Hojo Fan City

 

 

 

Data File

Rated R - Prosa

 

Autore: Shamane

Beta-reader(s): Grifter

Status: Completa

Serie: City Hunter

 

Total: 8 capitoli

Pubblicato: 27-03-07

Ultimo aggiornamento: 15-08-07

 

Commenti: 52 reviews

» Scrivere una review

 

Romance

 

Riassunto: bah une fete foraine deux ames soeurs qui se rapprochent.. cliquez vous verrez^^

 

Disclaimer: Les personnages de "Fete foraine" sont la propriété exclusive de Tsukasa Hojo.

 

Tricks & Tips

How can I post my fanfiction?

 

After signing up for your member account, you have to connect and in the section "Fanfictions/Challenges" of your account, there are 3 possibilities: - Add a new story - Add a new chapter - Modify a story or a chapter Fill in the corresponding form and you're done. Post your chapters in order. The numerotation of the chapters is automatic. If your story is complete, cha ...

Read more ...

 

 

   Fanfiction :: Fete foraine

 

Capitolo 1 :: Chap 1

Pubblicato: 27-03-07 - Ultimo aggiornamento: 27-03-07

Commenti: coucou tout le monde voici ma premiere fic sur HFC apres avoir longtemps lu les formidables auteurs de ce site je me suis finalement lancee j'espere que vous allez apprecier^^enfin un mega giga merci a ma beta d'enfer Grifter pour son aide et sa correction eclair ce chap est pour toi la miss kissssss

 


Capitolo: 1 2 3 4 5 6 7 8


 

Très haut dans le ciel, la lune éclairait faiblement la ruelle déserte de sa lumière laiteuse. Seul le miaulement plaintif d’un chat troublait de temps à autre le calme de l’endroit. Plein comme une outre, l’ivrogne se retourna lourdement dans sa couche en carton, pestant contre l’animal qui osait interrompre son sommeil. Ses jurons moururent dans sa gorge lorsque, à travers le brouillard éthylique qui l’enveloppait, il crut discerner un bruit de pas. Soudainement dégrisé, il se recula vivement contre le mur et risqua un œil apeuré vers les deux silhouettes qui s’avançaient dans sa direction. Celles-ci ne parurent pas le remarquer et passèrent près de lui sans s’arrêter. Rassuré sur son sort, il se permit de les observer plus en détail. Il s’agissait en toute apparence d’un homme et d’une femme. L’homme à la forte carrure avait les mains enfoncées dans les poches de son blouson et malgré son attitude nonchalante, on devinait l’air protecteur qu’il avait pour la femme à la silhouette faussement frêle et qu’il dominait d’une bonne tête. Il les vit se diriger vers un grand immeuble en briques rouges et deux mots s’imprimèrent dans son cerveau embrumé : City Hunter.  

S’il s’agissait réellement du fameux couple de nettoyeurs, il ne risquait absolument rien. Définitivement rassuré, il se recoucha non sans maugréer une dernière fois contre ce maudit chat qui avait décidé de l’empêcher de dormir. Il était à mille lieux de se douter du bouleversement qui venait de secouer le tandem de nettoyeurs le plus craint de tout le Japon.  

 

Lentement, Ryo referma la porte de l’appartement et observa sa jeune partenaire. Celle-ci lui tournait le dos et à sa posture raide il devinait aisément le trouble qui l’habitait. Lui aussi se sentait des plus confus, une sourde peur lui étreignait le ventre. S’il s’écoutait, il rouvrirait cette porte qu’il venait à peine de fermer et s’enfuirait, allant noyer sa lâcheté au fond d’un verre, le visage niché entre les seins voluptueux d’une lapine (NDBéta : Ben tiens, ça ne m’étonne pas de lui ça). Mais cela, c’était avant. Il ne pouvait plus faire machine arrière maintenant. A l’image d’une étoile filante déchirant le ciel, il se revit embrasser Kaori avec une fougue non dissimulée. Aussitôt, les sensations qui l’avaient envahies dés l’instant où leurs lèvres s’étaient touchées refirent surface avec force. A grande peine, il tenta de les inhiber et reporta son regard sur la jeune femme. Celle-ci ne pouvant le voir, il en profita pour l’admirer comme rarement il pouvait se le permettre. Il se rassasia de son port de tête si digne, de la parfaite rondeur de ses épaules. Glissant plus bas, il laissa son regard chaud caresser la douce courbure de ses hanches ainsi que le galbe de ses fesses si joliment moulées dans son jean qui mettait en valeur la finesse de ses jambes si patiemment sculptées par la danse. Dieu ! Elle était magnifique. Il osait à peine l’imaginer nue, sensuellement abandonnée à son regard et à ses mains expertes.  

 

Il sentit une vague de chaleur se diffuser en lui à cette seule pensée et releva les yeux pour découvrir Kaori l’observant également, un pâle sourire aux lèvres. Malgré son air qui se voulait assuré, Ryo devinait son tourment, un tourment qu’il ne connaissait que trop bien. Il avait franchi le pas, osé l’embrasser, rompant par ce simple geste des années de non-dits et de malentendus. Cette fois-ci, il n’y avait eu pas de vitre ni d’explosion pouvant servir de prétexte à une amnésie et permettant de faire comme s’il ne c’était rien passé. Plongeant son regard sombre dans celui de Kaori, il réalisa soudain qu’il n’avait aucune envie de se cacher derrière quelque faux semblant, de fuir à nouveau. Tout à coup, le mur d’interdits entre eux s’écroula comme un château de cartes, et il sentit une incroyable vague de sérénité s’emparer de lui, libératrice.  

 

Tout doucement, il s’approcha de la jeune femme qui attendait anxieuse, et posa une main rassurante sur sa joue. Il lut l’étonnement puis le doute et enfin une joie immense se refléter successivement sur le visage de Kaori qui dans un élan passionné vint se blottir contre son torse. Refermant ses bras puissants autour d’elle, il ne put s’empêcher de se demander comment ils avaient pu en arriver là.  

 

 

 


Capitolo: 1 2 3 4 5 6 7 8


 

 

 

 

 

   Angelus City © 2001/2005

 

Angelus City || City Hunter || City Hunter Media City || Cat's Eye || Family Compo || Komorebi no moto de