Hojo Fan City

 

 

 

Data File

Rated G - Prosa

 

Autore: Maruku

Status: Completa

Serie: Cat's Eye

 

Total: 10 capitoli

Pubblicato: 23-02-05

Ultimo aggiornamento: 22-08-05

 

Commenti: 19 reviews

» Ecrire une review

 

General

 

Riassunto: Une toile datant des dbuts de Heintz refait surface aprs quarante ans de disparition...

 

Disclaimer: Les personnages issus de Cat's Eye apparaissant dans "Un dtail historique" sont la proprit exclusive de Tsukasa Hōjō. Les autres, except un, sont moi...

 

Tricks & Tips

I would like to read the NC-17 fanfictions.

 

You have: - to sign in - to log in - to use the link put for this purpose and send me an email certifying you are 18 years old or older, that you have read and accepted the rules of the website. Don't forget to mention your pseudo. - to use the email address you gave in your profile. If your request doesn't fufill all these conditions, it won't be processed. ...

Read more ...

 

 

   Fanfiction :: Un dtail historique

 

Capitolo 1 :: La rapparition

Pubblicato: 23-02-05 - Ultimo aggiornamento: 24-05-06

Commenti: Voici ma premire fanfiction sur une srie que j'apprcie beaucoup : Cat's Eye. Chronologiquement, l'histoire s'insre peu prs au milieu du manga. Ce premier chapitre jette les bases de l'intrigue et introduit aussi quelques rfrences historiques importantes pour la suite.

 


Capitolo: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10


 

- Tiens! M. Nagaishi, qu'est-ce qui vous amne?  

- Bonjour Mlle Rui, j'ai vous parler d'urgence, vos surs sont l?  

- Ai est dans sa chambre et Hitomi est au commissariat. Elle est partie porter un dner Toshio, il travaille tard ce soir.  

- Je vois Tout va toujours bien entre eux?  

- Oui, bien sr, mais Toshio est sans cesse dbord par son travail, il passe son temps sur l'affaire Cat's Eye.  

- Mmm Alors ce que je vais vous apprendre ne va pas arranger son emploi du temps  

 

La porte d'entre du caf s'ouvre, Hitomi entre et aperoit M. Nagaishi au comptoir.  

 

- M. Nagaishi? Bonsoir vous tes venu pied? Je n'ai pas vu votre voiture dehors.  

- C'est exact Hitomi. Alors, comment va votre cher inspecteur Utsumi?  

- Ah ! S'il n'avait pas le dossier Cat's Eye pour travailler  

- Vous seriez plus heureux tous les deux? interrompt Rui.  

- Je ne sais pas, mais en tout cas j'aime l'nergie qu'il dgage quand il me euh quand il poursuit Cat's.  

 

Hitomi se retourne un instant en direction de la porte puis continue :  

 

- Alors M. Nagaishi, quelles nouvelles?  

- Justement Hitomi, dit Rui, profitons qu'il n'y ait pas de clients, je vais fermer le caf. On va aller parler en haut, M. Nagaishi a des choses importantes nous apprendre.  

 

Hitomi frappe la porte de sa petite sur :  

 

- Ai! Tu veux venir s'il te plat, M. Nagaishi est l.  

 

Ai sort de sa chambre vtue d'un short et d'un tee-shirt moulants.  

 

- Ai!! C'est quoi cette tenue! s'exclame Hitomi.  

- Ben quoi, je peux bien exhiber un peu ma fminit, t'es jalouse grande sur?  

- Pff Retourne tes peluches, gamine! Allez dpche-toi, on t'attend dans la salle de runion.  

 

◊◊◊
 

M. Nagaishi informe les surs Kisugi de sa rcente dcouverte. Un tableau de leur pre, intitul "Paysage d'Orient", disparu depuis la fin de la seconde guerre mondiale, vient mystrieusement de refaire surface sur le march de l'art. Il avait en effet t perdu en Allemagne en 1943, lors d'un transport.  

D'aprs ce que M. Nagaishi a russi savoir, la toile est arrive on ne sait comment au Japon chez un couple, M. et Mme Shibata, modestes rsidents de la rgion de Nagoya. La toile est ainsi reste cache pendant quarante ans jusqu' leur mort dans un tragique accident de voiture, il y a un mois. Leur fils unique, Hideki Shibata, a vendu aux enchres le maigre hritage laiss par ses parents, dont la toile de Heintz faisait partie. L'acqureur est une galerie d'art de Nagoya.  

 

Rui reste perplexe aprs les explications de M. Nagaishi  

 

- Comment se fait-il que je ne connaisse pas ce tableau?  

- Vous savez Mlle Rui, votre pre a peint des dizaines de toiles alors qu'il avait peine vingt ans. La plupart ont disparu la fin de la guerre Mais "Paysage d'Orient" a aussi une particularit : il n'est pas sign de son nom mais d'un pseudonyme qu'il avait pris l'poque, et que je ne connaissais pas moi-mme.  

- Mais alors, comment avez-vous reconnu la toile? demande Hitomi.  

- Il a reconnu le style de papa! affirme Ai.  

- Oui, bien que son style ait volu depuis ses dbuts, un fin connaisseur de l'uvre de Heintz identifierait coup sr l'auteur de cette toile. Mais cette peinture revt aussi un caractre spcial pour moi C'est elle qui m'a permis de connatre votre pre.  

- Comment?! jettent ensemble les trois surs.  

 

M. Nagaishi se lance alors dans le rcit de sa rencontre avec Michael Heintz.  

 

Jeune lve officier de l'arme japonaise, Nagaishi effectua un voyage en Allemagne au dbut de l'anne 1943. Le Japon tait alli l'Italie et l'Allemagne de Hitler depuis la signature du Pacte Tripartite en 1940. C'est pendant une permission que le jeune Nagaishi rencontra Heintz. Ce dernier possdait un petit atelier qu'il partageait avec d'autres jeunes artistes. Quelle surprise pour Nagaishi quand il aperut par hasard la toile, il reconnut immdiatement le paysage reprsent : l'le Okushiri prs de Hokkaidō. Le plus incroyable tait que le jeune peintre avait commenc ce paysage avec comme seule rfrence une description littraire issue d'un vieux livre japonais. La conversation s'engagea rapidement entre les deux hommes, surtout que Heintz parlait parfaitement japonais. Ils parlrent de la beaut de ce pays que le peintre admirait plus que tout autre. Les deux nouveaux amis se sont aussi dcouvert des ides communes, en particulier concernant la situation politique du moment. En effet, bien que se destinant une grande carrire militaire, Nagaishi dsapprouvait secrtement les dcisions de son pays alli l'Allemagne nazie. Il en tait de mme pour Michael Heintz qui lui confia plusieurs reprises sa volont de quitter l'Allemagne. Malheureusement, la guerre empchait tout mouvement.  

 

- a alors! C'est incroyable que vous ayez rencontr papa de cette manire.  

- Oui ma petite Ai, rpond Nagaishi encore baign de nostalgie. Je n'ai ensuite revu votre pre qu'aprs la guerre, au Japon. Il aurait tant aim me faire cadeau de "Paysage d'Orient" mais la toile avait depuis lors disparu.  

- Pourquoi il ne vous l'a pas donne en Allemagne l'poque? demande Ai, curieuse.  

- Je n'ai pas os lui demander et puis la toile n'tait pas termine.  

 

- Bon, il va falloir se renseigner sur cette galerie Nagoya, mais o est l'urgence dont vous parliez M. Nagaishi? demande Rui.  

- Oh! Vous faites bien de poser la question, mais j'allais y venir : la galerie a prvu de revendre la toile un acheteur tranger, un allemand me semble-t-il.  

 

Ai carquille les yeux :  

 

- Dites, vous en savez des choses M. Nagaishi.  

- En effet, mais j'aurais prfr apprendre tout cela bien plus tt. Un vieil ami de Shinjuku, qui ses entres dans le milieu de l'art, m'a fait part de l'info aujourd'hui. C'est pour cela que je suis venu directement vous voir aprs.  

- Pourquoi ne pas faire monter l'enchre et acheter la toile nous-mmes? propose Hitomi.  

- J'y ai dj pens mademoiselle, mais un contrat de vente a dj t tabli avec l'acheteur, on ne peut plus rien faire lgalement  

- a veut dire que c'est une mission pour Cat's Eye, yahooo!! s'crie Ai, toujours insouciante.  

 

- M. Nagaishi, poursuit Rui, pour quand est prvue la transaction?  

- Vendredi matin, si les informations que j'ai pu recueillir sont exactes.  

- D'accord, reprend Hitomi, nous sommes mardi, a nous laisse donc peu de temps pour prparer un plan.  

- Tu rigoles Hitomi! Un vol dans une petite galerie d'art de rien du tout, c'est du gteau pour nous!  

- Ai, mme pour un "petit vol" comme tu dis, on ne doit rien ngliger. C'est notre force de ne laisser rien au hasard, explique Rui, pleine de sagesse.  

- Oui, il faut dire aussi qu'avec l'quipe de bras casss qu'on nous a colle dans les pattes, on n'a pas beaucoup de mrites  

 

Hitomi l'interrompt :  

 

- Ai, a suffit maintenant! Ne dis pas de mal de Toshio. C'est un excellent policier, et trs intelligent aussi c'est juste que Cat's Eye est un adversaire hors norme.  

 

- M. Nagaishi, continue Rui, avez-vous des donnes nous fournir concernant cette galerie d'art?  

- Non et j'en suis dsol, je connais seulement son adresse dans le centre de Nagoya.  

 

Rui rflchit un moment en se passant les mains sur les yeux puis reprend :  

 

- Bon, voil ce qu'on va faire : demain, fermeture exceptionnelle du caf Hitomi, tu te charges de trouver une raison donner Toshio puis dans la matine nous partons toutes les deux Nagoya. M. Nagaishi, nous aurons besoin de l'hlicoptre  

 

L'homme acquiesce d'un mouvement de tte.  

 

- Et moi, je fais quoi? intervient Ai.  

- Demain, c'est mercredi, tu as cours il me semble, rpond Hitomi.  

- Pff! C'est toujours pareil, on me tient l'cart. Je ne suis plus une enfant! Et puis, avec mon Q.I. de gnie, je peux bien manquer un jour d'cole, non?  

 

- Ha! Ha! Mlle Ai, je vous reconnais bien l, mais vos surs ont raison, il ne faut pas ngliger les tudes  

- Tiens, tu vois Ai, mme M. Nagaishi est de notre avis, insiste Hitomi.  

- La nuit commence tomber, je vais rentrer, conclut Nagaishi. Tout sera prt demain matin 8h00, je vous attendrai au Country Club.  

 

M. Nagaishi prend cong de Hitomi et Ai. Rui le raccompagne pour ouvrir la porte du caf. C'tait inutile : Toshio rentre juste au mme instant. Il fait d'ailleurs remarquer qu'il a bien fait de prendre sa cl cette fois-ci  

 

◊◊◊
 

Le lendemain matin, Toshio prend son petit djeuner avec Hitomi :  

 

- Tu as bien dormi Toshio? demande la jeune femme.  

- Comme une souche. Tu sais, j'ai remarqu que le travail de bureau fatiguait autant que de courir aprs les criminels.  

- Tu tais sur le dossier Cat's Eye hier, quand je suis venue?  

- Oui, c'est exact. Avec Takeuchi, on a essay de faire de savants recoupements concernant les pistes Heintz et Cranaff. On en profite tant que ces voleuses nous laissent tranquilles.  

 

Hitomi reste fige un instant en entendant l'inspecteur voquer Heintz, puis demande avec une voix assure :  

 

- Dis, tu travailles dur sur cette affaire Qui est ce Cranaff dont tu parles?  

- C'est un peintre qui semble intresser Cat's au mme titre que Heintz d'ailleurs. Mais tu sais pourquoi je dploie tant d'effort pour coincer Cat's, n'est-ce pas?  

 

Hitomi rougit et incline la tte puis, aprs un instant, change de sujet :  

 

- Euh Toshio, on doit fermer le caf aujourd'hui. Rui et moi nous allons euh nous allons voir un fournisseur Chiba.  

- Ah! d'accord. Je crois que tu avais raison Hitomi, cette cl que tu m'as donne va encore servir.  

- Hi! Hi! Oui, mais Ai sera l quand tu rentreras de toute faon.  

 

7h30. Toshio part au commissariat, Rui et Hitomi s'apprtent aussi partir direction le Country Club Queen o les attendent M. Nagaishi et l'hlicoptre.  

 

 

La galerie est situe en plein centre-ville de Nagoya, et entoure de boutiques. Le systme de scurit apparent est faible voire drisoire, quatre camras tout au plus, ce qui n'chappe pas Rui et Hitomi. La configuration des lieux permet de plus des dplacements aiss et rapides : un hall d'accueil suivi d'un large couloir qui donne sur deux grandes salles. L'une d'entre-elles, consacre aux peintres paysagistes, abrite la toile de Heintz.  

Rui, en usant de ses charmes sur le directeur de l'tablissement, russit apprendre qu'un gardien arm et accompagn d'un chien assure la surveillance nocturne de la galerie. Le strict minimum pense-t-elle mais il faudra peut-tre aussi compter sur la prsence de l'quipe de Toshio. En effet, comme l'accoutume, une carte de visite sera dpose et par consquent la police locale prvenue. Cat's Eye est maintenant connu par toutes les forces de police du pays, donc le soir mme ou le lendemain matin au plus tard, le commissariat de Inunari sera prvenu. Malgr cela, Rui et Hitomi repartent en toute confiance et doivent mme admettre que leur petite sur avait raison : l'opration s'annonce sous les meilleurs auspices.  

 

Fin d'aprs-midi Nagoya, la carte de Cat's est dcouverte dans le courrier du soir, en effet, Hitomi a eu l'ide originale d'utiliser les services postaux pour annoncer leur venue :  

 

 

 

Le grant de la galerie prvient la police le soir mme  

 

◊◊◊
 

Retour Tōkyō :  

 

- Salut Ai, tout s'est bien pass aujourd'hui? demande Hitomi en arrivant.  

- Aucun problme. Et de votre ct, les reprages?  

- Idem, et tu avais raison Ai, la galerie est un petit tablissement sans prtention et qui plus est quasiment sans systme de scurit, souligne Rui.  

- Ah! Ah! Je le savais  

- Sans prtention, Mlle Rui? Oui, vous avez raison, mais je trouve assez curieux qu'un acheteur tranger vienne jusqu'au Japon pour une toile inconnue sur le march  

 

M. Nagaishi venait cet instant de rejoindre les surs au caf. Il poursuit son explication :  

 

je me suis donc renseign un peu plus srieusement, et non sans peine, pendant vos reprages la galerie.  

 

Nagaishi enchane en rvlant l'identit du fameux acheteur. Son nom est Hans Linzstein, il n'est pas allemand comme il le croyait mais autrichien. Il possde plusieurs socits spcialises dans la mtallurgie, mais ses activits europennes restent assez floues. On pense toutefois qu'il possde des contacts dans le monde entier, voil comment il a appris que la toile avait refait surface. Son intermdiaire sur place a donc pu se charger rapidement des documents de la vente. La seconde question encore non rsolue est l'intrt que porte cet homme au tableau de Heintz pour d'une part l'avoir repr et, d'autre part, l'avoir achet si rapidement.  

 

- C'est un amateur d'art! lance Ai, et de toute faon la toile sera nous ds demain soir  

- Oui, mais ces nouvelles donnes sont un peu inquitantes, rpond Rui, soucieuse. Au premier abord, je n'avais pas prt attention aux quelconques motivations de cet acheteur.  

- Tu crois qu'il pourrait savoir quelque chose sur papa? demande Hitomi.  

- Il n'y a aucun moyen de le savoir directement. D'aprs ce que M. Nagaishi a dit, Linzstein est un homme trs mystrieux.  

- C'est exact, Mlle Rui, c'est pour cela que je souhaiterais, par simple prudence, que vous changiez les dtails de votre plan de fuite pour demain  

- Quoi! Vous croyez qu'on pourrait s'en prendre nous, s'inquite Ai.  

- Je ne crois pas, tant donn le caractre lgal que Linzstein a voulu apposer sur tout a, il continuera sur cette voie. Mais si ses relations s'tendent aussi loin que je le pense, nous pouvons tre srs que, avant sa venue aprs-demain, il apprendra que Cat's Eye cherche s'emparer de sa toile.  

 

M. Nagaishi n'en dit pas plus ce soir-l, Toshio venait de rentrer.  

 

◊◊◊
 

Jeudi Six heures du matin. La sonnerie du tlphone retentit dans la chambre de Toshio  

 

- Rhaah! Nooon grogne Toshio en tendant une main hsitante, All?  

- Toshio! Allez, debout! On t'attend au commissariat, nous avons des nouvelles de Cat's Eye.  

-  

- All? Toshio? C'est pas vrai, l'imbcile! Il s'est rendormi INSPECTEUR UTSUMI!!  

- Hein? Ah oui! Le tlphone All, c'est vous Chef?  

- Oui, Cat's Eye nous redonne de ses nouvelles.  

- Quoi?! Cat's! J'arrive  

 

Rveille par le bruit du tlphone, Hitomi se lve et a juste le temps de voir la silhouette de Toshio disparatre au bas de l'escalier.  

 

Commissariat de Inunari :  

 

Toshio arrive en mme temps que Takeuchi et Hirano. Mlle Asatani est dj sur place.  

 

- Chef! Alors? Cat's  

- Doucement Toshio. Cat's Eye n'est pas le seul problme aujourd'hui. Nous sommes aussi chargs d'une autre enqute.  

- De quoi s'agit-il, Chef? demande Mlle Asatani  

- Et Cat's? insiste Toshio, impatient.  

- Une galerie d'art de Nagoya a reu une carte de Cat's hier en fin d'aprs-midi. Elle annonce sa visite pour ce soir mme, onze heures. Toi et Asatani allez vous rendre sur place pour assister la police locale.  

- Hum, hum!  

 

Le Chef s'adresse alors Takeuchi et Hirano :  

 

- Vous deux allez vous occuper de l'autre affaire. Je suis conscient que vous tes habituellement assigns au dossier Cat's Eye, mais cette fois-ci nos effectifs sont rduits donc  

- On s'y colle Chef! jette Hirano en tripotant le barillet de son revolver.  

- Trs bien, alors voil de quoi il s'agit : hier soir, un vol de produits chimiques a t commis dans un laboratoire de l'Universit de Tōkyō. Exceptionnellement, cette affaire tombe sous notre juridiction  

- H! h! Il y aura des tudiantes, hein Rase-mottes?  

- Qu'est-ce que tu veux dire par l?  

- Tu sais bien cette enqute est parfaite pour un lolicon comme toi, renchrit Hirano.  

- Quoi?! s'indigne Takeuchi.  

- a suffit vous deux!! hurle le Chef, vous avez votre mission, alors au travail!  

 

 


Capitolo: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10


 

 

 

 

 

   Angelus City 2001/2005

 

Angelus City || City Hunter || City Hunter Media City || Cat's Eye || Family Compo || Komorebi no moto de