Hojo Fan City

 

 

 

Data File

Rated G - Prose

 

Auteurs: RKever , bulma

Status: En cours

Série: City Hunter

 

Total: 9 chapitres

Publiée: 06-08-08

Mise à jour: 01-03-09

 

Commentaires: 73 reviews

» Ecrire une review

 

GeneralHumour

 

Résumé: Ryo et Kaori doivent protéger une danseuse en danger de mort!!!!Situation caucasse et traumatisme pointent à l'horizon...Et quelques reviews feraient plaisir aussi...^^

 

Disclaimer: Les personnages de "Une danseuse inoubliable" sont la propriété exclusive de Tsukasa Hojo.

 

Astuces & Conseils

J'ai oublié mon mot de passe

 

Il suffit de m'écrire en me donnant votre pseudo. Veillez à utiliser l'adresse email que vous avez fourni lors de votre inscription.

 

 

   Fanfiction :: Une danseuse inoubliable

 

Chapitre 6 :: Activitée nocturne...

Publiée: 16-11-08 - Mise à jour: 16-11-08

Commentaires: Bonjour!!!!!Voici enfin un nouveau chapitre de cette fic! On a mit le temps c'est vrai mais on a été pas mal occupé! Cela dit..Le voila! Alors bonne lecture!!

 


Chapitre: 1 2 3 4 5 6 7 8 9


 

 

Alors que Kaori ramenait la cliente à l’appartement, Ryo, quant à lui, avait décidé de faire un petit tour dans le bâtiment où travaillait Kaoru… et plus précisément dans les hauteurs des projecteurs. Arrivé discrètement là où seul l’équipe de projection avait le droit d’aller, il se dirigea directement vers le fameux câble qui avait cédé et failli mettre la vie de sa cliente en danger. Il examina avec précaution celui-ci.  

 

«J’ignore comment le coupable a fait pour briser ce bout de ferraille mais je suis certain d’une chose à présent…» Pensa le nettoyeur.  

 

***  

 

Dans la voiture, un silence de morts régnait mettant mal à l’aise les deux jeunes femmes qui s’y trouvaient. La nettoyeuse regarda la danseuse avec une lueur de curiosité dans le fond des yeux. Elle avait vraiment envie de savoir pourquoi cette dernière n’était pas plus mal à l’aise devant le comportement lubrique de Ryo…  

 

- Kaoru…  

- Oui Kaori?! répondit subitement la jeune femme.  

- Je peux vous poser une question?  

- Bien sûr…  

- Hum… et bien voilà… aimez-vous les infidèles?! se lança la nettoyeuse.  

 

Face à cette demande, la danseuse en tomba à la renverse. C’était quoi cette question? Alors qu’un corbeau apparu sur son épaule avec un point d’interrogation sur le crâne, Kaori continuait sur sa lancée.  

 

- Et bien oui, êtes-vous du genre à courir deux lièvres à la fois?!  

- Mais enfin bien sûr que non! répondit Kaoru le rouge aux joues. Pourquoi me posez-vous une telle question?  

- Et bien… c’est un peu gênant à dire… mais… vous semblez tellement à l’aise quand Ryo vous saute dessus! Cela ne vous dérange pas?! interrogea Kaori les yeux fixés sur la route.  

- Pour tout vous dire… pas plus que ça…  

- MAIS ENFIN! VOUS AVEZ WATANABE BON SANG! S’énerva la nettoyeuse en ne regardant plus ce qu’elle faisait.  

- KAORI LA VOITURE! hurla la danseuse en saisissant le volant et le virant sur la gauche pour éviter l’automobile qui leur arrivait dessus.  

 

Echappant de justesse à un accident, les deux jeunes femmes soupirèrent d’un heureux soulagement.  

 

- VOUS ETES MALADE! Vous vous rendez compte que vous auriez pu nous tuer?! Non mais vraiment dans votre énervement vous avez changé de voie de circulation… se plaignit Kaoru.  

- Ce sont des choses qui arrivent... se défendit d’une petit voix et le rouge aux joues Kaori…  

 

Quelques secondes passèrent avant que cette fois-ci, ce ne soit la cliente qu’il le brisa.  

 

- Kaori…  

- Oui…  

- Je peux vous poser une question à mon tour? proposa la jeune femme.  

- Allez-y! affirma la garde du corps.  

- Vous êtes amoureuse de Monsieur Saeba?!  

 

Pour toute réponse, les passants dans la rue virent une joli mini Austin rouge sursautée sur l’asphalte.  

 

***  

 

- Je suis rentrée! s’exclama de joie notre héros en ouvrant la porte de l’appartement.  

- Chut!!! déclara Kaori un doigt devant la bouge, assise sur le canapé.  

- Quoi?! demanda Ryo en posant négligemment son manteau sur un meuble et venant s’asseoir à côté d’elle.  

- Kaoru est allé se reposer… faut dire, elle a eu une dure journée et je suis certaine que cette agression l’a chamboulée…  

- Ne tant fais pas Kaori-chérie! Moi je la trouve plutôt en forme pour une jeune femme si fragile!!! avoua Ryo songeur.  

 

Devant l’air réfléchi de son partenaire, Kaori posa une main sur son épaule, le faisant sortir de sa léthargie.  

 

- A quoi tu penses?! lui demanda-t-elle.  

- Rien d’important…  

- Ryo…  

- Je me disais juste que… si Kaoru est une femme fatale et quand plus, le voyeurisme ne la gêne pas!!! Ca doit être UN SACRE COUP!!! cria de bonheur le nettoyeur en se ramassant une massue sur la tronche qui lui fit s’écraser sa face contre la table basse.  

- Pitoyable… prononça Kaori une goutte sur la tempe. Au fait, qu’es-tu allé faire dans le studio?!  

- Vérifier si ma petite idée était fondée!  

- Comment ça?! Demanda curieuse la jeune femme.  

- Vois-tu Kaori… il n’y a qu’une porte d’accès pour rejoindre les projecteurs dans le studio… elle se trouve dans la pièce de contrôle de projection, de plus, celle-ci est verrouillée…  

- Oui et alors? Je suppose que l’ennemi est venu, à assommer les employés, s’est procuré la clé pour ensuite aller briser ce câble?!  

- Tu te trompes Kaori… aucun des employés étaient assommés quand j’y suis allé à mon tour et si ça aurait été le cas, le metteur en scène l’aurait remarqué quand il est parti se plaindre…  

- Donc cela vaudrait dire, que le coupable fait parti des employés de la projection?! Ou autrement est une connaissance à ceux-ci?! proposa la nettoyeuse.  

- Exactement! En supposant que le coupable se soit infiltré dans la salle de projection, ait distrait je ne sais comment les employés, se soit procuré un passe pour avoir accès au matériel…  

-…Il aurait ainsi rejoint les hauteurs de la salle de gym et fissuré l’un des câbles des projecteurs? En tout cas, il a fait vite… je pense qu’il doit bien connaître le lieu de travail de Mlle Ayasugi…mais alors…  

- Oui Kaori… à mon avis, cette personne ne fait pas partie du milieu clandestin, je ne vois pas d’ailleurs pourquoi quelqu’un comme eux, s’en prendrait à elle, elle n’est as riche, ne suscite aucun intérêt pour eux. Déclara Ryo.  

- Donc cette affaire est purement d’ordre privée et de par ce fait, une connaissance directe de Kaoru en veut à sa vie! Pourquoi…?! se demanda Kaori.  

- Ca… on va bien finir par le savoir…! S’exclama le nettoyeur avec son regard sérieux.  

 

***  

 

Ryo se frotta les mains d'un air machiavélique. Kaori s'était enfermée dans la salle de bain pour prendre sa douche. Il pouvait entendre l'eau coulée, lui indiquant qu'elle était en plein savonnage... Et c'était bien sa veine! Le nettoyeur afficha un sourire jusqu’aux oreilles puis avec précaution, il commença à marcher à pas de velours vers la chambre d'amie où se reposait Kaoru. Il visionnait déjà ce corps parfait, étendu, offert sur le lit... Il en bavait! Tous ses sens en alerte, il posa une main sur la poignée puis jeta un coup d'œil dans le couloir pour s'assurer que Kaori ne l'espionnait pas. Personne à l'horizon.... Bien. Il ouvrit alors tout doucement la porte de la chambre et y pénétra en vitesse. Une fois à l'intérieur, il se retrouva plongé dans l'obscurité la plus totale. Mais le nettoyeur qu'il était, n'était nullement gêné par le manque de clarté. Il savait exactement comment évoluer dans cette pièce... Tel un félin, il s'avança vers le corps assoupis de Kaoru. Il sentait son doux parfum... Il arriva devant le lit et plissant les yeux, il put laisser son regard courir le long des jambes fuselées de la jeune femme, et il sentait son meilleur ami se réveiller. Il fit un signe de prière, les larmes aux yeux, remerciant à mi-voix les divinités de le laisser tirer un coup avec cette femme peu farouche. Il se décida enfin à passer à l'attaque. Il posa un genou sur le matelas, puis avança son buste vers Kaoru qui émit un petit grognement. Il posa une main puis l'autre genou avec délicatesse pour ne pas la réveiller. Ensuite... Il approcha son visage du sien, arborant un air dès plus pervers.  

 

- Ouhhh... Kaoru...C'est votre Ryo chou...  

 

Il allait poser ses lèvres sur les siennes quand la jeune femme ouvrit les yeux brusquement.  

 

- Monsieur Saeba?! Lâcha-t-elle en un souffle.  

 

Ryo esquissa un sourire.  

 

- En chair et en os... Ma tendre....  

 

Il ne put finir sa phrase car il sentit une aura noir juste au dessus de lui. Le nettoyeur se figea. Il reconnaissait cette aura... Il trembla alors en relevant les yeux vers le plafond et il déglutit. Kaori était là, à l'étage du dessus... Elle le regardait d'un air sombre, juste au-dessus d'une trappe.  

 

- Tu croyais faire quoi là... RYYYOOO... gronda la jeune femme serrant entre ses doigts le manche d'une massue en fer.  

 

Ryo se redressa sur le lit, l'air bête et désemparé. Il savait pertinemment ce qu'il l'attendait...  

 

- Je voulais vérifier si elle dormait bien...  

 

Kaori haussa un sourcil, très calme... Trop clame peut-être...  

 

- Avec ton engin au garde à vous? Et dans cette position? Hum...Ca ressemble plus à une visite nocturne.  

 

- Que vas-tu imaginer, ma douce Kaori? Lança Ryo, une goutte de sueur accroché à sa tempe.  

 

En dessous de lui, Kaoru grimaça, mal à l'aise. Elle était piégée entre les jambes puissantes de Ryo qui n'avait pas l'attention de s'en aller apparemment....  

 

- Et puis... Tu ne devrais pas être sous la douche....? Continua-t-il en se grattant le crane.  

 

La nettoyeuse pinça du nez, essuyant d'un geste assuré la manche de sa massue avec un bout de chiffon.  

 

- Que tu es facile à berner... dit-elle d'un air hautain. Me croyant sous la douche... Tu t'es empresser d'aller sauter sur cette pauvre Kaoru...  

 

Elle se tut alors une seconde, les yeux fermés en s'arrêtant d'essuyer le manche de la massue. Puis elle rouvrit les paupières, une lueur assassine dans le regard. Ryo déglutit encore une fois, l'air terrifié.  

 

- Tu vas payer, trancha alors la jeune femme d'une voix caverneuse.  

 

Et elle disparut de la trappe en une fraction de secondes. Ryo tressauta, les yeux grands ouverts.  

 

- Elle me fout la flippe!!! C'était quoi ce regard?!!!  

 

La danseuse le vit bondir hors du lit, en panique. Il cherchait à s'enfuir quand la porte de la chambre s'ouvrit dans un bruit tonitruant et Kaori sauta vers lui, des flammes dans les yeux, massue au vent, prête à le détruire.  

 

- Meurt!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! cria-t-elle à plein poumon.  

 

Ryo ouvrit grand la bouche qui manqua de se cogner au sol puis poussa un cri d'effroi alors que la jeune femme lui balançait un coup meurtrier.  

 

- Nonnnnnnnnnnnnnnnn!!!!!!  

 

Assise sur le lit, Kaoru poussa des yeux ronds, tétanisée par la violence dévastatrice de la nettoyeuse. Elle vit toute la scène au ralentit.... Ryo qui essaya d'esquiver le coup mais ne fut pas assez rapide. Elle vit le fer de la massue frapper de plein fouet le crane du nettoyeur et entendit le terrible «Crack» qui en suivit. Du sang éclaboussa le mur alors que Ryo se retrouvait propulsé contre le mur d'en face, telle une poupée de chiffon mitée. Le corps du nettoyeur rebondit sur le mur puis s'effondra sur le sol, raide mort. La danseuse releva la tête vers Kaori qui reprenait enfin son souffle, comme épuisée par son accès de violence. Elle posa la massue à terre, s'appuyant dessus pour ne pas s'affaler.  

 

- Ca te calmera au moins pour deux bonnes heures...souffla-t-elle, en fixant le corps aplatit et ensanglanté de son partenaire.  

 

- Il est mort là non? Lâcha Kaoru, abasourdit.  

 

La nettoyeuse tourna les yeux vers elle.  

 

- Mort? Ce tas de perversité est increvable! Il ne faut jamais le sous estimé! J'ai appris ça au court des années... Ne jamais le prendre à la légère... S’il a une idée derrière le mokkori... Il ira jusqu'au bout... Même vaincre la mort...  

 

Les paroles pleines de sévérité de la jeune femme, firent trembler Kaoru qui ne savait plus quoi penser. Elle vit la nettoyeuse attraper les pieds de son partenaire pour le trainer hors de la pièce.  

 

- Rendormez vous, Kaoru! Je vous protégerai cette nuit!  

 

La danseuse opina du chef tandis que Kaori refermait la porte en silence.  

 

- J'ai peur... marmonna Kaoru en s'emmitouflant dans ses draps, une énorme goutte de sueur au dessus du crane. 

 


Chapitre: 1 2 3 4 5 6 7 8 9


 

 

 

 

 

   Angelus City © 2001/2005

 

Angelus City || City Hunter || City Hunter Media City || Cat's Eye || Family Compo || Komorebi no moto de