Hojo Fan City

 

 

 

Data File

Rated PG - Prosa

 

Autore: Flore

Status: In corso

Serie: City Hunter

 

Total: 11 capitoli

Pubblicato: 08-03-04

Ultimo aggiornamento: 27-07-07

 

Commenti: 41 reviews

» Scrivere una review

 

CrossoverAction

 

Riassunto: Lorsque le monde rationnel de City Hunter rencontre celui de la magie de Charmed, que se passe-t-il? (à part le fait que Ryo saute sur les 3 soeurs^^) Ceci est la réponse au défi de Kelly

 

Tricks & Tips

How can I post an interactive story?

 

After logging in, in the section Games, - create a new game - add/modify the pages of this game There are 2 types of pages: - One with multiple choices - One with a question/answer system It is also possible to have a fight page, where a random dice generator appea ...

Read more ...

 

 

   Fanfiction :: Deux mondes différents

 

Capitolo 3 :: Bienvenue chez moi

Pubblicato: 30-03-04 - Ultimo aggiornamento: 30-03-04

Commenti: Un autre titre de chanson pour ce 3e chap Bienvenue chez moi de Florent Pagny^^ (je m'amuse vraiment com je peux avec mes histoires de titre!) Tous les personnages de cette fanfics appartiennent à Tsukasa Hojo et à tous les autres qui en possèdent les droits. Les personnages de Charmed appartiennent à …….je sais pas! on va dire Holly Marie Combs et Alyssa Milano^^ . Sauf le couple de vieux et la jolie cliente, il viennent tout droit de mon imagination débordante et je lui est enfin trouvé un prénom! Bonne lecture! merci pour les reviews, mettez en encore, please!!

 


Capitolo: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11


 

Sur le pas de la porte…  

 

La porte s'ouvrit lentement et laissa apparaître une légère lumière qui éclairait faiblement le visage de l'homme qui avait ouvert la porte. Celui-ci n'était plus tout jeune, des traits profonds marquait son visage pâle et presque maladif. Il était sur le pas de la porte et regardait le couple de jeunes gens en face de lui et leur sortit d'un ton bourru :  

"Qu'est-ce c'que vous voulez?"  

Mick se décida à répondre malgré le ton et l'aspect peu engageant de son interlocuteur, de toute façon ils devaient rester ici cette nuit car ils n'avaient aucun autre endroit où aller au risque de s'incruster chez ce vieillard peu aimable. Il fit son plus beau sourire et d'un air enjôleur expliqua leur situation :  

"Excusez-nous de vous déranger Monsieur mais nous avons été surpris par la tempête et la route un peu plus loin est bloquée, est-ce que c'est possible de passer la nuit ici?"  

L'homme regarda le ciel qui était d'un noir d'encre et dit :  

"Mademoiselle ne voudra sûrement pas que je vous laisse dehors par ce temps. On n'a pas grand chose à vous offrir mais entrez, restez pas là."  

"Euh nous sommes 4 en réalité" ajouta Kazue en désignant la voiture où se trouvaient Ryo et Kaori  

"Mais ouais venez on va voir ce qu'on peut faire pour vous"  

Ryo et Mick prirent les sacs qui se trouvaient dans le coffre de la voiture et accompagnés de Kazue et Kaori ils suivirent cet homme un peu étrange dans un dédale de couloirs pavés de vieilles tommettes (NdA: désolée si on se croit plus dans la campagne normande que dans la campagne japonaise ^^ mais imaginons…)  

 

A l'intérieur  

 

Seulement éclairé d'une lanterne, il guida ses hôtes jusqu'à une pièce beaucoup plus vaste, qui était une sorte de grand salon. Il n'y avait aucune lumière à part celle de la lanterne que tenait le vieillard mais on pouvait deviner que l'endroit était ancien, à l'image de cette lanterne qui était une espèce de lampe à huile que l'on ne trouve plus que chez les antiquaires. Il y avait au mur de grandes tapisseries représentant des scènes de chasse, des immenses rideaux en velours bordeaux à la baie vitrée, des fauteuils anciens eux aussi devant une cheminée imposante mais qui avait déjà beaucoup servit. Il n'y avait aucune fantaisie dans la décoration de cette pièce, c'était austère et glauque à souhait.  

"Posez vos bagages là et suivez moi"  

Les 4 obéirent non sans se demander où ils étaient tombés. Finalement ils débouchèrent dans une pièce à l'aspect plus chaleureux, c'était la cuisine et il s'en échappait une bonne odeur, une vieille femme était devant une cuisinière en train de préparer le repas à la lumière de quelques bougies.  

"Marie, y a quatre invités pour c'soir" lui lança le vieil homme.  

"Bonjour, asseyiez vous. Vous voulez quelque chose pour vous réchauffer?" leur demanda-t-elle  

"Merci, Madame, c'est très aimable à vous de nous accueillir pour la nuit" dit Mick en s'asseyant  

"Ah, ah, vous êtes drôle vous! Vous direz ça à Mademoiselle Lowen quand elle reviendra!" puis à l'intention du vieux, qui était en fait son mari "Eh alors t'as pas encore remit l'électricité?"  

"Non, ça sert à rien les plombs vont ressauter toute les 5 minutes avec ce qui se prépare" lui répondit-il en indiquant d'un geste évasif la fenêtre.  

"Quelqu'un veut-il un peu de café bien chaud?" demanda-t-elle aux invités  

"Volontiers, Madame!" lui répondit Mick avec un grand sourire  

"Moi aussi s'il vous plait" ajouta Ryo  

"Bien, et les demoiselles? j'ai du thé également"  

"Je préfère un peu de thé dans ce cas" dit Kazue  

"Pareil pour moi" dit Kaori. La vieille femme la regarda et vit l'égratignure qu'elle avait au front "Mais qu'est-ce que vous vous êtes fait là?"  

"Ah, ce n'est rien, on a eu un accident sur la route et je me suis cognée mais ça va" lui répondit Kaori un peu gênée.  

"Non, c'est vrai ?! racontez nous ça" leur demanda Marie  

C'est Mick qui s'y colla, curieusement Ryo n'était pas très bavard depuis qu'ils étaient entrés dans cette maison, il se contentait d'observer et d'écouter. Il ouvrit tout de même la bouche pour préciser que sa voiture était restée sur la route et qu'il lui fallait appeler un dépanneur.  

"Bah, ça sert à rien d'appeler ce soir il ne pourra sûrement pas la ramener votre voiture si vous dites qu'un arbre est tombé sur le route. Faut attendre que la route soit déblayée." conclut le vieux.  

"Ce sera possible d'utiliser votre téléphone, mon portable ne marche pas ici"  

"Bien sur, jeune homme vous verrez ça avec Melle Lowen"  

"Excusez moi mais qui est Melle Lowen ?" les coupa Mick  

"La propriétaire des lieux, elle va pas tarder à revenir"  

"Ah…."  

 

Au même moment la porte qui donnait sur une cour extérieur s'ouvrit et une jeune femme au cheveux mouillés fit son apparition. Elle était vêtus d'un pantalon noir et d'un pull noir également. Ses cheveux châtains que l'on devinait légèrement ondulés étaient tirés en une petite queue de cheval. Celle-ci semblait fatiguée et son visage transparaissait l'inquiétude. Elle ne prêta guère attention à nos quatre amis installés à la table. Tout en se dirigeant vers le placard sous l'évier, elle dit :  

"Il y a trop de fuites dans le toit, si la pluie continue comme ça, le grenier va être inondé!" elle se releva avec 3 seaux à la main et s'apprêtait à repartir quand elle remarqua Mick et Ryo qui la dévisageait bizarrement (inutile de dire qu'ils la trouvent mignonne!).  

"Qui est-ce donc? "demanda elle en regardant les deux vieux  

"Ils ont été pris dans la tempête, je leur ai dit qu'ils pouvaient rester ici cette nuit, ça ne pose pas de problème Mademoiselle?"  

"Non, bien sur, restez là. Et faites du feu dans la cheminée Eliaz, sinon on va tous mourir de froid ici!" et à l'intention de ses hôtes "faites comme chez vous, excusez moi mais là j'ai pas le temps de m'occuper de vous!" Elle repartit avec ses seaux.  

Ryo et Mick se regardaient de façon étrange tant qu'à Kazue et Kaori elles soupirèrent se doutant à quoi pensaient les deux hommes. Marie interpréta mal ce soupir et s'excusa pour les manières peu courtoises de leur jeune patronne. Son mari obéit aux ordres et entreprit donc d'allumer du feu dans la grande cheminée.  

 

Eliaz et Marie était en fin de compte un couple bien charmant, et dans cette maison isolée ils n'avaient pas beaucoup l'occasion de voir du monde. Hors ce soir il y avait quatre personnes et ils discutèrent bien volontiers avec nos amis. Bien installés autour de la cheminée, qui éclairait et réchauffait la pièce entière, la rendant ainsi beaucoup plus conviviale, ils papotèrent de chose et d'autre en attendant l'heure du souper.  

Ryo et Kaori semblaient chacun dans leur monde : Ryo voulait en finir rapidement avec cette affaire et avait hâte d'être au lendemain pour repartir ; quand à Kaori elle semblait exténuée et la seule chose qu'elle souhaitait dans l'immédiat était un bon lit.  

 

Lowen réapparut pour le souper et se présenta un peu plus à ses invités leur expliquant que la maison était très vieille et qu'elle était actuellement en train de la remettre en état d'où l'aspect peu engageant qu'elle pouvait donner aux visiteurs. Et qu'elle était en train d'éponger l'eau qui dégoutait du toit dans le grenier losqu'ils étaient arrivés.  

"Mais que diable une jeune et charmante jeune femme comme vous fait dans un endroit aussi reculé?" Ryo s'était un peu déridé et semblait déjà adorer la jeune femme.  

"C'est une longue histoire mais on va dire que cette maison est un héritage familiale et que je n'ai pas le cœur de la laisser à l'abandon mais je vous l'accorde ce n'est pas évident de s'occuper seule d'une telle maison, il y a tellement de choses à refaire ou à casser ou à consolider."  

"Vous devriez dans ce cas vous trouver un charmant jeune homme pour vous aider dans cette tache" Ryo comme à son habitude draguait ouvertement la jeune femme.  

"Ah, ah, et quel idiot accepterait de venir s'enterrer ici?! et puis personne ne reste très longtemps ici ……"  

Kaori intervint, ayant un peu marre du cinéma que faisait son partenaire :  

"Oh mais Ryo aurait tenu avec joie le rôle de l'idiot mais malheureusement nous sommes ici pour le travail et on nous attend à Okutama!"  

"Te quoi tu te mêle toi?! " puis se tournant vers Lowen "Allons, racontez moi tous vos ennuis, vous avez l'air d'en avoir pas mal et croyez moi je suis un spécialiste!"  

"Spécialiste de la drague maladroite, oui" dit Kaori à voix basse  

"Comment??!!"  

"Rien, rien, Ryo…"  

"Monsieur Saeba, vous êtes psy?!"  

"Ah, ah, ah…….. " c'était Kaori qui venait d'éclater de rire. Mick et Kazue riaient eux aussi dans leur coin.  

Ryo lança un regard qui se voulait méchant à Kaori.  

"Mademoiselle Lowen, je ne suis pas psy, mais ça n'empêche que je suis très doué pour régler toutes sortes de problèmes surtout si il s'agit d'une jolie jeune femme comme vous."  

"Vous êtes un sacré baratineur vous, n'est ce pas?" une grosse libellule passait derrière Lowen tandis qu'elle disait ça.  

"Mais non, je vous assure, c'est mon métier que d'aider les jolies femmes en détresse."  

"Alors, je sais, vous vous occupez du courrier du cœur dans un magazine!"  

Cette fois-ci tout le monde tomba à la renverse, même Ryo. Il se releva tant bien que mal et essayant d'avoir l'air le plus sérieux du monde (Nd Kaori : laisse tomber, tu y arriveras pas! NdA : je suis d'accord avec Kaori ^^):  

"En fait je suis une sorte de détective privé, voilà" Lowen écarquilla les yeux se demandant si elle n'était pas tombé dans un quelconque roman policier pour ados.  

"Ça existe vraiment ça, de nos jours?" elle restait plus qu'incrédule surtout qu'il lui semblait que Ryo n'était qu'un mec qui ne pensait qu'à draguer et épater les jolies filles.  

"Bien sur, d'ailleurs vous pouvez m'engager si vous voulez, il vous suffit de ….." Kaori le coupa net : "il vous suffit de vous adresser à moi et je décide si on n'accepte l'affaire ou pas. Mais je te rappelle qu'on a déjà une affaire en cours, partenaire" elle lui tira l'oreille en prononçant la dernière phrase.  

"Kaori!!! AIE! lâche moi!"  

Lowen trouvait ses hôtes très marrants et elle en oublia pour un temps ses ennuis.  

"Je vous remercie Monsieur Saeba mais j'ai déjà engagé plusieurs personnes plus qualifiées pour les problèmes que j'ai"  

"Plus qualifié!! mais on ne peut pas trouver plus qualifié que moi!! Quels sont vos problèmes? racontez moi et vous verrez par vous même si je suis ou non qualifié. Et appelez moi Ryo"  

"Ah, je vous remercie, mais j'ai cru comprendre que vous étiez occupé et je vous assure que ça ira, les personnes que j'ai engagées sont faites pour ça"  

Ryo n'insista pas mais resta intrigué. Et puis Il sentait sa partenaire bouillir de plus en plus alors il préféra en rester là jugeant que le coup de massue était pour bientôt. Mais il n'abandonnait pas et se dit qu'il pourrait facilement trouver un moment tranquille pour être seul avec Lowen.  

 

Après le dîner Lowen entreprit d'installer ses hôtes.  

"Je suppose que vous désirez une chambre pour la nuit?"  

Ryo, fit un grand sourire et se précipita sur la jeune femme :  

"Oh mais s'il n'y a pas assez de place je peux dormir avec vous, ça ne me dérange pas"  

Lowen resta éberluée devant ce phénomène et répondit un peu gênée : "il y a plein de chambres, ne vous inquiétez pas pour ça" essayant de reprendre une certaine contenance elle dit au groupe : "Deux chambres, ça ira?"  

"Non!" deux voix s'élevèrent en même temps, c'étaient Ryo et Kaori qui venaient d'exprimer leur désaccord en même temps (NdA: quel synchronisme, c'est beau, non?)  

La jeune femme regarda Mick et Kazue, attendant un signe d'approbation ou de réprobation.  

"Une chambre double, ça ira" répondit Mick en regardant Kazue de façon complice.  

"Toutes les chambres sont doubles. 3 chambres alors, c'est ça?"  

"Oui merci" répondit Kaori  

Elle les conduisit à l'étage avec un grand chandelier à la main (il n'y a toujours pas de courant) en empruntant le large escalier qui partait du milieu du salon. La première chambre se trouvait aussitôt en haut de l'escalier, Mick et Kazue prirent congés. Au bout du couloir se trouvait deux portes, une à droite et une à gauche. "Je vous laisse choisir" leur dit-elle en leur montrant la première chambre, celle-ci était sur-meublés et servait visiblement de débarras pour les vieux meubles. Tout était entassé un peu n'importe comment.  

"Je te laisse celle là Ryo, je prends l'autre" dit Kaori d'un ton ferme, cette chambre lui paraissait sombre et peu accueillante. Lowen sortit un autre chandelier et l'alluma en le donnant à Ryo : "Je suis désolé mais le courant ne pourra pas être remit avant demain, Bonsoir"  

"Voici l'autre chambre" dit Lowen en ouvrant la porte d'en face.  

"Merci" dit Kaori en entrant. Cette pièce n'était pas vraiment plus chaleureuse aux yeux de Kaori, il y avait un vieux piano dans le fond de la pièce avec tout plein de bazar empilé dessus qui le recouvrait quasiment en entier. Il y avait au mur des cadres avec de très vieilles photos, qui représentaient sans doute les membres de la famille de Lowen. Kaori remercia la jeune femme qui referma la porte derrière elle, après lui avoir laissé à elle aussi un chandelier (NdA : elle est drôlement bien équipée en chandelier Lowen ^^). Kaori se rendit près du lit qui avait l'air confortable, et c'était tout ce qui lui importait au fond. Elle se retourna et sursauta lorsqu'elle vit accroché au dessus de la porte une tête de cerf empaillé, et à côté celle d'un loup. "Des férus de chasse on dirait" se dit-elle en ricanant car elle trouvait ça du plus mauvais goût en réalité.  

 

Kaori se retournait dans son lit pour la dixième fois, elle n'arrivait pas à trouver le sommeil, elle se sentait oppressée dans cette pièce. A l'extérieur la tempête faisait rage, des bourrasques de vent incroyables accompagnées d'une pluie cinglante frappaient les volets. C'était un vrai vacarme. Kaori se sentant de plus en plus mal à l'aise se leva et sans bruit alla dans la chambre de Ryo juste en face. Elle entra doucement et parlant à voie basse :  

"Ryo….tu dors?" la pièce était baignée dans le noir et elle ne distinguait que difficilement son partenaire. Elle s'approcha un peu n'obtenant pas de réponse.  

"Ryo?" elle passa sa main dans les cheveux de Ryo, croyant qu'il dormait. Par réflexe lorsqu'il sentit le contact Ryo se réveilla et empoigna vivement cette main qui venait le déranger. Kaori sursauta devant la rapidité des réflexes de son partenaire. Il se redressa légèrement, s'appuyant sur un coude et tenant toujours sa main.  

"Mmh (soupir) Kaori? mais qu'est-ce que tu fiches ?"  

"Excuse moi, je t'ai réveillé"  

"Ça va, qu'est-ce que tu veux?"  

"Euh, en fait je n'aime pas trop ma chambre et….." il ne lui laissa pas le temps de finir  

"Casse-pied. Tu veux échanger c'est ça ?"  

"Non, en fait….celle là n'est guère mieux…." elle scruta rapidement la pièce qui paraissait dans l'obscurité de cette nuit aussi peu accueillante que l'autre.  

"Je peux dormir avec toi? s'il te plait…"  

"Hein?….." Ryo resta hébété devant cette question  

"Je n'aime pas du tout cette endroit, ça me donne la chaire de poule, je n'arrive pas à dormir…….s'il te plait tu veux bien? Je me ferais toute petite". C'était inaccoutumé qu'elle utilise ce genre de ton suppliant avec lui. Ryo la dévisagea un instant, attardant son regard sur sa blessure. Il jugea qu'elle avait eut son lot de malheur pour la journée et comme il avait sommeil il n'insista pas et ne fit aucune remarque déplacée.  

"Ça va, allez, tu peux venir" finit-il par lui répondre d'un ton ensommeillé  

"Merci." Elle ne se fit pas prier et s'installa rapidement à côté de Ryo.  

Elle se rapprocha de Ryo et se tourna vers lui. A nouveau interloqué par son comportement (elle était plutôt du genre à se mettre tout au bord du lit du côté opposé!) il demanda :  

"Mais qu'est-ce qui t'arrive?"  

"Rien, je te l'ai dit je n'aime pas cet endroit, c'est tout."  

"Mais tu crains quoi au juste? de tomber sur un fantôme ou un mort-vivant!" il ne put s'empêcher de ricaner mais s'arrêta voyant Kaori qui était on ne peut plus sérieuse.  

"Ah, non, Kaori, alors c'est ça? toi vraiment"  

"On reparlera de mes phobies quand tu auras réglé les tiennes, alors pas de commentaires merci"  

"Avoir la trouille de quelque chose qui n'existe pas, c'est nul quand même! au moins moi elle est concrète ma phobie des avions"  

"Je ne trouve pas ça plus glorieux d'avoir peur d'un bout de ferraille plutôt que d'un fantôme!" Kaori se tut en pensant que la réflexion était mal venu, Ryo avait du être traumatisé par son accident d'avion et ce n'était guère à comparer avec son angoisse pour les lieux sinistres comme cette maison.  

"Excuse moi, je n'aurais pas du dire ça"  

"Ça va, venant de toi, ce n'est pas grave" dit-il doucement  

"Parce que tu sais que je dis souvent des choses sans réfléchir"  

"Non, j'ai pas dit ça. Ce n'est pas grave, fais pas cette tête. Laissons ça, on devrait plutôt essayer de dormir un peu"  

"Oui……Bonne nuit" elle déposa un baiser sur sa joue pour se faire pardonner  

Ryo sourit doucement et lui rendit son baiser sur le front puis ramena le draps sur eux deux. Il passa un bras autour d'elle et attendit qu'elle s'endorme pour lui aussi s'envoler aux pays des songes. Kaori ne se réveilla pas et réussit à se reposer malgré ses angoisses, la présence de Ryo l'y aidant beaucoup.  

 

 


Capitolo: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11


 

 

 

 

 

   Angelus City © 2001/2005

 

Angelus City || City Hunter || City Hunter Media City || Cat's Eye || Family Compo || Komorebi no moto de