Hojo Fan City

 

 

 

Data File

Rated PG-13 - Prose

 

Author: Kaori_2

Status: Completed

Series: City Hunter

 

Total: 32 chapters

Published: 19-11-04

Last update: 09-08-06

 

Comments: 62 reviews

» Write a review

 

General

 

Summary: Résultat du défi de Kelly.

 

Disclaimer: Les personnages de Jurrassic Park le retour sont la propriété exclusive de Tsukasa Hojo.

 

Tricks & Tips

How many words are necessary in a chapter?

 

For normal fanfictions, the minimum is 600 words. For poetry, the minimum is 80 words and for song fics, the minimum is 200 words. These values can be change at any moment, if we think it's necessary. The average is 1500 words per chapter, so you can see that the minimum we're asking for is quite less.

 

 

   Fanfiction :: Jurrassic Park le retour

 

Chapter 7 :: Le voyage vers l'île. (2/2)

Published: 10-12-04 - Last update: 10-12-04

Comments: ouin j'ai du mal à m'habituer au claiver qwertz et du coup je vais plus doucement pour taper ... Bon j'ai tout de même réussi à taper ce chapitre. Ca a pris un peu de temps mais j'y suis arrivée. :op Bonne lecture et merci pour vos reviews. ;o)

 


Chapter: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32


 

Chapitre 6 : Le voyage vers l'île. (2/2)  

 

Elle se mit à crier de douleur.  

 

« Je ne ferai pas ça si j’étais vous! » Dit Ryô tandis qu’un éclair déchira l’obscurité de la nuit, l'éclairant alors brièvement.  

 

L’homme à la cagoule se raidit en entendant la voix de Saeba. Ni une, ni deux, il donna un dernier coup sur la main de Kaori avant de déguerpir. Au moment où Ryô allait tirer, Kaori l’appela. Sa main, rougit par la douleur, commençait à glisser. Son épaule qui tenait Tomoe, commençait à la faire souffrir. Quant à la main de Tomoe, celle-ci glissait du fait de la pluie.  

 

Ryô rattrapa Kaori de justesse tandis qu’elle criait de surprise.  

 

« Lâchez moi Kaori! »Déclara Tomoe devinant la douleur de Kaori.  

« Non mais ça ne va pas? » Lui répondit-elle.  

 

Ryô lui saisit alors le bras avec sa deuxième main et les hissa. Il fut soudain saisi à son tour par deux bras puissants. C'était Umibozu.  

 

« Tu t’amuses bien? » Demanda Mick à côté.  

« Oh ça va! »  

 

Kaori remarqua qu’elle se rapprochait du bord plus facilement et entendit Mick parler. Lorsqu’elle fut sur le pont, toujours agrippée à Tomoe dont on voyait la main, Mick se pencha pour attraper la seconde main de Tomoe.... Finalement sur le pont, malgré le vent, la pluie et la mer tumultueuse, chacun récupéra un petit peu.  

 

« Venez! Ne restons pas sous cette pluie. » Déclara Ryô qui après avoir aidé sa cliente à se relever, pris Kaori dans ses bras.  

« ... Je peux marcher tu sais. » Dit-elle confuse.  

« Tomoe, ça va aller? » Demanda-t-il sans prêter attention à l’exclamation de sa partenaire.  

« Oui, oui. »Répondit-elle soutenue par Mick.  

 

Ils retournèrent au salon... Au sec. Des peignoirs avaient été emmené et déposé sur leurs épaules.  

 

Miki alla préparer des tisanes avec Kazue.  

 

Kaori et Tomoe grelottaient. Kaori raconta ce qu’il c’était passé alors que les tisanes étaient servies. Kazue réprimanda gentiment Kaori quant à l’utilisation de la massue.  

 

« C’était un cas de force majeur. » Se justifia-t-elle.  

« Tomoe! A partir de cette nuit j’aimerai que vous dormiez avec Kaori. Ma cabine communique avec la sienne. »  

« ... Bien. » Répondit-elle à voix basse.  

 

 

Après avoir avalé leur tisane, chacun retourna à sa cabine. Kazue insista pour examiner Kaori. Après un examen de routine, et avoir passé de a crème sur la main écrasée par le pied, elle constata avec joie que l’épaule allait bien malgré la forte douleur présente. Une fois l'examen fini et la cliente auscultée aussi, elle retourna dans sa cabine auprès de Mick.  

 

« Alors? » Demanda-t-il.  

« Rien de grave. Sa main risque de lui être douloureuse un moment, mais elle n’est pas cassée. J’avais peur pour son épaule mais ça va de ce côté-là aussi. »  

« Et Tomoe? »  

« Un peu choquée, mais indemne... Tu sais où est Ryô? »  

« Il est allé faire un tour à la recherche de l’agresseur après s’être changé. »  

« Tu penses qu’il le trouvera? »  

« Si ce n'est pas ce soir ce sera demain. Après tout l’agresseur s'est pris un coup de massue. La bosse ne doit pas passer inaperçue. »  

 

Kazue soupira.  

 

« Quel temps fait-il dehors? Ça a l’air de bien tanguer! »  

« Nous sommes tombés dans une petite tempête, ça ne nous a pas facilité la tâche de les remonter... Nous avons bien été arrosé dehors. »  

 

...  

 

Cabine de Tomoe et Kaori.  

 

« Tomoe, avez-vous une idée sur l’identité de votre agresseur? » Demanda Kaori finissant d’enfiler un vêtement sec.  

« Pas le moins du monde... A propos... Merci. » Répondit-elle de la même manière.  

« Oh! Mais de rien. »Dit Kaori avant de se laisser tomber sur le lit.  

 

Sa cliente fit de même et soupira... Kaori se releva subitement et alla verrouiller la porte de la cabine, laissant toutefois l’accès à celle de Ryô libre.  

 

Un peu plus tard, alors que Tomoe dormait, Kaori entendit Ryô revenir. Il discutait avec Falcon. A priori ils n’avaient rien trouvé si ce n’était une bombe dans la salle des machines qu’ils avaient alors désamorcés, de justesse.  

 

Normalement, il restait trois jours de trajets... Cependant la tempête obligea le capitaine à réduire l’allure de son navire.  

 

Le lendemain de l’agression de Tomoe, alors que ceux qui n’avaient pas le mal de mer prenaient leur petit déjeuner, Ryô fit une inspection visuelle des hommes présents. Après tout il avait deux indices. La silhouette de l’agresseur et la bosse qu’il devait avoir sur la tête.  

 

Seulement voilà! Il y avait cinq hommes qui correspondaient à ce signalement. Trois marins et deux hommes de l’équipe de Tomoe. (Curtis et Shinji.) Et chacun avait une explication à fournir. Les marins s’étaient battus ensemble. D’abord pour s’amuser, avant que cela ne dégénère. Curtis s’était heurté la tête à la salle de bain et Shinji s’était pris un coup des marins en passant à leur côté.  

 

Ryô avait cependant des doutes quant à la véracité de certaines explications. Durant la journée, il renforça sa surveillance rapprochée sans chercher les massues. Cette fois aucun incident ne fut à déplorer puis le temps passa.  

 

Enfin pas d’incident, pas d’incident... C’est vite dit.  

 

Le seul incident qu’il arriva avant d’arriver à proximité de l’île fut celui-ci.  

 

Depuis que Mitsuko avait vu Mick et Ryô, et surtout depuis que Ryô lui avait sauvé la vie, elle n’avait de cesse de l’observer plus ou moins à son insu. Ryô avait bien entendu déceler son petit manège.  

 

Un soir au bar, alors que l’ambiance était détendu comme s’il ne s’était rien passé cinq jours auparavant, tout le mode discutait de tout et de rien. Du moins ceux qui n’étaient pas cloués dans leurs cabines du fait de la tempête.  

 

Mitsuko était accoudée au bar, un verre à la main, observant encore ces fameux hommes. Depuis le début du voyage elle avait relevé quelques notes sur eux.  

 

Mick était le 'blondinet' ... Rieur, mignon, aimant la compagnie des femmes surtout celle de Kazue et celle de... Kaori. Il aimait faire la fête et boire. Il savait être sérieux si nécessaire.  

Ryô, le brun, beau gosse, charmeur, aimé aussi la compagnie des femmes et bizarrement son entre-jambe réagissait avant lui...Son regard envers les femmes était assez chaleureux. Mais bien plus encore quand il regardait sa partenaire qui ne semblait rien remarquer... Il avait un regard franc, et ses mains...Jamais elle ne pourrait oublier ses mains robustes mais douces. Après tout, il lui avait sauvé la vie.  

 

Ryô sentit le regard de la jeune femme se poser sur lui. Kaori qui avait fini sa tisane se leva alors. Elle voulait prendre l’air.  

 

« Fais attention à toi! » Dit Miki.  

« Ne t’inquiète pas je ne sors pas vraiment.Je reste juste à l’ouverture. »  

 

Ryô regarda Kaori partir d’un oeil. Ce serait plus facile d’accoster Mitsuko si Kaori n’était pas là. Il attendit cependant quelques instants avant de se lever.  

 

« Où vas-tu? » Demanda Mick.  

« Voir Mitsuko. Elle a l’air de s’ennuyer. »Répondit Ryô tranquillement.  

 

Mitsuko le regarda se lever d’un oeil. Peut-être allait-il suivre sa partenaire. Elle soupira et porta son verre à ses lèvres...  

 

« Que faites-vous seule? » Demanda Ryô.  

 

Surprise, elle avala de travers et se mit à tousser.  

 

« Sae... Ryô! » S’exclama-t-elle.  

« Je vous ai fait peur? J’en suis désolé. »  

« Ce n’est rien... Qu’est ce qui vous amène? »  

« Votre solitude. »  

« Et bien je ne suis plus seule à présent. Vous voilà près de moi. » Sourit Mitsuko en s’approchant de lui avec charme.  

« Une belle femme comme vous ne devrait pas rester seule vous savez! Pourquoi ne pas vous joindre à nous? »  

« Votre compagnie me suffit amplement Ryô. » Dit-elle avec envoûtement.  

 

Ryô déglutit avec difficulté. C’était le monde à l’envers. Il se faisait draguer par une femme.  

 

« Vous êtes réellement charmante Mitsuko mais... »  

« Mais quoi??? Peut-être êtes vous déjà pris par votre partenaire? »  

« MA partenaire? » S’étonna Ryô feignant l’innocence.  

« Je vous garantie que je vaux mieux qu’elle. » Dit-elle en posant ses bras autour de sa nuque.  

 

Ses amis regardaient la scène, il en était certain... Mais il redoutait [Ryô : A juste titre...] le retour de Kaori.  

 

Et ce fut à ce moment précis qu’elle revint. Ryô sentit un frisson glacial lui traversait le dos en ressentant les pulsions meurtrières de celle-ci. S’il ne voulait pas se faire réprimander, il devait jouer serrer... Mais le hic était la présence de ses amis. Seule Miki souriait mystérieusement.  

 

« Mitsuko! Je regrette vraiment. » Dit-il en retirant ses bras d’autour de lui.  

 

Kaori n’était alors pas loin.  

 

« Je ne vous comprends pas Saeba... Vous avez le choix entre un garçon manqué et une vraie belle femme et vous préférez ce garçon manqué... Cette... Cette furie. » S’emporta Mitsuko.  

« Oui! » Répondit-il simplement avant de se tourner vers Kaori avec un grand sourire.  

 

Celle-ci était passée de la colère à la stupéfaction avec une rapidité fulgurante.  

 

« Ce garçon manqué, comme vous dites, a bien plus de valeur à mes yeux qu’une simple jeune femme. » Dit-il en semi aveux en regardant Kaori avec tendresse et sérieux.  

'Ryô!' Pensa-t-elle alors un pincement au coeur.  

 

Mitsuko n’en revenait pas. Elle était outrée. Cette pimbêche ne perdrait rien pour attendre. Elle se le jura. Elle se débarrasserai d’elle d’une manière ou d’une autre.  

 

« Qui me dit que vous ne jouez pas la comédie pour ne pas vous faire enguirlander? »  

'Aïe!!!' Pensa Ryô... 'Au diable la présence de nos amis. Ce ne sont pas eux qui vont me priver de clore le bec de cette femme une bonne fois pour toute. Et si je dois embrasser Kaori devant eux et bien... J’en connais qui seront étonné de l’évolution de notre situation.'  

« Moi je peux vous dire que Ryô est sincère. » Dit Kaori avant de regarder Ryô chaleureusement.  

'Kaori...' Pensa Ryô avant de l’attraper par la taille.  

 

...  

 

« Vous croyez qu’il va le faire? » Murmura Mick à ses amis perplexe devant ce tableau.  

« mmm.... Je pense. » Répondit Miki.  

 

Tout le monde tourna la tête vers elle... Savait-elle quelque chose qu’ils ignoraient?  

 

« Qu,,, Quoi... Hé attention vous allez tout louper! » Dit-elle en les montrant du doigt. [Ryô : Miki ce n’est pas bien de monter du doigt!  

Miki : Je sais :op]  

 

A toute allure ils retournèrent la tête vers Ryô et Kaori qui s’embrassaient alors passionnément. L’écho de leur surprise n’échappa pas à notre couple d’amoureux qui s’arrêta aussitôt les joues rouges écrevisses. Kaori baissa la tête gênée tandis que Ryô riait nerveusement.  

 

Mitsuko regarda Kaori avec fureur avant de se retirer. Attrapant Kaori par l’épaule, Ryô l’emmena s’asseoir avec leurs amis.  

 

« Dit Ryô petit cachottier... Pourquoi n’avoir rien dit avant? » Demanda Mick en lui lançant un clin d’oeil.  

« Tu me connais non? Je ne suis en général pas démonstratif en public. »Rougit-il la tête de son ange reposant sur son épaule.  

 

Il la regarda ravi, mais la larme au’il vit couler le décontenança...  

 

« Kaori??? Qu’est ce qu’il y a? » Demanda-t-il en lui relevant le visage.  

« Rien... Simplement je suis heureuse... Merci Ryô. Merci. » Répondit.elle avant de se serrer dans ses bras.  

 

Leurs amis les regardaient avec joie. Ils étaient heureux pour eux.  

 

Bien plus tard, chacun avait rejoint sa cabine...Enfin presque... Lorsque Ryô entra dans la sienne il eut la surprise d’y trouver une Mitsuko dans son lit.  

 

« Que faites-vous ici? » Demanda-t-il vivement se faisan entendre de Kaori dans la pièce voisine.  

« Voyons Ryô... J’ai très bien compris votre petit jeu et je... »  

 

La porte donnant sur la pièce voisine s’ouvrit alors brutalement sur Kaori.  

 

« Vous n’avez rien compris vous! » Dit-elle en voyant Mitsuko.  

« Ryô tu viens. » Dit-elle ensuite en le prenant par la main.  

 

Il se laissa entraîner dans la chambre de Kaori, où elle verrouilla la porte derrière elle, laissant Mitsuko sans voix dans la chambre de Ryô. Voyant que’elle avait bien perdu la bataille d’aujourd’hui elle se leva et sortit alors de la cabine de Ryô. Une fois certains de son départ, Ryô et Kaori retournèrent à l’intérieur, Tomoe dormait déjà à côté.  

 

« Et maintenant? » Demanda Kaori, alors assise sur le lit en regardant Ryô dans les yeux.  

 

Celui-ci ne répondit pas en paroles mais en gestes. Il embrassa de nouveau Kaori et lui montra la force de son amour en ne faisant plus qu’un avec elle, corps et âmes réunis à jamais. 

 


Chapter: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32


 

 

 

 

 

   Angelus City © 2001/2005

 

Angelus City || City Hunter || City Hunter Media City || Cat's Eye || Family Compo || Komorebi no moto de