Hojo Fan City

 

 

 

Data File

Rated PG-13 - Prose

 

Author: Kaori_2

Status: Completed

Series: City Hunter

 

Total: 10 chapters

Published: 08-03-04

Last update: 14-03-04

 

Comments: 16 reviews

» Write a review

 

GeneralAction

 

Summary: petit récit sur l'arrestation d'Aoki. L'histoire se passe au tout début de City Hunter. Le premier jour de ce fic est en fait le lendemain de la rencontre entre Ryô et Kaori. Soit le 27 mars pour être plus précise

 

Disclaimer: Les personnages du Cannibale sont la propriété exclusive de Tsukasa Hojo.

 

Tricks & Tips

How to put images in a fanfiction?

 

It’s simple. Just send the images to me and tell me where the images should be in the text. I’ll take care of the rest. Please log in to send me these images and use the email you gave me when you signed up.

 

 

   Fanfiction :: Le cannibale

 

Chapter 1 :: La demande

Published: 08-03-04 - Last update: 08-03-04

 


Chapter: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10


 

Immeuble de Kaori et d’Hideyuki. 8h00 du matin.  

 

« Bonjour grand-frère. »  

« Bonjour Kaori ! Déjà debout ? »  

« Tu sais très bien que les grasses matinées et moi ça fait deux. » Ironisa Kaori.  

 

Hideyuki sourit.  

« Tu veux un café Kaori ? » Demanda-t-il en attrapant l’anse de la cafetière.  

« Oui merci. »  

 

Dring dring dring  

 

« J’y vais ! »Lança Kaori à Hideyuki.  

« Ne tardes pas ton café va refroidir. »  

« T’inquiètes ! »  

« Moshi moshi Kaori Makimura. »  

« Bonjour j’aimerai parler à Hideyuki. » Fit une voix féminine.  

 

Kaori regarda le combiné avec étonnement. Se tournant vers son grand frère et lui dit :  

 

« Hideyuki c’est pour toi… c’est une femme. »  

 

Il leva son regard vers elle, perplexe puis s’en approcha.  

 

« Je vous le passe. »  

« Merci. » Répondit la voix à l’autre bout du fil.  

 

Kaori, petite sœur bien élevée, s’éclipsa discrètement et s’enferma à la cuisine où elle se mit devant son petit déjeuner.  

 

« Moshi Hideyuki Makimura. »  

« Bonjour Hideyuki ça va ? »  

« Bonjour Saeko. Que me vaut ton coup de téléphone ? »  

« Une demande de travail pour en venir droit au but. »  

« Vas-y je t’écoute. Cela doit être assez important pour que tu me téléphones à domicile non ? »  

« En effet. Désolée. »  

« Ne t’inquiètes pas… Alors ? Explique moi la situation. » Lui dit Hideyuki tandis que sa sœur retournait dans sa chambre.  

« Voilà. Tu as dû entendre parler du Cannibale aussi appelé dans la presse Le Prince noir.  

« Oui. Cela fait plus d’un mois qu’il sévit en ville. »  

« Bon. Il y a trois semaines nous avons finalement appris sa véritable identité. Il s’appelle Aoki Tsuno. C’est un jeune homme de 25 ans approximativement. Il a le don de manipuler les gens en les hypnotisant. Sa manière de signer ses crimes est d’éviscérer ses victimes et d’éparpiller les morceaux, si je puis me permettre, tandis que la victime agonise lentement. »  

« Sympathique ! »  

« Certes. Il est aussi doué au tir. Nous avons eu vent de sa cachette et lors de notre descente chez lui il a grièvement blessé la dizaine de policiers présents. Je ne sais pas encore comment j’ai réussi à m’en sortir…Indemne. Outre plusieurs meurtre de sang froid, on lui attribue aussi quelques viols. Le nombre de ses victimes est à 12… »  

 

Kaori repassa devant son frère et le salua discrètement d’un signe de main avant d’ouvrir la porte pour sortir. Elle avait quelques courses à faire en vue de son futur vingtième anniversaire.  

 

« Une minute Saeko… Où vas-tu Kaori ? »  

« J’ai quelques courses à faire. Je rentrerai soit après midi soit en début de soirée. »  

« Bien. Soit prudente petite sœur. »  

 

Kaori sortit alors en souriant et referma la porte derrière elle.  

 

« Me revoilà. Désolé du petit contre temps. Donc tu disais qu’Aoki en est arrivé à un total de douze victimes. »  

« … Oui ! Hier soir il nous a appelés pour nous narguer en prétendant que dans les deux prochains jours il y aurait une nouvelle victime. Une treizième. Par contre son choix se porte sur une jeune fille prise au hasard parmi la foule… Dans ses habitudes les femmes qui ont été ses victimes, au nombre de cinq tout de même, avait une tranche d’âge comprise entre 18 et 30 ans C’est assez vaste et vague je l’admets. »  

« … C’est lui qui vous a dit que sa prochaine victime allait être une jeune femme ? »  

« Oui. »  

« … » Hideyuki demeura silencieux un instant.  

« Hideyuki ça va ? » S’enquit alors Saeko.  

« Oui… Pardon. Donc je présume que tu souhaites que nous arrêtions Aoki avant la date fatidique. »  

« Oui. J’aurais quand même une préférence pour qu’il n’y ait pas de treizième victime. »  

« Je n’en doute pas. Bon je vais aller lui en parler. Je ne pense pas qu’il refusera d’aider une jeune femme en détresse… Une dernière chose ! Tu comptes payer normalement cette fois ? »  

« Oui bien sûr… Ne dis simplement pas à Ryô que cette demande viens de moi. Il risquerait de refuser. »  

« OK ! Bon je te laisse. Je dois aller le voir. Ce n’est pas un réveil qu’il appréciera mais bon. »  

« Merci Hideyuki… A la prochaine. »  

« Une dernière chose ! »  

« Oui ? »  

« Serait-il possible d’étudier les dossiers des victimes ? »  

« Pas de problème je t’amènerai ceux-ci vers 11h30 12h. «  

« A tout à l’heure alors et merci. »  

« De rien à tout à l’heure. »  

 

9h00 appartement de Ryô.  

 

« Bon à tous les coups il aura fait la tournée des bars et sera une vraie souche de bois. Tsss Sacré phénomène que Ryô. »  

 

Hideyuki entra tranquillement dans l’immeuble et monta non moins tranquillement les étages menant chez Ryô. Il toqua trois fois à la porte et sans attendre de réponse entra dans l’appartement. C’était sans dessus dessous.  

 

Comme d’habitude soupira Hideyuki.  

 

Tout en allant vers le chambre de Ryô Hideyuki commença à voir gris… Il toqua à la porte trois fois et attendit cinq petites minutes avant d’entrer.  

 

« Bonjour Ryô. C’est moi Hideyuki. J’entre ! »  

 

Pour toute réponse il y eu un ronflement bruyant.  

 

« Désolé de te réveiller mais nous avons un travail.  

 

Le ronflement s’atténua.  

 

« Aoki ça te dis quelque chose ? »  

« J’aime pas les mecs Makimura ! »  

« Ce n’est pas notre client, c’est notre proie… C’est un jeune homme assez sadique si j’ai bien compris, qui en est à 12 victimes dont 5 femmes qu’il a violées avant de tuer. Il a déclaré que dans les deux prochains jours il y aurait une treizième victime. Une jeune femme dont l’âge se situe entre 18 et 30 ans.  

 

Ryô se tourna vers on partenaire.  

 

« Tu as d’autres infos ? » Demanda-t-il sobrement et gravement.  

« Je vais en avoir… Quand j’ai reçu la demande de travail, j’ai téléphoné à Saeko. C’est elle qui m’a dit qu’il y allait avoir une autre victime. Aoki aurait téléphoné à la police. J’ai demandé à Saeko de me faire parvenir les dossiers des victimes et d’autres renseignements sur Aoki. Logiquement j’ai tout ça un peu avant midi. Je te tiendrai au courant. »  

« Ah ! J’aurai pensé que ce travail venait de Saeko !  

« Non. »  

« Qui veut que nous le stoppions ? »  

« La mère de la plus jeune victime. »  

 

Ryô se redressa aussitôt.  

 

« Elle est jolie au moins ? »  

 

Hideyuki soupira… Décidément Ryô ne changera jamais. (Bon d’un côté c’est son caractère mais de l’autre ça fait partie de son « charme ».)  

 

« Oui elle l’est. Bon j’y vais à plus tard Ryô.  

« A tout à l’heure Makimura. »  

 

Hideyuki retourna chez lui et éplucha les journaux à la recherche d’informations sur ces meurtres récents. De con côté Ryô se leva, se doucha et mangea avant d’aller glaner des renseignements auprès de ses informateurs.  

 

 


Chapter: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10


 

 

 

 

 

   Angelus City © 2001/2005

 

Angelus City || City Hunter || City Hunter Media City || Cat's Eye || Family Compo || Komorebi no moto de