Hojo Fan City

 

 

 

Data File

Rated G - Prosa

 

Autore: grifter

Beta-reader(s): Myriam

Status: Completa

Serie: City Hunter

 

Total: 2 capitoli

Pubblicato: 07-09-06

Ultimo aggiornamento: 11-09-06

 

Commenti: 43 reviews

» Scrivere una review

 

ActionRomance

 

Riassunto: Ryo et kaori s'octroient 1 soirée au cinéma, et bien entendu la soirée ne va pas se passer comme prévu.

 

Disclaimer: Les personnages de "Pop corn ou Chewing gum ?" sont la propriété exclusive de Tsukasa Hojo.

 

Tricks & Tips

I lost my password.

 

Contact me with the email you put in your profile and give me your pseudo. If possible, indicate the question and answer you chose when you signed up.

 

 

   Fanfiction :: Pop corn ou Chewing gum ?

 

Capitolo 1 :: Pop corn

Pubblicato: 07-09-06 - Ultimo aggiornamento: 07-09-06

Commenti: Coucou :) Me voilà de retour de vacances je vais donc me remettre au travail...je suis en train de travailler sur mes fics en cours alors dans l'intervalle je vous donne ma 3 ème minific. Elle sera courte, seulement 2 parties. J'ai eu cette idée en allant au cinéma à Boston d'où le titre des films en anglais, j'ignore comment ils ont traduits en français désolée:( Je profite de l'occasion pour remercier les copines qui m'ont gentiment envoyées 1 petit mail pour mon anniversaire, ça m'a fait super plaisir les filles merci:)je vous embrasse:) Je remercie aussi dans l'ordre alphabétique: Kithawke, Laeti, Saintoise et Sand pour leur joli cadeau avec la rrs, sacrées cachottières, vous m'avez bien eu, j'ai rien vu venir hi, hi :) enfin j'arrete ici sinon je vais vous gonfler un gros bisous à ma béta si rapide malgré son déménagement. Bonne lecture !

 


Capitolo: 1 2


 

- Alors, quel film choisit-on, demanda Ryo à sa partenaire qui picorait allègrement dans son gigantesque paquet de pop corn salé au grand dam du nettoyeur qui voyait son casse-croûte disparaître à toute vitesse.  

 

- Eh dis donc, je croyais que tu n'en voulais pas, s’exclama t-il d'un air faussement outré.  

 

- Exact, c’est pour cela que je me contente de picorer dans le tien, rétorqua Kaori en souriant, tout en levant les yeux vers la liste des films à l’affiche.  

 

- Pas encore un film d’auteur pitié! Supplia le nettoyeur.  

 

-Ok, ok cette fois ci je te laisse choisir.  

 

-Alors, dans ce cas…voyons voir, "Snakes on a plane" ? Ça a l’air idiot mais rigolo et en plus Samuel L Jackson interprète le rôle principal et j'adore cet acteur! Qu'en dis tu ?  

 

-Non, merci j’ai vu la bande annonce à la télévision et je confirme, c’est totalement crétin.  

 

-Bon, alors…un film d’action ? Proposa t-il en tournant son visage vers elle.  

 

-Tu ne crois pas que de l'action, on en a assez au quotidien ?  

 

-Tu as raison, bon.je ne sais pas moi, que veux tu voir ? Demanda Ryo qui commençait franchement à s'impatienter. On ne va pas y passer la nuit.  

 

-Je sais! Un bon film d'horreur, ça te tente ? Suggéra t-elle tout sourire.  

 

-Hein ? Tu aimes ce genre de films ? Toi ?  

 

-Oui, tu l'ignorais ? Reprit t-elle surprise.  

 

-Totalement, je te signale qu’à la maison tu regardes toujours les comédies sentimentales.  

 

-C'est mon coté fleur bleue qui s'exprime.  

 

-J' ai plus souvent l'occasion de voir ton coté massue, maugréa t-il dans sa barbe de sorte qu’elle ne l'entende pas distinctement.  

 

Kaori qui avait pris le chemin des caisses, se figea instantanément.  

 

-J' ai entendu Ryo, rétorqua froidement la jeune femme.  

 

Le visage du nettoyeur devint livide. "Aux abris! " Se dit-il mentalement et il esquissa deux pas en arrière, prêt à prendre ses jambes à son cou à la moindre apparition d’une quelconque massue. Mais quand celle-ci ne tomba pas, il fut perplexe.  

 

-Bon alors, tu comptes rester planté là longtemps ? Je te rappelle que le film démarre dans 5 minutes et j’ai horreur de rater les bandes annonces.  

 

-J’arrive, répondit-il en la rejoignant mais tout en gardant une distance raisonnable avec sa partenaire. Connaissant cette dernière la massue pouvait tomber quand il s'y attendait le moins, aussi mieux valait rester vigilant.  

 

Kaori acheta les deux billets et ils pénétrèrent dans la salle de projection. Ryo choisit deux sièges tout en haut et ils s'installèrent. Alors que les lumières s'éteignaient, la jeune femme tendit la main pour se saisir d’une poignée de pop-corn mais ses doigts ne rencontrèrent que du vide. Elle tourna son regard vers l'endroit où il se trouvait l'instant d'avant mais ce dernier avait disparu et se reposait maintenant sur le siège voisin de celui de Ryo, hors d'atteinte.  

 

-Ryo arrête de te goinfrer tout seul, s'il te plait redonne moi du pop-corn, quémanda t-elle agacée.  

 

-Non, c’est mon paquet, dit-il en secouant la tête de droite à gauche pour appuyer ses dires.  

Si tu en veux, tu n'as qu'à aller t'en acheter un avant que le film ne commence, et puis, tu as déjà quasiment fini le mien, maintenant c’est à mon tour d'y goûter.  

 

- D'accord égoïste, goinfre toi tout seul, je vais m'en acheter un deux fois plus gros pour la peine, rétorqua t-elle en se levant de son siège.  

 

-Et tu auras deux fois plus de bourrelets disgracieux autour des hanches, ajouta t-il pour la forme. Tu devrais faire attention, si tu continues à manger n'importe quoi, aucun homme digne de ce nom ne voudra de toi.  

 

-Gr j'ai été trop bonne tantôt mais tu n'auras pas cette chance cette fois ci ! Aboya t-elle en lui assénant un magistral coup de massue sur le crâne qui lui fit voir 36 chandelles.  

Non mais, sache que je n'ai pas de bourrelets disgracieux !  

 

Le nettoyeur fut incapable de répondre quoi que ce soit tant il était sonné. Bon c’est vrai qu'il l’avait cherché mais pour lui la nourriture était sacrée et s'il y a bien un sujet sur lequel il ne plaisantait pas c'était bien celui là !  

 

C'est une Kaori furieuse qui se présenta au stand et qui s’empressa d'acheter le plus gros paquet de pop-corn qu'elle put, histoire de clouer le bec à son goujat de partenaire !  

Elle revient juste au moment où la projection démarrait. Et zut; à cause de lui elle avait raté les bandes annonces !  

 

Elle regagna son siège sans un regard pour Ryo et commença à dévorer son pop corn d'un air distant. Elle préféra reporter toute son attention sur l'écran. Son partenaire l'observait du coin de l'œil et se garda bien de tout commentaire. L’attention de ce dernier fut soudain attirée par un homme qui ayant remarqué la jeune femme lors de ses deux passages devant son siège et qui n'avait pas perdu une miette de la magistrale correction qu'elle avait infligé à l'homme qui l'accompagnait, venait de décider de s'asseoir à sa gauche.  

Le regard qu'il porta à Kaori déplut très fortement à Ryo. Quand l'intrus continua à dévorer son ange du regard, Ryo serra l'accoudoir du poing et se crispa.  

 

"Non mais, il oserait pas la draguer sous mon nez en plus !" Maugréa t-il intérieurement.  

 

En effet, le voisin de Kaori profita de la pénombre ambiante pour passer à l'action et, dépliant son bras, vint le positionner juste sur le dos du siège de la jeune femme. Celle-ci légèrement penchée en avant, ne se rendit compte de rien, trop captivée par ce qui défilait sous ses yeux.  

Vif comme l'éclair, Ryo d'un puissant revers de la main, délogea prestement l'outrecuidant. L'homme surpris, croisa le regard noir du nettoyeur et comprit qu'il avait là affaire à un sérieux rival mais ne s'avoua pas vaincu pour autant. Cette femme lui plaisait et il ferait tout pour parvenir à ses fins.  

Kaori qui avait senti du mouvement dans son dos, se retourna et tomba nez à nez avec le bras de Ryo.  

 

-Enlève ton bras ! Déclara t-elle sans autre forme de procès en se penchant vers lui.  

 

Le ton était froid et signifiait clairement qu'elle n'écouterait pas un traître mot de ses explications.  

Ryo comprit qu'elle lui en voulait encore pour sa remarque désobligeante de tantôt. Il était coincé, s'il révélait qu’il ne supportait pas qu'un autre que lui s’intéresse à elle cela reviendrait à lui révéler qu'il tenait à elle en dépit de ses incessantes reproches.  

Il tarda à obéir ce qui énerva Kaori  

 

-Ryo, tu es sourd ou quoi ?  

 

Il obtempéra finalement et s’enfonça dans son fauteuil, la mine contrite. L'inconnu, qui n'avait pas perdu une miette de l'échange entre les deux partenaires, se dit qu'il pouvait certainement retourner la colère de sa jolie voisine contre son voisin à son avantage. Celle-ci ne semblait visiblement pas goûter qu'il s'approche d'elle, sa répartie cinglante en avait été la preuve. Bien, elle n'aimait pas les hommes collants….C'est alors qu'une idée germa dans son esprit et un sourire mauvais se dessina sur ses lèvres.  

 

"Parfait, voilà comment l'évincer" se dit-il en son for intérieur. Et je vais même m’amuser à ses dépends.  

Très doucement, il glissa sa main derrière le siège de cette dernière jusqu'à l'endroit où le dossier et le siège étaient joints, aidé par la semi obscurité dans laquelle était plongée la salle et d'un geste rapide caressa les fesses de Kaori. Celle-ci bondit de son siège avec un petit cri. Les autres spectateurs se retournèrent offusqués et firent signe à Kaori de se taire. Rouge de honte, elle dirigea sa colère contre un Ryo tout désigné, laissant une empreinte de doigts sur la joue en feu de ce dernier. La gifle partit à la vitesse de l'éclair, Ryo ne la vit pas venir et se plaignit avec véhémence.  

 

-T'es folle ? Qu'est ce qui te prend ? Demanda t-il interdit.  

 

-C'est ça, fais l'innocent !  

 

-J'ai rien fait, pourquoi tu m'as giflé ?  

 

-Tu l'as bien cherché ! Maintenant tais toi et laisse moi regarder le film en paix.  

 

Ryo bougonna dans sa barbe, pourquoi diable fallait-il que ça tombe toujours sur lui ? Il n'avait strictement rien fait ! Kaori ne le frappait jamais sans une bonne raison. A moins que….il se retourna vers le voisin de sa belle. Celui-ci faisait mine d'être plongé dans le film et jubilait de voir son rival en mauvaise posture. Il sentait bien le regard du nettoyeur posé sur lui mais n'en avait cure, d'ici la fin du film, s'il s'y prenait bien, elle serait à lui. Aussi décida t-il de remettre ça. Il réitéra son geste mais en appuyant sa caresse cette fois ci. La jeune femme se raidit, réprima un cri et se leva pour changer de place au désespoir du nettoyeur qui la vit partir s'installer de l'autre coté de son rival, non sans qu'elle ne lui ait de nouveau administré une solide correction. Aïe ! Sa joue allait enfler, c'est sûr !  

Il tenta de s'expliquer mais à quoi bon, aux yeux de sa belle, il était un pervers notoire et elle ne lui accorderait pas le moindre crédit.  

 

-Excusez moi, dit Kaori en enjambant les genoux de son voisin pour prendre place à ses côtés, mais il me tape sur les nerfs.  

 

-Mais je vous en prie, rétorqua t-il avec un sourire désarmant, ravi de voir sa proie se précipiter dans ses filets.  

 

Quelques minutes s'écoulèrent. Ryo s'ennuyait ferme et bailla à s'en décrocher la mâchoire. Déjà le film d'auteur de la dernière fois l'avait fait dormir, pas assez de courbes charnelles à son goût. Celui-ci ne parvenait pas plus à capter son attention, celle-ci étant fixée sur son ange. L'homme se retourna soudain vers lui et lui sourit étrangement, d'un air de dire : "tu vois gros balourd, j'ai obtenu ce que je voulais".  

 

"Attends qu'elle te démasque mon pauvre vieux, tu vas vite te rendre compte qu'elle est loin d'être idiote, songea Ryo, et sans moi pour te servir d'alibi, tu es coincé."  

 

-Voulez-vous un chewing gum ? Proposa l'inconnu à sa voisine en lui tendant un paquet d'Hollywood à la menthe.  

 

-Volontiers, merci, répondit Kaori avec un sourire.  

 

L'homme l’observa le porter à sa bouche, un imperceptible sourire sur le coin des lèvres. Parfait, encore plus facile qu'il ne l'escomptait. Elle semblait naïve et confiante, cela s'était avéré plus facile que prévu, elle se vendrait un très bon prix auprès de ses commanditaires coréens. Il aurait même la possibilité d'empocher une coquette prime.  

Kaori mâchouilla un petit moment son chewing-gum et une soudaine torpeur s'empara d'elle. Elle se sentait lasse, si lasse. L'homme ne bougeait pas d'un cil, se bornant à la surveiller du coin de l'œil. Il se contentait d'attendre le bon moment, celui où elle serait totalement à sa merci. Qui sait, il pourrait peut-être même tester la marchandise avant ses clients ?  

 

"Qu'est ce qui m'arrive ? Pourquoi est-ce que tout tourne ? Je me sens mal !"  

 

Dans l'épais brouillard qui l'entourait, elle parvint pourtant à déceler sur sa cuisse le mouvement de la main de son voisin qui remontait inexorablement entraînant avec lui le fin tissu de sa jupe. Elle tenta vainement de le repousser mais son corps tout entier ne lui obéissait plus, tout lui parvenait dans un flou complet.  

 

-Ryo….parvint à articuler d'une faible voix la jeune femme avant de sombrer dans l'inconscient, sa tête tomba sur l'épaule de son voisin qui vit là l'occasion de goûter ces lèvres tentatrices et abaissa doucement son visage pour n'être plus qu'à quelques millimètres du sien.  

 

 


Capitolo: 1 2


 

 

 

 

 

   Angelus City © 2001/2005

 

Angelus City || City Hunter || City Hunter Media City || Cat's Eye || Family Compo || Komorebi no moto de