Hojo Fan City

 

 

 

Data File

Rated PG-13 - Prose

 

Author: Kaori_2

Status: Completed

Series: City Hunter

 

Total: 32 chapters

Published: 19-11-04

Last update: 09-08-06

 

Comments: 62 reviews

» Write a review

 

General

 

Summary: Résultat du défi de Kelly.

 

Disclaimer: Les personnages de Jurrassic Park le retour sont la propriété exclusive de Tsukasa Hojo.

 

Tricks & Tips

What can I do in this site?

 

The goal of HFC is to enable authors to have complete control on their work. After signing up for a new member account, you can log in and add/modify your own fanfictions. In the same way, artists can upload their fanarts. Only fanmanga and goodies have to be sent to the webmistress. The authors can consult their stats and see which story has been read the most. Members can post quizzes on their favourite fanfictions. The rea ...

Read more ...

 

 

   Fanfiction :: Jurrassic Park le retour

 

Chapter 29 :: Explications, accord et... retrouvailles.

Published: 06-08-06 - Last update: 06-08-06

Comments: Coucou v'là un nouveau petit chapitre. Pour les retrouvailles je vous laisse le soin de voir ce qu'ils vont retrouver :op

 


Chapter: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32


 

Ce fut les doux rayons du soleil qui réveillèrent tout ce beau petit monde. Ils mangèrent léger le peu de rations encore en état qu’ils avaient sur eux. Chaque blessé eut droit à sa propre infirmière, ou presque.  

 

Mitsuko jeta un coup d’œil aux cottes de Tomoe avant d’aller voir Shinji. Kazue changea le bandage de Miki et sous la directive gestuelle de Masami remit du baume sur la blessure de la même façon que Masami avait fait la veille. (Baume + feuille sur la blessure.) Masami s’occupa de Kaori, malheureusement toujours inconsciente. Lorsqu’elle enleva le bandage et l’ancienne feuille, elle remarqua une rougeur sous cette dernière. Perplexe, elle continua néanmoins ses soins et refit un même bandage. Puis elle fit de même à la cuisse et remarqua la même rougeur, mais moins importante que celle de l’épaule.... Elle continua ses soins sous le regard attentif du sourd muet. Il avait remarqué que la jeune femme allongée portait les mêmes blessures qu’elle, en symétrie, et comprenait d’une certaine façon pourquoi elle les aidait.  

 

De son côté Ryô alla trouver le patriarche sachant de façon sur qu’il aurait des réponses avec lui.  

 

« Bonjour. Veuillez m’excuser mais j’en viens directement aux faits. Depuis combien de temps êtes-vous ici ? Sur cette île ? » Demanda-t-il en langage des signes.  

« Cinq ans, six mois et dix-neuf jours aujourd’hui. » Répondit le vieillard de la même façon.  

« Comment êtes-vous arrivés là ? » Continua Ryô toujours en gestuelle.  

« Nous sommes les derniers rescapés d’un naufrage... Au début nous étions plus nombreux mais... Nous avons appris à communiquer ensemble grâce à Ryôichi.... Masami qui vous a conduit ici allait avoir 13 ans. Ses deux collègues, qui la suivent normalement partout, sont à peine plus âgés qu’elle. Le couple que vous voyez là-bas était en voyage de noce. La jeune mariée était enceinte du plus grand des trois enfants que vous pouvez voir à leur côté. Les deux suivants sont arrivés l’année d’après. Ce sont des jumeaux mais attention... il y a une fille et un garçon. Fort heureusement pour nous on ne les entend pas... »  

« Masami fait très adulte pour son jeune âge. »  

« Elle était déjà débrouillarde après le naufrage mais sa vie a basculé il y a juste deux mois. Elle était partie en quête de nourriture avec celui qu’elle considérait comme un ami, un grand-frère... Ils se sont fait attaquer par des Vélociraptors... Masami a grièvement était blessée... Elle a dû sa survie à son ami. Je crois qu’on ne saura jamais comment... Le fait est que son ami est arrivé à la mettre dans un abri, en hauteur, loin des Vélociraptors mais... Lorsque nous les avons trouvés, ne les voyant pas revenir au bout d’un assez long moment.... Celui qu’elle considérait comme son frère s’était sacrifié pour elle. Je préfère ne pas rentrer dans les détails mais c’était horrible... Ensuite Masami a été obligé de rester alitée pendant une longue période. Son regard reflétait beaucoup de choses... Culpabilité, désarroi, tristesse, douleurs... Hier soir elle rayonnait comme avant. Votre présence l’a aidé à surmonté ses difficultés et son passé. »  

« ...Je comprends.... Nous pensons qu’il y a un moyen de partir d’ici. La mer n’est plus très loin n’est-ce pas ? »  

« Oui mais... »  

« Mais ? »  

« Peu avant la mer il y a la zone des falaises... C’est le territoire des Ptéranodons et ils le protègent jalousement... »  

« N’en parler pas à Tomoe elle y resterait pour mieux les observer. »  

 

Le vieillard décela une pointe d’ironie dans les gestes de Ryô.  

 

« Voulez-vous venir avec nous et retrouver la jungle urbaine ? » Demanda-t-il ensuite plus sérieusement.  

« Nous ne ferions que vous ralentir. »  

« Nous n’allons pas bien vite et quitter cet île me semble tout de même plus sains pour vous tous. Non ? »  

 

Le vieillard ferma les yeux, pensif. Puis il sourit et déclara oralement.  

 

« Merci. J’accepte votre proposition au nom de chacun ici présent. »  

« Ryô Saeba à votre service. La jeune femme qui se fait soigner par Masami est ma partenaire. Kaori. Dans le coin près de la trappe avec les lunettes de soleil Umibozû. La femme à ses côtés n’est autre que sa femme, Miki. L’infirmière qui la soigne se nomme Kazue. C’est la partenaire du blond, près de la fenêtre, qui nous regarde. Il s’appelle Mick. A côté se trouve le professeur Johns. Et un peu plus loin se trouve Mitsuko, une deuxième docteur et Shinji. La femme avec le bandeau sur les yeux s’appelle Jane. Et l’autre jeune femme à côté de Kaori n’est autre que Tomoe... » Répliqua Ryô avec politesse.  

« Kenchirô... Mais vous pouvez m’appeler grand-père comme chacun ici... Le jeune homme à droite de Masami est Ryôichi. Le borgne à sa gauche s’appelle Sasuke. Le plus grand des trois enfants réponds au nom de Shaolan, les jumeaux sont Kamui et Sakura. Leurs parents Megumi et Uzumi. »  

« Les plus jeunes savent-ils parler ? »  

« Ils nous comprennent plus ou moins mais comme vous l’a sans doute dit Masami nous avons proscrit la parole et le bruit.  

« Je comprends. » Répondit Ryô par signe.  

 

Il y eut du mouvement sur sa droite. Une personne était restée en retrait, silencieux et endormit. Cette nuit il avait fait un si doux rêve qu’il ne voulait pas se lever. Ryô regarda cette personne… Il la connaissait, il avait déjà vu cet homme c’était certain. Soudain un « Curtis » à moitié étouffé, voix mêlée de surprise, d’amour et d’émotion intense, fusa dans la pièce. Tomoe l’aurait reconnu entre mille. Elle se leva, chancelante d’émoi et s’approcha de lui tremblotante.  

 

« Où et quand l’avez-vous trouvé ? » Demanda Ryô en souriant.  

« Il y a cinq jours, sur un des filets qui surplombent le village et qui servent aux jeunes pour échapper en cas d’attaque dans la plaine. Il était sonné et blessé dans le dos. Mais la blessure n’a pas été faite par un animal. C’est une arme blanche qui en fut l’œuvre. »  

« Professeur Adams. » Murmura Ryô pour lui-même se rappelant subitement que l’arme qui menaçait Kaori était déjà empreinte d’un beau rouge vif. Tomoe n’avait alors pas été blessé par celle-ci  

« Qui ça ? » Questionna Kenchirô.  

« Un homme répondant au nom de professeur Adams. On peut dire que c’est à cause de lui que nous nous retrouvons ainsi. C’est aussi une longue histoire. Je vous la raconterai lorsque nous serons à Tokyo autour d’une bonne petite bouteille avec pleines de jolies danseuses autour de nous. » Finit Ryô en ricanant perversement.  

 

Kenchirô s’imaginait très bien la scène et rigola de la même façon que Ryô. Dans le même temps Tomoe, toujours tremblotante, n’arrivait pas à croire ce qu’elle voyait. Pourtant il était là, devant ses yeux…  

 

Ce nom, cette voix… Rêvait-il ? Lors du deuxième ‘Curtis’, il ouvrit les yeux et se tourna… Ces jambes, ces vêtements… Et ce visage… Il s’assit subitement et eut à peine le temps d’ouvrir ses bras pour accueillir Tomoe qui se jetait sur lui. Elle était vivante…  

 

« Curtis. » Murmura-t-elle la voix chargée d’émotions. « J’ai cru que plus jamais je ne te reverrais. »  

« Et moi donc. » Lui murmura-t-il en la serrant dans les bras la faisant involontairement gémir de douleur. Il recula et la dévisagea.  

« Ce n’est rien… Une mauvaise chute. » Mentit-elle à moitié avant de l’embrasser passionnément.  

 

Le bruit de la trappe qui s’ouvrait les fit redescendre de leur nuage. Il était temps de quitter la tour. Il n’y avait aucunes traces d’animaux dans les parages, aucun signe d’agressivité. Le gazouillis des oiseaux pouvait témoigner de la tranquillité des lieux. Une fois en bas, tandis que le grand-père expliquait à ‘ses enfants’ qu’ils allaient quitter le village, Masami emplissait divers petits pots à partir d’une très grosse jarre. Il y avait à côté de la jarre, cinq sacs de toile. Elle en remplit trois de façon égale avec ces petits pots avant de rajouter des feuilles rouler et attacher, des lotions telle qu’elle avait utilisé avec Jane, et rajouta en dernier un peu plus imposant contenant lui du ‘baume miracle’. Une fois ceci fait, Masami alla voir Jane et lui retira son bandeau.  

 

« Toi voir ? »  

 

Jane ouvrit les yeux et balada son regard de droite à gauche plusieurs fois.  

 

« Je vois flou…Tout est flou. »  

« Alors yeux pas encore guéri. Remettre gouttes et bandeau. »  

 

Jane se laissa faire et esquissa un sourire.  

 

« Toi… Pourquoi sourire si pas guéri ? »  

« Je ne pensais pas qu’un jour je pourrais revoir. Même si pour le moment tout est flou. Merci. »  

 

Masami se sentit rougir.  

 

« Tout le monde est prêt ? » Demanda Kenchirô en signe.  

 

Chacun répondit affirmativement tandis que Masami passa un sac à Mitsuko et un à Kazue.  

A peine avaient-ils fait deux trois pas que Ryô stoppa tout le monde. Les oiseaux s’étaient tus.  

 

« Nous sommes faits comme des rats. » Murmura-t-il tandis que le groupe se resserra.  

 

Les Vélociraptors sortirent de l’ombre… Ils les encerclaient.  

 

« Ce sont vraiment de sales bêtes. » Laissa échapper Umibozû gravement.  

 

L’animal qui faisait face à Ryô promenait son regard entre lui et Kaori. Ryô devina où il voulait en venir.  

 

« Tu ne l’auras pas. » Lui dit-il alors gravement et menaçant.  

« Ryô… Attention…Ils sont vicieux. » Fit Kaori faiblement.  

 

Elle venait de se réveiller mais se sentait faible et pas du tout dans son assiette. Elle referma les yeux et se sentit reperdre conscience.  

 

« Kaori. » Fit Ryô inquiet.  

« Ryô… Baisse-toi. » Lança Umibozû.  

 

Ryô et Mick se baissèrent vite fait tandis que l’animal bondissait vers eux. Au même moment Umibozû tira avec son arme à feu et fit retourner l’animal à la case départ. Les autres animaux se mirent à gronder et se rapprochèrent, gardant un œil sur chaque individu. L’un, plus près du groupe, se mit en position d’attaque et s’élança vers eux… Plus en retrait, deux de ses semblables firent de même…  

 

 


Chapter: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32


 

 

 

 

 

   Angelus City © 2001/2005

 

Angelus City || City Hunter || City Hunter Media City || Cat's Eye || Family Compo || Komorebi no moto de