Hojo Fan City

 

 

 

Data File

Rated PG-13 - Prose

 

Author: Kaori_2

Status: Completed

Series: City Hunter

 

Total: 32 chapters

Published: 19-11-04

Last update: 09-08-06

 

Comments: 62 reviews

» Write a review

 

General

 

Summary: Résultat du défi de Kelly.

 

Disclaimer: Les personnages de Jurrassic Park le retour sont la propriété exclusive de Tsukasa Hojo.

 

Tricks & Tips

How many words are necessary in a chapter?

 

For normal fanfictions, the minimum is 600 words. For poetry, the minimum is 80 words and for song fics, the minimum is 200 words. These values can be change at any moment, if we think it's necessary. The average is 1500 words per chapter, so you can see that the minimum we're asking for is quite less.

 

 

   Fanfiction :: Jurrassic Park le retour

 

Chapter 18 :: Le contrat !

Published: 06-02-06 - Last update: 06-02-06

Comments: Voili voilà pour aujourd'hui la suite pour plus tard ;o)

 


Chapter: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32


 

« Vous êtes de retour ! … Et cette fois qu’allez-vous faire ? »  

« Ce par quoi j’aurai dû commencer. » Répondit Ryô gravement en le visant de son arme.  

« Croyez vous que cela vous sortira d’ici ? »  

« Non ! Mais ça soulagera le monde de votre présence. »  

 

Le professeur Adams ne semblait guère croire Ryô et se mit à rire diaboliquement. Bien que Ryô le tienne toujours en joue, il sentait que quelque chose clochait.  

 

« A votre avis City Hunter, ai-je déjà joué ma dernière carte ? »  

 

Perplexe, Kaori fit rapidement le tour de la tente d’un coup d’œil, n’omettant aucun endroit. C’est alors qu’elle remarqua un filet juste au-dessus d’eux. A peine eut-elle le temps d’en avertir Ryô que le professeur Adams déclencha le piège… Ryô et Kaori l’évitèrent avec souplesse en se jetant chacun d’un côté. Le professeur profita de l’occasion pour récupérer une arme et viser la meilleure cible à ses yeux… A peine debout celle-ci se figea en entendant le déclic du chien. Kaori, car c’était elle, regarda le professeur sans sourciller. En effet le professeur venait de faire la terrible erreur de perdre de vue Ryô. Ce n’est qu’en sentant le contact glacial du canon dans sa nuque que le professeur réalisa son erreur. Il fit alors disparaître le sourire qui était apparu sur ses lèvres. Méprisant, il jeta son arme au loin et se laissa tomber sur le sol vaincu… Ryô sentait toujours le coup fourré. L’abandon si subit n’était pas le genre du professeur Adams. Même si sa colère était grande Ryô opta pour le laisser en vie. Rangeant alors son arme Ryô regarda Kaori en souriant.  

 

Néanmoins, le professeur encore à l’affut, se releva sèchement et faisant rapidement demi-tour donna un coup de poing subit à Ryô qui, pris au dépourvu, tomba en arrière. Puis le professeur se tourna vers Kaori sadiquement. Kaori ne laissa aucune émotion transparaître mais fit machinalement un pas en arrière.  

 

« A nous deux mademoiselle ! » Fit-il en un sourire nerveux.  

« Qui… Qui vous dit que vous pouvez vous approcher plus près ? » Demanda-t-elle un œil sur un Ryô plus que furieux.  

 

Le professeur surpris par cette phrase s’arrêta net. Puis il sentit monter en lui un frisson glacial. Il ne se retourna pas, sachant pertinemment que Ryô s’était relevé. Mais ses yeux voulaient voir derrière lui, aussi n’aperçut-il pas le poing de Kaori avant que celui-ci n’atteigne son visage et ne l’envoi directement dans les bras de Ryô qui lui en décocha un second. Il tomba à terre sonné.  

 

« Bien joué partenaire. » Lui dit Ryô un peu plus calme.  

« Que fait-on de lui ? » Demanda Kaori en se secouant son poignet droit.  

« Je ne sais pas trop... Mais à mon avis ses petits soldats vont lui passer un sacré savon. »  

 

A terre, le professeur Adams avait sournoisement attrapé un objet contondant. Ryô qui en avait plus qu’assez de ces clowneries, l’attrapa par le col et le souleva fortement le lui faisant lâcher. Là le professeur abdiqua pour de bon. Ceci-dit il lança un regard mauvais à Kaori. Il n’en avait pas fini avec elle et n’avait pas dit son dernier mot à City Hunter.  

 

« Professeur je vous ai à l’œil alors tenez vous à carreaux si vous ne voulez pas servir de nourriture à ces créatures. » Lui murmura Ryô gravement.  

 

Puis il le fit avancer en lui tenant les mains dans le dos que Kaori lia solidement. Ensuite ils rejoignirent le centre du campement où s’était réuni les ‘survivants’ du carnage autour du professeur Johns. Le groupe de Tomoe les avait rejoints peu auparavant et le professeur Johns était intervenu pour éviter les bagarres. En voyant arriver Kaori, et Ryô qui poussait le professeur Adams, tout le monde se leva et un brouhaha se fit entendre. Ryô poussa le professeur vers le centre d’un cercle qui s’était alors formé. Au vu des visages qui le cernait, le professeur Adams savait que jouer la carte du faible être manipulé par son aveuglement était alors son meilleur atout pour s’excuser. Enfin c’est ce qu’il pensait. Car en réalité, si Ryô n’était pas intervenu après quelques coups et quelques paroles houleuses il aurait certainement fini sa carrière sur cette île.  

 

Après une explication sommaire [Ryô : sommaire, sommaire… Elle a duré toute la nuit oui !] de la situation, il fut opté d’aller trouver un moyen de communication quelconque. Eux n’en avait pas, le bateau avait été détruit, et le professeur Adams devait envoyer un signal sonore pour que l’on vienne les récupérer…. Le contrat conclut était simple. Tant qu’ils n’étaient pas rentrés chez eux, personne n’essaierai de ‘tuer’ personne. Tomoe avait parlé du vieux phare qu’ils avaient vu à lors arrivée. Mais vu l’état actuel de la situation, tout le monde avait perdu son sens de l’orientation… Enfin presque tous. Il fallait certes retourner vers les hauteurs pour mieux se rendre compte de la direction à prendre mais là… il aurait fallut retourner vers la plateforme rocheuse où Kaori avait aperçut les traces des compsognathus. Il fut accordé au professeur Adams de circuler plus librement, sous la condition sine qua non de ne parler à personne. Cela va sans dire qu’il resterait sous surveillance à chaque instant.  

 

L’ennui résidait en un point. Là ils n’étaient pas loin à vol d’oiseaux mais à pieds il aurait fallut remonter et le seul accès connut était assez loin. Surtout qu’il n’y avait plus de véhicules en état de fonctionner… >°(--  

 

Le professeur Johns alla trouver Tomoe pour lui faire part d’un chemin moins lointain. Risqué dès le départ mais à peu près sur par la suite. Devenue plus sage par suite de l’attaque des Tyrannosaures Rex, Tomoe lui répondit d’emblée qu’au final tout était dangereux sur cette île. Ryô sourit discrètement en l’entendant parler de la sorte.  

 

« Et où est ce raccourci ? » Demanda Ryô narquoisement.  

« Là est le problème ! Il débute dans la zone rocheuse. »Répondit le professeur Johns la tête basse.  

« Qu… quoi ! Vous vouliez nous faire passer au travers de l’habitation des vélociraptors ? »S’étonna Tomoe.  

« Non non… pas intégralement. En fait presque pas. Le chemin commence à peine 3 mètres à droite au début de la zone rocheuse… Et nous avons remarqué que les vélociraptors n’attaquent pas les hommes lorsqu’ils ne peuvent pas se cacher. »  

« Il faudra quand même surveiller la zone on ne sait jamais. »Dit Ryô.  

 

A l’horizon se profilait alors le levé du jour.  

 

« Que chacun prenne le strict minimum, je veux vous voir prêt à partir dans dix minutes maximum. La zone est devenue dangereuse. Rester ici c’est nous offrir en repas à ces créatures. » Ordonna le professeur Johns.  

« Je croyais qu’ils ne mangeaient que des végétales ! » Fit une voix.  

« Non ! Il y a des carnivores. Comme le Tyrannosaurus Rex, les Vélociraptors ou encore le Dilophosaure qui a aveuglé votre camarade ! »  

« Laissa la derrière, elle va nous ralentir. » siffla une autre voix.  

« Il a raison. » En fit une troisième.  

« Je serais ses yeux ! » Lança Falcon gravement les faisant alors taire.  

« Venant de toi ça ne m’étonne pas. » Lui murmura Miki tendrement.  

 

Il rougit instantanément faisant rire ou sourire bien des gens autour de lui. Tout le monde fut rapidement prêt et la troupe s’engagea alors vers la zone rocheuse en un silence ‘religieux’ guidé par le professeur Johns. Rien ni personne ne gêna leur ascension. Celle-ci dura une bonne partie de la matinée. Et la seule pause qu’il y eut fut … Au sommet. Il y avait bien des râles mais les râlements tombèrent dans le vide.  

 

La pause fut la bienvenue pour tous. Une bouffée de fraîcheur, voilà ce qu’elle représentait. Ce fut un arrêt calme et silencieux ou seul s’entendait le bruissement des emballages repas et le piaillement des oiseaux. Un vent agréable soufflait tandis que le soleil jouait à cache-cache avec les nuages. Le ciel prenait inexorablement un aspect des plus douteux mais personne n’aurait rien pu dire ou voir… Excepté Shinji. Rappelons quand même qu’il a quelques notions de météorologie, ce n’est pas qu’un simple tueur. Il regardait cette valse incessante entre nuages et soleil. Pour lui la couleur du ciel et le vent annonçaient un très mauvais temps.  

 

Tomoe inspectait l’horizon qui s’offrait à eux. En face d’elle, elle nota la présence de la plate forme rocheuse visée. Faisant alors un plus vaste tour d’horizon elle nota le vieux phare. Qui était cependant vers l’ouest. Une zone plus dangereuse encore….. Avant de pouvoir parvenir à ce phare, il y avait une sorte de plaine à traverser, puis une forêt et ensuite ce n’était pas très nette…  

 

 


Chapter: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32


 

 

 

 

 

   Angelus City © 2001/2005

 

Angelus City || City Hunter || City Hunter Media City || Cat's Eye || Family Compo || Komorebi no moto de