Hojo Fan City

 

 

 

Data File

Rated G - Prosa

 

Autore: phoenix2048

Beta-reader(s): ANGELIQUE

Status: Completa

Serie: City Hunter

 

Total: 1 capitolo

Pubblicato: 04-08-10

Ultimo aggiornamento: 04-08-10

 

Commenti: 6 reviews

» Scrivere una review

 

RomanceSongfic

 

Riassunto: La vie de Ryô va être bousculée à jamais lors de la naissance d'un nouveau partenariat...

 

Disclaimer: Les personnages de "Mon Essentiel" sont la propriété exclusive de Tsukasa Hojo.

 

Tricks & Tips

How can I post an interactive story?

 

After logging in, in the section Games, - create a new game - add/modify the pages of this game There are 2 types of pages: - One with multiple choices - One with a question/answer system It is also possible to have a fight page, where a random dice generator appears. - An image can also be added, by giving the full link to it.

 

 

   Fanfiction :: Mon Essentiel

 

Capitolo 1 :: Mon Essentiel

Pubblicato: 04-08-10 - Ultimo aggiornamento: 04-08-10

Commenti: Coucou! Voici une nouvelle songfic qui j'espère vous plaira. Merci à ma Bêta, Sunny, pour son aide. Bonne lecture et n'hésitez pas à m'écrire une petite review... Bisous!;)

 


Capitolo: 1


 

MON ESSENTIEL  

Encore une journée qui vient de se finir… Et une nuit de plus qui lui succède…  

Le ciel est très noir ce soir, mais quelques paillettes d’argent l’habillent ça et là…  

Je les connais presque toutes maintenant…  

Ce n’est pas étonnant, vu le nombre de fois que j’ai passé à les observer ces derniers temps… Combien de temps cela fait-il au juste ?  

Au début, je comptais les soirées… Mais aujourd’hui, je n’y arrive même plus…  

 

Pour faire simple, je dirais neuf mois… Oui… Jour pour jour… Comme le temps a passé vite quand même depuis cette triste soirée du 31 Mars… Triste anniversaire qui a été le tien, Kaori…  

 

Je sais ton amour  

Je sais l'eau versée sur mon corps  

 

Je n’arrive toujours pas à me faire à l’idée que ton frère nous ait quittés depuis tout ce temps… J'ai pourtant l'impression que c'était seulement hier alors que neufs mois sont déjà passés…  

Neuf mois…  

Le nombre de mois qu’il faut pour une naissance…  

Sauf que je ne suis pas né aujourd’hui, mais neuf mois auparavant…  

Ce fut plutôt pour moi le début de ma renaissance…  

Oui… Ma renaissance… Ce jour où tu as choisi, de ton propre chef, de devenir à ton tour ma partenaire…  

Depuis ce jour là, ma vie de célibataire a été complètement chamboulée…  

Je me suis rendu compte aussi que ta présence avait non seulement influé sur ma vie, mais aussi sur mon cœur…  

 

En vivant tous les jours avec toi, en découvrant certains aspects de ta personnalité, je réalise vraiment, à ce jour, que tu es tombée amoureuse de moi…  

Tu l’étais bien avant notre partenariat, d’ailleurs…  

Je l’ai toujours su quelque part…  

 

Je t’ai fait une place dans mon appartement…  

Je me souviens qu’au début, quand tu venais d’arriver, tu te sentais complètement perdue, désorientée…  

Rien de plus normal, puisque tu emménageais dans une maison inconnue et que ta seule famille venait de t’abandonner…  

Ce n’était pas facile pour moi non plus…  

J’ai dû apprendre à partager mon espace avec une jeune femme, et pas n’importe laquelle : la petite sœur de mon partenaire, mon meilleur ami…  

 

Je n’arrivais pas à te consoler, toi qui venais souvent quémander un peu de réconfort…  

Je me souviens des premières semaines passées ensemble : le soir, lorsque le chagrin était trop fort, tu venais me retrouver dans le salon, ou dans ma chambre et tu t’installais contre moi, pleurant toutes les larmes de ton corps sur le mien…  

 

Sentir son cours jour après jour  

 

J’avoue que tes larmes ont été quelque chose de nouveau pour moi, car je suis peu habitué à pleurer… Et surtout, je ne savais pas comment me comporter avec toi…  

Devais-je te prendre dans mes bras ?  

Devais-je simplement être là, sans bouger ?  

Ne sachant jamais quoi faire, je ne faisais rien…  

Et tu as dû croire que je me fichais éperdument du fait que tu sois triste et seule…  

Mais c’était faux…  

 

Chaque soir, chaque nuit, les larmes que tu versais m’aidaient à supporter ma peine…  

Peut-être était-ce parce que tu pleurais suffisamment pour nous deux ?  

Oui, c’est parce que tu n’es que Pureté et Innocence Kaori, que tes larmes salvatrices ont accéléré la renaissance d’un ange noir… Ma renaissance… en absolvant mes péchés passés…  

 

J'ai remonté les tourments  

Pour m'approcher encore  

 

Toi, tu te sentais mal, et moi, j’étais perdu…  

J’ai vite compris que je m’étais laissé embarquer dans une drôle d’histoire, car en t’acceptant comme partenaire, en honorant la promesse faite à Makimura, je te faisais entrer dans un univers totalement inconnu pour toi…  

Ton frère avait toujours souhaité te maintenir à l’écart de ce monde là, et moi, je venais de t’y faire plonger tête baissée, sans réfléchir…  

Alors que c’est le contraire que ton frère aurait voulu !  

Mais si je voulais te protéger, je n’avais pas d’autre choix…  

 

Ce sont toutes ces contradictions qui ont hanté mon esprit durant les premiers mois de notre cohabitation, et je dois dire qu’elles se rappellent encore souvent à moi, mais j’ai enfin accepté l’idée d’avoir fait le meilleur choix pour toi…  

C’est depuis ce constat que j’arrive mieux à communiquer avec toi…  

Je ne me sens plus fautif, ni coupable de t’avoir gardée à mes côtés, et c’est pour cela que j’ai enfin réussi à faire un pas vers toi et à te connaître davantage…  

 

J'ai ton désir ancré sur le mien  

J'ai ton désir ancré à mes chevilles  

 

Ce dont je ne me suis pas rendu compte tout de suite, c’est qu’en vivant à tes côtés, en te découvrant, moi, le nettoyeur solitaire, je me suis attaché à toi… un Ange fragile et délicat…  

Ce constat est assez difficile à accepter, sachant que je m’étais toujours promis de n’avoir aucune attache…  

Je n’en avais pas autrefois, car avoir une famille dans mon monde est reconnu comme une faiblesse… Grâce à toi, je pense que c’est tout le contraire… A deux, on est beaucoup plus fort…  

 

Mais, ce que je n’avais pas du tout prévu, c’était de tomber amoureux…  

Tu as fais de moi un homme démuni face à un sentiment jusqu’alors inconnu pour moi et qui me tétanise…  

Ce sentiment qui n’est autre que l’amour…  

Ai-je vraiment le droit de t’aimer… Je ne sais si c’est bien ?  

 

Cependant, je ressens ton amour grandir de plus en plus, ton désir s’épanouir…  

Désir…  

Tes désirs seront les miens maintenant… Je les exaucerai tous, car mon plus grand souhait est de te combler…  

J’en prends seulement conscience… Oui… C’est ça que je veux…  

Je ne vivrai que pour te chérir, Kaori…  

 

Ton amour… Cet amour immense que tu me portes… O comme je le loue !  

Ce don du ciel qui m’empêche de sombrer…  

Car parfois, la douleur et le chagrin m’assaillent si violemment que le plus simple serait de m’y complaire et de m’y noyer pour les oublier…  

Ton amour, mon Ange, s’apparente pour moi à un phare qui me guide et illumine ma vie…  

 

Viens, rien ne nous retient à rien  

Tout ne tient qu’à nous  

 

Plus je te regarde, et plus j’ai envie qu’on parte loin d’ici… Loin de toute cette noirceur…  

Rien ne nous retient ici…  

Non… Je sais que ce n’est pas vraiment le cas…  

Tu as tes souvenirs… Ton frère…  

Tout est encore trop vif pour que tu puisses t’éloigner sans ne rien regretter…  

 

Mais si ça ne tenait qu’à moi !  

Nous partirions de suite vers un avenir meilleur…  

Loin de toute cette corruption… De toute cette haine qui ne fait qu’entretenir la violence et alimenter les plus bas-instincts de la vermine grouillant dans cette ville…  

 

Je sais que nous serions mal vus… Abandonnant notre rôle de protection vis-à-vis des faibles et des démunis…  

Mais si c’était uniquement à titre professionnel…  

Nous serions aussi mal considérés par les gens… Une jeune femme, à peine sortie de l’adolescence et un jeune homme plus âgé qu’elle, vivant leur amour au grand jour…  

 

Et alors ?  

Au diable les convenances !  

Je me fiche éperdument de l’opinion des autres !  

Nous sommes seuls maîtres de notre destin et de nos choix !  

Nous sommes seuls maîtres de notre amour !  

 

Oui… Et si nous décidions de vivre notre amour ? Sans nous préoccuper de savoir si c’est bien ou mal ?  

Je dis ça, mais je n’arrête pas de me poser la question…  

Peu m’importe !  

Nous vivrons un jour notre amour comme bon nous semble…  

 

Je fais de toi mon essentiel  

 

Après une vie dissolue, faite de débauche et de petits plaisirs faciles, une vie de chien errant, sans attaches, je te vois Kaori comme ma seconde chance…  

Tu m’offres une stabilité dont je n’aurais jamais osé rêver un jour…  

Tu es devenue en peu de temps mon port d’attache…  

Celle vers qui je me tourne dès que je me sens englouti par les ténèbres…  

 

Depuis la mort de Maki, j’ai appris à me défaire du superflu, à me désintoxiquer de ces menus plaisirs qui jalonnaient autrefois mon existence…  

Juste pour toi… Par amour de toi…  

Tu es devenue ma priorité numéro un… Rien ne compte plus pour moi dorénavant…  

 

Tu me fais naître parmi les hommes  

 

Depuis que tu es là, j’ai changé ma vision sur la vie et sur le boulot…  

Avec Maki, c’était déjà un peu comme ça… Il m’avait ouvert les yeux sur un monde plus beau…  

Il m’avait appris à travailler différemment…  

Sans blesser physiquement mes ennemis, ni blesser moralement mes clients…  

Je dois bien l’avouer, qu’autrefois, avant de le connaître, j’étais plutôt sauvage et ruais dans les brancards, sans me préoccuper des conséquences que cela pouvait avoir…  

 

Mais avec toi, l’effet Maki est décuplé…  

Je ne veux plus tuer mes ennemis de sang-froid, même si c’est tout ce qu’ils mériteraient parfois…  

Je souhaite te prouver que je peux être encore plus à l’écoute des gens qui m’entourent…  

Faire preuve d’empathie…  

 

Je fais de toi mon essentiel  

Celle que j'aimerais plus que personne  

 

Aujourd’hui, j’arrête de collectionner les aventures sans lendemain… J’arrête la recherche des plaisirs fugaces dans les bras de filles faciles…  

 

Je me souviens de tes regards…  

Ces regards plein de tristesse et de reproches que tu m’adressais au début, quand tu me voyais rentrer le matin, empestant le parfum bon marché de ces filles de joie ou de ces conquêtes d’un soir rencontrées au hasard de mes virées nocturnes…  

 

Ces regards, je ne les voyais pas…  

Mais un jour, j’ai pris conscience de leur sens caché…  

Tes regards se sont mis à me faire mal et à me faire culpabiliser sur ma pitoyable conduite…  

Et ce, encore plus quand je me suis rendu compte du lien qui m’unissait à toi…  

 

Je suis amoureux de toi, Kaori…  

Je n’ai plus peur de me l’avouer…  

 

Mais je ne veux plus me contenter de ces ersatz d’amour… Cet « amour » qui n’est en rien de l’amour…  

Non, ces succédanés n’étaient que l’expression de mes instincts les plus bas…  

Ce que je veux aujourd’hui, c’est le véritable amour… Je veux pouvoir oser croire que je le connaîtrais un jour avec toi…  

Oui… Tu seras celle que j’aimerai plus que quiconque…  

 

Si tu veux qu'on s'apprenne  

Si tu veux qu'on s'apprenne  

 

Je ferai tous ces efforts, juste pour que l’on se connaisse encore mieux…  

Connaître nos qualités et nos défauts… Connaître tout ce qu’on aime et ce qu’on déteste…  

 

Je ferai tous ces efforts pour que l’on parvienne à vivre ensemble, sans querelles…  

Simplement en symbiose…  

 

Tu sais mon amour  

 

Je sors un peu de mes pensées, et me retourne vers toi discrètement…  

Tu es dans le canapé, comme presque tous les soirs, regardant un de ces films romantiques que tu aimes tant…  

Ça, je l’ai vite appris… Surtout lorsque tu me confisquais la télécommande à chaque fois qu’un de ces films était diffusé…  

Et là, c’était notre petit jeu qui commençait : lequel réussirait à convaincre l’autre de regarder le programme qu’il avait choisi !  

Et généralement, je te laissais gagner, bien trop heureux de voir ton joli sourire se dessiner…  

 

Je vois que tu as dû sentir que je te dévisageais, car tu viens juste de tourner la tête vers moi…  

Je te souris tendrement… ne sachant quoi faire d’autre, puisque déjà, je me noie dans ton regard noisette qui brille de mille feux…  

Je ne suis pas discret apparemment car tu sembles avoir remarqué l’éclat particulier de mon regard sombre…  

Oui… Tu le sais…  

J’essaie de ne pas te le montrer, mais tu l’as deviné depuis un bon moment déjà…  

Tu as parfaitement décrypté ce que mes yeux te disent…  

Je t’aime…  

 

Tu m’offres alors un de tes plus beaux sourires, puis tu te détournes de moi et replonges dans ton film…  

Moi, je n’arrive pas à détacher mon regard de toi…  

 

Tu sais les mots sous mes silences  

 

Tu vois…  

Une fois de plus, nous n’avons pas eu besoin de mots pour nous parler…  

C’est vrai que tu es la seule personne avec laquelle je communique sans paroles…  

Pas besoin de mots entre nous…  

De toute manière, je ne les considère pas comme mes amis, ni comme la meilleure façon de te dire tout ce que je ressens pour toi…  

Lorsque j’essaie de les employer, je te fais du mal… Souvent… Trop souvent…  

 

Alors je préfère me taire et laisser parler mes silences…  

Ils te parlent beaucoup mieux que moi… puisqu’ils te livrent mes pensées les plus profondes, les plus secrètes…  

 

Tu comprends tout ce qu’ils te disent…  

Que tu es belle, merveilleuse, sensible, intelligente…  

Et tant d’autres choses encore, que je ne sais pas comment te dire…  

Que je n’ai pas le droit de te dire…  

 

Ceux qu'ils avouent,  

couvrent et découvrent  

 

Mais ces mêmes silences avouent plus encore…  

D’autres silences lourds de sens…  

Ils t’avouent le sens de ces silences particuliers qui semblent dire Non, Jamais, Tu ne comptes pas pour moi alors qu’ils disent Oui, Peut-être, Tu es toute ma vie…  

 

Ils couvrent ma pudeur… Découvrent mes sentiments…  

 

J'ai à t'offrir des croyances  

Pour conjurer l'absence  

 

Mon rôle est d’être là pour toi… De te protéger… De te réconforter chaque fois que tu en as besoin… Même si pour le moment, je ne sais toujours pas trop comment m’y prendre…  

Mes mots, mes silences sont là pour te dire que tu n’es pas seule… Tu ne seras plus seule désormais…  

Je t’en fais la promesse…  

Et je t’en fais bien d’autres encore…  

Je t’offrirai tout ce que tu voudras…  

Je t’aimerai tellement que le vide laissé par l’absence de ton frère ne t’apparaîtra bientôt que comme une minuscule goutte d’eau dans l’océan…  

Je ne veux pas dire que tu oublieras ton frère… Non… Et ce n’est pas ce que je veux…  

Ce que je veux dire, c’est que mon amour t’aidera à surmonter ta douleur, à apaiser ton cœur...  

Je ferai tout pour cela…  

 

J'ai l'avenir gravé dans ta main  

 

Mon avenir ne gravite qu’autour de toi…  

Je n’ai d’avenir que si tu en fais intégralement partie…  

Oui…  

Il me serait impossible maintenant de reprendre ma vie d’antan et de vivre sans toi…  

 

J'ai l'avenir tracé comme tu l'écris  

 

C’est toi, Kaori, qui en détiens les clés…  

Ta présence soulage ma peine d’avoir perdu mon meilleur ami…  

Tu m’aides à me reconstruire… à surmonter cette épreuve… Comme moi je t’aide à le faire aussi…  

Tu m’apprends à vivre, alors qu’avant je ne faisais que survivre…  

Me faisant découvrir les plaisirs simples de la vie, m’apportant ta tendresse, et me montrant mille et une petites attentions, me témoignant ainsi ton amour…  

 

Tiens, rien ne nous emmène plus loin  

Qu'un geste qui revient  

 

Mais rien ne nous transporte plus que ces petits gestes d’affection que nous nous offrons si rarement !  

Une main dans les cheveux… Une douce étreinte… Une caresse du bout des doigts, si légère, qu’on a l’impression de l’avoir imaginée… …  

 

Il suffit juste que tu m’effleures et voilà… Je chavire et perds pied pour me retrouver dans un monde qui n’appartient qu’à nous…  

Tu ne sais plus toi-même à quel saint te vouer dès que mes doigts se posent sur toi…  

Je chéris tous ces moments où nous nous laissons aller à nos gestes tendres…  

 

Je fais de toi mon essentiel  

Tu me fais naître parmi les hommes  

Je fais de toi mon essentiel  

Celle que j'aimerais plus que personne  

 

Je fais de nous mon essentiel  

Tu me fais naître parmi les hommes  

 

Nous… J’aime beaucoup ce mot… Il est promesse d’unité, d’avenir commun…  

Kaori… Ma priorité, c’est toi… C’est nous…  

Je vais travailler à ce que nous formions bientôt un couple…  

Il n’y a que nous deux qui comptons désormais…  

 

Je fais de toi mon essentiel  

Celle que j'aimerais plus que personne  

 

Oui, je me ferai égoïste…  

Tu ne seras qu’à moi…  

Je ne laisserai personne me prendre mon précieux petit Ange …  

Je me ferai jaloux et défierai ceux qui voudront nous séparer…  

Car je veux être le seul à pouvoir t’aimer…  

 

Si tu veux qu'on s'apprenne  

Si tu veux qu'on s'apprenne  

Si tu veux qu'on s'apprenne...  

 

Nous nous apprivoiserons l'un l'autre… Toi, la furie sous tes airs sages et moi, le cheval sauvage épris de liberté qui ne demandait qu'à être dompté…  

Toi seule pouvais le faire, et tu l’as fait à merveille !  

 

Nous apprendrons le sens du mot « aimer » avec un grand « A »…  

Nous nous l’apprendrons mutuellement, chacun à notre manière…  

A notre rythme… Et riches de nos expériences…  

 

Nous nous mettrons à nu… Nous connaissant sur le bout des doigts, nous n’aurons plus de secrets l’un pour l’autre…  

 

Je ferai de toi mon essentiel  

 

Tu es et tu seras ce pour quoi je me bats et me battrai sans répit, ce pour quoi je vis et vivrai jusqu’à ce que la mort nous sépare…  

Tu seras ma compagne Kaori, ma lumière tout au long de ma vie…  

 

Mon essentiel…  

Si tu veux qu'on s'apprenne  

 

Je t’apprendrai à lire mes désirs les plus secrets… Et moi, à assouvir les tiens…  

 

J’apprendrai chaque courbe de ton corps, chacun de tes soupirs…  

Je t’initierai à chacun de mes baisers… Tu m’apprendras par cœur…  

 

Mon corps s’imprégnera du tien, qui tatouera le mien… Inlassablement…  

 

Qu’on s’appartienne…  

 

Oui… Tels deux explorateurs, nous jouerons les aventuriers…  

Moi, je parcourrai cette terre vierge de mes baisers les plus brûlants, cherchant à découvrir tes trésors cachés…  

J’en sillonnerai chacune de ses montagnes, chacune de ses vallées… jusqu’à m’enivrer…  

Toi, tu visiteras le grain de ma peau de tes lèvres soyeuses dans l’espoir d’en retenir toutes les saveurs…  

 

Nous nous évertuerons à composer, ensemble, une symphonie d’amour au fil des notes que tes doigts graciles écriront… au rythme de nos soupirs… de nos caresses…  

Bientôt nos souffles mêlés et exaltés par nos sens troubleront cette mélodie…  

Tu te laisseras emporter crescendo dans ce tourbillon sensuel, oubliant ta timidité première, réveillant ainsi le tempérament de feu qui sommeille en toi…  

 

C’est à ce moment là que, lasse de canaliser le feu qui brûlera en moi, je te nourrirai de ma fougue…  

Nous nous consumerons, volcans en éruption, jusqu’à ne former plus qu’un mon Ange… effectuant cette danse millénaire… la préférée de tous les amants…  

 

Alors, seulement à cet instant, nous nous appartiendrons à jamais…  

 

(Mon Essentiel by Emmanuel Moire)  

 

Une fois de plus, je reconnais les battements frénétiques de mon cœur…  

Ils sont dus à la vision que je viens d’avoir de nous deux Kaori…  

Vision qui hante mes rêves chaque nuit ou presque, depuis que tu vis sous mon toit, et qui les hantera cette nuit aussi probablement…  

Malgré le fait que je sois sur le balcon en cette heure très tardive, j’ai chaud… Très chaud…  

Encore ces hallucinations qui nous réunissent…que j’espère pouvoir un jour concrétiser avec toi…  

 

Je décide de revenir dans le salon…  

Et là, je te vois… ma Belle au Bois Dormant… assoupie dans le canapé…  

Je m’approche sans faire de bruit et m’accroupis à ta hauteur…  

Ton visage angélique m’apaise…  

Une envie irrésistible me prend tout à coup…  

Celle de goûter à tes lèvres si gourmandes…  

Cela fait déjà plusieurs semaines que je ne pense qu’à ça…  

Je n’arrête pas de me demander quel goût elles peuvent avoir…  

 

Mais, pour l’instant, je n’ai pas le droit d’y succomber, alors je me contente de passer ma main dans tes cheveux et te caresse la joue…  

J’y vois des traces de larmes…  

Tu n’as pas voulu me les montrer cette fois, fière comme tu es…  

Peut-être croyais-tu que j’allais te faire une réflexion ?  

Mais tu t’es encore faite des idées, car il est normal de pleurer, même après un long moment de deuil…  

La plaie de ton cœur ne pourra probablement jamais vraiment se refermer, mais je t’aiderai à la cicatriser…  

 

Je te soulève délicatement et t’emmène à l’étage jusque dans ta chambre…  

Tu es tellement bien là, dans mes bras… D’ailleurs, c’est justement ta véritable place …  

Et c’est là que tu devrais être chaque nuit…  

 

Pour le moment, je me contente d’un amour silencieux parce que même si je t’aime, je ne sais pas comment te l’avouer…  

Je me lève pour partir quand tu me retiens par la main, en murmurant :  

 

« Reste avec moi, Ryô… S’il te plaît… »  

 

Tes larmes se remettent à couler, alors je cède et m’allonge près de toi…  

Une fois de plus, je ne sais comment réagir, mais cette fois-ci, c’est toi qui viens à mon aide…  

Tu te blottis contre mon torse, y cachant ton visage baigné de larmes…  

Alors seulement, je ne sais pourquoi, mes bras se referment naturellement sur toi…  

 

Tandis que je te caresse le dos, je ne sais pas pourquoi mais je me mets à te murmurer d’une voix douce :  

« Mon essentiel… »  

 

Je te sens esquisser un sourire…  

Aurais-tu compris le sens de mes mots ?  

Nous fermons alors les yeux, profitant de cette étreinte…  

 

Oui…Kaori… Je fais de toi mon Essentiel…  

 

 

 

 

 


Capitolo: 1


 

 

 

 

 

   Angelus City © 2001/2005

 

Angelus City || City Hunter || City Hunter Media City || Cat's Eye || Family Compo || Komorebi no moto de