Hojo Fan City

 

 

 

Data File

Rated PG-13 - Prosa

 

Autore: Miyukichan

Status: In corso

Serie: City Hunter

 

Total: 9 capitoli

Pubblicato: 12-07-04

Ultimo aggiornamento: 20-02-05

 

Commenti: 37 reviews

» Scrivere una review

 

DrameAction

 

Riassunto: Une affaire qui tourne mal … un drame … un mort…une déprime…un mensonge…une trahison !

 

Disclaimer: Les personnages de "Ils m'ont trahie" sont la propriété exclusive de Tsukasa Hojo.

 

Tricks & Tips

I haven't received the activation email.

 

If you didn't receive the activation email, you probably entered an incorrect email address or you are using Caramail (that refuses automatic emails). In this case, contact me using the email address you put in your profile or one that you want to use instead, and give me your pseudo and password.

 

 

   Fanfiction :: Ils m'ont trahie

 

Capitolo 4 :: Des amis au comportement agressif !

Pubblicato: 01-09-04 - Ultimo aggiornamento: 01-09-04

Commenti: Coucou, me revoilà après un long mois d'absence ! Je vous offre deux chapitres...Je remercie ma petite beta Joyce (elle fait des merveilles la chtite) et un gros bisous à ceux ou celles qui m'ont laissé des reviews ! Merci ! Voilà bonne lecture ! Bibis

 


Capitolo: 1 2 3 4 5 6 7 8 9


 

Le lendemain, 10h  

 

 

 

Quelqu’un frappa violemment à la porte. Kaori, les yeux rouges et cernés, alla ouvrir le plus rapidement possible. Elle se frotta les yeux en baillant… Elle n’avait pas réussi à fermer l’œil de la nuit. Elle avait même stupidement espéré que Ryo viendrait s’excuser de pour ses paroles, mais rien. Elle en avait l’habitude de toute façon, et se faisait une raison.  

Elle ouvrit la porte ; Falcon et Mick lui faisaient face. Leurs regards ne présageaient rien de bon. Elle les invita alors à entrer.  

 

 

- Ryo est là ? C’est urgent !  

 

- Pourquoi ? s’inquiéta-t-elle  

 

- Nous devons en parler avec lui ! fit Falcon autoritaire, même si au fond de lui il ne le voulait pas.  

 

- Mais …  

 

- S’il te plait Kaori, ne te mêle pas de ça ! lança Mick sur un ton tranchant.  

 

 

Ils montèrent dans la chambre de Ryo, laissant une Kaori complètement scandalisée par leurs attitudes. Même ses amis la rejetaient ; mais qu’avait-elle donc fait ? Etait-elle si inutile que ça ? Elle referma la porte brutalement et en serra la poignée de toutes ses forces. Elle allait leur prouver qu’elle était digne de faire partie de City Hunter. Elle remonta dans sa chambre, s’habilla en vitesse pour ensuite redescendre dans le salon. Elle y retrouva les trois hommes. Apparemment, leur sujet de conversation avait l’air plutôt inquiétant, mais elle préféra détourner le regard, et sortit en claquant la porte. Les trois nettoyeurs lâchèrent un soupir de soulagement. Pourtant, dans leurs regards on pouvait parfaitement lire la peur et la désolation.  

 

 

- On a été trop dur avec elle ! constata Mick avec une pointe de regret dans les yeux.  

 

- C’est mieux ainsi ! répliqua Ryo, faisant mine d’être insensible. Allez, on est parti !  

 

 

**********  

 

Kaori pénétra dans le Cat’s Eye sous le sourire accueillant de son amie. Mais lorsqu’elle vit la fureur et la tristesse qui émanaient de Kaori, ce dernier disparut rapidement. Kaori s’installa au comptoir comme à son habitude, et son amie lui apporta un café bien fort. Elle le but d’une traite et regarda Miki plus déterminée que jamais. Elle savait qu’elle devait connaître le sujet de conversation des trois nettoyeurs … Falcon lui en avait sûrement parlé.  

 

 

- A quoi ils jouent ?  

 

- De quoi parles-tu ? s’étonna la propriétaire du café.  

 

- Ryo et les autres !  

 

 

Miki eut mal au cœur mais répondit de façon glaciale, un peu trop glaciale à son goût peut-être :  

 

 

- Tu ne dois pas t’inquiéter, ça ne sert à rien !  

 

- Pourquoi tout le monde me dit ça ? s’impatienta Makimura.  

 

- Kaori, c’est pour…  

 

- Mon bien, je sais ! Mais tu sais quelque chose, n’est-ce pas ? Alors dis-moi !  

 

- Bon d’accord ! fit l’ex-mercenaire, vaincue. Ce soir à 23h, ils doivent affronter une sous-organisation liée à l’Union des Papillons.  

 

- Non ! hurla-t-elle. Où ?  

 

- Ce soir, à l’entrepôt 15A sur le port de Tokyo. Les malfaiteurs, d’après nos infos, doivent recevoir un chargement de drogue … Et c’est à ce moment là qu’ils vont intervenir !  

 

- Non, ils ne peuvent pas faire ça ! Je ne veux pas !  

 

- Kaori, ils n’ont pas d’ordre à recevoir, entre des milliers de vies et une vie que choisis-tu ?  

 

- Ryo … murmura-t-elle, alors que son amie peinait à retenir ses larmes. Pourtant, contre toute attente, elle la gifla.  

 

- Comment peux-tu être aussi égoïste ? s’énerva-t-elle. Pourquoi ne penses-tu qu’à lui alors qu’il te rejette comme on jette une vieille chaussette ! Tu ne te rends pas compte des dangers de la vie ? Kaori, tu es trop naïve. Tout n’est pas beau, tout n’est pas joli … Entre une vie et des milliers de vie, je choisis des milliers. Pourquoi ? Parce que si je sais que grâce à ma vie je peux en sauver d’autres, je me consacrerai entièrement à cette tâche !  

 

- Miki …fit City Hunter, déconcertée, en se touchant la joue  

 

- Je suis désolée Kaori, mais réagis, ce sont des professionnels. On ne s’attache plus aux sentiments dans ces moments-là, on agit par devoir. Leur tâche est d’accomplir cette mission, alors ils la font et c’est tout. N’oublie pas qu’ils ont vaincu bien pire. Alors arrête de t’attacher, sans cesse, à Ryo … Il sait ce qu’il a à faire, et je ne pense pas qu’il ait besoin d’une maman pour lui dicter sa conduite.  

 

 

Kaori ne rétorqua pas à cette avalanche de reproches. Elle fixa désespérément sa tasse vide et se ressassa les paroles de son amie. Sa gifle et sa fermeté lui servirent d’électrochoc. Miki avait raison. City Hunter leva la tête et fit un sourire sincère à cette dernière, qui en fut très surprise. Mais c’est avec autant de sincérité qu’elle lui rendit cette marque d’attention.  

 

 

- Tu as raison, excuse-moi ! dit-elle doucement.  

 

- Ce n’est rien, je préfère te voir ainsi ! Je m’excuse aussi car mes paroles ont pu t’être blessantes, mais je veux que tu ouvres les yeux.  

 

 

Elle lui sourit en guise de réponse et quitta le café. Elle allait attendre le retour de son partenaire ce soir, pour lui dire clairement ce qu’elle désirait lui faire comprendre. Que craignait-elle ? Ryo était un vrai pro, le meilleur nettoyeur du Japon … Et il ne s’attaquait qu’à une banale organisation. De plus, Mick et Falcon étaient à ses côtés … Non, tout irait pour le mieux. A son retour, elle lui dirait tout ! Bien que Takeru l’ait prévenue de ne rien dire à propos de sa visite, elle allait le faire. Pourquoi faire confiance à un truand, alors qu’elle pourrait juste faire confiance à celui qu’elle avait toujours aimé ? Elle allait donc attendre son retour …  

 

 

 

 


Capitolo: 1 2 3 4 5 6 7 8 9


 

 

 

 

 

   Angelus City © 2001/2005

 

Angelus City || City Hunter || City Hunter Media City || Cat's Eye || Family Compo || Komorebi no moto de