Hojo Fan City

 

 

 

Data File

Rated G - Prosa

 

Autore: grifter

Status: Completa

Serie: City Hunter

 

Total: 1 capitolo

Pubblicato: 18-12-06

Ultimo aggiornamento: 18-12-06

 

Commenti: 21 reviews

» Scrivere una review

 

DrameRomance

 

Riassunto: Titre de ce one shot ci : Blues de noel Le soir de Noel, Kaori a un coup de blues.

 

Disclaimer: Les personnages de "Blues de Noel" sont la propriété exclusive de Tsukasa Hojo.

 

Tricks & Tips

I haven't received the activation email.

 

If you didn't receive the activation email, you probably entered an incorrect email address or you are using Caramail (that refuses automatic emails). In this case, contact me using the email address you put in your profile or one that you want to use instead, and give me your pseudo and password.

 

 

   Fanfiction :: Blues de Noel

 

Capitolo 1 :: Blues de Noel

Pubblicato: 18-12-06 - Ultimo aggiornamento: 18-12-06

Commenti: Court one shot et super triste je préviens d'avance Gros bisous à celle qui liront tout de meme et bonne lecture :) Promis le second one shot sur le thème de noel que je vais essayer de majer pour le 25 decembre sera beaucoup plus joyeux

 


Capitolo: 1


 

Emmitouflée dans un chaud lainage, j'observe depuis la terrasse la ville tentaculaire qui s'étend à mes pieds. Baignée de néons étincelants qui illuminent ça et là les ténèbres comme des feux follets épars, Tokyo s'anime peu à peu.  

Le vent se lève soudain et une rafale me fouette le visage mais je n'en ai cure. Si je suis venue me réfugier sur le toit c'était pour tenter de faire un peu le vide dans ma tête. C'est toujours ainsi qu'avec Ryo nous avons fonctionné. Nous savons que nous pouvons compter l'un sur l'autre mais éprouvons parfois le besoin de nous isoler face aux épreuves de la vie.  

 

Nous sommes pourtant le jour de Noël, ma fête favorite, l'atmosphère devrait être des plus joyeuses mais cette année je n'ai pas le coeur à rire et à m'amuser. Et pour cause : nous avons perdu Mick.  

 

Comme à l'accoutumée, Ryo a encaissé, gardant son masque, cette carapace qu'il s'est forgé au fil des années, seul rempart face à la vie et ses coups durs. Mais je le connais, j'ai appris à lire au travers, il cache ainsi sa douleur et tente comme il le peut de faire front.  

A l'heure actuelle, il doit se terrer dans la salle de tir, essayant d'exorciser ces vieux démons sur des cibles de cartons.  

Bien sur, je pourrais aller lui parler, faire de mon mieux pour le réconforter, lui montrer que je suis là pour lui et que je le serai toujours quoi qu'il advienne. Mais cela ne changerait rien, il ne viendra se confier à moi quand il le jugera opportun.  

 

Voilà trois mois et demi maintenant que Mick nous a quitté. Sans cette balle qu'il a reçu à la place de Kazue, il serait toujours des nôtres.  

Alors qu'elle se rendait au parc accompagnée de leur fils, Kazue avait été prise pour cible et sans l'intervention in extremis de son époux, c'est elle qui ne serait plus là aujourd'hui.  

Sans hésiter, Mick s'était posté dans la ligne de mire du tireur faisant ainsi rempart de son corps. Le reste s'était déroulé en un éclair de seconde : Le barillet de l'arme de Mick s'était enrayé le laissant à la merci des tirs dans cet espace totalement à découvert. Les rafales de balles avaient fusé de toutes parts. Mick n'avait eu que le temps de plaquer sa femme et leur fils au sol qu'il reçut deux balles dans la poitrine. Sans un cri il s'effondra dans les bras de sa femme alors que Ryo et Umibozu arrivaient sur les lieux hélas trop tard. Kazue n'avait pu le sauver malgré tous ses efforts désespérés. Les tueurs avaient été froidement abattus par les deux ex mercenaires mais le mal était fait, Mick était mort.  

 

D'un geste malhabile, je serre douloureusement entre mes doigts engourdis par la morsure du froid, la petite chaine qu'il m'a offert lors de notre première rencontre. Malgré moi, les souvenirs m'assaillent. Je l'adorais même s'il me faisait toujours sortir de mes gonds. Je sais qu'il m'aimait profondément et sincèrement, seulement, au fond de lui, il a toujours su que mon cœur appartenait à Ryo et que personne d'autre ne le remplacerait jamais.  

 

Mes pensées vont vers la pauvre Kazue, ces fêtes de famille doivent être une véritable épreuve pour elle et le petit Enki. Jamais Mick ne verrait son fils grandir, prononcer ses premiers mots ou marcher…  

Je tente de refouler de mon mieux mes sanglots sans y parvenir. Dans un cri de rage, je me laisse submerger par mon chagrin et glisse à terre contre le métal froid de la rambarde métallique. Combien de minutes restais je ainsi prostrée ? Je l'ignore.  

Un bruit de pas me ramène soudain à la réalité. Je m'empresse d'essuyer mes larmes, je n'aime pas craquer devant lui, je lui donne l'impression d'être faible. En ce moment c'est lui qui a besoin de ma force.  

Inutile de me retourner, je sens sa présence derrière moi. Il sait ce que je ressens, il comprend. Ryo s'agenouille et m'enlace en me berçant tendrement tout en me réconfortant de mots doux qu'il murmure à mon oreille. Je le laisse faire et donne libre cours à ma tristesse. Je pleure pour nous deux pendant un long moment avant de me ressaisir.  

Dans un souffle je finis par lâcher :  

 

-Il me manque tellement Ryo…  

 

-Je sais mon ange, je sais, à moi aussi il me manque, me répondit d'une voix mal assurée qui trahit sa peine. On devrait rentrer ou tu vas finir par prendre froid me gronde t-il gentiment en me prenant par la main pour m'aider à me redresser. Dans ton état, ce n'est pas raisonnable ajoute-t-il avec un sourire qui se veut réconfortant. Depuis combien de temps es tu dehors ?  

 

-Juste quelques minutes mentis-je en entrelacent ses doigts aux miens, la chaleur de sa paume se diffuse doucement dans la mienne.  

 

Il fait mine de me croire mais il sait que je mens, je n'ai jamais su lui dissimuler quoi que soit.  

 

-On peut encore annuler Kaori dit-il en prenant mon visage en coupe pour plonger ses prunelles sombres dans les miennes.  

 

-Non, répondit-je en secouant la tête, ça va aller Ryo  

 

- Tu es certaine insiste t-il en se penchant vers moi, son visage n'est plus qu'à quelques centimètres du mien.  

 

-Oui.  

 

-Bien.  

 

Et il m'embrasse en me plaquant contre lui. Je noue mes mains derrière sa nuque et l'attire à moi pour m'emparer de ces lèvres tentatrices. Après un baiser passionné qui sonne comme un pied de nez à tous ces malfrats qui s'obstinent à mettre notre vie dans la balance, je m'écarte légèrement et levant les yeux vers lui, dis :  

 

-Ryo, pour le bébé …  

 

-Oui ?  

 

-J'ai bien réfléchi et je voulais savoir…Que pense tu du prénom "Mick" ?  

 

-Il serait ravi Kaori, merci me répond Ryo ému en posant sa large main sur mon petit ventre arrondi.  

 

Je lui souris et nous regagnons notre appartement. Il faut que je me change en vitesse car d'ici quelques minutes nos premiers invités vont arriver: Umibozu et Miki ainsi que Saeko et Reika suivie d' Eriko. Kazue quant à elle a poliment décliné notre invitation, comment célébrer Noel alors qu'on vient de perdre un être cher ?  

La vie est tellement inattendue. Alors que nous pleurions la perte de Mick, j'ai appris que j'étais enceinte. Comme si la vie m'offrait un cadeau pour nous aider Ryo et moi à aller de l'avant. Un Mick s'en va et un autre s'en vient.  

 

Ce soir je veux rire, déborder de joie, Mick sera là parmi nous et on parlera de lui comme au bon vieux temps des pitreries qu'il faisait avec Ryo. Merci Mick pour tout ce que tu m'as apporté. Tu me manques.  

 

FIN  

 

 

 

 

 

 


Capitolo: 1


 

 

 

 

 

   Angelus City © 2001/2005

 

Angelus City || City Hunter || City Hunter Media City || Cat's Eye || Family Compo || Komorebi no moto de