable c’est que je la découvre tous les jours.  

 

Elrik écoutait la jeune femme tout en la regardant. Rui remarqua ceci. Ils étaient maintenant face à face.  

 

Rui : Qui y a t’il ?  

Elrik : J’ai contemplé beaucoup de merveille sur fantasia mais vous êtes de loin la plus merveilleuse Rui.  

 

Rui fut ému pat ces paroles. Il se rapprocha d’elle.  

 

Elrik : Je ne vous cacherai pas que vous me plaisez beaucoup Rui.  

Rui: Ce sentiment est partagé Elrik.  

Elrik : Mais ?  

Rui : J’ai mes sœurs et je dois m’occuper d’elles et surtout de la plus jeune.  

Elrik souriant : L’un n’empêche pas l’autre.  

 

Il se rapprocha encore plus de Rui  

 

Elrik : Je ne vous demande pas d’abandonner votre famille Rui, juste de nous consacrer un peu de temps.  

 

Rui répondit par un joli sourire. Elrik était maintenant à 10 cm d’elle. Il passa sa main droit sur sa joue, il approcha ses lèvres de celles de Rui. Il fermèrent tous deux les yeux lorsque leurs lèvres se rencontrèrent.  

 

Isamu et Nova étaient bouche baie.  

 

Isamu : J’y crois pas. Il se mit à rire.  

Nova : C’est pas drôle, je suis dègue.  

Isamu tout en riant : Tu ne croyais tout de même pas avoir une chance avec elle.  

 

 

Voilà j’y ai mis du temps pour l’écrire, enfin pour le recopier car ce chapitre était prêt depuis Noël au moins lol. Comme vous pouvez le remarquer ça bouge pas beaucoup dans ce chapitre, on y apprend des choses sur quelque personnage mais ces tout.  

 

 


Chapitre: 1 2 3 4 5 6 7 7 9 10 11 12 13 14


 

 

 

 

 

   Angelus City © 2001/2005

 

Angelus City || City Hunter || City Hunter Media City || Cat's Eye || Family Compo || Komorebi no moto de