Hojo Fan City

 

 

 

Data File

Rated PG - Prosa

 

Autore: hee-sook

Status: In corso

Serie: City Hunter

 

Total: 9 capitoli

Pubblicato: 20-03-04

Ultimo aggiornamento: 19-05-04

 

Commenti: 19 reviews

» Scrivere una review

 

General

 

Riassunto: Voici ma première fanfic. En espérant que mon style vous plaira (agrémenté d'images). Résumé : Tu as brisé mon cœur, je briserais alors ta vie ! J’ai tellement attendu ce moment pour te dire Que jamais plus tu ne m’abandonneras…. La vérité tu la comprendra en réalisant la perte De ceux qui te sont chers et le mal que tu m’as fait. Ainsi nos deux âmes seront unis pour la vie et la mort Dans la douleur que nous affectionnons malgré nous. Je t’aime et te hais tant, my dear…. ps : cette histoire se déroule en trois épisodes de quatre chapitres chaqun + épilogue : EPISODE 1 Un talentueux informaticien EPISODE 2 La jeune femme au cœur meurtri EPISODE 3 Kaori, ne m’en veux pas ! EPILOGUE Joyeux anniversaire !

 

Disclaimer: Les personnages de "Rancoeur et Amertume" sont la propriété exclusive de Tsukasa Hojo.

 

Tricks & Tips

What is a Beta Reader?

 

A Beta Reader is a person who agrees to read and correct fanfictions of other authors. You just have to choose a beta reader and contact them by email to ask them to prof-read your ...

Read more ...

 

 

   Fanfiction :: Rancoeur et Amertume

 

Capitolo 8 :: Sans-retour

Pubblicato: 01-05-04 - Ultimo aggiornamento: 01-05-04

Commenti: Voilà un bref résumé : Kaori aurait-elle changée ? Les malfaiteurs s’en sortent à bon compte et la fin de City est annoncée mais tous ne l’entendent pas sous cet angle ! Voilà je suis de retour, désolé pour l'attente pour certain. (n'hésitez à me donner vos commentaires) sinon enjoy !

 


Capitolo: 1 2 3 4 5 6 7 8 9


 

 

Appartement de City Hunter – Salon  

Kaori semblait montrer beaucoup d’affection envers Tony qui ne s’en pleignait pas le moins du monde. Tony – Kaori, es-tu sûre ?  

Kaori – Oui Tony. Peux-tu me le promettre ?  

Tony – Je ne peux rien te refuser…  

Ryô, lui, n’arrêtait pas d’harceler le pauvre Mr O’Neil sur sa fille.  

Mr O’Neil – Ecoutez Mr Saeba, vous me fatiguez à la fin ! Voilà c’est tout ce que j’ai sur elle ! en lui tendant une photo de famille.  

Ryô se repris soudainement en faisant une tête dépitée : la jeune femme était accompagnée de son mari.  

 

Appartement City Hunter – Cuisine  

Kaori prépare le dîner avec gaieté en chantonnant. Tony et son père discutent des prochaines étapes à suivre pour le développement de leur société. Ryô bave devant sa télévision. Soudain Kaori sentit un mal de tête indésciptible. Elle se mit alors à tâter sa poche pour en sortir une pillule bleue turquoise et l’avala. Ryô tourna sa tête alors en sa direction avec un regard suspicieux.  

Kaori – Le diner est prêt !  

Tous se mirent à table. Comme d’habitude Ryô n’arrétait pas de médiser sur les talent de cuisinière de sa partenaire sans la moindre réaction de celle-ci trop occupée à séduire Tony (Comment est-ce possible ??).  

Une fois le repas terminé, Kaori se dirigea vers le toit de l’immeuble.  

 

 

Appartement de City Hunter – Toit  

Kaori se mit à délirer légèrement : « Ryô, pourquoi ? »  

Ryô – Pourquoi, quoi ?  

Kaori – Ryô ?  

Ryô – Kaori…en la prenant par la taille.  

Kaori – Mais qu’est-ce que tu fais ?  

Ryô – Explique moi ceci ! en lui montrant les quelques pillules qu’il trouva en fouillant dans la poche du jean de Kaori.  

Kaori – Laisse-moi, veux-tu ! en le repoussant violament. Depuis quand tu te préoccupes de moi ?!  

Elle s’enfuit en heurtant Tony qui venait la rejoindre.  

Tony – Que lui avez-vous encore fait ?  

Ryô – Vous devriez vous méfier de ce que Kaori veux vous faire croire…elle est sous l’emprise…  

Tony – Taisez-vous ! Je ne vois pas pourquoi je devrais vous croire. Vous êtes seulement jaloux !  

Ryô tira une tête de sous-pieds sous terre.  

 

 

Appartement de City Hunter – Chambre de Kaori Makimura  

« Knock, Knock »  

Tony entrouvra la porte. Il vit Kaori faire sa valise.  

Tony – Kaori, que fais-tu ?  

Kaori – Je ne peux plus rester ici ! Viendrais-tu avec moi comme tu me l’as promis ? en se lovant contre son torse.  

Tony – Kaori, regarde-moi ! juste pour savoir si Ryô disait vrai.  

Ses yeux étaient suppliants et au bord des larmes. Il ne put s’empêcher d’y voir seulement une femme désemparée.  

Tony – Oui, je viens avec toi.  

Kaori retrouva son sourire.  

 

Appartement de City Hunter – Salon  

Quelques minutes plus tard, Ryô revint du toit et fût littéralement pris d’assaut par Monsieur O’Neil.  

Mr O’Neil – Monsieur Saeba ! Tony et votre partenaire ont pris la fuite ! Il faut absolument les retrouver !  

Ryô – Attendez-moi ici, voulez-vous ? « Kaori, reprends-toi ! »  

Pour la première fois on pouvait lire sur son visage une inquiétude profonde.  

 

En ville – Rues animées  

Tony – Kaori, où allons-nous ?  

Kaori – Ce n’est plus très loin maintenant !  

Soudain elle s’arrêta à bout de souffle.  

Tony – Kaori, il ne sert à rien de courir.  

Kaori – Tu ne comprends pas, il nous poursuit ! Peux-tu me chercher un verre d’eau ?  

Tony – Je reviens, attends moi ici.  

Kaori – Je n’ai pas l’intention de bouger.  

Une fois parti, elle en profita pour reprendre une pillule qui lui restait dans son chemisier. Cette-fois-ci les situations de manque devenait de plus en plus fréquent, il fallait qu’elle en finisse.  

Tony – Tiens, Kaori ! en lui tendant le verre d’eau.  

Kaori – Merci mais je n’ai plus soif. Continuons veux-tu ?  

Finalement ils arrivèrent devant un immeuble à l’aspect peu accueillant.  

Tony – Mais que faisons-nous ici ?  

Félicia – Que voilà, notre informaticien préféré !  

 

Tony – Kaori, enfuis-toi ! sortant l’arme que Ryô lui avait confié.  

Kaori – Mon pauvre Tony, tu crois pouvoir t’en sortir facilement.  

Félicia – Inutile de résister. Nous ne voudrions pas que tu te blesses.  

Kaori – Allez, viens suis-nous !  

Tony réalisa alors avec effroi et déception que Ryô avait raison et les suivit sans discuter. Ryô en fit de même.  

 

Immeuble lugubre – Pièce principale  

Félicia – Voici, ton poste mon cher informaticien.  

Tony – Kaori ! reprends-toi !  

Kaori – Fais ce que te dis ma sœur et tu auras la vie sauve.  

Félicia – Kaori ! idiote ! en la giflant. Tu as été suivie par ton idiot de partenaire ! en pointant l’émetteur du doigt.  

Ryô – C’est exacte.  

Kaori – Quoi ! en se retournant vers la porte.  

Ryô était appuyé sur les gonds de la porte, le regard accusateur dans la direction de Félicia.  

Ryô – Alors, Tony, vous voulez vous garder deux jolies filles pour vous tout seul ?  

Félicia – Occupe toi de lui Kaori ! en emmenant Tony vers la sortie de secours.  

Ryô – Pas si vite !  

Kaori – Ne bouge plus Ryô ! en pointant son arme vers Ryô.  

Ryô – Kaori, bouge-toi !  

Kaori – Il faudra que tu me tues d’abord !  

 

Ryô se rapprocha d’elle. Sa proximité la troubla quelque peu. Il profita de ce moment d’égarement pour s’emparer de son arme. Celle-ci, quelque peu destabilisée se resaisie rapidement et se jeta dans ses bras.  

Kaori – « Il est déjà trop tard… »  

Sur-ce elle s’enfuit. Ryô, lui, en resta bouche-bée par ce geste.  

« Quelles belles formes ! … Non mais qu’est-ce que je raconte ? »  

 

 

 

 

Tokyo, 28 mars – 9h00  

Une journée pluvieuse  

 

 

Appartement de City Hunter – Chambre de Ryô Saeba  

« Dring ! Dring ! »  

Ryô – Ryô Saeba à l’appareil… avec une voix endormie.  

Saeko – Rejoints moi au Cat’s eyes ! en raccrochant aussitôt après.  

Ryô – C’est vraiment pas une façon de réveiller les gens !!!  

Appartement de City Hunter – Salon  

Mr O’Neil – Que se passe-t-il monsieur Saeba ?  

Ryô – Je dois y aller, alors en attendant rester sagement ici.  

Mr O’Neil – Mais…  

Ryô – On ne sait jamais, vous pourriez recevoir des nouvelles.  

 

Cat’s eyes – Au comptoir  

« Ding, Ding ! »  

Miki et Kasumi – Bonjour !  

Ryô – Bonjours, mes amours !  

Falcon – GrrrMMMmm !  

Ryô – Ah salut, le gros. Tu étais là, ahah.  

Saeko – Tu as fais vite pour une fois.  

Ryô – Mais comment résister à ton appel ! en agitant ses doigts.  

Saeko – Cesse de faire l’imbécile veux-tu !  

Miki – Kaori, n’est pas avec toi ?  

Ryô – Elle s’est enfuie avec Tony.  

Miki – Comment !  

Kasumi – Remarque je la comprends…  

Miki – Kasumi !  

Saeko – Reika, m’a dit que Kaori lui semblait bizarre quand elle l’a revue. Tu as dû le remarquer, Ryô ?  

Ryô – Que me voulais-tu pour me réveiller si tôt !  

 

Saeko – Je vois… J’ai les renseignements que tu m’as demandé : Il y a 4 jours, un homme du nom de Mathew Brown est arrivé en ville. Il se trouve qu’on le soupçonne d’être un fervant adepte du Cartel de dieu sous le pseudonyme de ScornfullBlade. Mais il n’ y a aucun mandat d’arrêt contre lui et surtout aucune preuve. Il a pu donc venir en toute sérénité jusque ici.  

Ryô – Voilà pourquoi je ne travaille pas dans la police. Tous coincé du…  

« Bang ! »  

Saeko – Maintenant, c’est à toi de me rendre un service ! A plus tard !  

Miki – C’est vrai que nous avons tous remaquez que Kaori était bizarre, tu crois que…  

Falcon – Elle se drogue.  

Miki – C’est pas possible, pas Kaori !  

« Ding ! »  

Reika – Bonjour vous tous !  

Ryô – Reika, ma douce ! en se jetant sur elle.  

Reika – Ryô, mon cher tu n’aurais pas vu Mick ?  

Ryô – Mick ? Comment ce n’est plus moi l’élu de ton cœur ?!  

Reika – Eh bien non, pas aujourd’hui ! Kaori n’est pas là ?  

Tous furent une mine dépitée.  

Reika - Que se passe-t-il ?  

« Ding ! »  

Mick – Reika, tu es déjà là !  

Kasumi – Et nous on compte pas ?  

Mick – Heu si, pardon. Bonjour vous autre. Vous en faites une tête ? Je me suis pourtant excusé ?  

Miki – Kaori s’est enfuie avec Tony.  

Mick – Quoi avec lui ! Ryô qu’est-ce que tu fous là alors ?  

Ryô – Je t’en pose des questions moi !  

Reika – Mais je pense qu’avec ce que j’ai là nous allons pouvoir la retrouver. J’ai même du bosser toute la nuit pour toi Mick !  

Mick – Je te revaudrais ça !  

 

Forêt de la montagne bleue – Châlet  

Félicia – Debout ! C’est l’heure de se mettre au boulot !  

Tony – Et si je refuse ?  

Félicia – Notre amie commune risquerait des ennuis et je suppose que tu n’y tiens pas ? en regardant Kaori dormir au fond de la salle.  

Félicia et Tony quittèrent la piècent pour rejoidre le bureau. C’est alors que Kaori se réveilla. Elle se mit à chercher dans sa valise.  

 

Kaori – Ah, le voici ! en tenant un petit boitier.  

Elle l’ouvrit et contempla les deux petits objets brillants.  

« Ryô… »  

Un bruit de moteur se fit plus proche à l’extérieur.  

ScornfullBlade – Que fais-tu ?  

Kaori – Heu rien ! en dissimulant assez mal ce qu’elle tenait derrière son dos.  

ScornfullBlade – Donne-moi ce que tu tiens !  

Kaori se pris d’un affreux mal de tête et lacha l’écrin.  

ScornfullBlade – Je vois… Tu as besoin de prendre tes pillules ! Prends garde, tu commences à te laisser aller. Mais je ferme les yeux pour cette fois car tu m’as été d’une aide précieuse cette nuit.  

Il confisqua l’objet et rejoint le bureau. Peu après Félicia en ressortit.  

Félicia – Kaori que se passe-t-il ? Père m’a tout raconté.  

Kaori – Félicia, j’ai si mal.  

Félicia – C’est que tu n’as pas pris ta dose.  

 

Kaori – Non enfin si ! Ce n’est pas ce que je voulais dire…  

Félicia – Ne t’en fais bientôt la question ne se posera plus. City Hunter disparaitra.  

«Ô combien je sais ce que tu ressens ma sœur ! Bientôt la souffrance ne sera plus la notre mais la leur, j’y veillerais, je t’en fais la promesse ! »  

 

la suite dans "Rancoeur et amertume-épisode 3 : Kaori ne m'en veux pas" 

 


Capitolo: 1 2 3 4 5 6 7 8 9


 

 

 

 

 

   Angelus City © 2001/2005

 

Angelus City || City Hunter || City Hunter Media City || Cat's Eye || Family Compo || Komorebi no moto de