Hojo Fan City

 

 

 

Data File

Rated PG-13 - Prosa

 

Autori: ouititi , stef50 , TOKRA , ANGELIQUE , Tenshi , nodino , Yael , M.K. , phoenix2048

Status: In corso

Serie: City Hunter

 

Total: 9 capitoli

Pubblicato: 13-03-10

Ultimo aggiornamento: 16-01-12

 

Commenti: 50 reviews

» Scrivere una review

 

Humour

 

Riassunto: Ryo et Kaori font un pari qui pourrait bien ne pas être sans conséquences ...

 

Disclaimer: Les personnages de "Magnum VS Chiffon" sont la propriété exclusive de Tsukasa Hojo.

 

Tricks & Tips

Why do I have to use the link in my account to send you my request?

 

Since I receive a lot of requests, I'd rather prefer validation didn't take me a lot of time. So, I concentrate all requests in the same email box and I won't look for the member's ID each time. You also have to use the email address you put in your profile. It gives me another mean of verification.

 

 

   Fanfiction :: Magnum VS Chiffon

 

Capitolo 4 :: Une mission pour Kaori (hcity-nodino)

Pubblicato: 17-04-10 - Ultimo aggiornamento: 17-04-10

Commenti: Bonjour à tous ! J'avais promis aux filles que je majerai aujourd'hui... Bien, voilà qui est fait ^^ ! J'en profite pour enfiler ma tenue de groupie et annoncer que le prochain chapitre sera écrit par Yael (yeeehaaaaa !!!). En attendant, je vais vous laisser lire ce chapitre qui m'aura valu de boire la tasse plus d'une fois, surtout que Cris s'évertuait à vouloir crever ma bouée la vilaine lol! Bref, l'humour n'est vraiment pas quelque chose que je trouve facile de faire passer. J'espère que ça vous plaira quand même... bonne lecture et je passe le témoin à Yael ! Biz

 


Capitolo: 1 2 3 4 5 6 7 8 9


 

_Attends, je prends de quoi noter !  

 

Kaori attrapa un calepin noir qui traînait à coté du téléphone, puis reporta toute son attention sur l'interlocuteur qui patientait à l'autre bout de la ligne.  

_Je t'écoute...  

 

_Bien, je voulais dire à Ryo qu'il pouvait venir récupérer le dossier qu'il attendait. Je sais qu'il en a besoin, mais je dois quitter la ville, alors je l'ai laissé à quelqu'un de confiance... Voilà, il faudrait lui passer le message assez rapidement. C'est urgent je crois !  

 

_Je crois que tu n'as pas compris ce que je t'ai dit tout à l'heure, répliqua la jeune femme, en empruntant à son partenaire le ton qu'il employait parfois avec ses indics récalcitrants. Il me semblait t'avoir expliqué que JE m'occupais désormais du boulot de Ryo. Donc, c'est MOI qui viendrai récupérer ce dossier. Allez je t'écoute, où l'as-tu laissé ?  

 

 

Ryo, qui faisait mine de tapoter un coussin d'un air inspiré, sourit en entendant l'intonation dans la voix de Kaori... Mais c'est qu'elle s'y croyait la petite ! Cette fermeté, cette assurance dans la voix, elle prenait vraiment son rôle très au sérieux !Il avait maintenant hâte de voir comment elle allait réagir en découvrant où elle devait se rendre...  

 

 

Il n'eut pas à attendre longtemps. Le bruit d'une mine de crayon qui se brise se fit entendre et, en se tournant vers sa partenaire, il put apercevoir ses épaules qui s'affaissaient légèrement. Il jubila intérieurement et dut se mordre la lèvre pour ne pas éclater de rire. A ce rythme-là, elle ne tiendrait pas la soirée, c'était sûr ! Sans dire un mot, Kaori attrapa un nouveau crayon avec lequel elle prit des notes. Du coin de l'œil, il put voir sa main trembler légèrement et reprit avec délectation le tapotage de son coussin.  

 

_D'accord, c'est bon... Ok merci... Oui oui, c'est ça, au revoir... dit Kaori, d'une voix beaucoup moins assurée qu'au début de la conversation. Elle raccrocha et garda le silence.  

 

Elle détacha du calepin le papier sur lequel elle avait noté les informations et le fixa d'un air morne, tandis que Ryo s'approchait, le coussin serré dans les bras.  

 

_Qui c'était ? lui demanda-il le plus innocemment du monde.  

 

_C'était Tetsu. Il faudrait que j'aille récupérer un dossier pour toi, ce soir.  

 

_Ahhhhh, ce fameux dossier !!! s'écria le nettoyeur, ennfinnnn ! Depuis le temps que je l'attendais ! Tu t'en charges alors ? Super, car j'ai prévu de regarder la télévision, moi ce soir !  

 

Puis, posant son regard sur le morceau de papier.  

 

_Et où t-a-t-il donné rendez-vous ?  

 

 

Ryo dégustait cette scène comme le meilleur des Whisky, car la tête de Kaori lui signifiait qu'elle prenait la pleine signification de l'endroit où elle devait se rendre et de ce qu'elle allait y voir. Kaori jeta une dernière fois un coup d'œil sur les indications qu'elle avait notées, puis leva la tête vers lui et lui avoua d'une voix éteinte :  

 

_Au lotus Noir...  

 

_KUUAAAA !!! s'écria le nettoyeur, des étoiles plein les yeux, tu vas au Lotus Noir !! Il serrait maintenant le coussin contre son coeur à le faire exploser ! Rhooo Kaori !!! Est-ce que tu sais que tu vas assister au plus grand spectacle de striptease du monde !  

 

 

Il faillit pouffer de rire en la voyant baisser la tête pour cacher un état de mortification avancé, mais se reprit de justesse… Il fallait qu’il fasse attention à ne pas trop lui montrer qu’il connaissait les tenants de cette fameuse « mission », mais elle était vraiment trop craquante ainsi…  

Puis, regardant son coussin avec une moue un peu lasse – C'était malin de l'avoir serré si fort, il fallait tout recommencer maintenant ! - il reprit son tapotage en glissant à une Kaori à la tête toujours obstinément baissée :  

 

 

_En fait, je donnerais n'importe quoi pour être à ta place. C'est vraiment pas juste, pour une fois que c'est toi qui t'occupes de mes corvées, il faut que ce soit à l'endroit le plus chaud de toute la planète ! Non, vraiment, pas juste... snif...  

 

 

Kaori releva la tête... Mais c'était pas vrai ! Il était bien en train d'essayer de retenir de vraies larmes, cet abruti d'obsédé ! Elle était malade à l'idée de devoir se rendre dans ce bouge, de devoir assister au spectacle de femmes se déshabillant lascivement au milieu du déchainement des mâles en rut... Et lui pleurait de ne pouvoir y aller à sa place... Mais qu'il y aille à sa place, elle ne demandait pas mieux !!! Mais ceci dit, s'il voulait réellement satisfaire sa libido de pervers agité, il y avait peut être moyen d'arrêter là les frais et lui faire déclarer forfait... Elle serait gagnante sur les deux tableaux ! Elle remporterait le pari et pourrait rester à la maison ce soir !!!  

 

 

Mais malheureusement pour elle, Ryo tua dans l'œuf tout espoir d'échapper à sa mission. Il ravala ses larmes, renifla une dernière fois et, après avoir donné un dernier « paf paf » au coussin, le regarda d'un air satisfait, puis se tourna vers elle :  

 

 

_Mais je saurai être bon prince ! annonça-t-il le doigt pointé vers le plafond, faire la tournée des indics fait partie de mes attributions, et puisque tu dois t'occuper de mes corvées, il est juste que tu en retires aussi les contre-parties les plus agréables... Petite veinarde va ! lui lança-t-il avec un clin d'œil entendu et très franchement goguenard.  

 

 

Ceci ayant été dit, il frotta le tissu pour en retirer deux ou trois fils qui s'étaient effilochés et y étaient restés accrochés. Il jeta ensuite un rapide coup d'œil sur le nombre de coussins qui attendaient sur le canapé qu'il leur prodigue les même soins... et décida qu'il était quand même bien plus intéressant de titiller sa partenaire. Il lui lança donc le coup de grâce.  

 

 

_Sérieusement, je t'envie, tu vas pouvoir observer des corps parfaits et choisir sur pièce! Ben oui, précisa-t-il devant le regard perplexe de la jeune femme, tu pourras décider quelle forme de seins tu préfères... pour le jour où tu voudras dire adieu à ton mini-rikiki-demi bonnet A et te faire opérer pour avoir des seins dignes de ce nom ! Là, tu les auras tous, en pomme, en poire, en bonnet B, bonnet C, voire même bonnet D… Elle est pas belle la vie ???  

 

Kaori serra les dents. Oh qu'elle avait envie de l'assommer !!! Elle pouvait même distinguer comme une cible sur le sommet du crane de Ryo tellement l'envie était pressante ! Son royaume pour une massue... une énorme, une gigantesque... ou même une petite, mais n'importe quoi pour pouvoir se défouler sur lui, là, maintenant, tout de suite, et lui faire ravaler ses sarcasmes jusqu'au fin fond de la gorge ! Mais en croisant son regard, elle y vit une petite étincelle narquoise... et elle comprit qu'elle venait encore de se faire avoir ! Il le faisait exprès ce saligaud ! Il savait où appuyer pour la faire démarrer au quart de tour et elle, elle fonçait tête baissée... A chaque fois !  

Elle devait fuir, et vite, avant de perdre son sang froid. Mais avant, il fallait quand même que...  

 

_Rhaaaa, s'écria-t-elle en venant froisser le coussin que Ryo tenait encore dans ses mains, avant de s'enfuir en courant vers les escaliers.  

 

 

 

Resté seul, Ryo regarda l'objet qu'il avait eu tant de mal à mettre en forme et qui était maintenant de nouveau tout chiffonné puis, haussant les épaules, il se jeta sur le canapé pour s'allonger et le mit sous sa tête. Les yeux fixant le plafond et un grand sourire aux lèvres, il se dit qu'il était vraiment content du tour qu'il venait de jouer à sa partenaire. Oh, bien sûr, il n'allait pas la laisser aller toute seule au Lotus Noir ! Ce club n'était ni mal famé ni dangereux, mais il valait mieux éviter de la laisser seule dans un tel endroit. En tout cas, telle était son excuse pour devoir un peu déroger aux règles du pari qui stipulaient qu'il ne devait pas entrer dans un cabaret. Mais après tout, le Lotus Noir était un club de striptease, pas un cabaret, personne ne pourrait dire qu'il trichait... surtout s'il évitait de se faire prendre !  

 

Et puis il serait sage... Il ne resterait que le temps d'observer les réactions de sa partenaire - pour peu qu'elle osât déjà y entrer - et il partirait dès qu'elle aurait récupéré le dossier. Son impétueuse, mais si timide Kaori au Lotus Noir...Il se mit à rire... Ohhhh oui, il allait vraiment bien s'amuser ce soir !!!  

 

 

Pendant ce temps, Kaori s'était jetée sur l'oreiller qu'elle avait déjà malmené plus tôt dans la journée et avait mordu dedans à pleines dents, avant d'y étouffer la longue suite de tortures qu'elle allait faire subir à son partenaire. Elle allait le tuer ! puis le pendre ! puis le castrer ! puis le découper en morceaux ! l'empaler ! le jeter dans le mixer ! le castrer de nouveau et et... Mais pourquoi avait-elle des plumes dans la bouche ??? Elle toussa un peu pour les recracher et ouvrit de grands yeux étonnés en découvrant l'énorme trou qui ornait désormais le centre de son coussin. Effectivement, elle y allait un peu fort quand elle se mettait en colère !!!  

 

 

Mais ce sale chameau de Ryo la mettait tellement en rogne ! ! ! Non seulement il ne jouait pas le jeu en faisant son job à moitié, mais en plus il continuait à lui balancer des vacheries ! Elle s'était fait avoir ! Elle n'avait ni le droit d'utiliser ses massues ni celui de lui crier dessus, mais lui pouvait continuer de se moquer d'elle, quelle injustice ! Ce défi était pire qu’une sortie en mer à bord du Titanic ! Il fallait qu'elle retourne voir Miki, pour faire en changer les clauses !!! Oui, c'était ça ! Elle tenait là un moyen pour calmer Ryo une bonne fois pour toutes.. Après tout, s'il jouait son rôle, il n'avait pas le droit de lui parler ainsi... Elle, elle lui parlait gentiment... Parfois... Enfin... De temps en temps... Quand il était sage...  

 

 

Mais en attendant de voir ça avec Miki, elle devait se calmer. Aller récupérer le dossier de Tetsu ce soir était plutôt une très bonne idée, car cela lui permettrait d'éviter de se retrouver face à Ryo. Elle avait vraiment les nerfs à fleur de peau et si jamais elle entendait encore une seule de ses phrases assassines, elle risquait de le piler sur place et de voir s'éloigner définitivement la victoire.  

 

Allez, elle devait se reprendre ! Il le fallait, d'abord pour lui montrer qu'elle était bien au-dessus de sa mesquinerie et de ses sales vannes pourries... Et puis... Pour gagner... Une soirée avec lui... Juste pour ça.... Pour quelques heures de bonheur en sa compagnie... Oui, elle pouvait tenir encore quelques jours. L'enjeu en valait vraiment la chandelle. Elle devait gagner, car elle méritait vraiment ces quelques heures d'attention ! Se remémorer ce qu'elle souhaitait vivre depuis si longtemps lui permit de retrouver la maîtrise de ses émotions et son calme. Elle poussa un long soupir, ôta une dernière plume de sa bouche, et décida de profiter de ce moment de tranquillité pour se préparer.  

 

 

Se postant devant son armoire elle fit la moue. Elle allait jouer les nettoyeuses et devait donc s'habiller comme telle. Comment s'habillait donc Ryo lorsqu'il sortait ? L'image de son partenaire s'imposa à elle. Pantalon souple, chemise décontractée au col déboutonné, veste ouverte ou imperméable, rien de très habillé, mais chez lui tout était une question de charme naturel et de sex-appeal. C'était ce qui le rendait follement sexy et si diablement attirant qu'elle ne pouvait s'empêcher de le dévorer discrètement des yeux lorsqu'elle le croisait en partance pour ses virées.  

 

 

Ouvrant son placard, elle y jeta un regard désespéré. Que ne donnerait-elle pour avoir la garde-robe, l'allure, le charisme et surtout l'assurance d'une Saeko, et ce soir plus particulièrement encore !  

 

 

Mais, après tout, elle était en mission, donc cela n'était pas nécessaire. Pour une fois, son côté androgyne lui serait bien utile, il lui permettrait de se fondre dans la masse et de masquer ainsi sa gêne aux yeux du monde. Alors autant l'accentuer d'une tenue passe-partout ! Elle attrapa un pantalon à pinces noir et un chemisier blanc cintré, se changea rapidement et se regarda dans la glace. L'image que lui renvoya le reflet ne la satisfit pas du tout. Avec ses joues rouges, ses yeux brillants et ses mèches rebelles, elle ressemblait plus à un jeune garçon effrayé qu'à une nettoyeuse sûre d'elle ! Ça n'allait pas, pas du tout même ! Elle risquait de ne même pas pouvoir entrer au Lotus Noir si elle n'arrangeait pas ça... Une seconde, elle visualisa un vigile lui interdisant l'entrée en lui rétorquant qu'elle n'avait pas l'âge requis... « Ca va pas être possible mon garçon ! Reviens dans quelques années... ». Quelle honte si elle devait avouer à Ryo qu'elle s'était fait refouler à l'entrée ! Ah ça non, jamais ! Plutôt mourir !  

 

 

Elle se rua alors dans la salle de bain et sortit la dernière bouée à laquelle elle pouvait encore se raccrocher, c’est à dire tous les trésors que sa pauvre trousse de maquillage renfermait. Pas grand chose en fait… Mais cela empêcherait peut être le naufrage ! Elle prit une bonne inspiration et entreprit d'arranger les choses. A l'aide d'un khol, elle se traça un trait noir sur le bord de la paupière mobile, puis un autre sous les yeux, avant de les estomper légèrement. Elle dut s'y reprendre à plusieurs reprises, pestant de ne vraiment pas être plus douée que ça pour se rendre jolie, mais finit par arriver à un résultat qu'elle estima potable. Elle poudra ensuite un peu ses joues et déposa une touche de rouge sur ses lèvres. Enfin, attrapant le tube de gel, elle en étala une noisette sur ses mains et passa les doigts dans ses cheveux, pour tenter de les plaquer en arrière. Inspirant profondément, elle jeta un dernier regard dans le miroir... Ce qu'elle y vit ne fit que la conforter dans l'idée qu'elle n'avait vraiment aucune allure, mais au moins, là, elle était sûre de pouvoir entrer au Lotus noir !  

 

 

 

_.... Kaaaooooriiiii ….. A taaaaaaaabble !!!!!  

 

La douce voix de Ryo braillant que le repas était prêt se fit de nouveau entendre dans l'appartement.  

 

_KAAOORRRIIIIIIIII !!!  

 

Non mais il fallait vraiment qu'il se calme hein !!! Elle ne partait pas ainsi dans les aigus quand elle l'appelait! Se rappelant ses bonnes résolutions, la nettoyeuse décida de laisser couler... et sourit... Elle allait jouer au Ryo qui partait en virée, tiens, voilà qui allait l'aider à se sentir mieux ! « Ah tu te moques de moi, eh bien attends un peu mon cochon !!! » pensa-telle en se dirigeant vers les escaliers.   

 

 

Lorsqu'elle descendit les marches, Ryo finissait de mettre la table pour deux. Cela sentait délicieusement bon. Il avait encore cuisiné un bon nombre de plats, qui avaient tous l'air plus appétissant les uns que les autres. Kaori prit un air indifférent et lui annonça d'un ton détaché :  

 

_Ce n'est pas la peine de mettre la table pour moi, je ne mange pas ici ce soir. Je prendrai quelque chose au Lotus Noir !  

 

 

Ryo leva la tête vers elle et en oublia de respirer une seconde. La jeune femme qui descendait les escaliers était tout simplement à tomber par terre. Le regard charbonneux, les cheveux plaqués avec quelques mèches rebelles qui venaient jouer sur ses pommettes, la silhouette élancée délicatement soulignée par le tombé du chemisier, elle avait un côté femme fatale que même Saeko pourrait lui envier, à la différence près que Kaori, elle, n'en avait visiblement pas conscience, ce qui accentuait encore son charme. Elle était tout simplement divine ainsi.  

 

_Je ne voudrais pas rater l'heure du rendez-vous avec mon contact...  

 

 

De petits picotements très révélateurs de l'effet que Kaori produisait sur sa libido commencèrent à se faire sentir au creux de ses reins. Pour cacher son « trouble », Ryo se colla contre la table et baissa la tête en ronchonnant entre ses dents. Mais qu'est-ce que c'était que cette tenue ? Ce n'était pas prévu au programme ça, qu'elle soit belle à tomber à la renverse ! Elle était censée partir pour le Lotus Noir en traînant les pieds et rouge comme une tomate !!!  

 

 

Kaori sourit en le voyant ainsi marmonner. Elle ne pouvait entendre ce qu'il disait, mais pour elle il ne pouvait y avoir qu'une seule raison à ce changement d'humeur, alors elle enfonça le clou.  

 

_Je suis désolée que tu te sois donné autant de mal pour préparer ce repas... Mais bon, vu l'odeur, je suis soulagée de ne pas avoir le temps de manger ici !  

 

 

La libido et le mokkori de Ryo s'effondrèrent aussitôt... Hum, elle y allait fort là, quand même ! Il savait que ce qu'il avait cuisiné était réussi. Il avait suivi les recettes de Kaori à la lettre et ce ne pouvait être que délicieux. Mais il devait reconnaître aussi que c'était de bonne guerre vu ce qu'il lui avait fait endurer, alors il décida de rentrer dans son jeu. Et puis, lui envoyer des piques lui permettrait de moins penser à son envie de lui sauter dessus !  

 

_Eh bien, va donc, femme perverse, marmonna-t-il en imitant la voix de la jeune femme dans ses mauvais jours, va et laisse-moi seul ! Je n'ai pas besoin de toi ! Il faisait de grands gestes dédaigneux, désignant la porte d'un geste théâtral, puis joignit soudain les mains à hauteur de son visage. De toute façon, je serai mieux seul, il y a un film MEEERVEILLEUUUUX à la télévision ce soir ! Ce sera trop beauuuu... L'héroïne sera tellement siii belle, le héros sera tellement siii beau... et ils seront tellement siiii... amoureuuuuxx !!!!  

 

 

Kaori, qui était en train de chercher une veste, s'arrêta pour le regarder et éclata de rire ! Sa caricature de fille, les mains sur les joues, la bouche en cœur et des étoiles plein les yeux, une larme naissante au coin de l'œil, était vraiment irrésistible ! Cela avait été plus fort qu'elle ! Tout en riant, elle s'approcha de lui... et lui sourit... Elle enterrait la hache de guerre pour le moment...  

 

_Moque-toi donc, crétin ! lui lança-t-elle d'un ton gentiment moqueur, je suis sûre qu'il te plaira ce film !  

 

_Mais non idiote ! répondit-il sur le même ton badin, tu sais bien que c'est impossible. Ce sera sûrement un navet bien trop lacrymal pour moi !  

 

_Dis-moi, espèce d'abruti sans cœur, aurais-tu vu ma veste ?  

 

_Absolument pas, tête de linotte ! Tu l'as peut être mise à laver ?  

 

_J'espère bien que non, imbécile ! Vu ce que tu as fait du linge !  

 

_Tiens, patate, en attendant, enfile donc mon imper, il fait froid dehors !  

 

 

Et Ryo lui tendit son pardessus. Interloquée, elle en perdit le fil des noms d'oiseaux dont elle avait eu l'intention de l'affubler et le regarda lui tendre son manteau. Ryo s'approcha d'elle et l'aida à l'enfiler. Il était vraiment trop grand pour elle et lui allait comme un sac, mais il sentait surtout l'odeur de son propriétaire. Ainsi habillée, elle était enveloppée de son parfum et avait la délicieuse sensation d'être dans ses bras. Troublée plus que de raison, elle leva les yeux vers son partenaire, qui lui faisait maintenant face. Il la regarda quelques secondes, juste le temps nécessaire pour apprécier la lumière que la proximité avait allumée dans ses yeux, et se concentra sur les derniers boutons du pardessus qu'il était en train d'attacher.  

 

_Voilà andouille, comme ça, tu es prête ! annonça-t-il, presque dans un murmure, bon, il est trop grand, mais au moins ça te donne une certaine carrure !  

 

 

Il omit toutefois de préciser qu'il était surtout bienheureux de cacher ainsi la magnifique jeune femme qu'elle était. Il préférait rester le seul à savoir combien elle était splendide ce soir. Il n'était pas prêt à accepter que le regard d'autres hommes se pose sur elle, et qu'elle prenne conscience à quel point elle était désirable. Pour un peu, il lui aurait presque proposé de lui prêter aussi un de ses chapeaux et une grosse écharpe !  

De son coté, Kaori luttait contre les papillons qui gagnaient progressivement tout son être. Il était trop proche d'elle, son imper était trop imprégné de lui, elle n'avait vraiment plus du tout envie de sortir ce soir...  

 

… Sortir... Ce mot lui rappela soudain qu'elle avait une mission à accomplir, un dossier à récupérer, un défi à gagner. Elle cligna des yeux et recula de deux pas pour reprendre ses esprits.  

 

 

_Au fait, tu ne m'as pas dit, c'est quoi ce dossier ?  

 

_...  

 

_C'est pour une mission ?  

 

_Houlaaaa... heuu oui. Une mission top secrète, balbutia le nettoyeur, pris soudain au dépourvu. Je préfère ne pas t'en parler maintenant, c'est encore un peu tôt. Je dois prendre une grande décision, qui dépendra surtout de ce que je trouverai dans ce dossier...  

 

_Peut-être, mais je te rappelle que cette mission, c'est moi qui devrai m'en charger, alors tu devrais peut-être me dire de quoi il s'agit non ?  

 

_On verra ça quand tu auras récupéré le dossier d'accord ? coupa le nettoyeur en la poussant vers la porte pour mettre fin à la conversation... Tu as tout, l'adresse, le nom de ton contact ?  

 

_Oui oui... mais...  

 

_Pas de mais, dépêche-toi, tu vas être à la bourre et moi je vais rater le début de mon film... Allez hop, et amuse-toi bien au Lotus Noir, lança-t-il en claquant doucement la porte au nez de sa partenaire.  

Pffffiouuu, il l'avait échappé belle sur ce coup là... Encore un peu et il se serait retrouvé dans de sales draps !  

 

 

Il se dirigea vers la table et récupéra les assiettes restées vides, débarrassa rapidement le tout et entreposa les aliments dans le frigo. Il attrapa les casseroles dont il s'était servi pour cuisiner et observa consciencieusement l'évier déjà bien plein... Oui, là, entre ces deux assiettes et la poêle, il restait un espace ! D'un geste précis et rapide, il réussit à y insérer les casseroles sans faire écrouler la pile de vaisselle. « Voilà une bonne chose de faite !» pensa-t-il en se frottant les mains d'un air satisfait.  

 

Il jeta un coup d'œil à sa montre. Bien, Kaori était partie depuis cinq bonnes minutes déjà, il allait pouvoir la suivre maintenant. De toute façon, pensa-t-il, un léger sourire au coin des lèvres, il y avait de fortes chances qu'en arrivant devant le Lotus Noir il la trouve encore à hésiter devant l'entrée ! Et c'est en riant doucement qu'il attrapa ses clés et quitta l'appartement. 

 


Capitolo: 1 2 3 4 5 6 7 8 9


 

 

 

 

 

   Angelus City © 2001/2005

 

Angelus City || City Hunter || City Hunter Media City || Cat's Eye || Family Compo || Komorebi no moto de