Hojo Fan City

 

 

 

Data File

Rated PG-13 - Prose

 

Author: Kaori_2

Status: Completed

Series: City Hunter

 

Total: 21 chapters

Published: 04-03-03

Last update: 04-03-03

 

Comments: 5 reviews

» Write a review

 

General

 

Summary: Cette histoire se passe un an, à quelques mois près, après le mariage de Falcon et de Miki.

 

Disclaimer: Les personnages de City Hunter sont la propriété exclusive de Tsukasa Hojo.

 

Tricks & Tips

How can I become a Beta Reader?

 

Just log in and change your Beta reader's profile, by agreeing to become one. Fill in the form to give some pieces of informations, like your strengthes (eg: grammar, spelling,...) or weaknesses (eg: continuity,...). Indicate if you accept all kinds of fics or refuse some, like NC-17 fics. You can also put what languages you are confortable with (eg: French, English, .. ...

Read more ...

 

 

   Fanfiction :: City Hunter et La Rose

 

Chapter 1 :: Deux journées comme les autres.

Published: 04-03-03 - Last update: 04-03-03

Comments: Premier chapitre de la première partie : La rencontre

 


Chapter: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21


 

18 mars 19XX  

 

Cela faisait un mois que Ryô n’avait pas eu de travail, et à la banque le compte était dans le rouge. Il est vrai que même sans travail, Ryô ne pensait qu’à une seule chose faire la fête. Ce qui exaspérait Kaori. C’est ainsi qu’en allant voir le tableau de messages que Kaori sentit un regard posé sur elle. Ce qui lui déplaisait fortement. Le soir même où cela commença, elle fit part de ses inquiétudes à Ryô.  

 

_Ryô ! J’ai eu l’impression d’être suivie aujourd’hui. Dit-elle de façon inquiète.  

_C’est peut-être ton imagination qui te joue des tours, dit-il ironiquement  

_Je t’assure que non ! Répondit Kaori furieuse de constater que Ryô ne la croyait pas.  

_Ou alors, s’exclama-t-il, c’est une femme qui….  

MCHTONGM  

 

Il n’eut pas le temps de finir sa phrase que déjà une énorme massue 1000t l’avait encastré dans le mur. Kaori était vraiment énervée de voir que Ryô ne la prenait pas au sérieux. Surtout que ce n’était pas la première fois.  

 

De façon vive elle rejoignit la cuisine où elle tenta de se calmer en épluchant quelques légumes pour faire une soupe. Le soir arriva, et sitôt le repas finit, Ryô sortit faire la fête à son habitude, elle n’arrivait pas à l’en empêcher. Il faisait quelques bars ( note de l’auteur : quelques = beaucoup) et s’en revenait à l’aube sachant qu’un furieux coup de massue l’attendait à chaque fois. Mais il ne s’en faisait pas. Il la connaissait bien depuis tout ce temps.  

 

19 mars 19XX 8h00  

 

Lorsqu’il entra dans l’appartement ( saoul comme toujours), avec précaution tout de même, il ne fit pas attention au fait que le silence était très présent. ( Trop présent ) Ce ne fut qu’en rejoignant sa chambre qu’il nota alors ce détail. Il n’avait pas reçu de coup de massue et le silence était vraiment oppressant. Dégrisé par ce silence inattendu, il chercha dans l’appartement un moindre petit signe de la présence de Kaori. En vain. Elle n’était pas là.  

 

S’asseyant à la table du salon pour réfléchir, il remarqua alors une lettre sur le coin de celle-ci.  

 

_Ryô ! Je suis partie plus tôt ce matin, j’ai des courses à faire. Ton petit déjeuner t’attend à la cuisine alors que tu ne le mérites pas ! Je reviendrais aux alentours de 12h.  

_Eh-bien ! Pensa Ryô, je vais pouvoir draguer tranquillement !  

 

Mais ce que lui avait dit Kaori la veille lui revint soudainement à l’esprit et il soupira longuement. Après avoir pris un rapide petit déjeuner, il ressortit de l’appartement et se mit à la recherche de Kaori. Où pouvait elle bien être ?  

 

Kaori se trouvait dans un grand magasin de vêtements. Il faut dire que le 26 mars approchait et elle ne savait pas quoi offrir à Ryô pour ses 35 ans. Elle fit le tour des rayons au moins une dizaine de fois et n’avait toujours rien trouvé. Dans le coin d’une des salles, un homme de haute taille et assez carré l’épiait dans le silence. Il était vêtu de noir et faisait semblant de chercher un vêtement. Sortant du magasin sans rien avoir trouvé de correct, le mystérieux personnage se mit à la suivre. Kaori se dirigeait vers la gare de Shinjuku espérant y trouver une demande. Passant une des entrées, elle remarqua la présence d’une jeune fille étrangère. Cette jeune personne était de style européen et semblait attendre une personne, cependant Kaori continua son chemin.  

 

Se dirigeant vers le tableau, elle se sentit, de nouveau, épiée. Faisant un tour d’horizon pour tenter de voir quoique ce soit, elle ne vit personne de suspect. Arrivée devant le tableau, une étrange sensation s’empara d’elle. Elle avait un mauvais pressentiment. Laissant là cette impression, elle regarda le tableau. Il n’y avait aucun message ce qui lui fit faire encore plus grise mine. Complètement abattue, elle s’en retourna à la recherche d’une autre idée de cadeau pour Ryô. Mais son esprit était occupé par la sensation qu’elle éprouvait. Elle ne pouvait pas réfléchir correctement.  

 

Se hâtant vers la sortie, elle entendit soudain un cri aigu, tandis que l’homme en noir se rapprochait discrètement d’elle, une main dans une poche, chapeau baissé et lunettes brillantes.  

 

_Enlevez votre main de là sale pervers !  

 

Exultant de rage, Kaori, légèrement fumante, se retourna alors. Et la scène qui se joua par la suite fut la suivante.  

 

_RYOOOOOOO ! Cria-t-elle rouge de colère.  

_QU… Ah ! Non ! Kao…  

 

MCHTONGM Une massue venue de nul part s’abattit soudainement sur l’individu en question.  

 

Ce n’était pas Ryô. C’était Mick. L’ancien partenaire de Ryô et un de leurs voisins.  

 

Etonnée, Kaori s’excusa de sa conduite tandis que les passants se pressaient autour. L’homme qui s’approchait de Kaori laissa alors cette idée. IL connaissait Mick Angel et savait qu’il ne fallait pas se faire remarquer, mais ce devait déjà être trop tard.  

 

_Pardon Mick, je pensais que c’était Ryô.  

_Ce n’est rien. _ Fit Mick tout en se frottant la tête, puis furtivement il regarda l’homme s’éloigner de la gare, qui vu qu’il avait été aperçu par Mick.  

_A ce que je vois tu n’as pas de message, _ dit Mick tout en se relevant.  

_Non, _ fit Kaori très déçu._ Au fait ! Que fais tu dans le coin ?  

_Rien de bien particulier ! Je profitais que Kazue ne soit pas là pour… Hem! Bref._ Finit il voyant que Kaori était énervée.  

_Si on faisait la route ensemble, _ dit-il de façon enjouée et lui posant une main sur l’épaule.  

_Ce ne sera pas la peine ! _ Intervint une voix mâle que Kaori reconnut sans peine.  

 

C’était Ryô. Voyant la massue encore à terre, il soupira d’aise de voir que celle-ci ne l’avait pas atteint. Mais ce fut un vain soupir !  

 

_Où as-tu encore été traîné ? _ Lança Kaori en sortant une seconde massue et le frappant avec.  

_Hyahhh !!! No…. _  

MRE-CHTONG.M  

 

La jeune fille qui se tenait près de la porte d’entrée étouffa un léger rire en voyant ce qui se passait. Puis elle se remit à être pensive.  

 

Puis Kaori traîna Ryô et ils rentrèrent à l’appartement.  

 

_Au-revoir ! Cria Mick de loin  

_Au fait Ryô je te téléphone ce soir alors ne sort pas.  

 

Il était près de midi lorsqu’ils arrivèrent à l’appartement. Kaori en avait oublié la sensation qu’elle avait éprouvée, et ce pourquoi elle était sortie. Avec ces deux énergumènes comme Mick et Ryô il était difficile de penser correctement. Elle prépara le déjeuner tandis que Ryô s’était affalé sur son lit.  

Lorsque le déjeuner fut prêt Kaori alla trouver Ryô. Ce dernier dormait la bouche grande ouverte et serrait son oreiller comme s’il s’agissait d’une autre personne. Kaori sourie et s’approcha de lui. Ce qu’elle ne savait pas fut le fait que Ryô dormait à moitié et l’avait vu entrer dans la chambre.  

 

Lorsqu’elle fut à côté de lui, elle le regarda tendrement puis soupira. Il n’était sérieux que quand il dormait. Encore que… Puis elle lui posa sa main sur la joue et la lui caressa machinalement. Retirant sa main elle rougit un peu sans trop savoir pourquoi. Puis toussotant et un peu encore embarrassée elle dit un peu fort.  

 

_Ryô le déjeuner est prêt. Lève toi !  

_Mmmm ! _ Fit-il comme s’il venait à peine de se réveiller à peine._ J’arrive.  

 

Il éprouvait une sensation agréable due à la caresse de Kaori et sourie en se levant. Kaori n’était déjà plus là et il la rejoignit dans le salon pour manger.  

 

Il était 14H. Elle était encore légèrement rouge, et avec son expression pensive il était certain qu’elle attire l’attention de Ryô.  

 

_Tu sembles bien rêveuse ! _ Lui dit-il souriant  

 

_De quoi ! _Bredouilla-t-elle !  

_Je ne suis pas rêveuse du tout. _Dit elle rougissant encore plus.  

_Une chose est sure c’est que tu n’as plus l’air fâchée. Fit-il de façon ironique.  

_Tu veux un autre coup de massue ? _Demanda gentiment Kaori  

_Euh ! Tout compte fait je retire ce que j’ai dit !  

 

Et ils éclatèrent de rire. La journée se termina dans le calme, nous étions le 19 mars. Le soir arrivé, et après le dîner, le téléphone sonna tandis que Kaori se trouvait sous la douche.  

 

Ryô décrocha  

 

_Moshi ! Vous êtes bien chez Ryô Saeba.  

_Salut Ryô ! C’est Mick  

_Ah ! Oui ! Que voulais-tu ? _Dit-il avec une voix sérieuse.  

_C’est au sujet de Kaori.  

_Qu’y a-t-il ?  

_Ce n’est pas vraiment par hasard ni par plaisir que j’ai reçu un coup de massue.  

_Je vois ! Alors elle était vraiment suivie hier aussi !  

_Tu le savais déjà ! Fit Mick étonné.  

_Elle me l’a dit hier !  

_Je vois. Ce n’était pas non plus par hasard que tu étais là alors.  

_De quoi ! Maugréa Ryô.  

_Tu as des infos sur ce sujet? Demanda-t-il plus sérieusement.  

_Tout ce que je sais c’est qu’un homme en noir la filait jusqu’à ce que je reçoive ce coup de massue. M’ayant vu il est parti. J’ai tenté de le rattraper une fois que je vous ai laissés. Mais il n’y avait plus personne. Tu devrais te méfier.  

_Oui ! A propos as-tu remarqué la belle créature qui était à côté de la porte d’entrée ? Ravissante étrangère n’est ce pas.  

_De quelle étrangère parles-tu ? Demanda Kaori vêtue avec un pyjama en soie vert.  

 

Ryô, se voyant surpris raccrocha riant nerveusement. A l’autre bout du fil, Mick regarda le combiné et compris que Kaori était arrivé au moment où Ryô voulait parler de la jeune femme. Raccrochant alors il ricana.  

 

_Ah ! Kaori tu as déjà fini ta douche ? Je crois que je vais prendre un bain moi aussi. Dit-il en se levant comme si de rien n’était.  

 

Kaori le regardait, perplexe de son attitude, le suivant du regard. Lorsque celui-ci arriva à coté de la salle de bain, il y entra en sifflotant et ferma la porte de celle-ci.  

 

 


Chapter: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21


 

 

 

 

 

   Angelus City © 2001/2005

 

Angelus City || City Hunter || City Hunter Media City || Cat's Eye || Family Compo || Komorebi no moto de