Hojo Fan City

 

 

 

Data File

Rated PG-13 - Prose

 

Author: Kaori_2

Status: To be continued

Series: City Hunter

 

Total: 19 chapters

Published: 04-11-06

Last update: 12-08-07

 

Comments: 67 reviews

» Write a review

 

ActionGeneral

 

Summary: Une jeune femme est témoin d'un meurtre bien malgré elle et se retrouve la cible du tueur. Pour sa protection Saeko fait appel à City Hunter Et sera amener à faire de nouveau appel à lui...

 

Disclaimer: Les personnages de "Un témoin de trop" sont la propriété exclusive de Tsukasa Hojo.

 

Tricks & Tips

How many words are necessary in a chapter?

 

For normal fanfictions, the minimum is 600 words. For poetry, the minimum is 80 words and for song fics, the minimum is 200 words. These values can be change at any moment, if we think it's necessary. The average is 1500 words per chapter, so you can see that the minim ...

Read more ...

 

 

   Fanfiction :: Un témoin de trop !

 

Chapter 1 :: L’erreur d’un soir.

Published: 04-11-06 - Last update: 04-11-06

Comments: Je récidive avec une nouvelle fic. Bonne lecture

 


Chapter: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19


 

C’est un soir d’octobre. Il est près de 23h. Une jeune femme, pas loin de la trentaine, sort d’un restaurant.  

 

« Bonne soirée Madame. » Dit le portier du restaurant tandis qu’elle passe devant lui.  

« Merci. Bonne soirée à vous aussi. » Répond-elle dans un japonais maladroit en lui tendant un petit pourboire.  

 

Cela fait maintenant une semaine qu’elle est à Tokyo et a mémorisé quelques points de repères pour s’orienter de jour comme de nuit. Malgré cela elle ne sent pas à l’aise ce soir-là. Il y a foule comme tous les autres soirs, et ce malgré le temps qui a fraîchi soudainement.  

 

Se frayant un passage parmi les quidams joyeux, elle rejoint son chemin qui passe par les petites rues moins fréquentées. Elle sait qu’elles sont un poil plus dangereuses, mais elle s’y sent paradoxalement plus en sécurité. Oui, elle y croise des personnes on ne peut plus bizarres mais qui ne feraient pas de mal à une mouche.  

 

Ce soir la lune est avec elle et éclaire les passages les plus sombres. Elle sait qu’elle a fait la moitié de son parcours. Certes il y a bien des restaurants plus proche de son hôtel mais celui d’où elle vient est tenu par un français. Au moins elle n’est pas trop dépaysée, et elle sait ce qu’elle commande pour le repas.  

 

Brusquement une sorte d’angoisse lui tenaille l’estomac. Cela fait dix minutes qu’elle n’a plus croisé quiconque. Un léger vent commence à souffler tandis que la lune joue au chat et à la souris avec les nuages. D’un côté elle a envie de ralentir son allure, de l’autre elle aimerait accélérer….. Puis soudain un bruit de lutte lui parvient. Elle aimerait faire demi-tour, rejoindre la grande rue mais à quoi bon ? Il est déjà trop tard de toute façon. Sur sa droite se trouve des cartons empilés les uns sur les autres. Elle se réfugie derrière tandis que les bruits de luttes se sont rapprochés. Juste devant elle se trouve maintenant deux hommes. Celui qui est debout n’est pas japonais. L’autre est encore à terre et tente de se relever péniblement et ne parvient qu’à se mettre à genou. La lune se cache alors derrière un nuage  

 

La jeune femme regarde la scène, impuissante, sentant son cœur battre à tout rompre dans sa poitrine. Elle tait une furieuse envie de crier sachant pertinemment qu’elle risque sa vie si elle ne fait pas plus attention. Seulement c’est plus facile à dire qu’à faire et elle ne peut s’empêcher de trembler.  

 

« Arrête Smith ! Je ferais tout ce que tu voudras. » Implore l’homme à terre dans un anglais mal assuré.  

 

L’homme qui est debout sort une arme à feu de sous sa veste et tire une seule fois sur l’homme à terre, qui s’effondre en silence. La jeune femme a bien vu le visage du tireur car la lune vient de refaire son apparition, mais elle n’a pas entendu le tir. Le meurtrier est un beau ténébreux au regard envoûtant.  

 

Tandis qu’il range son arme la lune disparaît de nouveau derrière un nuage. La jeune femme n’a qu’une envie, se lever et faire demi-tour. Elle n’arrive pas à écouter sa conscience qui lui dicte de rester calme, silencieuse. C’est bien trop difficile… Elle se lève subitement n’y tenant plus et tout en tournant le dos à la scène, commence à courir d’où elle vient alors que le tueur s’éloigne de sa victime. Tandis qu’il s’allume une cigarette, il entend, plus qu’il ne le voit, une personne s’enfuir. Il peste de ne pas avoir deviner la présence de ce témoin plus tôt. Il ressort alors son arme et tire une première fois. La jeune femme ne peut s’empêcher de crier de surprise et de douleur tandis qu’elle sent quelque chose lui frapper la gauche de sa nuque.  

 

Surprise de constater que le témoin continue de courir, le meurtrier tire une nouvelle fois la faible clarté de la lune ne l’aide pas. La jeune femme sanglote nerveusement une douleur dans l’épaule gauche. Elle a eut du mal à ne pas tomber sous le choc. Elle ne se retourne pas, se sentant soudain pris en chasse.  

 

Le tireur peste pensant avoir manquer sa cible par deux fois. Cela ne lui est jamais arrivé auparavant. Il se met à suivre ce témoin et constate à la faveur d’une brève lueur qu’il s’agit d’une femme.  

 

‘Dommage.’ Pense-t-il en un sourire machiavélique.  

 

Elle est cette fois vraiment au milieu de sa ligne de mire. C’est impossible de la louper. Dans un sourire sadique il lève une nouvelle fois son arme, prend son temps pour viser et tire. Cette fois la jeune femme s’effondre en silence. Puis il fait demi-tour et quitte la petite ruelle mal éclairée. Il sait qu’il a bien fait mouche cette fois. Il n’a pas besoin d’aller vérifier pour en être sur, même si les deux premiers tirs l’ont ennuyé. Il n’avait jamais raté sa cible depuis son enfance. Le silence est de nouveau maître de la ruelle tandis que la pluie se met à tomber de plus en pus vite.  

 

Dans ce silence pesant, la jeune femme retrouve ses esprits. Elle se relève péniblement, une douleur dans le dos. Le silence lui indique que le meurtrier n’est plus dans le coin. D’un geste automatique, elle porte la main à son épaule blessée. Elle a du mal à croire qu’elle est encore en vie. Cependant elle n’a qu’une envie, quitter cette ruelle au plus vite. Elle est tellement déboussolée qu’elle sent à peine la pluie tomber sur elle. D’un pas difficile elle arrive à rejoindre la grande rue. Elle marche au milieu de la foule, heurtant les gens involontairement. Elle se moque même de leurs mécontentements tant elle est encore sous le choc. Ses pas sont de plus en plus lourds et difficiles. Elle se sent tituber.  

 

Devant elle arrive deux énergumènes qui chantent à tue-tête. Ils donnent l’impression de se moquer de la pluie, du froid… De tout.  

 

‘S’ils pouvaient se taire.’ Pensa la jeune femme sentant ses yeux se fermer lentement.  

 

… Dans un même temps…  

 

Le meurtrier a soudain fait demi-tour, un doute subit dans l’esprit. Ecrasant sa cigarette il retourne sur les lieux du crime. Sa victime est toujours là sur le sol. Il continue son chemin vers l’endroit où le témoin est tombé…  

 

Soudain son corps se raidit. Mis à part une flaque de sang preuve de la présence de quelqu’un sur le sol il n’y a aucun corps.  

 

« Comment cela est-il possible ? » Marmonne t-il en serrant les poings de rage.  

 

Il remarque bien vite que les traces s’éloignent. La pluie ne les a pas encore toutes effacées. Il sourit narquoisement. Rien n’est encore perdu. Il les suit alors et retrouve la jeune femme. Seulement… Il y a trop de monde autour d’elle. Lentement il s’approche d’elle cachant un poignard dans sa poche droite et prêt à frapper au moment opportun. Il y est presque seulement les deux énergumènes qui arrivent devant ne lui disent rien. Il en reconnaît un.  

 

‘City Hunter…’ Pense-t-il en s’arrêtant subitement.  

 

Et joignant un petit angle de rue il observe la suite des événements.  

 

La jeune femme se sent partir, tomber en avant. Elle sent deux bras puissants la rattraper.  

 

« Mademoiselle ! Hé mademoiselle. » Fait une voix masculine légèrement éméché.  

 

Il n’y a aucune réaction de sa part. Soudain l’individu remarque la pâleur du visage de la jeune femme. Puis il sent du sang couler sur sa main. Il lève alors la tête et regarde un peu plus loin ayant senti une aura meurtrière. L’homme file il sait qu’il ne peut plus rien faire pour le moment. Et de toute façon il n’a pas envie d’affronter City Hunter dans ses conditions.  

 

« Mick appel les secours. » Dit Ryô tandis que la foule s’ameute autour de lui.  

 

La jeune femme ouvrit un œil avec difficulté. La chaleur que cet homme dégageait l’avait réchauffait. Elle ne le voyait pas correctement. Mais elle se savait intuitivement en sécurité dans ses bras. Puis elle referma les yeux. Cela n’avait pas duré. Elle entendait de loin tout ce qu’il se passait autour d’elle. Puis le silence la gagna tandis qu’elle perdait connaissance.  

 

Afin de la protéger de la pluie qui tombait Ryô retira son manteau et l’en couvrit avec.  

 

‘Quelle belle jeune femme !’ Pensa-t-il la bave aux lèvres.  

« Ryô, ce n’est pas vraiment le moment. Tu ne crois pas ? » Lui fit remarquer Mick bien que ce dernier ne pouvait pas s’empêcher d’afficher la même figure.  

 

Ce dernier retrouva son visage sérieux en un temps record. Il trouvait que les secours mettaient trop de temps à arriver. Finalement l’ambulance arriva et une voiture de police par la même occasion. Et bien que les policiers questionnèrent pas mal de badauds aucun ne savait ce qu’il s’était passé.  

 

 


Chapter: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19


 

 

 

 

 

   Angelus City © 2001/2005

 

Angelus City || City Hunter || City Hunter Media City || Cat's Eye || Family Compo || Komorebi no moto de