Hojo Fan City

 

 

 

Data File

Rated PG-13 - Prose

 

Author: joyce

Status: To be continued

Series: City Hunter

 

Total: 23 chapters

Published: 18-08-04

Last update: 25-10-07

 

Comments: 127 reviews

» Write a review

 

HumourRomance

 

Summary: Un ange diaboliquement adorable, un démon divinement incorrigible, …et un jeune Billy qui se retrouve projeté dans la Ville sans Nom !…

 

Disclaimer: Les personnages de "D'anges et de démons" sont la propriété exclusive de Tsukasa Hojo.

 

Tricks & Tips

I haven't received the activation email.

 

If you didn't receive the activation email, you probably entered an incorrect email address or you are using Caramail (that refuses automatic emails). In this case, contact me using the email address you put in your profile or one that you want to use instead, and give me your pseudo and password.

 

 

   Fanfiction :: D'anges et de démons

 

Chapter 1 :: Prologue

Published: 18-08-04 - Last update: 14-08-07

Comments: ça y est ça y est, j'me jette à l'eau! Tout d'abord un grand merci à la très gentille Sophie qui a bien voulu être ma béta, et aussi un grand merci à ma Sek adorée dont j'ai relevé le défi et qui m'a toujours encouragée et aidée! Bon sinon comme je disais, je n'ai jamais rien écrit jusqu'aujourd'hui, alors ne soyez pas trop sévères! Allez, je vous dis bonne lecture (j'espère :p ) Ah oui et juste une chose: là il ne s'agit que d'un étrange petit prologue (il faudra donc lire les chaps suivants pour juger :o) ), les explications viendront la prochaine fois

 


Chapter: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21


 

Le jeune homme, cramponné au guidon de sa mobylette rouge, se glissait entre les voitures, essayant d’arriver le plus vite possible à destination.  

« Si tu n’as pas livré ces sushis dans dix minutes, nous n’aurons pas tenu notre promesse ! Dépêche-toi, il s’agit de notre meilleur client ! » L’ordre de son patron, au bord de l’hystérie, résonnait encore à ses oreilles.  

Billy essayait donc de dépasser toutes ces voitures, en évitant les voies principales où les feux rouges semblaient aujourd’hui, encore plus que d’habitude, prendre un malin plaisir à le ralentir à chaque fois.  

 

- Râââââ ! Pourquoi c’est toujours sur moi que ça tombe ?? C’est la pire journée de ma vie, j’aurais mieux fait de rester couché ! D’abord cette stupide dispute avec Sandrine (hommage à ma défieuse^^), puis ce contrôle-surprise, ensuite il se met à pleuvoir le seul jour où je n’ai pas mon imperméable, et maintenant je me retrouve à faire des heures sup. ! pesta-t-il alors que le feu virait enfin au vert.  

 

Hélas, le destin, capricieux, ne s’était vraisemblablement pas consolé de ces quelques misères pour apaiser cet étrange courroux, car Billy ne vit pas la Mercedes bleue sortir du coin de la rue, à sa droite…  

L’accident fut inévitable.  

 

***  

 

- Il faut que vous compreniez qu’on ne peut plus rien faire à partir de maintenant, excepté attendre. L’état de votre fils est stable, et je vous avoue que c’est déjà plus que ce que l’on pouvait espérer. Mais le coma est une chose qu’aucun médecin ne saurait maîtriser. Votre fils peut se réveiller ce soir-même aussi bien que dans quelques mois, ou, malheureusement, jamais… Je ne veux certainement pas vous décourager ; il ne faut surtout pas que vous perdiez espoir. Parlez-lui, cela peut l’aider. Simplement, je veux que vous soyez conscients de la gravité de la situation. Je suis terriblement désolé, mais à ce stade, cela ne dépend plus de mes compétences…  

 

Une fois l’explication du médecin terminée, l’homme et la femme retournèrent dans la chambre de leur fils, et sentirent de nouveau leur cœur se serrer devant le spectacle qui s’offrait à leurs yeux : leur petit Billy, d’habitude si énergique et si fort, était allongé sur un lit blanc, dans une chambre tout aussi blanche et dépourvue de la moindre hospitalité (sans faire de mauvais jeu de mot). La couleur brune de sa chevelure contrastait avec son teint devenu livide, accentuant ainsi encore plus sa pâleur ; il avait de nombreuses aiguilles de perfusion enfoncées dans le bras, et était relié à un encéphalogramme dont les oscillations allaient à partir de maintenant résumer sa vie. Les pics semblaient, à chaque fois, tomber telles des sentences, ainsi maîtresses de son existence et de son avenir...  

 

Jamais ses parents n’auraient cru que cette journée se terminerait ainsi… Pourtant tout avait si bien commencé ! Ils avaient tous pris leur petit déjeuner ensemble - à la hâte, bien sûr, mais cela ne les empêchait jamais de plaisanter sur des sottises - et Billy leur avait assuré qu’il ne rentrerait pas trop tard afin de fêter son dix-neuvième anniversaire dans l’intimité de sa famille, avant de le célébrer officiellement avec tous les autres.  

Il était si débordant de vie, avait toujours un sourire franc à adresser à son entourage, rendant sa bonne humeur à qui l’avait perdue. Certes, il se mettait facilement en colère, mais ses petites crises ne duraient jamais bien longtemps, et la plupart du temps il revenait se réconcilier, avec une moue à laquelle personne ne savait résister. Ils le connaissaient si bien, cet enfant éternellement joyeux, honnête et généreux, qui était devenu un jeune homme loyal aux siens, fort et intelligent, mais pourtant si simple. Cela dit, attention ! Il n’en était pas parfait pour autant ! Comme toute personne, il lui arrivait de réussir à agacer son entourage au plus haut point, que ce soit par sa curiosité poussée ou par ses crises de fierté infantile ; mais ce qui le caractérisait et qui d’ailleurs faisait tout son charme, étaient ce pouvoir, cette magie qu’il avait, de se faire pardonner en à peine quelques minutes.  

 

Et puis tout avait basculé… dans le drame et le chagrin… dans l’incertitude et le tourment…  

Leur fils leur paraissait tout à coup si loin, si inaccessible.  

 

Et ils avaient raison.  

Toutefois, ils ne mesuraient pas l’ampleur de cette vérité.  

 

***  

 

Le jeune Billy n’avait même pas eu le temps de se demander où il avait brusquement atterri, que son regard se fixa sur un couple que tous les passants semblaient avoir remarqué.  

Et là, soudain…  

- Roooo tu m’énerves !  

……Et BAMM 

 


Chapter: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21


 

 

 

 

 

   Angelus City © 2001/2005

 

Angelus City || City Hunter || City Hunter Media City || Cat's Eye || Family Compo || Komorebi no moto de