Hojo Fan City

 

 

 

Data File

Rated G - Prose

 

Auteurs: RKever , bulma

Status: En cours

Série: City Hunter

 

Total: 9 chapitres

Publiée: 06-08-08

Mise à jour: 01-03-09

 

Commentaires: 73 reviews

» Ecrire une review

 

GeneralHumour

 

Résumé: Ryo et Kaori doivent protéger une danseuse en danger de mort!!!!Situation caucasse et traumatisme pointent à l'horizon...Et quelques reviews feraient plaisir aussi...^^

 

Disclaimer: Les personnages de "Une danseuse inoubliable" sont la propriété exclusive de Tsukasa Hojo.

 

Astuces & Conseils

J'ai perdu mon mot de passe.

 

Contactez-moi en utilisant l'email que vous avez mis dans votre profil et donnez-moi votre pseudo. Si possible, indiquez la question et la réponse que vous avez choisis lors de votre inscription.

 

 

   Fanfiction :: Une danseuse inoubliable

 

Chapitre 1 :: Matage...

Publiée: 06-08-08 - Mise à jour: 06-08-08

Commentaires: Coucou tout le monde! Voici une nouvelle fic dirigée par vos chères Bulma et RKever! Et oui! On nous arrêtes plus! On espère que vous aimerez cette histoire!

 


Chapitre: 1 2 3 4 5 6 7 8 9


 

Ryo Saeba serra les dents, une goutte de sueur roulant sur sa tempe. Il semblait nerveux, le regard perçant. Il écarquilla les yeux en se rapprochant un peu plus de l'écran de télévision. Il était obnubilé par un spectacle dès plus enchanteur. Un spectacle qu'il aurait voulu raté pour rien au monde...Celui de l'émission de Gym qui passait tout les matins! Il avait le nez collé à l'écran, reluquant avec insistance les longues jambes des jeunes femmes, leurs derrières ainsi que leurs poitrines toutes plus volumineuses les unes des autres. Ryo essuya une goutte de bave qui roulait sur son menton, les yeux pétillants.  

 

- Plus haut, plus haut! lança-t-il en espérant voir de plus près les corps en sueur des danseuses.  

 

Il se pâmait, assis sur le rebord de la table basse, les poings serrés. Ahhh, qu'il aimait être tranquille, là, à mater les jolies filles à la télé... Et il pouvait les regarder autant qu'il le voulait! Il n'y avait ni coup de sac à main, ni talons en pleine tête ou de massues...  

Ryo haussa un sourcil et tourna la tête sur le coté. En y repensant... Il n'avait pas vu la folle aux massues ce matin... Il sembla réfléchir. Sa partenaire, l'experte en assaut dévastateur, n'était pas venue le réveiller... Il l'avait bien entendu préparer le petit déjeuner alors qu'il se réveillait, mais depuis pas un signe de vie... Cela depuis plus d'une heure. Il se gratta le crâne. Devait-il s'inquiéter et partir à sa recherche aux risques de louper un entrechat? Il soupira puis se décida au bout de 5 longues minutes de réflexion à voir où était Kaori Makimura. Le nettoyeur se passa une main molle dans les cheveux et appuya sur le bouton enregistrement du magnétoscope pour ne pas louper une miette des jolies gymnastes. Ensuite, il monta à l'étage, ses chaussons se trainant difficilement.  

 

- Kaori chérie? Appela-t-il d'une voix morne. T'es là?  

 

Il tendit l'oreille mais n'entendit pas de réponse. Il soupira puis alla toquer à la porte de chambre de sa partenaire. N'entendant rien, il ouvrit la porte et put découvrir que le lit était fait. Elle était donc debout. Il fronça les sourcils, se demandant ce qu'elle pouvait tramer. Il passa devant la salle de bain en reniflant son t-shirt qui avait une drôle d'odeur... Il transpirait à grosses gouttes à force de reluquer des filles en juste-corps. Il retira son t-shirt d'un geste souple, dévoilant une musculature parfaite, et ouvrit la porte de la salle de bain pour mettre son t-shirt au sale. Et c'est là qu'il eut sa réponse à la question qui le taraudait depuis 10 minutes. Ses yeux sombres se posèrent sur Kaori, qui avait une jambe posée sur le rebord du lavabo, un rasoir à la main, une serviette ridiculeusement petite sur le corps. La jeune femme tourna la tête vers lui, et sursauta, se coupant la peau au passage. Elle écarquilla les yeux lorsqu'elle vit son partenaire qui la regardait d'un air ahurit, torse nu. Il lâcha son t-shirt qui tomba maladroitement au sol, les yeux perdus dans la contemplation des jambes parfaites de la jeune femme.  

 

- Kyyyyyyyyaaaaaaaaaaa! hurla alors Kaori en attrapant une bouteille de lotion corporelle et lui balançant en pleine tête.  

 

La bouteille en plastique cogna contre le front de Ryo et rebondit vers le sol. Le nettoyeur porta une main à son front en grimaçant.  

 

- Ca va pas?! Pesta-t-il. T'as failli m'éborgner!  

 

Kaori reposa sa jambe au sol qui saignait un peu et le pointa du doigt.  

 

- Pervers! Qu'est-ce que tu viens me reluquer!!!???  

 

- Je te reluque pas! Reluquer un travello moi? Tu m'as bien regardé!  

 

La jeune femme posa ses mains sur ses hanches.  

 

- Qu'est-ce que tu veux?!  

 

Ryo se gratta le crane.  

 

- Bah...J'étais venu mettre mon t-shirt au sale...  

 

La jeune femme se baissa vivement pour s'emparer du linge et le balança dans une corbeille. Ryo put se délecter de la vue du décolleté de sa partenaire, mais à la sauvette car il ne voulait pas être pris en flagrant délit de voyeurisme.  

 

- C'est fait! Maintenant laisse-moi!  

 

Elle le repoussa vers la sortie quand il se rattrapa aux chambranles de la porte.  

 

- Eh!!!! Mais ne me pousse pas !!! Il faut que je prenne une douche!  

 

- Attends ton tour! Pesta la jeune femme, le rouge aux joues alors qu'elle sentait le torse nu de Ryo contre la serviette qui la recouvrait.  

 

Le nettoyeur haussa un sourcil en baissant la tête vers elle.  

 

- Allez... Fais pas ta pudique... Après tout... On est entre hommes!  

 

Kaori serra les dents et lui envoya un coup de bélier en bois retenu par des cordes en plein torse qui le fit valser dans le couloir avec force.  

 

- T'as pas bientôt fini oui! Je ne suis pas un travello! J'ai tout d'une femme! s'écria sa partenaire en serrant les poings.  

 

Ryo poussa un rire gras.  

 

- C'est sur qu'avec cette petite serviette... On a plus de doute là-dessus....  

 

Kaori baissa les yeux vers sa serviette qui était outrageusement courte et elle vira au rouge pivoine avant de bondir vers la salle de bain et de claquer la porte avec violence. La jeune femme se laissa tomber contre la porte, un corbeau dansant la macaréna accompagné d'une libellule.  

 

- J'en peux plus... soupira-t-elle. J'espère qu'il n'a pas vu ma...  

 

Elle se cogna la tête contre le bois de la porte, dès plus honteuse.  

 

***  

 

Pendant ce temps, Ryo était redescendu au salon, victorieux de sa recherche sur sa partenaire. En plus de ça, il avait eu une vue magnifique sur le corps splendide de Kaori. En y repensant, il se remit à transpirer à grosses gouttes.  

 

- Faudra vraiment que je prenne une douche une fois qu'elle aura terminé ! Se dit Ryo.  

 

Il se réinstalla sur la table basse et mit en marche, le magnétoscope qui avait fini d'enregistrer son émission.  

 

- Bon sang ! Mais quel corps ! S'écria le nettoyeur tout à sa contemplation.  

 

Et son regard se posa sur le corps de déesse de la professeur de danse. Une belle rousse aux cheveux ondulés jusqu'aux épaules, des yeux bleus clairs, une belle paire de seins et de longues jambes comme il les aimait.  

 

- Wouah c'est la plus belle de toutes les miss gymnastes mokkoriennes !  

 

Mais il ne put continuer de mater qu'il ressentit une aura meurtrière l'entourer. Il détourna les yeux et vit Kaori en bas des escaliers, des flammes dans les yeux. Elle avait revêtue une jolie robe d'été couleur lilas ainsi que des talons assortis.  

 

- T'as pas bientôt fini DE BAVER DEVANT LA TELE ! Cria la jeune femme en lui lançant une massue 1000 tonnes qui eut don de l'achever contre le mur.  

 

Puis elle éteignit la télévision sur les yeux contrits du nettoyeur. Ce dernier se releva précipitamment tout en décrétant...  

 

- Non mais ca va pas ? Tu cherches à me tuer ?! Et ensuite tu me prives de mon cour de gymnastique ?!  

- Quel cours de gymnastique ? Tu veux dire ton matage aérobic ?! Ironisa la jeune femme.  

- Non pas du tout je suivais de très près la belle rousse pour pouvoir refaire ses mouvements et...  

Mais il ne put terminer sa phrase que Kaori le poussa vers les escaliers...  

- C'est bon au lieu de dire des choses débiles, va prendre ta douche qu'on aille voir le tableau à messages.  

- Mais pourquoi je dois t'accompagner ?! Tu es un homme, personne ne va t'agresser sur la route!Expliqua Ryo.  

- De un, comme ca tu ne resteras pas la planter à te la couler douce et de deux,... JE SUIS UNE FEMME. Hurla Kaori en lui écrasant le pied avec son talon.  

 

Devant tant de violence, Ryo se dépêcha de grimper les escaliers pour rejoindre la salle de bain. Son pauvre pied tout endolori par le coup de la jeune femme.  

 

- Celui-là... prononça Kaori une libellule percutant sa tête.  

 

***  

 

Après s'être prélassé sous la douche, notre héros avait revêtu son eternel t-shirt rouge et son pantalon noir et avait rejoint sa partenaire dans le séjour. Sans un mot prononcé, les deux jeunes gens avaient quittés l'appartement... direction le tableau à messages ! Bien sur, sur le chemin qu'il les conduisait à leur destination, Ryo ne put s'empêcher de draguer les passantes au grand drame de Kaori qui le corrigeait un coup de massues.  

 

Arrivés à la gare de Shinjuku, la nettoyeuse se rendit d'un pas las vers le tableau à messages, pensant que ce dernier serait vide... mais à peine leva-t-elle les yeux en sa direction qu'elle vit un magnifique XYZ qui régnait sur ce dernier.  

 

- Ryo... on a du travail ! Dit-elle mais elle s'arrêta dans son bonheur quand elle vit que l'écriture était féminine...  

- Qu'est-ce que tu as dit Kaori-chérie ? Demanda son partenaire en la rejoignant à sa hauteur.  

- Moi ? Rien du tout voyons... à part qu’on n’a pas de travail ! Rigola bêtement la jeune femme en se postant rapidement devant le XYZ.  

- Ah oui vraiment ?! Demanda sérieusement le nettoyeur.  

- Oui alors viens ! Partons d'ici. Conclut-elle en lui tirant le bras pour l'éloigner du tableau.  

 

Mais d'un geste habile, Ryo s'échappa de la poigne de sa partenaire, la contourna pour se retrouver devant le tableau.  

 

- Oh que vois-je ? XYZ venez au café Pedro pour 14h je vous y attendrais ! Signée K.A.... il n'y a pas de doute... mon mokkori sent déjà les effluves de son parfum... C'EST UNE FEMME !  

- Misère... désespéra Kaori.  

- Allez viens Kaori-chérie ! Allons rejoindre cette beauté fatale qui n'attend que l'homme de sa vie moi !  

- Ryo... attend Ryo... et mince, je sens encore la catastrophe arrivée ! Prononça la nettoyeuse en se mettant à courir après son partenaire.  

 

 

 

 


Chapitre: 1 2 3 4 5 6 7 8 9


 

 

 

 

 

   Angelus City © 2001/2005

 

Angelus City || City Hunter || City Hunter Media City || Cat's Eye || Family Compo || Komorebi no moto de