Hojo Fan City

 

 

 

Data File

Rated PG-13 - Prose

 

Author: Kaori_2

Status: Completed

Series: City Hunter

 

Total: 32 chapters

Published: 19-11-04

Last update: 09-08-06

 

Comments: 62 reviews

» Write a review

 

General

 

Summary: Résultat du défi de Kelly.

 

Disclaimer: Les personnages de Jurrassic Park le retour sont la propriété exclusive de Tsukasa Hojo.

 

Tricks & Tips

What is a Beta Reader?

 

A Beta Reader is a person who agrees to read and correct fanfictions of other authors. You just have to choose a beta reader and contact them by email to ask them to prof-read your work. Don't forget to give credit to your beta readers when you post your fic. Thanks.

 

 

   Fanfiction :: Jurrassic Park le retour

 

Chapter 30 :: Sauvés ?

Published: 07-08-06 - Last update: 07-08-06

Comments: l'histoire touche à sa fin (il me reste une vingtaine de pages à recopier :op) Bonne lecture et merci

 


Chapter: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32


 

Soudain sortit du bois un dinosaure énorme, plus gros que le Tyrannosaurus Rex. Mesurant bien 14 mètres de long.  

 

‘La grosse bébête.’ Songea Ryô en voyant arriver sa mâchoire sur le vélociraptor.  

 

Tomoe n’en revenait pas. C’était un Carcharodontosaurus... Les vélociraptors se jetèrent sur l’intrus oubliant alors leurs proies. Tout le monde, ou presque, courut se mettre à l’abri dans les bois dont l’unique sentier ne laissait passer qu’un seul homme à la fois.  

 

« Où est Tomoe ? » Demanda Mitsuko affolée.  

 

Ils n’avaient alors fait qu’une petite centaine de mètres. Ryô demanda en hâte à Umibozû de prendre sa place au brancard.  

 

« Ce n’est pas la peine. Curtis est déjà parti. » Répondit-il gravement.  

 

Sur place, Tomoe, sous le charme, avait sortit son appareil photo et prenait des photos à tout va... Soudain elle fut saisie par deux bras tandis qu’un des vélociraptors tombait sur elle suite à un coup de queue du Carcharodontosaurus. Lorsqu’elle se sentit partir en arrière et qu’elle vit l’animal tomber près d’elle, elle fut obligée de se retourner pour pouvoir courir à son tour.  

 

Le seul vélociraptor restant, en vie et en cet endroit, avait décidé de se venger et se rua à leur poursuite. Cependant la patte du Carcharodontosaurus obstrua le passage. Le Vélociraptor mécontent se jeta au cou de son adversaire qui lâcha un cri guttural très profond.  

 

« Ca se gâte là-bas. »Fit Umibozû tandis que Curtis et Tomoe arrivaient.  

 

Ryô, plus que Curtis la regarda sévèrement.  

 

« Je... Désolée. » Dit-elle simplement en baissant ses yeux devant ce regard.  

« On repart. » Lança-t-il gravement.  

 

La petite troupe n’en attendait pas moins et ce fut plus ‘calmement’ qu’ils continuèrent tandis qu’au loin le cri de victoire du Carcharodontosaurus s’éleva.... La forêt était dense, un petit ru filait dans la direction qu’ils suivaient. C’était le seul bruit qui se faisait entendre. Une certaine tension régnait cependant parmi eux. Leur allure, quand même assez folle, s’arrêta sur une cadence normale. Li faisait lourd et humide dans ce bois.  

 

« R... Ryô... »Gémit Kaori en se réveillant.  

« Je suis là. Comment te sens-tu ? »  

« Patraque... J’ai froid... J’aila tête lourde... Et une sensation de tournis. »Lui répondit-elle faiblement et difficilement.  

« Et les douleurs ? Quel niveau ? » Demanda Ryô inquiet.  

« Trois sur cinq on va dire... Le baume de Masami est efficace. »  

« ...Peut-être mais... » Se tût Ryô.  

« Mais ? » Questionna Kaori en un frisson.  

« C’est aussi à cause de lui que tu as des poussées de fièvre. » Lui dit-il en un sourire.  

 

Elle le regarda perplexe et finit par lui rendre son sourire avant de refermer les yeux... Pour se reposer. (?)  

 

Ryô se retourna et demanda à Masami de bien vouloir se rapprocher. Le chemin, maintenant un peu plus large, permettait à deux personnes e marcher côte à côte.  

 

« Quoi toi vouloir ? »  

« Est-ce qu’avoir froid, la tête lourde et des vertiges sont aussi des réactions au baume ? »  

« ...Non... Elle comme ça ? »  

« Oui. »  

« Ca... Pas normal... Arrête faire... Petits et grand-père pas voir habitude marcher. Et puis m’occuper Kaori. »  

« OK. Halte ! »Fit alors Ryô autoritaire sans trop hausser la voix.  

 

Il entendit alors des soupirs de soulagement derrière lui. Pius délicatement et en même temps que Mick il déposa la civière à terre.  

 

Masami tâta le front de Kaori. Il était à la fois froid et chaud. Cela l’intriguait. Elle chercha un pouls et le trouva. Il était très irrégulier et faible... Elle l’inspecta sous toutes les coutures et ne trouva rien d’alarmant à son pouls grand soulagement. Mais elle ne parvenait pas à expliquer les symptômes. Troublée elle alla chercher Mitsuko qui veniat de changer le bandage de Shinji.  

 

Mitsuko, tout comme Masami, ne détecta rien et lui expliqua que la fatigue, la faim et le choc pouvaient aussi être des raisons du malaise. Masami acquiesça et alla trouver Kenchirô, tandis que Mitsuko reprenait le pouls de Kaori, inquiète. Quelque chose n’allait pas du tout. Elle espéra que Kaori ne fasse pas d’hémorragie interne.  

 

« Grand-père ? » Demanda Masami en gestuelle.  

« Oui ? »  

« Est ce que j’étais aussi fatiguée que la jeune femme quand vous m’avez soigné ? »  

« Oui...Tu as même frôlé la mort. »  

« Frôlé la mort ? »  

« Ton cœur a cessé de battre...Ryôichi t’as sauvé en pratiquant ce que les médecins appellent un massage cardiaque. »  

« ? Qu’est ce que c’est ? »  

« C’est... » Soudain, blême, Kenchirô arrêta ses gestes. Il regarda inquiet la jeune femme allongée et celle d’à côté qui cachait mal son inquiétude.  

« Grand-père ? » Fit Masami perplexe avant de se tourner vers Kaori à son tour, alors que Kazue arrivait à la rescousse de Mitsuko aussi fébrilement.  

 

Masami eut soudainement peur et voulut courir à côté mais grand-père la retint et lui dit à voix haute.  

 

« Attends et regarde leurs gestes... Elles lui sauvent la vie... C’est un massage cardiaque. »  

 

...début du dialogue entre Kenchirô et Masami...  

 

Le pouls de Kaori sembla soudainement inexistant au grand dam de Mitsuko qui était alors devenue livide. Elle vérifia la respiration sans succès. Elle posa la tête sur la poitrine de Kaori...Le cœur... Le cœur ne battait plus... L’inquiétude gagna Ryô lorsqu’il vit Mitsuko commencer à lui faire du bouche-à-bouche. Elle alterna avec un massage cardiaque tonique. Kazue arriva et lui prêta main fortes, s’occupant de lui insuffler de l’air à rythme régulier tandis que Mitsuko continuait le massage.  

 

« Kaori... »Murmura Ryô la voix brisée.  

‘Doucement. Ce n’est pas le moment de lui casser des cottes... Allez Kaori respirez, respirez.’ Pensa Mitsuko.  

 

Elle entendit une faible respiration. Elle posa la tête de nouveau sur la poitrine et écouta... Le cœur était repartie et le flux sanguin semblait beaucoup plus régulier.... Mitsuko retira sa tête et soupira de soulagement. Elle regarda le visage de Kaori. Elle avait retrouvée des couleurs, même son torse se soulevait plus ‘normalement’. Puis elle leva la tête vers Kazue.  

 

« Merci de votre aide. » Lui dit-elle.  

 

Subitement elle sentit qu’elles étaient entourées et levèrent la tête. Tous les amis de Kaori étaient alors autour d’elles et attendaient.  

 

« Le pire est passé. » Dit Mitsuko en s’adressant à eux. Son visage était encore pâle.  

‘Merci. ‘ Pensa Ryô en lançant un regard chaleureux à Mitsuko et Kazue tandis que Miki soupira rassurée.  

 

Kenchirô lâcha le bras de Masami en voyant que tout était rentrait dans l’ordre. Elle se précipita vers eux pour demander des explications à Kazue. Elle le lui expliqua en gestuelle assez désordonnée. Encore sous le coup de l’émotion elle aussi.  

 

« Comme Ryôichi faire à moi ? »  

« Ryôichi ? » Demanda Kazue intriguée.  

 

Masami désigna le sourd muet du doigt et raconta à Kazue ce que grand-père venait de lui dire. Lui expliquant aussi que les mangeurs d’hommes l’avaient, elle aussi, blessée.  

 

« La même chose t’es arrivée ? » Laissa échapper Kazue à voix haute.  

« Oui. » Répondit Masami.  

‘Curieux ! qu’est ce que Masami et Kaori peuvent avoir en commun pour avoir toutes deux réagies ainsi suite à leurs blessures ? Qui plus est Miki, Tomoe et Shinji n’ont pas eu de réaction si violente... Vraiment très curieux. Je serais chez le professeur, quelques analyses seraient vite faites mais là...On verra bien...En rentrant...’Songea Kazue suite à cette découverte.  

 

Lorsque tout le monde fut assez reposé, Ryô décida de poursuivre la route. Ils arrivèrent bientôt à la sortie de la forêt. Une odeur âcre se dégageait du sol. La nouvelle zone était d’autant plus humide et fraîche qu’ils se trouvaient au pied d’une large cascade. (Enfin pas très loin du pied...) C’était une zone rocheuse. Le sol était par endroit recouvert de mousse et d’une autre substance encore inconnue.  

 

« Faites attention. Cet endroit ne me dit rien qui vaille Trouvons un moyen de traverser la rivière devant nous... Il doit bien y avoir un pont quelque part. »Laissa entendre Ryô.  

« C’est le territoire des Ptéranodons. »Vint lui dire Kenchirô en gestuelle.  

«Ok ! Merci... Je comprends mieux pourquoi cet endroit ne me plaît pas. » Rétorqua Ryô de la même façon.  

 

Ce fut en un silence religieux que tout le monde chercha un passage. Soudain, à mi-parcours et plus près de la cascade, et d’un pont de fer.  

 

« Beee. Qu’est ce que c’est que ça ? » Fit Kazue ayant involontairement mis le pied dans une espèce de (Heu comment qualifier ça ? Gelée ? Purée ? Bouilli ? Bouse ?) tas blanc et pestilentiel.  

 

Tandis qu’elle se posait la question et ayant fait arrêter la plupart des gens, la même chose tomba devant elle...  

 

« Je dirais que c’est une fiente d’oiseau. » Fit Shinji perplexe et levant la tête vers le haut de la falaise tout en continuant de suivre Ryô, quatre mètres devant lui.  

‘Sacrée fiente !’ Songea Kazue s’arrêtant de nouveau plus loin pour s’essuyer le pied sur un tas de feuilles mortes placées en plein milieu du pont. (NdK2 : Qu’est ce qu’elles font là ???)  

‘Sacré oiseau !’ Songea Tomoe... ‘A moins que...’  

 

Elle attrapa alors son appareil photo, toujours pendu à son cou, et leva l’objectif vers le haut.  

 

‘Ptéranodons.’ Pensa-t-elle en voyant une forme volante au-dessus d’eux.  

« Avancez ! »Leur cria (presque) Ryô alors bien devant avec Kaori, Mick (logique), Miki, Umibozû et Curtis. Shinji était le moins loin... Ryô vit soudain Kazue pris d’une peur panique se mettre à courir vers eux... En haut deux formes volantes s’étaient mises à piquer vers eux dangereusement.....  

 

 


Chapter: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32


 

 

 

 

 

   Angelus City © 2001/2005

 

Angelus City || City Hunter || City Hunter Media City || Cat's Eye || Family Compo || Komorebi no moto de