Hojo Fan City

 

 

 

Data File

Rated R - Prosa

 

Autore: CiNdY

Beta-reader(s): Milene, Cdm98

Status: Completa

Serie: City Hunter

 

Total: 6 capitoli

Pubblicato: 05-06-06

Ultimo aggiornamento: 02-05-07

 

Commenti: 42 reviews

» Scrivere una review

 

GeneralGeneral

 

Riassunto: C'est ma premiére fic et elle est un peu différente de l'ordinaireXD. Environ tous les personnages y sont. Ils y a juste un truc qui change, ce sont des ado et moi aussi XD loOl

 

Disclaimer: Les personnages de "City Hunter à l'adolescence" sont la propriété exclusive de Tsukasa Hojo.

 

Tricks & Tips

What can I do in this site?

 

The goal of HFC is to enable authors to have complete control on their work. After signing up for a new member account, you can log in and add/modify your own fanfictions. In the same way, artists can upload their fanarts. Only fanmanga and goodies have to be sent to the webmistress. ...

Read more ...

 

 

   Fanfiction :: City Hunter à l'adolescence

 

Capitolo 5 :: Que du sport

Pubblicato: 18-09-06 - Ultimo aggiornamento: 27-09-06

Commenti: HellO !!! Dsl pOur mOn petit retard mais je devais demandé un accOrd a un mOdérateur pOur publié ce chap' pcq qu'il est un peu chaud !! J'ai attendu plusieurs jOurs et tOujOurs pO de répOnse alOrs je le publie en mettant ma fic sur " R" Wala ^^' Et espérant qu'il ne la déplace pas en NC-17 pcq la j'aii pO accés --' Bref', j'espère que vous allez aimé xD !! Le titre du chap' parle de la scène principale fiin pOur mOii xD Je remerciie mOn bétà [ Cmd98 ] pOur la cOrrectiOn et je vaiis un grOs bisOus à Milene !!! ET je remerciie mes lecteurs xD et ma besthà' [Naniine] pOur avOir aiider avec ma scène princiipale !!! <3 Allé je vOus laiise liire tranquiillement et Mettez des revieW Mercii !! Ah Ouii excusez pOur mOn vocabulaire genre : cOn ,etc.. Ben je suiis Obligé de mettre pcq des adOlescences sans grOs mOts ben se sOnt pO des adO kOii !! Alors wala je préviens xD Me tuer pO pcq siinOn ben vOus aurez pO la suiiite xD loOl !!

 


Capitolo: 1 2 3 4 5 6


 

Elle était là, devant lui, à seulement quelques mètres mais il avait l’impression qu’elle était si loin de lui. Pourquoi ? Pourquoi cette impression ? Tout simplement car un individu tenait son ange dans ses bras !! Ce qui le mit vraiment en colère !!! Mais…jusqu’où cette colère peut-il le pousser ? Réfléchissez !!!!  

 

Une arme en main + en colère contre un homme qui touche son ange = Beaucoup de dégâts.  

 

***
 

 

-J’étais là, dans les bras de cet homme. Un doux parfum m’enveloppait. Mon corps commençait à se réchauffer malgré le froid qui m’entourait. Sa chaleur m’emportait avec une douce sensation que je n’avais jamais ressentie auparavant. Il était assez bien musclé. Je me sentais bien dans ses bras. Mais... Pas comme dans ceux de Ryô. Lui c’est tout autre chose. Même si je me sens bien avec cet homme, je me sens encore mieux avec Ryô. Ryô... J’aurais tant voulu que ce soit lui qui me serrait là, dans ses bras.  

En parlant de Ryô, où est-il en ce moment ? Me cherche-t-il ? Sûrement pas !! Il a d’autres choses à faire que me chercher !! Tsss.. ( NdA : En es tu sûre Kaori ??? ~_^ )  

 

-Je lâchai un long soupire de tristesse. Puis je vis une silhouette, contre un mur, devant moi. Qui pouvait-il être ? Il sourit ? Mais pourquoi ? Même dans cette nuit sombre, je parvins à distinguer son sourire. Il tenait quelque chose dans la main. Mais qu’était-ce ? J’ai déjà vu ça quelque part !!! C’est une .. Kyaaaah !!! ( NdA : décidemment elle fait que crier dans mon histoire lOol )  

En constatant que l’individu devant moi était armé, je me sépara brusquement de l’autre et tombai à terre.  

 

 

«_ Kaori ça va ? Comment es-tu tombée ? Je te tenais dans mes bras. Comment as-tu fait ? »Interrogea-t--il en s’abaissant devant moi.  

 

Traumatisée par ce que elle discernait, elle n‘étais même plus capable de parler (NDB : il faut bien ça à Kaori pour la faire taire !!!). Alors elle pointait du doigt l’individu que je voyais.  

 

«_ Quoi ? Qu’est-ce qu’il y a derrière moi ? »Gloussa-t-il, toujours accroupi en face de moi.  

 

«_ Moi » Répondit froidement l’homme armé et en avançant vers eux.  

 

«_ Quoi ??!! Mais... »  

 

«_ Tais-toi » Répondit-il toujours aussi froidement.  

 

-Je.. je.. Mais je reconnais cette.. Cette VOIIIIX !!!  

Puis en un bond, je me relevai pour vérifier si c’était vraiment la personne à laquelle je pensais. Et je prononçai son nom :  

 

«_ Ryô »  

 

«_ Quoi ?? Lui ??? »  

 

«_ Kaori » Dit-il, non pas froidement cette fois, au contraire : il y avait plutôt de la tendresse dans sa voix.  

Jamais il ne prononcerait méchamment le nom d’un ange. Son ange ! Non jamais, il avait trop de respect pour elle. ( NdA : Tu parles ‘-_- Tu la traites de monstre, où est le respect ?? NdR : c’est toi l’auteur Débile -_-‘ NdA : Mouais XD )  

 

«_ Et toi !! » Tout en se relevant, le jeune homme accroupi, examina Ryô et s’aperçut qu’il tenait une arme.  

 

«_ Mais… Mais que.. que.. que fais-tu avec cette ARRRME » Après la phrase qu’il avait prononcée, il tomba de stupeur.  

 

«_ Ah ça, ben je voulais t’en mettre une dans le crâne » Rétorqua-t-il avec un sourire glacial  

 

«_ Hein ??? Mais… Mais… Qu’est que j’ai fait ??? » Bégaya-t-il  

 

«_ Une faute très grave !! »Annonça-t-il en avançant de plus en plus vers lui. Quand Ryô avança, l’individu recula sur les mains.  

 

 

«_ Hé mais je te reconnais Minus !! Tu es le petit prof qui voulait qu’on appelle un détective privé pour chercher KaO. » rigola-t-il.  

 

«_ Je ne vois pas ce qu’il y a de marrant là dedans. » Explosa, Toshi.  

 

Ryô reprit instantanément son sérieux :  

 

 

«_ Ah d’accord, tu veux que je m’occupe plus vite de toi !! C’est ça ??!! Désolé je t’avais oublié. Tu me pardonnes ??? Pour m’excuser je vais aller vite. Ça te va ??? »Avisa-t-il , un sourire mesquin et froid aux lèvres.  

 

«_ Noon Stp !!!! Mais qu’est-ce que j’ai fait ?? »  

 

«_ Simple : tu as osé la toucher !!! Alors maintenant, t’assumes !!! »  

 

«_ Mais je l’ai juste prise dans mes bras. Est-ce un crime ?? »  

 

«_ NON c’est un meurtre, donc tu dois payer. » Là, son sourire s’effaça et son regard de tueur apparu. Il braqua son arme sur Toshi et plaça son doigt sur le déclencheur prêt à tirer…Lorsqu’un cri l’arrêta :  

 

«_ Kyaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah !!!!! »  

 

Il arrêta sa manœuvre et se retourna vers l’endroit d’où provenait ce cri strident. A ce moment là, son visage se figea soudainement. C’était Kaori qui avait hurlé et qui était maintenant écroulée par terre en sanglotant.  

 

Il la regarda puis se rendit compte de la connerie qu’il allait faire. Il rangea toute suite son arme, avança lentement vers elle, s’accroupit et lui implora avec une douce et tendre voix :  

 

«_ Excuse moi »  

 

Je relevai les yeux et croisa son regard. On pouvait y voir de la tendresse mais aussi de la tristesse. J’essuyai mes larmes et sauta dans ces bras. Je ne sais pas pourquoi je fis cela, mais tout ce que je sais c’est que je voulais sentir la chaleur de son corps. Je ne voulais plus bouger, je me sentais si bien.  

 

De ses bras musclés, il resserra l’étreinte et chuchota:  

 

«_ Je suis désolé pour ce que j’ai fait devant l’école. Et excuse moi de t’avoir fait peur. »  

 

-Je fus touchée par ce qu’il me énonça. Ryô.. Lui.. Oui Ryô Saeba dit la vérité. Juste en voyant son regard je savais qu’il ne mentait pas, et c’était la première fois qu’il s’excusait pour de vrai.  

 

Les larmes qui avaient stoppé pendant quelques minutes, réapparurent.  

 

«_ Sugar boy !! Qu’est-ce qu’il y a ? Pourquoi pleures-tu ? Je t’ai encore fait mal ? » s’inquiéta-t-il inquiet.  

 

«_ Non... non… Ce n’est rien, juste que ce que tu m’as dit m’a beaucoup touchée »  

 

-Je m’écartai de lui et lui fit face pour fixer ses yeux. Il avait toujours le même regard qu’au début mais maintenant il y avait aussi une pointe de douceur.  

Nos visages se rapprochèrent. Il ne restait plus que quelques centimètres avant que nos lèvres se touchent. Seulement…  

 

«_ Hum… hum.. Bon je vois qu’on a retrouvé Kaori. Alors je vous laisse, vous êtes dans de bonnes mains Makimura, et même si vous ne l’étiez pas je n’aurais pas le choix de protester avec ce.. hum.. joli fusil que votre ‘’ ami ‘’ a sur lui. » Bredouilla Toshi terrorisé.  

 

«_ Mm.. Oké » répondit Ryô sans faire attention à ce que disait ce professeur. Tout ce qui l’intéressait, c’était Kaori alors au diable le prof’.  

 

Ryô s’éloigna un peu, le temps que Kaori parle avec son professeur. Il ne supportait plus de voir la tête de ce prof. Si il restait encore plus de deux minutes face à ce type il ne se contrôlerait plus.  

 

«_ Non mais baisse tes yeux !!! Arrête de la mâter comme ça Grrr » pensa-t-il.  

 

«_ Au revoir professeur »  

 

«_ A demain mademoiselle Makimura. Passez une bonne nuit » Répondit-il avec un grand sourire.  

«_ Avec moi c’est sûr qu’elle passera une bonne nuit » Ironisa Ryô pour énerver le professeur mais mauvaise erreur de sa part. Ben oui, il a bien réussi à énerver le professeur mais en plus de ça il gagne une jolie massue. ( NdA : Ayyyahh !! Pauvre RyÔ chOu XD )  

 

Après ce petit échange de mots, Kaori se dirigea vers Ryô pour rentrer chez elle.  

 

***
 

 

23h30 dans la maison des Makimura, un homme faisait les cent pas devant une jeune demoiselle qui buvait tranquillement un bon verre de champagne.  

 

«_ Hideyuki chéri calme toi.  

 

« _ Comment veux-tu que je me calme ! Ma sœur est peut-être seule et perdue dans cette immense ville !! »  

 

« Mais elle est grande Kaori, elle peut se débrouiller seule maintenant et puis… »  

 

« Tu ne comprends pas, Saeko… Il se fait tard, tu devrais rentrer… »  

 

« Mais…Ryô est à sa recherche. »Répondit-elle faisant semblant de ne pas avoir entendu ce qu’à dit dernièrement Hide.  

 

«_Je sais Saeko mais quand même je m’inquiète. En plus il commence à pleuvoir » Annonça-t-il en regardant par la fenêtre oubliant lui-même ce qu’il venait de dire à sa compagne.  

 

«_ Mais je suis là et.. »  

 

La belle inspectrice n’eut même pas le temps de terminer sa phrase que le téléphone sonna.  

 

«_ Allô »  

 

«_ Hide ! J’ai trouvé Kaori et… »  

 

«_ Elle va bien ?? Où vous êtes ?? Qu’est-ce que vous faites ?? »  

 

«_ Oui, Oui elle va bien et… Mais c’est quoi ces bêtes dernières questions ? »  

 

«_ Hein de quoi ? »  

 

«_ Attends je réponds !! Elle est dans mon lit et là je lui fais l’amour. »  

(NDB : à question con, réponse con !!! bien vu !)  

 

«_ QUUUUUUUUUOIIIIIIII ??!!! »  

 

BOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOM => [bruit d’une massue]  

 

«_ Ryô ?? Hé Ryô c’était quoi ce bruit ??? »  

 

«_ Ben devine ?? »  

 

«_ Ha ha ! Pauvre vieux !! » Dit-il en éclatant de rire  

 

«_ Bref’ c’était pour dire qu’elle dormira chez moi parce là on est trop loin de chez toi et il pleut. Alors a+»  

 

«_ Quoi ?? Mais non mais mais.. Zut il a raccroché ! Quel con ! »  

 

«_ Qui ça… ? »  

 

«_ Saeko ? T’es toujours pas partie ? »  

 

«_ Je n’ai même pas fini mon verre. On dirait que tu me mets à la porte là… C’est pas très gentil, ça… »  

 

«_ Euh…Non, enfin…Excuse-moi, c’est parce que j’avais peur que Kaori rentre et… »  

 

«_ Et qu’elle me voie, c’est ça ? »  

 

« … »  

 

«_ C’était Ryô ? »  

 

«_ Oui !! Quel gros con, il garde ma sœur chez lui !! Non mais il se rend compte que… !!!? »  

 

«_ …qu’on sera seul cette nuit… » Souffla-elle sensuellement en passant ses mains sous la chemise de son ‘compagnon’.  

 

«_ Attends… »  

 

Il n’eut même pas le temps de finir sa phrase que la jeune femme l’empêcha de parler en lui capturant les lèvres avec les siennes. Ses mains féminines remontèrent le long de son torse jusqu’à ses cheveux afin de les ébouriffer comme bon lui semble. Il soupira. Mais soudain, il attrapa les mains de sa compagne, comme revenu à la réalité.  

 

«_ Sa…Saeko, attends ! Ma sœur est peut-être en danger, je… ! »  

 

«_ Mais toi aussi… » Susurra-t-elle avant de coller son corps entier à celui du jeune homme.  

 

Il n’eut pas le temps de riposter. Sentir les formes de sa belle Saeko le rendit incontrôlable. Elle a raison, lui aussi était en danger. S’abandonnant à son désir, il plaqua la jeune femme contre le mur le plus proche. Ses lèvres explorèrent pour la deuxième fois ce corps si désirable. Se sentant en position d'impuissance, elle captura de nouveau ses lèvres afin de reprendre le contrôle de la situation qu’elle avait perdu pendant un petit temps. Sans savoir comment, ils se retrouvèrent dans la chambre. La pièce était sombre et froide mais leurs corps brûlaient. Elle s’assit sur le bureau, alors qu’il recouvrait son cou de baisers. Elle attrapa son visage entre ses mains tremblantes de désir et lui enleva lentement ses lunettes. Elle fit ensuite glisser ses mains le long de son torse. S’abandonnant aux délices des sensations quand elles frôlèrent son entrejambe. Un sourire triomphant s’afficha sur le visage féminin. Ses mains remontèrent alors le long de son dos pour arriver à ses cheveux, alors que ses lèvres envahissaient le cou de son amant. Elle déboutonna ensuite, un bouton de chemise. Et puis un autre. Encore un autre. Jusqu’à ce que la chemise soit totalement ouverte. De ses doigts frêles, elle arracha son vêtement afin de recouvrir son torse de baisers de plus en plus chauds. Sentant que la chaleur montait en lui comme dans un volcan, le jeune homme attrapa sa compagne et la laissa tomber sur le lit. Il se mit au-dessus et s’approcha d’elle pour l’embrasser avec toute sa passion. Il releva son haut tout en caressant son corps. Une fois le haut à terre, il dégrafa son soutien-gorge avec les gestes les plus délicats qu’il puisse faire. Avant même qu’il puisse agir, elle fit basculer la situation de sorte qu’il se retrouve sous elle. Elle l’embrassait partout, tout en enlevant sauvagement son pantalon, alors que lui, explorait les courbes de la jeune femme avec ses mains. Elle arracha alors, le bas du jeune homme et le fit valser à terre. Elle frotta sa poitrine bien généreuse sur le torse de son compagnon. Fou de désir, il roula sur le côté et fit lentement glisser la jupe de la jeune femme le long de ses longues jambes. Il enleva ensuite le dernier vêtement qui recouvrait ce corps de rêve. Les vêtements éparpillés au sol, maintenant seul l’ombre de la nuit pouvait couvrir leur corps. La nuit était silencieuse mais leur souffle animait la pièce. Fou devant cette créature irrésistible, Hideyuki parcourra tout son corps de ses lèvres procurant à sa compagne un réel plaisir. Il l’étreignit d’abord avec douceur et patience puis son souffle et ses mouvements s'accélérèrent et peu à peu leur étreinte devint fiévreuse et incontrôlable. Leur respiration s’accéléra et finit dans un moment d'extase. Hideyuki recouvra ensuite son cou et ses seins de baisers fiévreux. Tremblante de plaisir, elle réussi tout de même à lui capter ses lèvres pour un baiser bien plus que passionné.  

Et ainsi, cette nuit fut mouvementée et…sportive…  

 

 

 

***
 

 

0h00 dans l’appartement de Ryô.  

 

La porte s’ouvrit et deux silhouettes entrèrent dans la pièce. Ils restèrent ainsi dans l’obscurité en plein milieu de la pièce sans qu’aucun des deux ne prononce un seul mot. Beaucoup d’événements se sont passés ces jours-ci, et ni l’un ni l’autre ne voulait en parler. Ryô qui en avait assez de cette situation, décida de briser le silence :  

 

«_ Bon ben euh… Je crois qu’il faudrait peut-être allumer la lumière non ? »  

 

«_ Ah euh.. Oui bonne idée »  

 

Alors Kaori se dirigea vers l’interrupteur et appuya dessus. Je vais enfin voir où il habite. Super !! Mais après quelques minutes de réflexions Kaori lâchai un petit cri.  

 

 

«_ Mais mais C’EST QUOIIIIIIII TOUT CE DESORDRE !!!!!! » Hurla-t-elle.  

 

«_ Euh… ben euh… Voilà mon appartement » dit-il d’un air débile.  

« _ Ça je vois que c’est ton appartement !! Ça ressemble plus à une porcherie qu’à un appart où vit un HUMAIN !!»  

 

Des libellules passèrent derrière Ryô.  

 

«_ Mm… ça fait toujours plaisir à entendre » Répondit-il en jetant sa veste sur le canapé et se dirigea vers les escaliers.  

 

«_ Une minute !!! Où vas-tu ? »  

 

«_ Il se fait tard, il est temps de dormir Sugar boy.»  

 

Ce surnom me fit rougir mais ce n’était pas pour autant que j’allais me laisser faire.  

 

«_ Il n’est pas question que je dorme dans cet endroit avec tout ce désordre. »  

 

«_ Nettoie si tu veux, moi je prends une douche et je vais dormir. Ta chambre est juste à coté de la mienne ! C’est la première porte, ne te trompe pas. Je n’ai pas tellement envie de dormir avec un travesti et… »  

 

BOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOM  

 

«_ Voila ce qu’il te dit le travesti et bonne nuit !!! »Hurla-t-elle rouge de colère et commença son petit ménage. Quant à Ryô, il prit une bonne douche froide.  

 

Après quelques minutes sous la douche, il se dirigea vers sa chambre en petite serviette. On pouvait voir son beau corps d’apollon avec des petites gouttes d’eau qui ruisselaient le long de son corps, ses cheveux en bataille et une belle vue de son beau torse, magnifiquement sculpté. Mais avant d’entrer dans sa chambre, il voulu jeter un petit coup d’œil vers moi qui était toujours au salon. Il descendit les escaliers et la vit affalée sur le divan. Il sourit en la voyant ainsi et constata que la pièce était bel et bien rangée. Il s’approcha tout doucement d’elle de peur de la réveiller et caressa son doux visage ce qui la fit gémir. Il l’a contempla encore quelques minutes puis la souleva et l’emmena dans la chambre d’ami où il la déposa sur le lit. Il prit la couverture et la recouvrit. Il regarda encore une fois son doux visage avant de s’en aller. Au moment où il voulu partir une main le retint. Il se retourna vers Kaori et vit qu’elle dormait toujours.  

 

Il entendit son nom, il cru rêver mais…  

 

«_ Ryô… Reste… Ne t’en va pas… » Murmura-t-elle.  

 

Ryô touché par ses mots, se glissa dans le lit, la prit dans ses bras et s’endormit. Pour une fois, il passa une paisible nuit sans cauchemar.  

 

***
 

 

De l’autre côté, nos deus amoureux avaient enfin fini leur petite soirée sportive et s’étaient endormis l’un contre l’autre dans le lit. Le calme régnait pour une fois dans les rues de Shinjuku. Ce n’était pas toujours le cas. Pour une fois nos deux chers nettoyeurs ont pu dormir tranquillement avec leur bien-aimée.  

 

La nuit se passa dans un calme paisible pour tout le monde. J’ai dit tout le monde ? Oups j’ai oublié de dire qu’une jeune fille avait le sommeil agité. Qui pouvait-elle être ? Que pouvait-elle voir dans son sommeil pour qu’elle soit agitée ainsi ????? Tant de questions et toujours peu de réponses…  

 

 

°~° A Suivre…°~°  

 

 


Capitolo: 1 2 3 4 5 6


 

 

 

 

 

   Angelus City © 2001/2005

 

Angelus City || City Hunter || City Hunter Media City || Cat's Eye || Family Compo || Komorebi no moto de