Hojo Fan City

 

 

 

Data File

Rated PG-13 - Prose

 

Author: Kaori_2

Status: Completed

Series: City Hunter

 

Total: 32 chapters

Published: 19-11-04

Last update: 09-08-06

 

Comments: 62 reviews

» Write a review

 

General

 

Summary: Résultat du défi de Kelly.

 

Disclaimer: Les personnages de Jurrassic Park le retour sont la propriété exclusive de Tsukasa Hojo.

 

Tricks & Tips

I activated my account, but I still don't have access to the NC-17 section.

 

Account activation and access to the NC-17 are not linked. You can have an activated account, but to have access, you have to make another request.

 

 

   Fanfiction :: Jurrassic Park le retour

 

Chapter 10 :: Tricératops, où Tomoe doit la vérité à City Hunter !

Published: 23-02-05 - Last update: 23-02-05

 


Chapter: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32


 

Là… Devant lui se trouvait … un… un  

 

‘Tri…Tricé…Tricé…Tricératops ?!?’ Se dit-il  

« Ryô qu’est ce qu’il y a ? » Demanda Mick devant ce silence subit.  

« Tricératops. » Murmura Ryô en guise de réponse les yeux toujours rivés droit devant.  

 

Mick papillota des yeux incrédules avant de se tourner vers ce que Ryô observait avec tant d’intensité !  

 

« Mince ! » Siffla-t-il.  

« Waouh ! » Fit Tomoe émerveillée s’empressant alors de sortir son appareil photographique.  

 

Ryô s’avança lentement faisant un peu plus de place à ses mais qui arrivaient. Les réactions furent les mêmes. Etonnement, émerveillement… Ils en avaient oublié leur présence à cet endroit précis. Kazue en eut les jambes coupées et se retrouva à terre. Le réflexe d’Umibozu fut de sortir son bazooka mais Miki l’arrêta net. Lui précisant que cet… Animal était inoffensif.  

 

L’animal leva la tête soudainement comme ayant flairé un danger. Lentement il tourna la tête vers les intrus. Il avait un regard perplexe et repris ensuite son déjeuner. Puis il releva la tête et la tourna dans l’autre sens.  

 

C’est alors que Ryô remarqua un bruit de feuillage et un, non deux gémissements plaintifs… Lentement Ryô contourna le tricératops et fit signe aux autres de le suivre… Curtis et Tomoe ne firent pas attention trop absorbés par ce qu’ils avaient devant eux. De ce fait Umibozu et Miki restèrent avec eux tandis que Mick et Kazue suivirent Ryô.  

 

Le tricératops regarda ces êtres étranges avant de se tourner dédaigneusement et de partir lentement. Bien que Tomoe aurait voulu le suivre, Miki la retint… de son côté Ryô était arrivé près d’un buisson d’où dépassait une jambe et un bras, appartenant à deux personnes différentes. Le bras se leva péniblement et se dirigea vers l’intérieur du feuillage d’où provenait un gémissement.  

 

« Quelle chute ! » Dit-elle en tentant de se lever… Sans résultat.  

 

Il y avait un poids sur elle qui l’empêchait de bouger. Ryô écarta les petites branches et trouva Mitsuko et Kaori. Mitsuko était inconsciente et de surcroît allongée sur Kaori qui se tenait alors la tête.  

 

« Kaori ça va ? » Demanda Ryô en prenant Mitsuko dans ses bras.  

« Oui. Un peu sonnée. »  

« Rien de cassé ? »  

« Je ne pense pas ! » Souffla-t-elle.  

 

Elle se releva et en accentua la pression sur sa tête où une cloche résonnait. Une fois debout elle entendit et ressentit un léger craquement à la cheville droite. Surprise par le bruit et la légère douleur elle leva le pied.  

 

« Tu peux marcher ? » Demanda Mick sourire aux lèvres.  

« Heu… Oui ! » Affirma-t-elle en reposant son pied à terre et cachant une petite grimace.  

 

Toutefois Ryô laissa entendre à Mick que Kaori avait besoin d’aide. Et ce bien évidemment juste un échangeant un regard avec lui. Mick effaça son sourire pour un regard positif et sérieux.  

 

« Tomoe ! Je crois qu’il serait plus sage de retourner au campement. » Dit Ryô Mitsuko toujours inconsciente dans ses bras.  

« B…Bien. » Dit-elle devinant aussi que City Hunter voulait discuter.  

 

Durant le trajet retour, Mitsuko revint à elle. D’abord étonnée de se retrouver dans les bras de Ryô, qui la déposa alors, elle croisa le regard noir de Kaori. Mitsuko aurait bien aimé savoir ce qu’il s’était passé mais devant le regard de Ryô elle préféra rester muette. Elle avait en plus la terrible sensation d’avoir fait une bêtise sans savoir quoi. Le dernier souvenir qu’elle avait en tête était le magnifique paysage sur la plate-forme rocheuse après plus rien… Si ce n’est le flou.  

 

…  

 

Une fois au campement, tente de l’infirmerie.  

 

Kazue ausculta Mitsuko tandis que Kaori s’était assise sur une chaise. Miki était auprès d’elle et lui avait finalement fait lâcher son front. Elle avait une grosse bosse et était un peu râpée mais rien de grave. Côté cheville, cette dernière avait légèrement enflé. Mitsuko n’avait rien du tout. Kazue lui demanda alors de rejoindre le reste de l’équipe dans la tente de réunion. Elle aurait bien voulu rester mais se sentie bientôt de trop.  

 

Une fois seule avec ses amies Kaori soupira de soulagement.  

 

« Kaori qu’est ce qui s’est passé ? »  

« Je m’étais arrêtée pour examiner des empreintes… J’ai voulu en informer Tomoe mais vous n’étiez déjà plus là. Il n’y avait plus que Mitsuko dont le comportement n’était guère… normal. »  

« C’est à dire ? » Questionna Kazue en train de bander la cheville de Kaori.  

« Elle… Elle s’est jetée sur moi. Déséquilibrées nous sommes tombées en passant au travers des branches avant d’atterrir dans un fourrée… Sa chute a été amortie par la mienne… »  

« C’est quand même étrange elle ne semble se souvenir de rien. » Fit Kazue.  

« Etrange certes mais moins que ce que nous avons vu ! » Répliqua Miki.  

« ??? »  

« Attends Kaori ne te lèves pas toute seule. Tu as la cheville fêlée et si tu insistes tu risques de la casser pour de bon. Repos absolu pendant une semaine. «  

« Une Semaine ????? Mais… »  

« Il n’y a pas de mais qui tienne… Maintenant soit bien sage. » La réprimanda Ryô la faisant alors sursauter.  

« Ryô ? Depuis quand es-tu là ? »  

« Je viens d’arriver… Bon vous venez ? Tomoe n’attends plus que vous pour clarifier la situation. » Dit Ryô en prenant Kaori dans ses bras.  

 

Celle-ci se senti rougir mais le regarda en souriant…  

 

….Une fois dans la salle de réunion…  

 

Tomoe était en bout de table, bougeant les doigts en signe de nervosité. Il faut dire qu’elle ne pensait pas tomber nez à nez, dès le premier jour, avec un dinosaure. Elle dû se forcer pour arriver à parler sans gêne. Et au plus elle parlait au plus sa nervosité se changeait en euphorie…  

 

« Je suppose que certains d’entre vous attendent quelques explications, ou des détails supplémentaires sur la rencontre précédente. »  

‘De quoi parle-t-elle ?’ Songea Kaori.  

« Pour être franche et direct ce tricératops était réel. »  

‘Tricératops ? Non mais elle déraille… cette espèce de dinosaure a disparu depuis… » Pensa Kaori les yeux grands ouverts.  

« D’autres de ses congénères se trouvent sur cette île. Si nous évitons le centre de l’île et la partie ouest nous resterons à l’abri des prédateurs. Oui je l’admets il y a aussi des carnivores. Mais les seuls dinosaures que je souhaite étudier sont les herbivores… Donc inoffensif. »  

 

Kaori écarquilla des yeux totalement dépassé et incrédule. Cependant, en croisant le regard de ses amis elle se rendit compte que cette histoire était on ne peut plus sérieuse.  

 

‘Non mais je rêve ? La chute a dû être plus rude que je ne pense.’  

 

Après une petite réflexion Ryô demanda :  

 

« Comment pouvez-vous être certaine que nous ne risquons rien en restant dans cette partie de l’île. »  

« De façon général, les prédateurs chassent près des cours d’eau. Et comme vous avez pu le constater nous en sommes assez loin. »  

« Oui mais vous vouliez vous en approcher. » S’étonna Kaori à haute voix.  

« En effet car il y avait aussi plus de chance de croiser des herbivores par là-bas. »  

 

Un silence s’installa alors.  

 

« Bien. Nous verrons ça plus tard. Pour le moment, j’aimerai que ma partenaire m’explique ce qui lui est arrivée. » Commenta Ryô en souriant.  

 

Mitsuko croisa l’échange de regard de ces deux là. Elle savait qu’elle ne pourrait rien faire pour les séparer. Pourtant…. La voix de Kaori la fit soudain sursauter et elle écouta alors la fin de l’explication. Elle se sentie assaillie par tous les regards et aurait bien aimé disparaître en un claquement de doigts. Elle n’avait aucune explication à donner pour la simple et bonne raison qu’elle ne se souvenait de rien… Elle baissa la tête à moitié songeuse à moitié gênée.  

 

« Dites moi Kaori. Où avez-vous trouvez ces empreintes déjà ? » Demanda Tomoe.  

« Sur l’escarpement rocheux, à cinq ou six mètres de haut. Elles montaient vers la plate-forme. »  

« Monsieur Saeba ! J’aimerai retourner voir ça de plus près. »  

« Bien… Je resterai cependant avec vous et… ne M’APPELEZ PAS monsieur ! Je m’appelle Ryô et j’ai encore vingt ans que je sache ! « Dit-il boudeur.  

 

Une nuée de corbeau crossa autour du campement tandis que les rires fusèrent.  

 

Tomoe esquissa un sourie moqueur.  

 

« Bien alors mons… Ryô. Nous y retournons de ce pas. Inutile que tout le monde suive. Mitsuko tu devrais aller te reposer ou profiter du soleil. Je sais que Shinji doit encore vérifier sa base météorologique. Quant à vous mesdemoiselles et messieurs, profitez du soleil pour aujourd’hui. Dès demain nous allons nous déplacer un peu plus. Histoire de déterminer jusqu’où nous pouvons pousser notre ‘enquête’ sans problème. La réunion est close. »  

« Tomoe… avant toute autre chose. Pourquoi ne nous avoir rien dit dès le départ ? » Demanda Ryô gravement.  

« Franchement si je vous avais dit : Je vais étudier des dinosaures ! est ce que vous m’auriez cru ??? »  

 

>o(-- :||---….. >o(--  

 

« Heu… hé bien… Je…. Non ! » [Ryô : Ouais bon là j’admets ne pas avoir poser une question très intelligente.] Répondit Ryô dépité, la tête soudain penchait en avant.  

« Donc la discussion est bien close. » dit Tomoe en se levant de son siège.  

 

Elle fut suivi pratiquement par tout le monde… Mitsuko était toujours assise, le regard dans le vide. Ryô était à côté de Kaori et lui offrit le bras pour l’aider à marcher.  

 

« Merci. » Lui dit-elle en souriant.  

« … Kaori… un instant je vous prie… » Fit Mitsuko sortant de son silence.  

« Que voulez-vous ? »  

« … Je voudrais m’excuser de mon comportement… bien que je dois avouer que je ne vous porte pas dans mon cœur je… Je n’aurai pas été capable de vous faire du mal….. Surtout ainsi… Disons pour être plus précise que si je voulais vous éliminer je ne l’aurai pas tenté moi-même. »  

« Ce qui veut dire ? » Questionna Ryô gravement.  

« Je l’aurai sans doute demandé à une tierce personne… »  

 

Ryô savait que Mitsuko était sincère, dangereuse de par sa jalousie, mais sincère. Il al regarda gravement et dit :  

 

« Je vous crois Mitsuko mais sachez une chose… Je n’oublie jamais !!! »  

 

Mitsuko baissa les yeux devant ce regard noir pourtant si envoûtant.  

 

« Mitsuko… je pense qu’il serait mieux pour tout le monde que nous repartions de zéro. Au souvenir de votre regard je sais que vous n’étiez pas vous-même… Donc faisons comme si rien ne c’était passé malgré tout. » Dit Kaori d’une voix douce.  

 

Mitsuko la regarda, sceptique. Elle ne comprenait pas Kaori.  

 

« … » Elle aurait bien voulu répondre mais rien ne sortait. Touchée par la candeur de Kaori elle esquissa un sourire de remerciement, et se levant, s’approcha d’elle.  

« Merci. » Parvint-elle à murmurer en guise de remerciement en passant à ses côtés.  

 

Puis elle sortit de la tente suivit de près par Ryô et Kaori.  

 

« Ca va aller ? » Demanda Ryô.  

« Oui. Dis ! vous avez vraiment vu un tricératops ? »  

« Oui. Comme je te vois… Et petite remarque, ce grâce à Mitsuko et à toi. »  

« Ah bon ? »  

« Oui. Vous êtes tombé à côté … bon à plus tard. » dit-il avant de l’embrasser.  

« Soit prudent Ryô. » souffla Kaori tandis que ce dernier filait.  

 

…  

 

Peu après bord de mer.  

 

« L’eau est vraiment délicieuse Kaori. Pourquoi ne viens-tu pas nous rejoindre ? » Demanda Mick en maillot de bain.  

« Parce qu’elle obéit à son infirmière. » Rétorqua Kazue les bras croisés devant lui.  

 

Kaori n’avait même pas eu le temps de répondre. Elle fit un signe de coucou de la main en guise de remerciement. Elle se trouvait bien à l’ombre d’un parasol et enviait ses amis malgré tout. Mitsuko vint s’asseoir à ses côtés tranquillement. ( Enfin pas tant que ça. Même si Kaori lui a pardonné, ses amis ne sont pas forcément d’accord.)  

 

…  

 

De leur côté Tomoe, Ryô, Curtis et Umibozu avaient finalement trouvé les empreintes dont Kaori avait parlé.  

 

« De quel dinosaure s’agit-il cette fois ? » Demanda Ryô intrigué.  

« Je pense qu’il s’agit d’un compsognathus. Aussi appelé familièrement compy. C’est un carnivore. Ses plats préférés étant les insectes et des petits lézards. C’est aussi un nécrophage. Il ne s’attaquera pas à une proie plus grosse que lui à moins qu’elle ne soit blessée ou sur le point de mourir. Il mesure de soixante centimètres à un mètre de long. »  

 

… Au même instant bord de mer…  

 

Un bruit de feuillage attira l’attention de Kaori qui tourna alors sa tête vers sa droite.  

 

« …Qu’est ce que c’est que ce truc ??? » Laissa-t-elle échapper.  

« Qu’y a-t-il ? » Questionna Mitsuko qui n’avait rien remarqué.  

« Ce… Enfin ces lézards. » Répondit Kaori en désignant non pas un animal pas quatre, cinq… Six… sept… (Bref… une petite dizaine quoi ^__^)  

 

Mitsuko regarda intriguée pour finalement se lever et aider Kaori à faire de même.  

 

« Sauf erreur ce sont des compys. »  

« Des compys ? »  

« Compsognathus. Nous ne risquons rien mais il serait préférable que nous rejoignons vos amis. »  

 

Les compsognathus levèrent leurs têtes et regardèrent ces deux nouveaux spécimens… tout en marchant vers la mer, Mitsuko et Kaori se sentirent suivies. Elles accélèrent légèrement le pas.  

 

‘Ne pas crier ! Ne pas crier !’ Pensèrent-elles en même temps.  

« Ah !!! Vous vous décidez enfin. » Fit Mick en les voyant arriver.  

 

Cependant Kaori n’y tenant plus sortit une mini-massue et la jeta en arrière. Tandis que Mick se tassa de façon fœtus dans l’eau (pur réflexe), la masse verte s’écarta alors qu’un de leur congénère avait été atteint. Miki et Kazue virent de suite la pourquoi de la réaction de Kaori et rigolèrent ensuite à la réaction de Mick qui croisa les bras penaud. Le coups de mini-massue semblait avoir dissuadé les lézards à revenir. Finalement Kazue, Miki et Mick sortirent de l’eau.  

 

« Qu’est ce que c’était ? » Demanda Mick en s’approchant de la mini-massue.  

« Compsi… Heu.. ; compsognathus. » Répondit Kaori l’esprit embrouillé.  

« Je me méfierai si j’étais à votre place. » Fit soudain la voix de Tomoe.  

« Déjà de retour ? »  

« Oui. Qu’y a-t-il sous la massue de Kaori ? » Demanda Ryô.  

« Un Compsognathus. » Répondit Mitsuko un peu pâle.  

« bien. S’il n’est pas trop abîmé nous allons pouvoir l’étudier. » Ironisa Tomoe avant de soulever… hum hum… de tenter de soulever la massue.  

« Mais qu’est ce que ??? » S’étonna-t-elle le regarda hagard.  

« Laissez-moi faire. » Fit Kaori gênée avant de soulever la massue comme s’il ne s’agissait que d’une plume.  

« Alors c’est ça un compsognathus. » Dit Ryô toujours intrigué.  

« Oui mais ne l’imaginez pas tout le temps avec cette bosse sur la tête. Là c’est le résultat du choc. » Ironisa Tomoe.  

 

 


Chapter: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32


 

 

 

 

 

   Angelus City © 2001/2005

 

Angelus City || City Hunter || City Hunter Media City || Cat's Eye || Family Compo || Komorebi no moto de