Hojo Fan City

 

 

 

Data File

Rated G - Prosa

 

Autore: belo

Beta-reader(s): Cdm98, Nanou

Status: In corso

Serie: City Hunter

 

Total: 20 capitoli

Pubblicato: 02-10-04

Ultimo aggiornamento: 22-03-08

 

Commenti: 224 reviews

» Scrivere una review

 

GeneralDrame

 

Riassunto: Je vais tenter de relever le défi de Kelly, qui propose une situation dramatique et douloureuse pour CH.

 

Disclaimer: Les personnages de "Traumatisme" sont la propriété exclusive de Tsukasa Hojo.

 

Tricks & Tips

How to make an interactive story?

 

Here's a helpful link. Tutorial

 

 

   Fanfiction :: Traumatisme

 

Capitolo 5 :: Saint Valentin (1/2)

Pubblicato: 14-11-04 - Ultimo aggiornamento: 14-11-04

Commenti: Merci à tous pour vos revieuws si belles à lire. Je tiens à me dédier ce chapitre, aujourd'hui c'est l'anniversaire de mon inscription à Hojo Fan City. Celà fait un an que je suis parmi vous officiellement. Merci à tous pour votre accueil si chaleureux, pour m'avoir permit de découvir un monde où tout le monde a son mot à dire et son histoire à écrire. Merci à tous, je vous adore. Joyeux Anniversaire Belo.

 


Capitolo: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20


 

La jeune femme redoubla d’audace dans son exploration du corps de Ryo. Durant 5 minutes les baisers et les caresses se firent plus intenses.  

 

Alors que la jeune femme se montra encore plus pressante, sa tête retomba lourdement sur l’épaule de l’homme. Et au bout de quelques secondes, un ronflement s’éleva dans la chambre.  

 

« Enfin, j’ai cru qu’elle ne s’endormirait jamais ! »  

 

Ryo se dégagea alors de son piège humain et, se redressant sur le lit, regarda la jeune femme.  

 

« Amateur !! » lança-t-il avant de se lever.  

 

Puis sans plus attendre, il quitta la chambre et retourna auprès de Kaori qui somnolait toujours.  

 

La respiration de la jeune femme était rapide et des gouttes de sueurs perlées sur son front. Ryo prit aussitôt place auprès d’elle. Elle semblait souffrir.  

 

« Kaori ? »  

 

La jeune femme eut un mouvement puis ouvrit péniblement les yeux.  

 

« Ry…o »  

 

« Shut ma belle, ça va passer... Et ne t’en fait pas, je suis là »  

 

Il se leva une nouvelle fois et sortit de la chambre. Il récupéra ensuite une petite bassine d’eau et prit un gant de toilette.  

 

Revenu dans la chambre de sa partenaire, il ferma la porte derrière lui et s’agenouilla près du lit. Doucement, il appliqua le gant humide et froid sur le front de Kaori qui frissonna sous fraîcheur de l’eau.  

 

Et au bout de quelques secondes, elle reprit enfin des couleurs.  

 

« Ryo ? Mais que fais- tu ici ? »  

 

« Tais-toi Sugar Boy, tu es fatiguée alors repose toi. »  

 

« Non ça va…. »  

 

« A d’autre ! Allez pour une fois écoute-moi et repose-toi... Je vais rester là si cela ne te  

dérange pas. »  

 

Kaori hocha difficilement la tête en signe d’accord. Puis elle s’installa confortablement dans son lit et, sans même avoir pris le temps de réfléchir à la situation, elle s’endormit.  

 

Ryo la veilla toute la nuit. Il resta assis sur le rebord de la fenêtre à regarder la jeune femme. Sa Kaori si douce et si belle.  

 

6 h du matin.  

 

Ryo, voyant que Kaori allait bien, sortit de la chambre et se dirigea vers la salle de bain.  

Une douche chaude lui dénoua les nœuds des épaules. Il laissa longuement l’eau passait sur son corps.  

 

Malgré tout, il devait dormir quelques heures lui aussi, s’il voulait protéger efficacement sa cliente.  

 

De son côté, Kaori se tourna dans son lit et sentit la chaleur du soleil sur son visage. Elle sourit mais hésita à ouvrir les yeux. Le parfum de Ryo flottait dans l’air de sa chambre. Elle se laissa alors envahir par cette sensation de bien être puis, au bout de quelques minutes, elle ouvrit les yeux.  

 

Personne.  

 

Douloureusement, elle sentit son cœur pleurer une nouvelle fois. Toujours endormie, Kaori tenta de se rappeler ce qui s’était passé.  

 

« Rien, je ne me rappelle de rien !! D’ailleurs c’est étrange, je ne me rappelle même pas avoir rêvé cette nuit »  

 

Son cœur se serra encore plus.  

 

« Ce n’est pas un bon présage... Il faut que je fasse attention aujourd’hui »  

 

Kaori tourna la tête pour regarder l’heure qu’il était.  

 

« QUOI ?!!! 12h16 ?!!! C n’est pas possible mais qu’est-ce que je fais encore dans mon lit ??? »  

 

Alors comme si sa vie en dépendait, elle sortit de sa chambre en trombe et ans prendre la peine de faire quoi que ce soit, elle atterrit dans la cuisine.  

 

« Personne ?! Mais où sont- ils donc passés ? »  

 

Elle passa quelques secondes à chercher une réponse mais, lasse de se torturer les méninges, elle se décida enfin à faire un petit café pour bien se réveiller.  

 

Kaori prit donc son petit déjeuner seule dans la cuisine qui était étincelante soit dite en passant.  

 

« Tiens la fée du logis est encore passée !!!! »  

 

Une main soutenant son menton, Kaori soupira à cette intrusion dans sa vie.  

 

« Allez, Kaori c’est pas le moment de te laisser distraire ! Ce soir, c’est la Saint Valentin et il serait peut être temps de commencer à penser à cette soirée. »  

 

Résolue à ne plus se morfondre, elle monta dans sa chambre et se prépara à prendre une petite douche tonifiante qui le remettrait d’attaque.  

 

14 h arriva.  

 

Kaori descendit de nouveau dans la cuisine. Le sourire au lèvres, elle ouvrit son frigo et passa en revue tous ses ingrédients.  

 

« Tiens, je vais commencer par préparer la viande !!! »  

 

Sitôt dit, sitôt fait ! Kaori sortit les légumes et la viande et commença à émincer le tout.  

La marmite sur le feu, la jeune femme commença son éternel bal. Valse des légumes et des épices, elle se concentra pour préparer un repas fait avec amour et tendresse.  

 

15 h. Kaori était toujours dans sa cuisine, épanouie et radieuse.  

 

Aux alentours de 16 heures, la porte s’ouvrit. Tout l’appartement était parfumé par la délicieuse cuisine de Kaori.  

 

Cette dernière, trop prise par ses occupations, n’entendit pas Ryo et Akane pénétrer dans son domaine.  

 

« Tiens, tu es là ?!! »  

 

Kaori sursauta puis elle tourna lentement la tête, affichant un sourire radieux à cette voix qui venait de la sortir de ses occupations.  

 

« Ici et comme tu le vois, je suis occupée !!! »  

 

« Dis-moi Kaori, tu vieillis ? Heureusement qu’Akane était là pour faire mon petit déjeuner sinon j’aurai eu le temps de mourir de faim !! Je vais devoir changer de partenaire !! »  

 

« Quoi ?…. Heu… et puis zut Ryo, je ne suis pas ta bonne !!!! »  

 

Une massue vint embrasser Ryo.  

 

« Je vais faire du café, vous en voulez ? »  

 

«Je veux bien, merci Kaori !»  

 

Kaori arrêta momentanément sa cuisine et se mit à préparer du café tandis que Ryo et Akane prirent place à la table.  

 

« Voila le café est prêt... oups... Ryo tu peux servir le café, stp ? Ma sauce a besoin d’un petit coup de fouet. »  

 

Sans lui laisser le temps de répondre, Kaori retourna à ses fourneaux tandis qu’Akane servit le café.  

 

Puis lorsqu’elle termina sa tache, elle se tourna à nouveau vers Ryo et leur cliente, son sourire s’effaçant progressivement lorsque son regard croisa celui d’Akane.  

 

« Tu veux un café, Kaori ? » la voix douce de la jeune femme s’éleva dans la cuisine.  

 

Quelques secondes passèrent durant lesquelles Kaori n’avait toujours pas bougé.  

 

« Kaori, tu veux un café oui ou non ? » Ryo haussa la voix pour la sortir de sa torpeur.  

 

« Quoi ? Oui je veux bien » finit-elle par dire avant de prendre place à coté de son partenaire.  

 

« Bien dormi, Kaori ? »  

 

« Je crois et toi ? »  

 

« J’ai pas énormément dormi à vraie dire, mais je me suis levée relaxée ce matin. Ca faisait longtemps que je n’avais pas passé une nuit aussi douce. »  

 

Kaori recracha la gorgée de café qu’elle venait à peine d’avaler, son regard se tournant vers la jeune femme.  

 

« Ses yeux ?!! Ils brillent de mille feux mais... pourquoi... pourquoi regarde-t-elle Ryo avec cette lueur aux fonds des yeux ? »  

 

Elle tourna alors son regard vers Ryo. Tout se mélangeait dans sa tête. Elle tenta de comprendre mais Akane ne lui en laissa pas le temps.  

 

« Je peux vous poser une question à tout les deux ? »  

 

« Oui » répondit Ryo heureux de se sortir de cette mauvaise passe.  

 

« Vous êtes ensemble ? »  

 

Pour la deuxième fois en moins de 10 minutes, Kaori manqua de s’étouffer.  

 

« Hum… qui…moi… heu…lui…nous ? Non !!!! Moi avec ce pervers ? Jamais de la vie !!! »  

lâcha Kaori le visage rouge de confusion.  

 

« Beurkkkkk, et moi alors l’étalon de Shinjuku avec un laideron pareil mais ça va pas de dire des choses pareilles ???? »  

 

Une massue vint s’écraser sur la tête du pauvre Ryo, explosant la table par la même occasion.  

 

Ryo s’extirpa d’en dessous de la massue et sortit rapidement de la cuisine.  

 

« Super ! Alors Ryo, si je vous invite à passer la soirée avec moi, cela ne posera pas de problème ? »  

 

« Quoi ?!! » lâcha Kaori, un peu sonnée par cette demande.  

 

« Bien sûr que non, ça ne pose pas de problème, n’est-ce pas Kaori ? »  

 

« Heu….. non, bien sûr. Ryo est majeur, il décide tout seul de ses soirées. »  

 

« Encore une qui est folle de moi !!!! » murmura Ryo, la bave dégoulinant de ses lèvres.  

 

« Dans ce cas, je vais me préparer... Nous sortons, d’accord Ryo ? » Akane sautillait sur place à l’idée de passer la soirée avec cet homme.  

 

Avant de sortir de la cuisine, Akane se tourna vers Kaori.  

 

« Kaori… »  

 

« Oui »  

 

« Tu es vraiment sûre que ça ne te dérange pas si nous sortons ce soir ? »  

 

« Bien sûr que non »  

 

« Tu attendais quelqu’un alors ? »  

 

« Quoi ?!! heu oui, j’ai une soirée avec une amie et je cuisine pour ce soir. »  

 

« Ca me rassure, je ne voudrais pas te gâcher la soirée »  

 

Sur ces paroles, Akane sortit de la cuisine.  

Ryo reprit alors place sur la chaise.  

 

« Tu sors avec qui ce soir ? »  

 

« Ca ne te regarde pas, Ryo ! »  

 

Le sourire de Kaori avait définitivement disparu.  

 

« Si tu le dis... Bon, je vais monter me préparer aussi. La soirée s’annonce étonnante pour moi »  

 

Ryo souriait. Kaori n’eut pas de mal à comprendre ce à quoi il pensait. Il devait déjà se voir dans les bras de sa cliente à lui faire des câlins.  

 

Ryo sortit à son tour laissant Kaori dans la confusion la plus totale.  

La jeune femme resta donc seule dans la cuisine, tentant une nouvelle fois de mettre de l’ordre dans sa tête mais rien n’y faisait. Pour couronner le tout, son mal de tête reprit de plus belle, l’empêchant de faire le point sur la situation.  

 

C’était étrange. C’était comme si elle ne sentait plus son cœur battre. Machinalement, elle baissa les yeux et fixa son café qui tournait inlassablement dans la tasse.  

 

« Stp Ryo, ne me fait pas ça ! Pas maintenant ! »  

 

Les murmures étaient inaudibles. Puis une larme roula sur sa joue.  

Profondément blessée, elle resta de longues secondes prostrée puis se leva. . Elle retira son tablier et se dirigea vers sa gazinière.  

 

Excéder et déçu par le comportement de Ryo, Kaori éteignit le feu de ses marmites.  

 

D’un geste rageur et ne prenant pas la peine de mettre un gant, elle attrapa les casseroles et vida leurs contenu dans la poubelle.  

 

Les mains brûlées, Kaori ne sentant pas la douleur physique quitta la cuisine.  

 

Elle arriva dans le salon, où Ryo était avachis sur le canapé dans un exercice dans lequel il était passer maître, le lecture de porno.  

 

Kaori arriva devant la porte d’entrée, elle mis ses chaussures, passa une veste et sortie.  

Cet appartement l’étouffait.  

 

Ryo regarda Kaori passait en trombe, il comprenait aisément le pourquoi du comment, son regard fut attirée par les mains de Kaori.  

 

« Kaori ? tes mains ? »  

 

Mais la jeune femme était déjà sorti le laissant seul avec sa culpabilité.  

 

« Excuse moi Kaori, mais je ne dois prendre aucun risque »  

 

Le cœur serré, la gorge sèche, il monta sur le toit.  

 

Son esprit était préoccupé par sa partenaire qui semblait si fragile, si déçue par son attitude. Il se maudit une énième fois.  

 

« Tiens pendant que j’y pense, je dois appeler Saeko. »  

 

Il tourna les talons et pénétra dans l’immeuble. Il descendit les escaliers, lassé par toute cette mascarade.  

 

Puis Ryo s’arrêta net. Akane lui barrait la route et, vêtue d’une simple serviette de bain, elle le regarda avec ardeur.  

 

« Il est encore tôt et j’ai entendu la porte d’entrée…. »  

 

« Vous avez raison, il est tôt ! D’ailleurs, vous devriez vous habiller, il fait frais en cette saison. » Sur ces mots Ryo continua son chemin.  

 

« Mais, je croyais… »  

 

Enervé, Ryo s’enferma dans sa chambre. Il prit son téléphone et appela Saeko.  

 

« Occupé, sale peste » avec rage, il jeta son téléphone.  

 

Kaori marchait à travers des rues de la ville. Un léger vent s’était levé, fouettant son visage. Elle regarda le monde qui l’entourait. Les amoureux et ces boutiques où des cœurs étaient collés partout. Le romantisme était à l’honneur et elle était seule au milieu de tout ce décor.  

 

Alors les yeux humides, elle marchait à travers des rues.  

 

Il y avait même ces panneaux publicitaires qui offraient des inscriptions pour faire passer des messages d’amour.  

 

Le cœur douloureusement serré, elle ne sentait plus rien. Ni le vent, ni les odeurs de cuisines qui l’entouraient, ni aucun son. Son esprit était torturé.  

 

« Ses yeux, pourquoi mes yeux d’Akane avaient cette lueur ? et pourquoi son regard c’est il tournait vers Ryo ? Oh mon Dieu, j’espères qu’ils n’ont pas… non Ryo aime séduire rien de plus…oui mais pourquoi avait elle ce regard ? » torturée par tant de question, Kaori semblait marchait au milieu de nulle part.  

 

Elle marchait tel un robot et finit sa route devant le Cat’s Eye.  

 

 


Capitolo: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20


 

 

 

 

 

   Angelus City © 2001/2005

 

Angelus City || City Hunter || City Hunter Media City || Cat's Eye || Family Compo || Komorebi no moto de