Hojo Fan City

 

 

 

Data File

Rated G - Prose

 

Author: saoria

Status: Completed

Series: City Hunter

 

Total: 30 chapters

Published: 13-12-08

Last update: 23-04-12

 

Comments: 432 reviews

» Write a review

 

DrameGeneral

 

Summary: Et si nos vies étaient dictées par des forces supérieures? Lisez et vous verez ce que je veux dire.....

 

Disclaimer: Les personnages de "Sous une pluie d'étoiles....." sont la propriété exclusive de Tsukasa Hojo.

 

Tricks & Tips

Some pieces of advices to authors

 

- Check the grammar and spelling of your stories. - Read your story at least once. - Try to write chapters of at least 2 pages and of a maximum of 6-7 pages. - Try to update your story regularly.

 

 

   Fanfiction :: Sous une pluie d'étoiles.....

 

Chapter 1 :: Attraction

Published: 13-12-08 - Last update: 29-04-11

Comments: Bonsoir tout le monde Je sais ce que vous vous dites, elle a pas terminé ses fics et elle en poste une nouvelle. Tradition oblige. Tout comme l'an passé, cette année aussi vous aurez droit à une fic sur noël, je ne déroge pas à la règle. J'espère qu'elle vous plaira car j'ai adoré l'écrire. Paty je sais j'avais promis de poster et j'ai rien majé. désolée j'ai eu un boulot de dingue au travail et j'étais creuvée. Je trouverai bien un moyen de me faire pardonner. Bon je vous souhaite une bonne lecture et vous dis à bientôt. Bisous

 


Chapter: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30


 

Appartement de City Hunter  

 

C'était la veille de Noël et cette année Kaori avait décidé d'inviter tous ses amis à passer les fêtes chez elle avec Ryo. Pour cela elle s'attelait à la tâche depuis déjà une bonne semaine. Elle avait fait de longues listes pour ne rien oublier et avait traîné Ryo chez le marchand du coin à la recherche du plus magnifique des sapins. Celui-ci avait bien sûr rechigné à l'y accompagner, il n'était pas comme Kaori qui adorait cette période de l'année, pour lui c'était un jour de décembre comme les autres et le pire dans tous cela c'est que les belles miss mokkori portaient toutes de grands manteaux, avec écharpes et bonnets alors même regarder, il ne pouvait pas. Oui, il détestait simplement cette période mais pour Kaori il faisait un effort car contrairement à lui c'était sa période favorite.  

 

L'aube d'une nouvelle année qui se profilait à l'horizon avec l'espoir secret au coeur que cette année soit la bonne. Oui une année différente, du point de vue sentimental et amoureux, une année différente question boulot avec plus de clients donc qui disait plus de clientes disait plus d'argent et plus de problème financiers donc plus d'appel incessant du banquier.  

 

Kaori réalisa en fait que toute sa vie était une sorte de cercle vicieux qui tournait autour de RYO. Il était son centre gravitationnel, mais elle ne pouvait pas vivre sans lui alors elle s'accommodait de toutes ces petites imperfections qui rendaient tout de même sa vie quelques fois pénible.  

 

Mais là tout ce qui lui importait était l'achat de ce superbe sapin. Ryo était allé directe vers les petits sapins mais Kaori elle en voulait un grand comme lorsqu'elle était petite. Elle jeta son dévolu sur un immense sapin que Ryo eut un mal de chien à ramener jusque chez eux. Kaori avait bien tenté de l'aider mais à chaque fois qu'elle s'approchait de lui et de l'arbre, Ryo ronchonnait alors elle le suivit à une assez bonne distance un superbe sourire aux lèvres. Elle l'avait fait installer près de la fenêtre.  

 

_Voilà, tu est contente ! lui demanda celui-ci en tenant le sapin à l'endroit exacte où elle le voulait. Madame est heureuse !  

 

_Très heureuse ! lui répondit celle-ci en joignant ses mains et en les ramenant près de son coeur tout en plongeant son regard dans le sien.  

 

Même si Ryo faisait son difficile et celui qui en avait bavé, intérieurement il se réjouissait du bonheur de Kaori, car il déteignait sur lui. Si elle était heureuse alors à son tour il ne pouvait être qu'heureux et il était indéniable qu'à cet instant elle était réellement heureuse, pour preuve le magnifique sourire qui irradiait son doux et beau visage.  

 

Une fois l'arbre positionné, il s'affala sur le canapé de toute sa masse.  

 

_Tu ne m'aides pas à le décorer ? lui demanda-t-elle surprise de le voir gagner le canapé en lui jetant une guirlande qui lui tomba en plein sur le visage lui masquant les divines miss mokkori sur papier glacé de son magazine préféré.  

 

Surpris, il se releva avec la guirlande qui avait pris la forme d'une couronne sur sa tête. En le voyant Kaori éclata de rire, son rire cristallin embauma toute la pièce. Comme il aimait la voir ainsi.  

 

_Pas envie fit-il ! d'un air boudeur en ôtant la guirlande. C'est un travail de femme la décoration, pas d'homme !  

 

_Cesse donc de faire ton macho et viens m'aider,.... c'est marrant !  

 

Kaori avait surtout envie de se créer des souvenirs avec son partenaire comme ceux qu'elle gardait en mémoire d'avec son frère et qu'elle chérissait aujourd'hui encore.  

 

_Je ne vois pas ce qu'il y a de marrant à décorer un sapin. Si encore les décos étaient des miss mokkori nues en disant cela il prit un air débile limite pervers, je dis pas mais là fit celui-ci en posant son magazine et en quittant le canapé pour lui rendre sa guirlande...... C'est quoi ça ?fit-il avec dédain en se levant et en prenant une boule dans ses mains.  

 

_Des boules à l'effigie du père noël, pourquoi?  

 

_C'est trop laid! Pourquoi ils ne font pas les mêmes mais avec de belles miss mokkori en tenue de mère noël.  

 

_Pourquoi faut-il toujours avec toi que cela tourne autour du mokkori? lui dit-elle d'un air abattue.  

 

_Mais par ce que c'est ce qui me fait avancer ma grande, et c'est ce qui fait tourner le monde.  

 

Il lui lança la boule qu'elle rattrapa in-extrémiste et regagna son canapé.  

 

_Uniquement ton monde de pervers.  

 

_Je te laisse à tes trucs de filles et moi je vais à mes occupations d'homme.  

 

Il reprit son magazine entre ses mains et commença à feuilleter les pages une à une en arborant un faciès de pervers. En le voyant ainsi Kaori eut envie de lui envoyer une belle et grosse massue mais elle n'en fit rien. Bien qu'il n'avait eu aucune envie d'aller chercher le sapin, il l'y avait tout de même accompagnée et c'est lui qui s'était chargé de le ramener alors pour cela elle allait lui ficher la paix. Elle continua de décorer le sapin en lui jetant de temps à autres des regards discrets. Elle avait presque terminé. Cette année elle avait eu le temps de confectionner, de petites décorations avec la tête de Ryo et d'autres d'elle brandissant une massue. En les accrochant elle ne put s'empêcher de glousser ce qui attira le regard de Ryo sur elle. Elle avait quasi terminé, il ne lui restait plus que l'étoile à la cime de l'arbre. Elle était montée sur l'escabeau et malgré cela elle était encore trop petite. Elle se mit donc sur la pointe des pieds.  

 

Lorsque Ryo la vit dans cette position il déglutit.Elle portait un slim noir moulant avec une sorte de haut en forme de trapèze blanc et comme elle s'étirait au maximum pour atteindre sa cible celui-ci était dangereusement remonté. Ryo s'était alors aussitôt levé car une idée avait germé dans son cerveau afin d'avoir un meilleur angle sur son soutien-gorge qu'il pouvait presque déjà voir. Sur la pointe des pieds, il s'approcha jusqu'à être presque sous l'escabeau et étira sa tête sur le côté afin d'être entre les pieds de l'escabeau. La vue qui était la sienne lui donnait l'accès au st Graal. Il pouvait observer le soutien-gorge rose à dentelle de Kaori avec ces petits noeuds. Celle-ci ne se doutait pas le moins du monde de la présence de son partenaire à ses pieds. Elle avait un mal fou à atteindre la cime. N'y parvenant pas elle se résolut à demander de l'aide à son partenaire.  

 

_Ryooooooooooooooooo......... tu peux m'aider,........ je suis....... trop petite cria celle-ci de frustration d'être si près du but et en même temps si loin.  

 

La voix de son ange le sortit de ses douces pensées lubriques. Apeuré à l'idée qu'elle puisse le trouver sous l'échelle entrain de mater ses gros lolos, Ryo paniqua. Voulant s'extraire rapidement de sous l'échelle, son jambe buta sur le pied de celle-ci ce qui fit tanguer l'échelle. Kaori qui se trouvait sur la pointe des pieds dans une position des moins stable, se sentit chanceler. Elle allait perdre l'équilibre, elle voulait se rattraper à quelque chose pour ne pas tomber mais il n'y avait rien à quoi elle puisse le faire. Il y avait bien le sapin mais elle risquait de l'entraîner dans sa chute et de se faire encore plus mal. Paniquée, elle lâcha l'étoile dans une ultime tentative désespérée qui atteint son but alors qu'elle se sentait partir.  

 

_HAAAAAAAAAAAAA cria -t-elle en fermant les yeux afin de ne pas voir sa chute.  

 

La voyant partir sur le côté Ryo réagit au quart de tour alors que son coeur rata un battement, il passa sous l'échelle et la réceptionna dans ses bras, toutefois ils furent projeter vers le sol sous la violence de l'impact de la réception de sa belle et tous deux terminèrent leur course sur le sol. Kaori avait fermé les yeux afin de ne pas voir sa chute. Il la tenait fermement dans ses bras, c'était passé pas loin. Une demi-seconde et ses réflexes n'auraient pas étaient aussi vifs et Kaori serait certainement à cet instant inconsciente sur le sol et certainement blessée. Rien que de penser à ce qui aurait pu se passer si elle était tombée de cette hauteur, Ryo sentit son sang se glacer dans ses veines. Ils restèrent ainsi allongés sur le sol dans le plus grand silence de longues secondes comme ci le temps s'était suspendu.  

 

_C'était moins une se dit-il en réalisant qu'il tenait son plus précieux fardeau entre les main. Il sentait encore l'adrénaline s'écouler dans ses veines alors il se rallongea pour faire retomber la pression et souffla de soulagement. Etrangement Kaori ne ressentit aucune douleur, au contraire elle se sentait merveilleusement bien, alors que tout autour d'elle flottait le doux parfum de son partenaire.  

 

_Bizarre ! se dit Kaori à haute voix, depuis quand le sol est aussi mou lâcha Kaori tout en tâtant le corps de son partenaire.  

 

_C'est pas le sol crétine, c'est mon corps, et puis lève-toi de là tu m'écrases lui dit-il celui-ci avec difficulté.  

 

Au son de la voix de son partenaire, surprise Kaori ouvrit les yeux. Il l'avait rattrapée, une fois encore il venait de lui sauver la vie. En plongeant ses yeux dans son regard elle lui sourit. Il pouvait faire le pitre et dire plein d'imbécillité, n'empêche il était toujours là pour elle.  

 

Si elle avait eu conscience de la position qui avait été la sienne et surtout de l'état de son haut elle ne lui aurait pas souri de la sorte.  

 

Ryo était en effet allongé de tout son corps sur le sol, il prit appui sur ses avant bras alors que Kaori se trouvait à califourchon sur lui, les mains bien à plats sur son torse. Il avait fait rempart de son corps pour ne pas qu'elle se fasse mal et avait protégé sa tête de ses mains tout en la serrant contre lui. Donc avant qu'elle ne se relève elle était tout contre lui bien calée tout contre son large torse. Ce n'est qu'au son de sa voix qu'elle s'était relevée et avait ouvert les yeux.  

 

Ryo lui non plus n'avait pas fait attention au bustier de Kaori qui s'était accroché sur le crochet sur le côté de l'échelle et qui l'avait entièrement déchiré de haut en bas. Il avait tellement eu peur en la voyant chanceler sur le côté que son coeur s'était senti comme à l'étroit dans sa poitrine. Il avait eu peur, réellement peur ce qui avait balayé tout le reste.  

 

Kaori se trouvait donc toujours sur Ryo et elle lui souriait satisfaite d'avoir finalement atteint son but comme une grande sans l'aide de son partenaire mais surtout c'était un sourire plein de tendresse adressé uniquement à Ryo pour l'avoir sauvée. Trop heureuse, elle ne s'arrêta même pas sur la phrase mesquine de son partenaire concernant son poids.  

 

Ryo voulut de nouveau lui envoyer un boutade sur son poids car cette position même si elle lui était des plus agréable n'allait pas tarder à attirer les foudres de sa partenaire car son meilleur ami commençait à se réveiller. Oui, celui-ci trouvait cette soudaine promiscuité des plus attrayante et il comptait bien le lui faire savoir. Ryo allait donc ouvrir la bouche pour sortir une ânerie lorsque son regard s'arrêta sur le buste de sa partenaire qui révélait sa peau blanche et laiteuse. Il ouvrit alors bien grand les yeux et réalisa ce qui se jouait. Kaori était assise à califourchon sur lui à moitié nue. Là, il avait une vue imprenable sur son superbe soutien gorge rose à dentelle qui lui révélait le galbe d'une poitrine opulente et divinement bien dessinée. Il était plus que troublé de part la position de sa partenaire mais surtout par le fait de l'avoir face à lui en soutien gorge. Il pouvait sentir les effluves de son parfum chatouiller ses narines alors que sa peau si laiteuse l'ensorcelait, elle semblait l'appeler. Ses mains commencèrent à le démanger, d'ici peu il serait dans l'incapacité de les contrôler. Il commençait à être nerveux, il ne voulait pas que Kaori le voit ainsi, du moins pas pour elle.  

 

_Désolée Ryo, tu ne t'es pas fait mal au moins en me rattrapant lui demanda inquiète celle-ci d'une voix tendre........ Merci.  

 

Pas de réponse, le silence absolu. Ryo semblait absent, comme choqué. Kaori espérait qu'il ne se soit pas cogné la tête en tentant de la rattraper.  

 

_Ryo...... ça va.?...... Ryo,................ tu m'écoutes? Inquiète elle posa sa main tout contre la joue de son partenaire ce qui l'électrisa.  

 

Malgré l'insistance dont elle faisait preuve Ryo semblait absent. Pourtant son regard était, .......son regard était comment dire, il brillait d'une lueur qu'elle ne lui connaissait pas la concernant car elle ne lui avait jamais été destinée avant cet instant. Cette lueur elle la connaissait bien, c'était celle que suscitait le désir lorsqu'il y avait une miss mokkori dans les parages.  

 

Pourquoi la regardait-il ainsi? En 6 ans, jamais il ne s'était permis même la moitié d'un regard comme celui-là et là il la dévorait quasiment du regard? Elle se faisait l'effet d'une sucrerie qu'un enfant aurait face à lui avec la bave aux coins des lèvres. Elle regarda alors ce qui pouvait bien attirer l'attention de la sorte de son partenaire. Lentement elle porta son regard sur elle pensant avoir une grosse tâche sur bustier et là comble de l'horreur elle réalisa que celui-ci était déchiré, fendu de haut en bas révélant sa poitrine au grand jour ce qui expliquait le regard limite pervers de son partenaire face à sa poitrine dénudée. Celui-ci se rinçait l'oeil gratuitement à ses frais  

 

Comment avait-elle bien pu faire son compte pour le déchirer de la sorte? Réalisant dans quelle position tendancieuse elle se trouvait, elle rougit violemment tout en resserrant les pans de ce qui restait de son bustier tout contre elle et en poussant un cri de tous les diables en se laissant légèrement retomber vers l'arrière. A cet instant précis elle était assise tout contre le bassin de Ryo qui réagit au quart de tour. En effet, le frottement des fesses de Kaori tout contre son bassin eut raison de ma maîtrise, alors sentant la vigueur de son anatomie tout contre elle, elle poussa un hurlement de tous les diables tout en reculant avec empressement.  

 

_Haaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa, espèce de sale pervers lui cria-t-elle à la fois folle de rage qu'il se soit permis de la mater comme si elle avait été une de ces filles de ses magazines et aussi rouge de honte d'avoir pu sentir son mokkori dressé tout contre elle. Elle sortit une massue et l'envoya valser de l'autre côté du salon.  

 

Ryo s'écrasa -t-elle une crêpe contre le mur et glissa jusqu'à atterrir de nouveau sur le sol.  

 

_Chez com la que tu ne nemerci? ( C'est comme cela que tu me remercies?)  

 

_Ca t'apprendra à me reluquer de la sorte! lui dit-elle en se relevant et en gagnant les escaliers.  

 

_Je te reluquais pas, je ne t'ai jamais reluquée en 6, c'est pas maintenant que je vais commencer lui rétorqua Ryo en se relevant et en replaçant ses vertèbres en place.  

 

Kaori n'y était pas allée de mains mortes. Il l'avait sauvée d'une chute périlleuse et elle que faisait-elle pour le remercier, elle l'encastrait sous une massue.  

 

C'était de sa faute si son bustier s'était déchiré?  

 

C'était de sa faute si sa poitrine s'était retrouvée à l'air?  

 

C'était de sa faute si elle s'était retrouvée à califourchon sur lui?  

 

C'était de sa faute si elle avait par mégarde frotté son bassin contre le sien, réveillant ainsi son plus fidèle ami qui tout naturellement avait voulu lui faire un coucou?  

 

NON, NON et encore NON.  

 

Non mais vraiment, il y avait des jours où être serviable était encore plus dangereux que d'être un pervers.  

 

_Ah non ! et qu'est ce que tu faisais alors si tu ne me reluquais pas? lui demanda-t-elle en le défiant du regard alors que ses mains tentaient de masquer ce qui pouvait être masqué de sa poitrine.  

 

_Kaori, je suis un homme avant tout, dès qu'on voit une poitrine à l'air, opulente ou pas, on mate, c'est dans nos gènes d'homme.  

 

_Qu'est ce que tu insinues,....... que dois-je comprendre? lui demanda celle-ci en serrant des dents.  

 

Elle était en colère, Ryo le perçut au timbre de sa voix, et à sa respiration calme qui montrait qu'elle se retenait pour ne pas exploser.  

 

_Mais rien Kaori, rien du tout dit-il en lui souriant plus que ravi du trouble qu'il avait fait naître en elle. Quelque part il était heureux d'avoir reçu cette massue. Cela faisait tellement longtemps qu'elle ne lui en avait pas envoyée. Faut dire aussi qu'il était vraiment gentil avec elle, et il se comportait bien depuis quelque temps ce qui expliquait l'absence de crise hystérique chez sa partenaire.  

 

Kaori regagna sa chambre tout en serrant ses bras sur sa poitrine. Elle ferma la porte de sa chambre et se laissa glisser tout contre celle-ci pour se retrouver sur le sol. Ses jambes en tremblaient encore. En repensant à ce qui venait de se passer et à sa position sur Ryo elle rougit violemment en portant ses mains à ses joues afin de calmer l'excitation naissante.  

 

_Mon dieu, il a bandé ! chuchota celle-ci d'une petite voix ahurie tellement elle avait encore du mal à y croire.  

 

Elle lui avait fait de l'effet, du moins sa poitrine. Ce constat l'avait complètement retournée. Ryo s'était mokkorisé tout seul, à la vue de sa poitrine à elle, il avait ressenti l'effet du mokkori. Elle n'en revenait pas. Elle se sentait bizarre, mais étrangement bien par ce que heureuse, car elle lui faisait de l'effet malgré les dire contraires de son partenaire. Cela semblait tellement inconcevable, irréel, presque rêvé, que peut-être alors.........?????????????????????? Elle ne voulait même pas y penser tellement elle flottait sur un petit nuage.  

 

Heureuse de ce constat, elle se releva et se plaça devant le miroir pour se regarder. La rougeur de son regard la fit baisser ses yeux face à sa poitrine. Elle se jeta sur son lit tout excitée et se cacha la tête sous son oreiller afin de faire taire ses gloussements, comme une lycéenne l'aurait fait après son premier baiser une fois seule dans sa chambre pour se remémorer cet instant magique.  

 

Ryo qui avait eu soudainement chaud en sentant Kaori assise sur lui, n'avait pu se contrôler d'avantage. Oui, il avait senti comme un feu brûlant naître en lui au contact du corps de Kaori sur le sien. Il avait tellement rêvé cette scène, Kaori nue sur lui que même si lui avait été complètement habillé et elle à moitié nue et bien cela l'avait consumé bien plus que dans ses rêves. C'est vrai, voir son ange poitrine à l'air, assise à califourchon sur lui avait éveillé son imagination et surtout dans sa tête il s'était fait un film coquin. Résultat des courses son meilleur ami avait fait un petit coucou et il espérait juste que Kaori ne s'en était pas aperçue. Il avait besoin d 'une bonne douche froide. Seule une douche froide allait parvenir à calmer ses ardeurs et à arrêter la projection privée de ce film intimiste, limite érotique de dans sa tête. En passant devant la chambre de Kaori il l'entendit glousser.  

 

_Kaori ça va?  

 

Surprise d'entendre sa voix elle se releva brusquement, trop brusquement car elle roula sur le lit et tomba sur le sol.  

 

_Aie, cria celle-ci en se relevant.  

 

Inquiet, Ryo se saisit de la poignée, prêt à ouvrir. Le regard de Kaori se posa alors sur la poignée que son partenaire était entrain de tourner.  

 

_Ne rentre pas, je ne suis pas habillée cria celle-ci paniquée qu'il la trouve ainsi toute chamboulée, le visage cramoisi alors que de la vapeur s'échappait de tout son corps. Elle était vraiment sous pression.  

 

_Je t'ai entendue crier!  

 

_C'est rien, j'adorais ce bustier c'est pour ça.  

 

_Je t'en achèterai un autre, l'essentiel c'est que tu n'aies rien!  

 

Là, Kaori se redressa complètement. Venait-elle d'entendre que Ryo s'était proposé de lui en acheté un autre?  

 

Là, Ryo réalisa qu'il se dévoilait un peu trop. Qu'est ce qui lui avait pris de lui dire cela. En 6 ans il ne lui avait jamais rien acheté et là??????? Il se dépêcha de gagner la salle de bain. Il avait vraiment besoin d'une douche froide pour se remettre les idées en place et surtout pour stopper ce film qui tournait en boucle dans sa tête, encore et encore. Il parvenait à voir Kaori dans des positions toutes plus coquines les unes que les autres portant des sous vêtements tous plus affriolants les uns que les autres et cela mettait à rude épreuve sa résistance.  

 

Kaori s'était alors précipitée droit vers la porte qu'elle avait ouverte afin de faire face à son partenaire mais le couloir était vide. C'est alors qu'elle entendit le jet de la douche s'enclencher. Un peu déçue mais tout de même ravie de ce début des fêtes, elle se changea et alla terminer les décorations de l'appartement afin que tout soit impeccable pour le soir du réveillon.  

 

De retour au salon, elle rangea l'échelle et prit la direction de la cuisine afin de confectionner de petits gâteaux. Elle voulait vraiment que tout soit parfait, elle voulait que ce noël avec Ryo soit le déclencheur d'un signe annonciateur d'une nouvelle vie pour eux mais cette fois ci réellement à deux.  

 

Un quart d'heure plus tard, Ryo réapparut au salon. Il pouvait sentir la présence de sa partenaire dans la cuisine. Il décida alors de s'y rendre sourire aux lèvres. De ce fait, il passa devant la sapin et son regard s'arrêta sur les décorations en patte de verre. A la vue de son visage ses yeux sortirent de leurs orbites. Elle avait osé, Kaori avait osé. Ryo se mit à fulminer car il y avait préjudice. Il comprenait à présent à quoi ses gloussements étaient dus. Il arracha alors la décoration d'un geste brusque en s'assurant qu'il n'y en avait pas d'autres puis d'un pas lourd se dirigea vers la cuisine afin de dire ses quatre vérités à celle qui lui servait de partenaire et qui avait osé porté atteinte à sa personne et à sa dignité en le relayant en objet, en objet de.............il ne trouvait même pas les mots. 

 


Chapter: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30


 

 

 

 

 

   Angelus City © 2001/2005

 

Angelus City || City Hunter || City Hunter Media City || Cat's Eye || Family Compo || Komorebi no moto de