Hojo Fan City

 

 

 

Data File

Rated G - Prose

 

Author: Lauraw

Status: Completed

Series: City Hunter

 

Total: 1 chapter

Published: 19-02-11

Last update: 19-02-11

 

Comments: 2 reviews

» Write a review

 

RomanceGeneral

 

Summary: Je vous laisse découvrir une journée improvisée par notre nettoyeur...

 

Disclaimer: Les personnages de "Une Saint valentin qu'on n'oublie pas" sont la propriété exclusive de Tsukasa Hojo.

 

Tricks & Tips

I've signed in, but I cannot get access to the management section.

 

Please check that your browser accepts cookies. Please contact me with the email address you signed up and give me your login, password, ISP and localisation. Thanks.

 

 

   Fanfiction :: Une Saint-Valentin qu'on n'oublie pas !

 

Chapter 1 :: One shoot.

Published: 19-02-11 - Last update: 19-02-11

Comments: Je sais que la saint valentin est passer, mais je n'avais pas eu le temps avant, bonne lecture !

 


Chapter: 1


 

Le jour de la saint valentin n'aurait pourtant pas dû représenter quelque chose pour elle, car l'homme qu'elle aimait jouait les yo yo.  

 

Il lui disait qu'il survivrait à tout pour elle, et faisait marche arrière aussitôt, elle aurait tant aimer qu'après le mariage de Miki, il ne soit qu'à elle, toutefois, il se comportait un peu mieux et lui faisait même moins de remarque, même si cela ne changeait rien sur le fait qu'il sautait sur toute les autres sauf sur elle.  

 

Ryo était réveiller, même après une nuit de beuverie avec Mick, ou il n'avait fait que boire pour essayer d'oublier qu'il ne voulait pas sauter sur sa partenaire.  

Il s'était réveiller tôt comme tout les matins pour l'attendre, et le bruit de la porte d'entrer qui se referme le fait sursauter. Pourquoi est-elle sortie sans le réveiller ? Grognon, il se leva pour aller prendre une douche qui achèverait de le réveiller, et descendit pour trouver un petit déjeuner préparer par Kaori sur la table de la cuisine. Et seulement alors qu'il avait allumé la télé pour ne pas manger en silence, il se rendit compte du jour qu'il était et se frappa le front. Qu'elle imbécile ? Kaori devait était d'une humeur de chien, puisque lui n'avait pas fait un pas depuis le mariage de Miki et Falcon, il y a un moi maintenant.  

 

Il avait beaucoup trop réfléchit et puis, il était allé sur la tombe de son ami, et avait eu un signe, alors il agirait aujourd'hui.  

Il s'empressa de sortir chercher tout ce dont il avait besoin pour l'appartement et tout changer avant le retour de Kaori, car il savait qu'elle ne reviendrait pas avant le diner. Même quant elle lui faisait la tête, elle rentrait lui faire à diner.  

 

Kaori était sortie pour se rendre à la gare, sans réveiller Ryo, juste pour reprendre son calme étant donner le jour qu'on était. Pas de message au tableau, mais pas de souci sur leur compte, après tout elle travaillait à mi temps pour Eriko et pouvait avoir un peu d'argent de côté. Elle se dirigea donc vers le cat's eyes certaine que son amie aurait décoré le café pour l'occasion comme toujours et prête à l'affronter.  

 

Aussitôt qu'elle entra, Mick semblait avoir prit les devant car il bondit vers elle. Aussitôt elle l'accueil avec une massue estampillé "Bonne saint valentin Pervers"  

- A Foi faussi fa fouce Faoki. (Ma douce Kaori.)  

- Merci Mick. Bonjour Miki.  

- Bonjour Kaori.  

Sourit la barmaid alors que son amie prenait place devant elle au bar. Aussitôt Mick se releva pour retrouver une apparence normale avant de s'asseoir à côté de Kaori en disant.  

- Tu es seul ma belle ?  

- Si tu veux voir Ryo, il est encore dans son lit.  

Mick et Miki échangèrent un regard, toutefois Miki l'interrompit en disant.  

- Comment trouve tu ma déco Kaori ? Que fais-tu aujourd'hui ?  

Kaori regarda autour d'elle et sourit, avant de se retourner vers Miki pour lui répondre.  

- Ta décoration est encore mieux que la dernière fois, tu es un artiste Miki. Et bien j'ai rendez vous à 11 heures avec Eriko, je boss pour elle jusqu'à 16 heures aujourd'hui puisque nous n'avons pas de client.  

- J'espère que tu penseras à manger quelque chose et surtout à te reposer. Tu es un pâle ces derniers jours, tu es sûr que tout va bien ?  

- Oui Miki. Sourit Kaori en serrant la main de son amie. Je vais bien. Et ce n'est pas que je m'ennui, mais je dois y allé, on se voit plus tard.  

- Ne te surmène pas trop.  

Aussitôt Kaori sortit Miki frappa du poing sur le bar faisant dégringoler de son tabouret. Se relavant, du moins juste la tête au dessus du bar.  

- Et bien ma douce Miki, que t'arrive-t-il ?  

- Ryo ! Marmonna-t-elle hargneuse.  

Mick ne lui en demanda pas plus, il fit ce qu'il savait faire de mieux pour voir sourire. Se transformer en pervers.  

- Laisse-moi-t'aider à te détendre ma belle !  

Mais aussitôt avait-t-il fait mine de bondir, qu'il fut rattraper par le pied par Falcon qui revenait des courses et qui le cloua au mur.  

- Reste tranquille pervers !  

- Vonfour FAlfon. (Bonjour Falcon)  

Répliqua Mick en se relevant avant de se remettre en forme tandis que Falcon passait derrière tout en grognant.  

- Laisse ma femme salle pervers.  

- Te fâche pas nounours !  

S'écria-Mick en lui sautant dessus, ce qui lui valu de ce faire jeter contre le mur une nouvelle fois. Toutefois pour coupé court à la destruction partielle de son café et de ces décorations de la Saint Valentin Miki S'écria.  

- Mick Ca suffit ! Va plutôt réveiller ton imbécile de copain et secoue la avant que je le fasse ! Ou que j'envoi Falcon !  

Mick sourit en se frottant la tête et en marchant à reculons pour sortir du café. Il était surpris lui aussi de ne pas encore avoir vue Ryo.  

 

Il surprit alors celui-ci qui sortait d'une boutique de fleuriste et écarquilla les yeux, toutefois Ryo du le sentir car il rentra dans sa voiture et démarra avant que Mick et pu réagir, mais celui-ci préféra enquêter, et avec son charme il parvint à en apprendre beaucoup par la jeune femme, puis il acheta un bouquet et tout en sifflotant se rendit au cabinet du doc où se trouvait sa belle. Même si Mick eu un pincement au cœur, il sait que ces deux amis trouverait enfin le bonheur.  

 

Kaori avait travaillé toute la journée au côté d'Eriko, celle-ci l'avait surveillé de près et avait finit par la mettre dehors à 18 heures en lui tendant un paquet. Surprise elle lui avait demandé.  

- Qu'est ce que c'est ?  

- Cela ne vient pas de moi, mais c'est une petite chose que tu dois emporté et enfilé dès que tu seras chez toi. Bonne soirée Kaori. Et je veux des détailles demain.  

Termina-t-elle avec un clin d'œil. Rougissante Kaori s'empressa de rentrer chez elle.  

Lorsqu'elle rentra chez elle tout semblait calme et vide. Décidant de faire confiance à Eriko, Kaori monta prendre une douche, avant d'oser ouvrir le paquet et de laisser échapper un cri.  

C'était une merveilleuse robe qui lui arriverait à mi-cuisse et Eriko avait même pensé à lui glisser des sous vêtement du même satin rouge que la robe, le soutien gorge était sans bretelle étant donner que la robe en avait de fine en dentelle.  

 

Après un moment de stupeur passer Kaori se prépara, un maquillage léger, des boucle d'oreille ou pendait des rose rouge, et des bracelets qui tintait à chaque mouvements en plus de sa montre en fin bracelet dorée. Elle venait juste de mettre ces escarpins rouge, lorsqu'elle entendit tinter une clochette, elle senti alors la présence de Ryo, il avait dû entrer lorsqu'elle prenait sa douche.  

 

Elle descendit donc au salon, et faillit louper une marche lorsqu'elle vit Ryo l'attendre au bas des marche, tout vêtu de blanc, chemise, pantalon, chaussure et veste, il l'attendait avec une rose rouge dans les mains.  

Lorsqu'elle descendit les marches dans ce bout de satin il faillit avaler de travers, elle était tout simplement sublime, un ange vêtu de rouge, plus belle que jamais.  

 

Il réussit à se reprendre pour ne pas lui sauter dessus, et lorsqu'elle arriva à sa hauteur lui tendit la rose rouge en s'inclinant.  

- Mademoiselle Kaori Makimura voici une rose rouge. Et si vous êtes d'accord un diner en compagnie de votre chevalier servant pour fêter cette Saint Valentin. Et j'espère que tu accepteras de pardonne ma bêtise et devenir mienne devant tous.  

Il plongea son regard bleu nuit dans le sien, elle rougit, mais prit la rose en parvenant à articuler.  

- J'accepte avec plaisir votre rose monsieur Ryo Saeba. Et tout ce qu'elle comprend.  

Il sembla relâcher son souffle, et sourit en portant sa main à ces lèvres sans la quitter des yeux, il sortie une bague en rubis et posa un genou à terre.  

- Je t'aime. Veux-tu être ma femme ? Je sais que ce ne sera jamais facile et que se sera compliqué, mais je ferais tout pour toujours être auprès de toi, car tu es ma vie.  

- Oh Ryo !  

Elle se jeta dans ces bras ou il la serra contre lui, toutefois il prit son visage entre ces mains pour essuyer délicatement les larmes qui perlait à ces yeux et lui murmura roque.  

- Je ne veux pas te voir pleurer, je...  

- Se sont des larmes de joie mon amour, jamais je n'aurais imaginé ce jour aussi beau. Je t'aime et je veux être ta femme quelque soit ce qui nous attends.  

Ryo lui passa la bague au doigt en tremblant, avant de lui donner un long baiser qu'elle lui rendit, il avait attendu si longtemps pour ce délecter à ces lèvres si pure et si douce qu'il en savoura l'instant.  

Réussissant à se reprendre pour ne pas brusqué les étapes entre son ange et lui, il déclara d'un ton roque.  

- Le diner nous attend.  

Elle le retint par le bras et prenant une profonde inspiration lui murmura tout en rougissant, mais ces yeux noisette plongé dans le regard bleu nuit de Ryo, où elle perçu le même désir qui lui faisait exploser le cœur en battement frénétique, et lui réchauffait le sang.  

- Et si... le diner peu attendre, je voudrais que... tu fasse de moi ta femme avant.  

Elle vit Ryo se contracter, toutefois il la serra d'un coup contre son torse ou elle posa les mains, et murmura contre son cou.  

- Tes paroles me rende fou... en es tu sûr ? Je serais aussi doux qu'il le faut.  

Elle prit son visage entre ces mains et sourit.  

- J'ai confiance en toi. Je t'aime Ryo.  

- Moi aussi je t'aime Kaori.  

Murmura-t-il en la soulevant dans ces bras pour la porter dans sa chambre.  

 

Pour la suite, je laisse votre imagination travailler, car un python ou une massue énorme me menace de représailles si je ne leur accorde pas l'intimité qu'ils désirent.  

 

 


Chapter: 1


 

 

 

 

 

   Angelus City © 2001/2005

 

Angelus City || City Hunter || City Hunter Media City || Cat's Eye || Family Compo || Komorebi no moto de