Hojo Fan City

 

 

 

Data File

Rated PG-13 - Prose

 

Authors: Kaori , Kaori_2

Status: Completed

Series: City Hunter

 

Total: 9 chapters

Published: 24-03-03

Last update: 24-03-03

 

Comments: 3 reviews

» Write a review

 

ActionRomance

 

Summary: Cette fic fait suite à La menace de l'au-delà.

 

Disclaimer: Les personnages de City Hunter sont la propriété exclusive de Tsukasa Hojo.

 

Tricks & Tips

Why can't I read NC-17 fanfictions?

 

Fanfictions rated NC-17 contain adult content. So, to be authorized to read them, you have to certify that you are 18 years old or older.

 

 

   Fanfiction :: Une vengeance démoniaque

 

Chapter 1 :: Le voyage de Noce

Published: 24-03-03 - Last update: 24-03-03

 


Chapter: 1 2 3 4 5 6 7 8 9


 

Sitôt le repas du mariage terminé ( cf. La menace de l’au-delà), Ryô et Kaori prirent le vol 885 en partance pour la Guadeloupe, non sans avoir changer de tenue auparavant. Ce fut grâce à l’absorption d’un somnifère peu avant le décollage que Ryô voyagea sans se trouver mal. (Aérodromophobie oblige. En plus clair, peur de voyager en avion, peur des avions.)  

 

Ce ne fut que lorsque l’avion posa ses roues à l’aéroport de destination que Ryô ouvrit les yeux. Et bien sûr, il dragua alors les hôtesses comme il avait commencé de faire avant que les effets du somnifère ne commencent. Ce qui lui valu un coup de massue de rappel à l’ordre.  

 

Sortant de l’avion, et après visa sur les passeports, qu’avait fait faire Ryô pendant le coma de sa femme, ils se retrouvèrent sous les doux rayons de soleil. Cela ne se voyait pas qu’ils étaient à cinq jours du nouvel an. Mais ici la température ne descendait pas en dessous de 20°C.  

 

Prenant le premier taxi en vue, ils rejoignirent l’hôtel où Ryô avait réservé. Pas vraiment au hasard d’ailleurs.  

 

Tandis que Kaori s’occupait de se renseigner à l’accueil, Ryô courait à droite à gauche derrière les femmes de l’établissement, ce qui, provoqua la terrible colère de Kaori sitôt les clefs de la chambre récupérées.  

 

Se tournant vivement vers Ryô, ce dernier sentit soudain un frisson glacial parcourir sa colonne vertébrale tandis qu’il tournait le dos à sa femme. Sans plus attendre, ce dernier récupéra les bagages et pris le bras de Kaori tandis qu’une massue se trouvait prête à l’emploi. Le geste de Ryô stoppa net sa femme, qui lâcha la masse, rouge de confusion. Ryô, sourire aux lèvres, lui dit alors :  

 

_On y va mon amour ?  

 

Kaori s’empourpra, elle n’y était pas encore habitué. Puis regardant Ryô, elle lui rendit son sourire, tandis qu’ils se dirigeaient vers leur chambre.  

 

Enfin dans leur chambre, Kaori réalisa qu’il n’y avait là qu’un seul lit. Se tournant alors vers Ryô, elle ne trouva que les valises sur le sol tandis que des cris féminins résonnaient au-dehors. Fulminante, Kaori lança une masse de 10000 tonnes sur Ryô par la fenêtre et alla prendre une douche pour se délasser.  

 

Par la suite, elle enfila une robe de soirée et sortit de la salle de bain. Avec étonnement, elle vit Ryô qui attendait patiemment sur une chaise. La voyant arriver, il se leva et lui pris le bras.  

 

_Allons dîner avant qu’il ne soit trop tard !  

 

Kaori ne répondit pas, mais un sourire de ravissement se trouvait sur ses lèvres.  

C’est ainsi que, bras dessus bras dessous, Ryô et Kaori rejoignirent le restaurant de l’hôtel. Il y avait déjà du monde, mais Ryô avait réservé une table. (Après avoir reçut la massue sur le crâne.) Celle-ci se trouvait un peu à l’écart, près de la plage et du soleil couchant. Loin de l’orchestre de musique local. Leur table était illuminée aussi bien par deux bougies que par quelques lampions au-dessus de leur tête.  

 

Ayant commandés leur repas, ils attendirent en silence, se regardant au plus profond des yeux, main dans la main.  

 

_Alors Madame Saeba ! Que pensez vous de votre situation actuelle ? Lui demanda Ryô ironiquement.  

 

Kaori étouffa un rire, et répondit :  

 

_Je pense que je suis une femme comblée par la présence de l’homme de ma vie à mes côtés et par l’amour qu’il me porte… Et ce malgré qu’il n’ait pas abandonné son côté dragueur en vacances.  

 

Ryô grommela un peu, faisant rire Kaori, puis ce-dernier rigola aussi.  

 

Après un cocktail offert par la maison, ils prirent leur repas. Sitôt celui-ci finit, ils se levèrent et marchèrent le long de la plage, main dans la main. Arrivant près de rochers, ils s’arrêtèrent et prirent place dessus.  

 

_Ryô !  

_Oui.  

_Tu sais, j’ai l’impression de rêver. Me retrouver ici, avec toi, mari et femme… Je ne sais pas comment t’expliquer mais… J’ai encore du mal à m’avouer que c’est pourtant la vérité.  

Oh! Si je te comprends Kaori, mais ce n’est pas moi qui te le dirais, pensa Ryô.  

 

Lui souriant, il l’approcha de lui tendrement et l’embrassa affectueusement. Sans y prendre garde, ils tombèrent de l’autre côté du rocher. Ils se mirent alors à rire de bon cœur.  

 

Puis gentiment, il lui caressa la joue. Kaori le regardait, ses yeux flamboyant d’amour. Tandis que la main de Ryô descendait le long du bras de Kaori, il recommença à l’embrasser tant et si bien que la main vagabonde de Ryô détacha la fermeture de la robe de Kaori. Celle-ci frissonna, pourtant elle ne céda pas à la panique, au contraire, posant sa main libre sur le dos de Ryô, elle le caressa. Puis sa main se rapprocha du visage de son partenaire. Ils cessèrent de s’embrasser un instant, se regardant dans les yeux amoureusement.  

 

Puis leur passion dévorante reprit le dessus. Avec encore plus d’amour qu’auparavant, ils s’embrassèrent de nouveau sous la clarté grandissante de la lune. La main de Kaori s’engouffra sous la chemise de Ryô, se retrouvant sur son torse brûlant. Tandis que celui-ci descendait ses baisers le long du cou de Kaori jusqu’à parvenir à une première épaule, où il retira délicatement la bretelle de la robe pour pouvoir l’embrasser. Puis il déplaça ses lèvres de l’autre côté, passant par le point de départ, et retira de la même façon la deuxième bretelle de la robe.  

 

Ils s’embrassèrent de nouveau, encore plus profondément, et tandis que Ryô se retrouva allonger sur elle, Kaori lui déboutonna sa chemise, et Ryô l’enleva alors, dans un même geste, il descendit la robe de Kaori jusqu’à ses pieds et celle-ci se retrouva alors en petite tenue sous les yeux ravis de Ryô qui pouvait alors profitait du corps de son épouse sans craindre de coup de massue. Tandis qu’il revenait près de son visage, ses mains se faufilèrent le long de ses jambes jusqu’à arriver finalement sur les douces épaules de sa partenaire. Il nota alors que le soutien gorge en dentelle de sa femme, pouvait s’ouvrir sur le devant. Tandis qu’il l’embrassait de nouveau, sa main gauche se retrouva sur la fermeture de celui-ci qu’il détacha et qu’il ôta sans peine sans même arrêter d’embrasser Kaori.  

 

Les mains de Ryô se retrouvèrent de nouveau à caresser la douce et tendre peau de sa partenaire, la taquinant en l’embrassant avec passion. Tandis que ses mains s’étaient arrêtées sur la délicate poitrine de sa partenaire. Puis ses lèvres descendirent de nouveau le long de son cou, continuant un plus vers le bas et s’arrêtant au niveau de ses mains, les remplaçant alors un moment, puis ses lèvres rejoignirent de nouveau celles de sa partenaire. L’embrassant si profondément que Kaori ne pu s’empêcher d’accrocher férocement ses mains au dos de son partenaire……  

 

Au bout d’un petit moment, on aurait pu entendre, si l’on se trouvait alors à côté, des gémissement de femme mêlés à ceux d’un homme. Et sans se tromper, on pouvait dire que ces deux là s’aimaient passionnément et que l’amour, qu’ils faisaient, était comme un feu dévorant……  

 

La semaine qui suivit avant leur retour au Japon fut la même. Ils profitèrent des journées diverses pour visiter quelques coins, aller à la plage, où Ryô se recevait souvent des coups de massues… Et les nuits furent tout autant mouvementé que la première nuit. Ce ne fut que la veille du départ où tout fut calme. Toutefois, prévoyant une bonne nuit de sommeil, ils avaient devancé celle-ci et avait passé une bonne partie de la journée dans leur chambre en tendre « tête-à-tête. »  

 

 


Chapter: 1 2 3 4 5 6 7 8 9


 

 

 

 

 

   Angelus City © 2001/2005

 

Angelus City || City Hunter || City Hunter Media City || Cat's Eye || Family Compo || Komorebi no moto de