Hojo Fan City

 

 

 

Data File

Rated R - Prose

 

Author: CityHunterAddict

Status: Completed

Series: City Hunter

 

Total: 18 chapters

Published: 07-02-14

Last update: 28-02-14

 

Comments: 19 reviews

» Write a review

 

ActionRomance

 

Summary: Juste une chose à dire : ne jamais se fier à rien !

 

Disclaimer: Les personnages de "Doubles Jeux" sont la propriété exclusive de Tsukasa Hojo.

 

Tricks & Tips

How can I become a Beta Reader?

 

Just log in and change your Beta reader's profile, by agreeing to become one. Fill in the form to give some pieces of informations, like your strengthes (eg: grammar, spelling,...) or weaknesses (eg: continuity,...). Indicate if you accept all kinds of fics or refuse some, like NC-17 fics. You can also put what languages you are confortable with (eg: French, English, ...)

 

 

   Fanfiction :: Doubles Jeux

 

Chapter 1 :: Chap 1 : Petits plaisirs

Published: 07-02-14 - Last update: 07-02-14

Comments: Voilà une nouvelle aventure, j'espère qu'elle vous plaira. De gros bisous à ma beta qui sait toujours trouver les mots pour me soutenir.

 


Chapter: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18


 

Chap 1 : Petits plaisirs  

 

Malgré cette belle journée de printemps, Kaori était inquiète, son partenaire était parti exceptionnellement tôt, retrouver son ami blond pour fêter la réussite de leur dernière affaire. Pour une fois, Ryô avait consenti à aider Mick dans une enquête puisque cela faisait de longues et ennuyeuses semaines qu'ils n'avaient pas travaillé.  

 

Grâce à la déduction de Mick et au flair du nettoyeur japonais, la mission s'était déroulée vite et sans soucis. Cela était bien tombé, vu l'état désastreux de leur compte. Evidemment, Ryô avait sauté sur l'occasion pour trouver un prétexte à faire la fête toute la journée.  

 

La rouquine avait pourtant l'habitude de le voir partir s'amuser et s'enivrer mais à chaque fois,c'était plus fort qu'elle, elle ne parvenait pas à rester tranquille. Comme bien souvent lorsqu'elle s'angoissait, la jeune femme avait fait le ménage de tout l'appartement à fond. Fatiguée par tant d'efforts, elle s'accordait une pause sur le balcon en sirotant un café au soleil quant le téléphone sonna.  

 

Aussitôt elle se précipita sur l'appareil, Kaori était si pressée qu'elle glissa et se retrouva les fesses par terre. Alors, se frottant le postérieur, elle se dirigea vers le combiné à quatre pattes. C'était Kazue qui la prévenait que les deux hommes étaient déjà rentrés car déjà bien enivrés et que par conséquent, ils allaient rester là le reste de la soirée et même de la nuit. La jeune infirmière s'occuperait d'eux.  

 

Elle aussi avait l'habitude de ce genre de situation, en acceptant de vivre avec Mick, elle était entrée dans une vie particulière. L'infirmière n'appréciait pas beaucoup de savoir que son compagnon était un dragueur et un fêtard invétéré mais étonnamment, elle ne pouvait pas se passer de lui.  

 

Kazue savait que tout comme Ryô, Mick avait une « apparence» d'homme dur, macho et insensible. Mais au fond de lui, c'était un homme attentionné, charmeur et charmant. Elle ne comprenait pas vraiment pourquoi il se comportait ainsi, pourtant, elle le laissait faire.  

 

Kaori, rassurée de savoir son équipier en sécurité, décida de profiter de sa « solitude » pour penser un peu à elle. L'après-midi n'étant pas terminée, elle fila chez le coiffeur, c'était si rare qu'elle ait le temps et les moyens ! La nettoyeuse aimait tout particulièrement le moment où la coiffeuse lui massait doucement la tête. Durant ces quelques minutes, la rouquine oubliait tout et se contentait de vivre pleinement ce petit moment de bonheur pur.  

 

Grisée par le bien-être provoqué par ce massage, elle se laissa tenter par la proposition de la coiffeuse qui lui conseillait de changer un peu de style. Pour la première fois depuis longtemps, la jeune femme accepta de se regarder en tant que femme et non comme la partenaire d'un nettoyeur.  

 

La rouquine ne fit aucune folie mais elle demanda une coupe plus courte et plus moderne, et elle fit assombrir légèrement sa chevelure de feu. Ces simples petits changements lui firent beaucoup de bien, elle sortit du salon la tête haute et plutôt fière. Se sentir un peu plus féminine qu'à l'accoutumée lui plaisait à tel point qu'elle décida de faire un peu de shopping dans la boutique d'Eriko.  

 

Une fois au magasin, Kaori fut accueillie comme une princesse par son amie. Depuis le temps qu'elle s'évertuait à lui donner des leçons de style, elle était ravie de voir qu'elle commençait à l'écouter. Certes, ce n'était pas grand chose mais c'était un très bon début. Tout comme le fait qu'elle vienne la trouver pour acheter une nouvelle tenue, Eriko était aux anges.  

 

La styliste adorait habiller Kaori, elle avait un corps de rêve et tout, absolument tout lui allait à merveille. Heureuse et surexcitée, Eriko lui fit essayer un très grand nombre de tenues, toutes plus magnifiques les unes que les autres.  

 

Exténuée par tous ces essayages, la miss réussit enfin à quitter la boutique avec les bras chargés de paquets. Elle n'était pas vraiment sûre de porter tous ces vêtements mais elle n'avait pas pu calmer son amie. La jeune femme sourit devant tant d'attention, elle devait le reconnaître, elle avait adoré cette séance et se sentir belle. Pour une fois, elle n'avait entendu aucune remarque désagréable et cela était vraiment plaisant.  

 

La miss avait le cœur léger, souriait et se sentait bien, heureuse d'avoir eu la chance de faire une pause « bien-être » dans sa vie si compliquée. Ne pas avoir à supporter les opinions de Ryô, à tous bouts de champs, était reposant. Son ego se sentait vivifié et prêt à affronter les prochaines critiques de son équipier.  

 

La jeune femme, malgré sa fatigue, voulut flâner et savourer chaque seconde de cette promenade. Elle passa même par le parc en sautillant, ses nombreux paquets ne parvenaient pas à freiner son élan de joie.  

 

Arrivée à l'appartement, Kaori s'affala sur le canapé, elle n'avait pas l'habitude de ce genre de sortie et mine de rien ça l'avait bien épuisée. La rouquine resta assise quelques minutes, ne réfléchissant à rien puis elle se leva, et décida de conclure cette très bonne après-midi par un bon bain chaud et moussant.  

 

La jeune femme prépara son bain et, étant seule, telle une gamine, elle voulut essayer de faire une chose qu'elle n'avait jamais faite. Un peu gênée, elle se déshabilla et se rendit à la cuisine en sous-vêtements pour se faire un thé.  

 

Une fois sa tasse prête, Kaori vérifia que Ryô n'était toujours pas à l'appartement et ôta le reste de ses vêtements. Elle était rouge écarlate, très mal à l'aise mais elle voulait le faire au moins une fois dans sa vie. La nettoyeuse ne cessait de protéger des clientes très sexy et qui s'assumaient, et elle avait vu tant de fois dans des films ou des publicités montrant des femmes épanouies, sûres d'elles, se promener nues chez elle, qu’elle avait eu envie d'essayer.  

 

Finalement l'absence de Ryô lui avait permis de tenter certaines choses plus ou moins folles. Malgré tout, elle se dépêcha de traverser l'appartement et de se plonger dans son bain, elle n'était pas une femme exhibitionniste.  

 

Détendue, son corps recouvert de mousse, Kaori se laissa aller. Elle repensa à cette douce journée puis sans s'en rendre compte, ses pensées se focalisèrent sur son équipier. N'étant pas là, la rouquine pouvait penser à lui comme elle le souhaitait, pas besoin de se cacher ni de retenir ses larmes.  

 

Une fois de plus, la miss se demanda pourquoi son partenaire était si dur avec elle, pourquoi la faisait-il toujours souffrir. La jeune femme ne comprenait pas pourquoi Ryô se montrait si violent dans ses propos, si méchant alors qu'il pouvait être si tendre et généreux. Parfois, elle commençait à penser qu'il ne l'appréciait pas et qu'il la gardait seulement parce qu'elle était la sœur de Hide.  

 

La nettoyeuse se torturait l'esprit pour tenter de savoir ce qu'il se passait dans le cerveau de son partenaire. Tant de fois elle s'était posée et reposée ces questions mais jamais elle n'avait eu la plus petite réponse. Pourtant, il ne pouvait pas se plaindre, c'était une vraie fée du logis et une assez bonne cuisinière.  

 

Certes, elle n'était pas parfaite et cela lui arrivait de grogner et de rechigner à la tâche, mais elle le faisait quand-même. Elle était aussi maladroite, elle ne savait pas viser, mais elle était une bonne partenaire et aimait profondément les êtres humains, surtout LUI.  

 

Une larme roula sur sa joue mais Kaori ne voulait pas se laisser envahir par des pensées sombres ce soir. L'appartement était vide, elle était libre de faire ce qu'elle voulait, elle devait se reprendre et juste profiter de l'instant présent. La jeune femme respira profondément, calmée, elle sortit du bain et décida de passer sa soirée devant son film préféré : Roméo et Juliette.  

 

Elle avait beau connaître l'histoire par cœur, à chaque fois qu'elle le regardait, elle pleurait à gros sanglots. Cette magnifique histoire d'amour la touchait au plus au point, son cœur vibrait à chaque visionnage. La nettoyeuse voulait se montrer forte vu sa profession mais au fond d'elle, elle était une jeune femme fleur bleue comme beaucoup d'autres, qui rêvait de rencontrer son prince charmant, son âme-sœur.  

 

Seulement pour elle, cela risquait d'être plus difficile car son « héros », son Roméo, la jeune femme l'avait trouvé ! Elle vivait à ses côtés depuis quelques années, attendant un geste, un regard, un mot de sa part, mais Ryô ne serait jamais son prince charmant. Lui qui avait la clé de son cœur ne s'en servait pas ! C'était un comble, et c'était toute l'histoire de sa vie. Soit elle était stupide, soit un jour peut-être, elle vivrait son conte de fées.  

 

Pour l'heure, elle fit du pop-corn, prépara des mouchoirs et s'emmitoufla dans un plaid bien chaud. Malgré les larmes et l'émotion ressentie, Kaori était heureuse, elle avait passé une très bonne soirée, loin des éternelles critiques du nettoyeur. Pour bien terminer cette journée, elle se prépara un chocolat très chaud qu'elle but, sur le balcon, à la lueur des étoiles, bien cachée sous sa couverture.  

 

La miss se surprit à penser que la vie de célibataire devait avoir de bons côtés. Sa tasse finie, elle monta dans sa chambre, s'assit sur son lit, prit la photo de son frère et lui décrivit sa journée. Kaori ne s'épancha pas sur ses questions envers Ryô, elle se contenta de lui dire qu'elle aimerait juste qu'il soit moins incisif et un peu plus tendre. Car malgré tout, c'était la vie qu'elle avait choisie et qui lui convenait.  

 

Ravie de ces instants de calme volés à sa vie dangereuse et tumultueuse, elle s'endormit, le sourire aux lèvres, rêvant de son partenaire.  

 

 

 

 


Chapter: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18


 

 

 

 

 

   Angelus City © 2001/2005

 

Angelus City || City Hunter || City Hunter Media City || Cat's Eye || Family Compo || Komorebi no moto de