Hojo Fan City

 

 

 

Data File

Rated PG - Prosa

 

Autore: hee-sook

Status: In corso

Serie: City Hunter

 

Total: 9 capitoli

Pubblicato: 20-03-04

Ultimo aggiornamento: 19-05-04

 

Commenti: 19 reviews

» Scrivere una review

 

General

 

Riassunto: Voici ma première fanfic. En espérant que mon style vous plaira (agrémenté d'images). Résumé : Tu as brisé mon cœur, je briserais alors ta vie ! J’ai tellement attendu ce moment pour te dire Que jamais plus tu ne m’abandonneras…. La vérité tu la comprendra en réalisant la perte De ceux qui te sont chers et le mal que tu m’as fait. Ainsi nos deux âmes seront unis pour la vie et la mort Dans la douleur que nous affectionnons malgré nous. Je t’aime et te hais tant, my dear…. ps : cette histoire se déroule en trois épisodes de quatre chapitres chaqun + épilogue : EPISODE 1 Un talentueux informaticien EPISODE 2 La jeune femme au cœur meurtri EPISODE 3 Kaori, ne m’en veux pas ! EPILOGUE Joyeux anniversaire !

 

Disclaimer: Les personnages de "Rancoeur et Amertume" sont la propriété exclusive de Tsukasa Hojo.

 

Tricks & Tips

What is NC-17 fanfiction?

 

A NC-17 fanfiction is strictly forbidden to minors (17 years old or less). It can contain violence and graphically explicite sexual scenes. We try to set limits to the content ...

Read more ...

 

 

   Fanfiction :: Rancoeur et Amertume

 

Capitolo 2 :: Rencontre(s)

Pubblicato: 20-03-04 - Ultimo aggiornamento: 28-03-04

Commenti: Bien vu que j'ai eu quelque visiteurs sur ma fanfic et pas de commentaires, je continue sur ma lancée. "Pas de nouvelles, bonnes nouvelles". Alors voici le deuxième chapitre. Bonne lecture !

 


Capitolo: 1 2 3 4 5 6 7 8 9


 

« Le Grand Hotel » – Hall de réception  

L’endroit semble être de très grande classe et recevoir des clients de haut rang.  

Kaori – Nous voudrions voir monsieur Tony O’Neil.  

Le réceptioniste – Je viens juste de le voir se diriger vers le restaurant de l’hotel, mademoiselle.  

Kaori – Merci. Allez viens Ryô ! Mais où est-il passé ?  

Un peu plus loin…  

Ryô – Et si vous me montriez votre chambre pour passer une douce journée en ma compagnie ?  

La jeune femme – Non mais vous malade ?  

« BANG ! » 1000t 100% obsédé de première  

Depuis le restaurant, tous les regards convergent vers la scène.  

« Le Grand Hotel » – Restaurant  

Ayant repéré l’homme de la photo nos héros se dirigent vers une table.  

Kaori – Bonjour nous sommes envoyés par Mick Angel. Voici Ryô Saeba et moi je suis Kaori Makimura son assistante.  

Tony – Hum, je suis assez surpris, je m’attendais à autre chose ! (Image d’un homme froid et méthodique et d’une femme rustre et particulièrement laide)  

Kaori – Ah, ah. Rire un peu forcé.  

 

Ryô – Mais il est encore possible de changer d’avis ! Aïe ! dû au pincement délicat de la part de Kaori.  

Tony – Ce n’est pas ce que je voulais dire excusez-moi. Mais asseyez-vous je vous en prie.  

Kaori se dit « Quel homme délicat et poli ! ».  

 

Tony – Comme vous le savez j’ai besoin d’être protéger car je détiens un programme informatique qui fait l’objet du marché d’échange international que nous désirons développer. Je suis aussi désigné comme le digne successeur de mon père et par conséquent je me dois d’être présent lors de ses affaires. (tête pensive et légèrement triste)  

Kaori – Mais vous paraissez si jeune !  

Tony – Merci mais je pourrais vous retourner le compliment surtout pour le genre de votre métier ! en riant de bon cœur.  

Kaori rosie légèrement.  

« Clic ! »  

Ryô – A TERRE !  

C’est avec un grand étonnement que la clientèle, Kaori et Tony obéirent. Une balle vint transperçer la vitre juste à l’endroit où se situait précédement la tête de Tony.  

Kaori – Monsieur O’Neil, est-ce que ça va ?  

Tony – Oui merci mais je ne pensais pas qu’ils agiraient en plein jour dans un lieu public et surtout si tôt !  

Ryô – Ceci n’était qu’un advertissement. Il serait préférable que vous logiez chez nous. Tout en rangeant son arme.  

Tony – Chez « nous » ? en regardant Kaori.  

Kaori – Oui nous habitons dans le même immeuble mais c’est une longue histoire ! un peu gênée.  

 

Immeuble de bureau – 56ème étage  

Mr Oshito – Quelle joie de vous voir enfin ! Je suis sûr que nous allons bien nous entendre. Avez-vous fait bon voyage ?  

Mr O’Neil – Je n’ai pas fais ce déplacement pour entendre des politesses. Alors venon-en au sujet.  

Mr Oshito – Vous me paraissez bien empressé…  

Mr O’Neil – J’ai mes raisons.  

Mr Oshito – Oui bien sûr. Félicia peux-tu nous chercher les contrats ? en s’adressant à la jeune femme à l’arrière plan. Votre fils vous a certainement suivi, n’est-ce-pas ? scrutant la réaction de Mr O’Neil.  

Mr O’Neil – En effet. Légèrement tendu.  

Mr Oshito – Quel dommage qu’il n’ait pu se joindre à nous !  

La jeune femme revient avec un dossier et un stylo.  

Mr Oshito – Voici le contrat.  

Mr O’Neil commence à le lire dans les grandes lignes sous le regard attentif de Mr Oshito et Félicia. Soudain il s’arrête.  

 

Mr O’Neil – Mais ce n’est pas ce qui était convenu ! Ce programme devait rester ma propriété !  

Mr Oshito – Certes mais il me fallais une garentie alors j’ai dû modifier quelque peu le contrat. Vous ne m’en voulez pas bien sûr ? avec un sourire en coin.  

Mr O’Neil – Dans ce cas je refuse de signer !  

Félicia – Je crains que vous n’ayez pas le choix ! en pointant son arme sur lui.  

Mr Oshito – De plus je pense qu’il serait regrettable que votre successeur disparaisse.  

C’est avec un certain mépris que Mr O’Neil aposa sa signature en bas du contrat.  

Mr Oshito – C’est vraiment très agréable de faire des avec vous. Disons-nous à ce soir pour la réception que je donne en votre honneur, nous pourrons ainsi décider des conditions de la livraison. Santé ! en levant son verre que Félicia lui servi un peu plus tôt.  

 

Appartement de City Hunter – Chambre des invités  

Kaori – Voici votre chambre monsieur O’Neil. Installez-vous et faites comme chez vous !  

Tony – Merci Kaori, si vous permettez que je vous appelle par votre prénom.  

Kaori – Oui bien sûr !  

 

Tony – Dans ce cas faites de même pour moi ! en faisant un clin d’œil. Au fait ce soir je dois aller à une réception. Voudriez-vous être ma cavalière ?  

Kaori – C’est-à-dire que je serais en service alors je ne sais pas…en arborant des joues un peu rose.  

Tony – Faites-moi plaisir s’il vous plait. Et puis, vous pourrez mieux me protéger en restant à mes cotés.  

Kaori – Bien, c’est d’accord. «Zut j’ai rien à me mettre !» en se retournant précipitament.  

Appartement de City Hunter – Salon  

Pendant que Kaori fait la cuisine, Tony rejoints Ryô.  

Ryô – Oh!Oh! Hi! Hi! Quelles sont jolies ! devant sont magazine préféré.  

Tony – Hum, hum ! Monsieur Saeba je voulais vous dire que ce soir je dois aller à une réception et que j’ai demandé à votre coéquipière d’être ma cavalière.  

 

Ryô – Et que voulez-vous que je vous dise ? en clignant des yeux vers l’homme.  

Tony – Hé bien je voulais juste vous dire que Kaori est une femme remarquable ! un peu agacé et surtout contre lui-même de s’être mis dans une situation aussi embarassante.  

Ryô – Chacun ses goût si vous préférez les garçons manqués ! en replongeant dans sa “lecture” bien plus intéressante à son goût.  

« BANG ! » 100t 100% crétin  

Kaori – Le dîner est prêt ! « légèrement » furieuse.  

Appartement de City Hunter – Cuisine  

Sur la table un repas est dressé pour un régiment.  

Tony – C’est incroyable Kaori mais j’espère que vous n’avez pas fait tout cela en mon honneur !  

Ryô – « Ecoutez-moi celui-là, quel prétentieux !»  

Kaori – C’est que ça me fais plaisir !  

Ryô – Miam, miam, hurmff…  

Tony – Quel appétit monsieur Saeba ! Dommage que vous ne prenez pas le temps de savourer ! avec un regard amusé.  

Ryô – « Il commence sérieusement à m’énerver celui-ci ! On ne peut même plus manger tranquille chez soi ! »  

Une fois la dernière bouchée avalée…  

Tony – En plus d’être copieux, c’était délicieux !  

Ryô – Bof.  

Kaori se lève brusquement et jette un regard qui tue à ryô avant de débarasser. Puis tout le monde va se préparer chacun de son côté pour la réception.  

 

 

Appartement de City Hunter – Salon  

Tony et Ryô en smoking attendent Kaori qui quelques minutes plus tard se décide à quitter sa chambre et de descendre les rejoindre.  

Tony – Vous êtes magnifique ! Je crois que je vais faire des envieux n’est-ce pas monsieur Saeba ?  

Ryô – Oui c’est certain si l’on aime le genre effiminé ! (Cependant pendant une fraction de seconde il ne put s’empêcher d’écarquiller les yeux).  

Tony – Décidément je ne vous comprends pas ! Kaori est pourtant…  

Kaori – Laissez ! De toute façon je ne fais pas ça pour lui ! en regardant Ryô avec mépris et tristesse.  

Tony – Vous m’en voyez râvis !  

 

 

 

Résidence privée de Mr Oshito – Coté jardin  

Mr O’Neil – Tony ! Mais enfin où étais-tu passé ? Je t’ai attendu toute l’après-midi à l’hotel !  

Tony – Excusez-moi père mais j’ai rencontré une amie avec laquelle je correspondais depuis quelque temps et elle m’a proposé de m’héberger.  

Mr O’Neil – Tu aurais dû m’en avertitr ! furieux mais appréciant néanmoins la jeune demoiselle. Et qui c’est celui-là ?! en regardant Ryô.  

Kaori – C’est un ami ! sentant l’embarra de Tony. Je me suis permise de l’inviter.  

Mr O’Neil – Hum ? Très bien ! en regardant vers Tony. Dorénavant tu me feras le plaisir de me tenir informé de tout ! C’est clair !  

Une fois Mr O’Neil partit…  

Ryô – Dites-donc pas commode votre père !  

Tony – Excusez-le il peut se montrer très brusque parfois. Merci Kaori d’être intervenue.  

Kaori lui répond d’un clin d’œil tandis que Tony rejoint son père et Mr Oshito.  

Résidence privée de Mr Oshito – Le grand hall de la réception  

Kaori rejoint le buffet. Quant à Ryô, il se met à « inspecter » la salle.  

Ryô – Que diriez-vous d’un verre ?  

Une femme – Non-merci j’en ai déjà un !  

Ryô – Alors si nous allions tirer un coup !  

Une femme – Non mais lâchez-moi !  

Felicia – Excusez-cet imbécile mademoiselle ! soulageant la jeune femme qui s’enfuit aussitôt. Bonsoir Ryô Saeba ! avec un sourire enjôleur. Toujours fidèle à votre réputation à ce que je vois !  

Ryô – Bonsoir, et puis-je savoir à qui j’ai à faire ?  

Félicia – Disons, une admiratrice !  

Ryô – Je ne savais pas que j’avais d’aussi belle fan !  

Félicia – Dites-moi que fait un homme tel que vous ici ?  

Ryô – Mais je vous attendais ! et vous vous ?  

Félicia – Je fais mon travail de garde du corps auprès de Mr Oshito. Ne serait-ce pas votre cépière là-bas ?  

Ryô tourne la tête et voit Tony prendre la main de Kaori.  

Ryô – Oui en effet. Mais j’y pense et si vous gardiez mon corps plutôt ! Mais où est-elle passée ?  

Résidence privée de Mr Oshito – Buffet  

Une jeune femme élégante se délecte à manger tout ce qui se trouve sous le regard des convives offusqués par ce comportement.  

Tony – Kaori ?  

 

Kaori – Ouich ! se retournant vers lui la bouche pleine et les mains pleines de petits fours.  

>>>Corbeau tombant sur la tête de Tony>>>  

Tony – Je vous dérange peut-être ?  

Kaori – Nonch, pas du touch !  

Tony – Voulez-vous m’accompagner dehors ? J’ai besoin de prendre l’air.  

Kaori – Bien sûr !  

Résidence privée de Mr Oshito – La terrasse  

Tony – Kaori, je voulais vous dire que je ressens une profonde attirance envers vous…  

Kaori – Tony…  

Mr O’Neil – Hum, excusez-moi de vous interrompre ! Mon fils, il faut que je te parle.  

Tony – Oui, bien sûr père… en regardant Kaori avec dépit et se dirigeant avec lassitude dans le grand hall.  

Félicia – Kaori Makimura, je présume ?  

Kaori – Oui et à qui ai-je l’honneur ?  

Félicia – Peu importe. Je voulais juste vous dire que vous devriez vous méfier de Ryô Saeba, il pourrait fortement vous décevoir ! en la regardant sévèrement.  

Kaori – Hein ???  

Ryô – Mais où est passé mon admiratrice ? J’étais pourtant sûr de l’avoir vu par ici !  

Kaori – Comment ! Quelle admiratrice ? en faisant les gros yeux.  

Tony – Nous rentrons ! Je ne peux supporter de rester plus longtemps ici !  

Tony et Kaori se dirigent vers la sortie. Ryô les suit déçu de n’avoir pu retrouver son admiratrice en baissant la tête et mettant les mains dans ses poches. Il trouve alors un petit papier plié : « See you, Félicia ».  

 

 

Résidence privée de Mr Oshito – Le grand hall de la réception  

Mr Oshito – Alors Mr O’Neil ? impatient.  

Mr O’Neil – Je n’ai pas pu lui tirer aucune collaboration de sa part mais je vous promets de faire au plus vite ! stressé par la situation.  

Mr Oshito – Vous avez tout intérêt !  

 

 


Capitolo: 1 2 3 4 5 6 7 8 9


 

 

 

 

 

   Angelus City © 2001/2005

 

Angelus City || City Hunter || City Hunter Media City || Cat's Eye || Family Compo || Komorebi no moto de