Hojo Fan City

 

 

 

Data File

Rated R - Prosa

 

Autore: sabi

Beta-reader(s): Saiyuki_02, Nanou

Status: In corso

Serie: City Hunter

 

Total: 16 capitoli

Pubblicato: 12-08-05

Ultimo aggiornamento: 10-08-07

 

Commenti: 110 reviews

» Scrivere una review

 

HumourAction

 

Riassunto: Défi de Ramal : Et si pour une raison ou une autre, Ryo changeait de métier. Une suite de ma 1ère fic 'La grossesse de Kaori'. La suite des aventures de la petite famille Saeba...

 

Disclaimer: Les personnages de "A life more ordinary" sont la propriété exclusive de Tsukasa Hojo.

 

Tricks & Tips

How can I change my username?

 

I do not allow people to change their username on their own yet. Maybe later. So if you want to change your username, contact me and give me your old and new username with your password for authentification.

 

 

   Fanfiction :: A life more ordinary

 

Capitolo 1 :: Les choses ont bien changé.

Pubblicato: 12-08-05 - Ultimo aggiornamento: 12-08-05

Commenti: Voici le 1er chap de ma toute nouvelle fic. Une petite maje de mise en bouche en ce vendredi. On va essayé de rester sur le ton de l'humour des derniers chap de la grossesse pour ceux et celles qui connaissent. J'attends votre avis. Bonne lecture et gros bisous... (Et merci encore à ma super béta pour ses corrections...)

 


Capitolo: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16


 

Immeuble de la famille Saeba,  

15 juillet 2005 – 7h50.  

 

Kaori finissait de se préparer dans la salle de bain. Un petit coup de gloss sur les lèvres et elle serait fin prête pour aller travailler. Ses cheveux étaient maintenant assez longs, elle avait même opté pour un dégradé qui structurait un peu plus son visage et lui permettait de garder ainsi l’impression d’une coupe courte sur le devant.  

Une dernière pression s’échappa de sa bouteille de parfum et elle referma la porte derrière elle.  

Une traversée de couloir plus tard et la jeune femme pénétra dans sa chambre où l’homme de sa vie dormait encore profondément.  

Elle se mit à sa hauteur, passa doucement une main dans sa chevelure d’un noir profond avant de déposer sur ses lèvres un tendre baiser.  

L’homme ouvrit lentement les yeux à cette sensation qui lui était maintenant bien familière et sourit à l’ange qui le regardait.  

 

 

-« Tu t’en vas déjà ? », demanda ce dernier d’une voix encore bien ensommeillée.  

-« Oui mon cœur, c’est l’heure. Mais dans quelques semaines je serais en vacances et je te promets de faire au moins une grasse matinée avec toi. », lui dit-elle ponctuant sa phrase d’un baiser.  

-« Quoi, rien qu’une ? Ah ma femme ne m’aime pas. », fit-il la mine faussement boudeuse.  

-« Non, rectification, ta femme a un travail et si elle compte le garder, elle doit filer. Allez, à ce soir. » (Termina-t-elle en lui donnant un autre baiser)  

-« Moui… »  

Ryo laissa Kaori lui filer entre les doigts avant de replonger, pour encore quelques heures, dans les bras d’Aphrodite. (NDA : oui, c’est Ryo, il la préfère à Morphée. Mais vous le voyez vous plonger dans les bras de quelqu’un d’autre.) (NDB : mdr, pas moi en tout cas ^_^)  

 

 

Kaori s’arrêta comme à son habitude devant son ancienne chambre, transformée depuis maintenant 3 ans en chambre d’enfant.  

Elle remit en place la couverture sur sa petite fille, l’embrassa et sortit, silencieusement, un beau sourire illuminant son visage pour commencer cette journée d’été.  

 

 

Et tous les matins, un peu après le départ de sa maman, la petite Alia se faufila à moitié endormie dans la chambre de ses parents. Là, elle se hissa sur ce grand lit et vint se blottir contre le torse de son papa. L’homme referma ses bras puissants sur ce petit ange et laissa sa paisible respiration l’emmener dans un monde de quiétude et de douceur.  

 

 

***************************************************************************  

 

 

Centre ville, 8h30 – Tour Kayo  

 

Kaori était une fois de plus pile à l’heure. Elle mettait un point d’honneur à respecter ses engagements, comme le fait d’arriver à l’heure au boulot (NDA : pas comme un autre), ce qui lui permettait en plus de ne pas partir trop tard le soir. Elle pouvait ainsi en profiter pour passer du temps avec son bébé, ( NDB : ben Ryo-chou alors ?? mdrr ^_^), ok et aussi avec son tendre époux. (NDA : contente madame la béta !!!)  

Elle travaillait depuis maintenant plus d’un an et demi dans une grande société pétrolière de Tokyo. Après une mission de City Hunter, sa cliente, qui travaillait aux ressources humaines lui avait fait une offre et Kaori avait fini par l’accepter.  

 

(NDA : Vous allez me dire, quoi, Kaori ne fait plus partie de City Hunter ??? (NDB : et là commencent à apparaître des massues lol) Mais non, ne vous inquiétez pas, elle gère toujours dirons-nous la partie administrative et pécuniaire de l’équipe.)  

Elle avait volontairement choisi d’avoir un emploi un peu plus « normal », pour le bien de sa fille. Malgré la passion qu’avait Kaori pour son métier, elle s’était vite rendue compte qu’ils devaient avoir un revenu fixe s’ils voulaient pouvoir élever leur enfant décemment.  

 

Quelques temps après, City Hunter avait réintégré, de façon occasionnelle, un ancien membre du nom de Mick. Les deux comparses essayaient toujours d’attirer une clientèle féminine mais leurs techniques de drague avec un bambin dans les bras n’étaient pas toujours très efficaces.  

Et c’était un fait, ces derniers temps City Hunter ne pouvait que s’improviser Baby-sitter, à la fois pour la petite Saeba mais aussi pour le petit Kenzo.  

Miki et Falcon profitaient pleinement des jours de « repos » de leurs deux amis pour leurs confier leur petit garçon. (NDB : mdrr ^_^) (NDA : il est inutile de préciser que Miki a dû jouer de tout son charme pour convaincre son têtu de mari. Il ne voulait pas confier son précieux petit bébé, selon ses dires, à deux abrutis perdus du slip !) ^_^  

La jeune maman préférait quand même savoir son fils loin du café aux heures de grandes affluences (NDA : et oui, ça arrive !). Elle pouvait ainsi se concentrer sur son travail et retrouver le soir venu son enfant pour lui procurer toute l’attention nécessaire.  

 

 

Depuis qu’elle occuper son nouvel emploi, la journée type de Kaori se déclinait donc ainsi : levée à 7h00, préparation des petits déjeuners, passage à la salle de bain, distribution des bisous et départ à 8h00.  

Arrivée au bureau à 8h30 pour un départ vers 17h00. De retour à la maison, temps libre avec préparation du dîner et nuits diverses et variées. (NDA : Entendez par là ce que vous voudrez,lol.) (NDB : OoOoh ^_^)  

Au bureau, elle occupait un poste d’assistante, auprès du directeur financier, Shinobu Zane. Son investissement personnel lui avait permis de rapidement s’adapter à son environnement et elle était maintenant très efficace dans son travail. Elle secondait parfaitement son patron, préparant ses réunions, organisant ses déplacements et tout ce qui incombait à une assistante.  

Elle s’entendait très bien avec cet homme un peu plus âgé que Ryo qui avait d’ailleurs été amené à faire sa connaissance.  

Célibataire endurci et dévoué à son travail, cet homme appréciait très simplement cette petite famille, surtout la petite Alia.  

 

Ryo et Kaori tentaient désespérément de leur côté, de le caser avec notre inspectrice préférée, toujours aussi célibataire qu’il y a 3 ans.  

Le couple infernal avait bien réussi à organiser quelques rendez-vous, des dîners en couple tout d’abord puis des tête-à-tête mais rien de sérieux ne semblait se profiler à l’horizon entre eux. Ils prétextaient toujours un manque de temps pour pouvoir s’investir dans une relation.  

Ryo se moquait alors de son amie en lui répétant qu’elle finirait vieille fille et qu’il se ferait un plaisir de lui offrir un chien ou un chat pour ses vieux jours. (NDB : Mdr, ah ce Ryo, toujours le mot pour rire…ou pour pleurer -_-…)  

 

 

Bref, la vie suivait son cours, avec encore quelques jeunes voyous qui s’attaquaient à City Hunter, mais de façon beaucoup plus rare qu’auparavant. Les plus « féroces » étaient soit morts, en prison ou en retraite.  

 

De temps en temps, Kaori essayait de convaincre son mari de se reconvertir, de chercher un travail plus stable et moins dangereux. Elle mettait en avant ses arguments, enfin son argument, leur fille et son futur. La jeune maman lui expliquait que leur enfant avait besoin d’un père vivant et qu’il fallait penser à ses études (NDA : même si elle n’a même pas encore commencé l’école, mais bon, nous y reviendrons plus en détail un peu plus tard.)  

 

 

Cela faisait trois ans. Trois ans maintenant que ce bout de chou était entré dans sa vie. Trois courtes années qui avaient changé bien des choses et le nettoyeur ne pouvait pas imaginer sa vie sans elle aujourd’hui. Cette enfant était la preuve parfaite qu’il existait, qu’il avait fait quelque chose de bien dans ce monde.  

 

Lui aussi commençait à trouver le temps long lorsqu’il ne travaillait pas mais il avait beau chercher, il ne voyait pas ce qu’il pourrait trouver comme boulot.  

Il n’allait pas ouvrir un commerce, trop prenant. Travailler derrière un bureau, il en aurait les compétences mais par le tempérament.  

Il ne savait plus quoi s’imaginer. Homme de l’ombre lui avait parfaitement convenu jusqu’à alors, mais les choses changeaient et il allait bien si faire.  

Non, il devrait si faire.  

Kaori avait complètement raison, il devait se trouver une occupation plus « présentable », et tant qu’à faire, plus rentable. Il n’osait penser à sa petite chérie qui ne serait pas quoi dire le jour de la présentation des parents à l’école. « Bah mon papa à moi il est nettoyeur, il tue les méchants. » Non, impensable. (NDB : mdrrr ^_^)  

 

 

En parlant d’école, il n’arrivait pas non plus à se faire à l’idée que son petit bébé allait y entrer dans quelques semaines. (NDA : Désolée si les dates ne correspondent pas à la réalité japonaise, donc on fera à la française, j’espère que ça ne vous choquera pas... ») (NDB : Moi…choquée ? Non…jamais de la vie, mdrr)  

Il la voyait toujours comme si elle avait encore ses couches et ses biberons alors qu’elle était plutôt débrouillarde pour son âge. Kaori veillait à faire d’elle une petite fille bien élevée et ayant un minimum d’autonomie même si de son côté Ryo la couvait plus que de raison. C’était sa fille unique, son trésor, sa raison de vivre.  

 

Mais tout ceci ne résolvait pas son problème, il devait trouver un job. Kaori n’avait pas eu trop de mal de son côté et pourquoi lui n’y arriverait-il pas ?  

Il commença à éplucher tous les matins les journaux locaux à la recherche de l’Annonce qui répondrait à ses attentes mais rien, le néant, pas même une once d’espoir.  

Tant pis, il attendrait la fin des vacances, il aurait peut-être plus de réussite à la rentrée.  

 

 

 

 


Capitolo: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16


 

 

 

 

 

   Angelus City © 2001/2005

 

Angelus City || City Hunter || City Hunter Media City || Cat's Eye || Family Compo || Komorebi no moto de