Hojo Fan City

 

 

 

Data File

Rated R - Prose

 

Author: CityHunterAddict

Status: Completed

Series: City Hunter

 

Total: 15 chapters

Published: 02-01-14

Last update: 17-01-14

 

Comments: 11 reviews

» Write a review

 

RomanceAction

 

Summary: Kaori en a marre d'attendre un Ryô toujours fuyant. Un matin elle rencontre un homme qui va devenir son premier client "solo". Chose frappante, il ressemble beaucoup à son partenaire. La voilà entraînée dans une mission qui va tout bouleverser.

 

Disclaimer: Les personnages de "Renaissance" sont la propriété exclusive de Tsukasa Hojo.

 

Tricks & Tips

I sent an email, but I still can't get in the NC-17 section.

 

You have to send me an email using the link I put in the account management section. Also, the validation is done manually, so it takes time. If after a week, there's still no change, please check you gave me all the r ...

Read more ...

 

 

   Fanfiction :: Renaissance

 

Chapter 1 :: Chap 1 : Remise en questions

Published: 02-01-14 - Last update: 02-01-14

Comments: Voilà une toute nouvelle histoire, j'espère que cela vous plaira. Et si Kaori n'était plus sûre de vouloir attendre Ryô ?

 


Chapter: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15


 

Quelques semaines s'étaient écoulées depuis la mort du général Kreutz. Lors de cette mésaventure, Ryô s'était plus ou moins déclaré. Rien n’avait changé pour autant. Il courait toujours les filles, voire peut-être plus que d’habitude. Comble du « bonheur » pour Kaori, il ne se préoccupait pas du tout d'elle. Il agissait comme si rien n'avait été dévoilé. Les non-dits et la fuite perpétuelle du nettoyeur avaient le don de la mettre hors d’elle.  

 

 

Elle ne comprenait pas le comportement de son partenaire. Pourquoi lui avait-il laissé croire qu'il avait des sentiments si c’était pour que rien n’évolue entre eux ? Elle ne cessait de réfléchir aux derniers événements passés. Elle ne parvenait pas à penser à autre chose.  

 

 

Pourtant avec ses amis, et surtout devant Ryô, elle feignait l'indifférence. Elle essayait de se créer une « Kaori » forte et enjouée. Elle tentait de rester cette femme « folle de la massue », agressive et masculine. La nettoyeuse ne voulait rien montrer de son conflit intérieur.  

 

 

Cependant, une certaine langueur la suivait dans ses moindres gestes. Cette sensation de lourdeur était accentuée par la tristesse qu'elle ressentait. La jeune femme avait l'impression d'avoir le cœur dans un étau. Kaori ne cessait de s'interroger : Devait-elle prendre les devants ? Devait-elle avouer ses sentiments ? Avait-elle imaginé les paroles de son partenaire ? Etait-ce à lui de parler en premier ?  

 

 

La nettoyeuse ne savait pas comment agir face à cette situation. En voyant l'attitude de son acolyte à son égard, elle était déstabilisée. Elle doutait de plus en plus d'elle et finissait presque par se convaincre que Ryô n'avait aucun sentiment pour elle. La jeune femme se sentait vide et confuse.  

 

 

Allongée sur son lit, elle tendit le bras pour attraper la photo de son frère. C'était dans ce genre de moment qu'il lui manquait le plus. Kaori rêvait parfois d'une famille. Hide était mort, sa sœur vivait aux USA… C'était Ryô sa famille !  

 

 

Légèrement en colère contre cette constatation, la nettoyeuse s'assit. Pourquoi avait-il fallu qu'elle aime cet homme-là ? Le seul et unique représentant de la gente masculine qui ne s'intéressait pas elle… Ce sentiment de ne pas savoir faire le bon choix renforçait son impression de solitude. Bien-sûr, Miki était sa meilleure amie et sa confidente mais c'était différent.  

 

 

Kaori aurait aimé avoir une famille sur qui elle aurait pu compter, trouver une oreille attentive, se blottir dans des bras réconfortants, et être entourée de personnes aimantes et bienveillantes.  

 

 

La jeune femme serra le cadre si fort qu'un léger filet de sang coula de sa main. Lorsqu'elle regardait cette photo, elle se demandait souvent ce que son frère avait bien pu dire à Ryô, juste avant de mourir.  

 

 

Protecteur comme il était, il avait sans doute demandé à son partenaire de veiller sur elle, enfin d'une certaine façon. En mode « Ryô ». Ce pouvait-il que cela fut la raison de son comportement envers elle ? Peut-être qu'il la voyait toujours comme la jeune fille innocente qu'elle était à ses 20 ans ? Ses yeux s'écarquillèrent en une fraction de seconde, la pire des idées lui vint à l'esprit : la considérait-il comme une sœur ?  

 

 

Son rythme cardiaque s'accéléra. La nettoyeuse n'avait encore jamais songé à cette idée. Elle comprit pourquoi. Cela ne lui plaisait pas du tout qu'il puisse la voir telle une sœur. Son ventre se nouait de frustration et d'angoisse. Elle se leva d'un bond, énervée contre ses pensées.  

 

 

Elle se surprit à crier d'une voix forte et grave : « Ca suffit Kao ! Tu essayes encore de lui trouver des excuses ! Tu mériterais des baffes. Reprends- toi, fais un effort. Tu es là à te faire du mal pour rien. Il n'y a pas que lui dans ta vie ! Tu dois lui montrer que tu n'as pas besoin de lui pour vivre ».  

 

 

La jeune femme se donna un petit coup sur la tête. Elle remarqua la coupure à sa main. Elle mit un mouchoir sur la plaie. La nettoyeuse n'était pas fière de ses réactions. Elle passait son temps à s'interroger, à se torturer l'esprit, alors que son collègue vivait sa vie dans la débauche et la liberté.  

 

 

En ce moment, Ryô cuvait avec Mick. Les deux compères avaient encore passé une soirée bien arrosée et frivole. Ils avaient fait un tel bruit en rentrant qu'elle avait été réveillée en sursaut. Cela faisait un moment qu'elle n'attendait plus le retour du jeune homme. Kaori était lasse de s'inquiéter pour lui, nuit après nuit.  

 

 

Surtout que cela faisait quelques jours qu'elle dormait mal. La jeune femme profitait du calme de l'appartement pour tenter de se reposer. Fatiguée de prendre soin de la maison et de son coéquipier, la miss réfléchissait. Elle faisait tout, et lui, rien. La jeune femme se rendit compte qu'elle saturait. La nettoyeuse avait besoin de souffler un peu et de s'éloigner de son partenaire.  

 

 

Tout en soignant sa main, elle se demandait si elle n'allait pas prendre quelques jours de vacances. Mais elle ne voulait pas partir seule. Miki était jeune mariée, donc elle ne pouvait pas lui demander de quitter Umi, même pour quelques jours. Si Kazue ne voulait pas trouver Mick dans les bras d'une autre femme, elle ne devait pas s'absenter.  

 

 

Kaori pensa se tourner vers sa sœur, mais elle savait qu'elle avait un emploi du temps digne d'un ministre, de plus, elle ne voulait pas s'imposer. Elle souffla de dépit, c'était encore une impasse ! Son estomac criant famine, elle sortit de sa rêverie. Il était temps d'affronter cette nouvelle journée.  

 

 

La nettoyeuse ouvrit les rideaux, il faisait beau, le ciel était d'un bleu sans nuage. Ce soleil éblouissant lui donna du courage, un sourire s'afficha sur ses lèvres. La jeune femme prit ses vêtements et se rendit à la salle de bain.  

 

 

Horrifiée par le spectacle qui se dressait sous ses yeux, les affaires des deux mufles traînant dans tout l’appartement, Kaori sentit la colère monter et une massue gigantesque apparut dans sa main droite. Elle en avait marre d'être considérée comme la femme de ménage !  

 

 

La jeune femme allait enfoncer la porte de la chambre de Ryô quand elle y entendit du bruit. Elle n'essaya pas de savoir ce que c'était,abandonnant son idée, elle préféra aller se doucher.  

 

 

Kaori fit couler de l’eau très chaude sur son corps, cela l’apaisa. Retapée et prête pour cette journée, elle prépara le petit déjeuner. Malgré les souffrances infligées par son partenaire et les exubérances de Mick, elle mit la table pour trois et prépara le café. Comme à chaque fois que le beau blond passait la nuit-là, la nettoyeuse appela Kazue pour la rassurer et lui confirmer la présence de l'américain.  

 

 

Elle était désolée pour son amie, elle était une femme extraordinaire qui consacrait sa vie aux autres. Non seulement elle avait le cœur sur la main, mais en plus, elle était très belle. Elle avait tout pour plaire. Mais vivre avec Mick n'avait rien de compte de fées.  

 

 

Une fois encore, elle avait entendu la tristesse de l’infirmière dans sa voix. Après cet appel déprimant, elle s'assit, remuant son café, elle pensait. Kaori se retrouvait un peu en Kazue, sauf qu’elle ne partageait pas le lit de Ryô.  

 

 

Parti comme c’était parti, cela ne se produirait sans doute jamais. Déjà presque 7 ans que la jeune femme attendait. Ils faisaient un pas pour mieux reculer ensuite.  

Si seulement elle n’était pas tombée amoureuse de Ryô. Finalement elle ne valait pas mieux que toutes leurs clientes. Elle aussi était tombée dans les griffes de l’Etalon de Shinjuku.  

 

 

Il fallait que ça change, elle n’allait pas attendre encore 7 ans ! Elle était jeune, c’était maintenant qu’il fallait en profiter. Mais la nettoyeuse savait qu’elle ne ferait rien, sa grande timidité était un handicap. Elle se trouvait bête et idiote. Kaori regarda sa montre, il était plus que temps d’aller voir s’il y avait du travail. Ne voulant pas de confrontation ce matin, elle laissa les deux mokkori-men dormir et fila.  

 

 

 

 


Chapter: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15


 

 

 

 

 

   Angelus City © 2001/2005

 

Angelus City || City Hunter || City Hunter Media City || Cat's Eye || Family Compo || Komorebi no moto de