Hojo Fan City

 

 

 

Data File

Rated PG-13 - Prosa

 

Autore: Flore

Beta-reader(s): Joyce

Status: Completa

Serie: City Hunter

 

Total: 5 capitoli

Pubblicato: 19-03-05

Ultimo aggiornamento: 17-04-05

 

Commenti: 52 reviews

» Scrivere una review

 

RomanceHumour

 

Riassunto: Ceci est ma 1ere Histoire Courte, d'autres suivrons après. Enjoy!!

 

Disclaimer: Les personnages de "Une marque compromettante" sont la propriété exclusive de Tsukasa Hojo.

 

Tricks & Tips

I lost my password.

 

Contact me with the email you put in your profile and give me your pseudo. If possible, indicate the question and answer you chose when you signed up.

 

 

   Fanfiction :: Une marque compromettante

 

Capitolo 4 :: Mise au point

Pubblicato: 11-04-05 - Ultimo aggiornamento: 11-04-05

Commenti: 11/04/05 : dsl pour le tps ^^ mais voilà l'avant dernier chap^^ ben oui j'ai réussit à écrire la fin (ouais, trop forte moi!) Big Kiss!

 


Capitolo: 1 2 3 4 5


 

 

Seul au milieu du salon, Ryô resta sans voix. Il ne se souvenait pas lui avoir fait cette marque!!!! Mais alors pas du tout!!!!!  

Il l'avait embrassée dans le cou longuement certes, mais…….mais……..il ne lui avait pas fait de suçon!!  

Il se laissa tomber contre le dossier du canapé.  

"Mais qu'est-ce que j'ai fais? C'est vraiment moi qui lui ai fais ça?" Il était difficile d'avoir un doute, elle n'avait pas pu se faire ça toute seule et ce genre de marque était facilement reconnaissable! "Kaori, pardon, comment ai-je pu? Pas à toi! Je ne suis vraiment qu'un idiot!"  

Il se leva et se dirigea précipitamment vers la chambre de sa partenaire, il ne voulait pas qu'elle s'imagine qu'il avait sciemment abusé de la situation. Il poussa doucement la porte de la chambre, elle était allongée sur son lit, elle pleurait à chaudes larmes. Ce spectacle l'attrista encore plus.  

"Kaori, laisse-moi t'expliquer, je……."  

"Dégage!!"  

Ryô prit son courage à deux mains et se lança :  

"J'avoue, c'est vrai, je t'ai embrassée hier soir…"  

Kaori crut que son cœur allait s'arrêter de battre.  

"…mais je n'avais pas l'intention de te faire ce….cette marque, désolé"  

Elle s'assit sur le lit et se tourna vers lui :  

"Pourquoi tu as fais ça? POURQUOI??!" Elle était furieuse contre lui, pas tant pour ce qu'il avait fait mais plutôt pour l'avoir fait alors qu'elle était saoule. Il avait profité d'elle alors qu'elle ne l'en aurait jamais cru capable.  

"Je sais pas……..je….moi aussi j'avais un peu bu et voilà"  

"Et voilà??!! Tu as profité du fait que j'étais saoule pour m'embrasser!! Tu t'es bien amusé j'espère?"  

"Mais non Kaori! C'est pas ça! Disons qu'on en a profité tous les deux……"  

"Hein?! Et puis quoi encore! Dis que c'est de ma faute tant que tu y es!!!"  

"Non!" ah, la, la, il ne savait vraiment plus comment s'y prendre avec elle.  

"Si j'ai en effet un peu profité de la situation, il me semble que toi aussi tu t'es pas gênée"  

"QUOI?? Vas-tu enfin me raconter ce qui s'est passé?! Ou je te promets que je t'étripe sur place, Ryô!!!" Son ton était froid et résolu. Ryô s'exécuta.  

 

"Bien. Alors il était une fois une Kaori qui avait trop bu, son partenaire ayant lui aussi un peu abusé de la boisson, l'aida à la ramener jusqu'à la maison et la conduisit dans sa chambre où ils s'écroulèrent tous les deux"  

"Pourquoi pas MA chambre mais la tienne?"  

"Là je ne sais pas trop, je crois que tu étais tellement bourrée que tu t'es accrochée à moi, tu voulais plus me lâcher donc tu as toi aussi atterri dans ma chambre. Logique non?"  

Ryô se prit une massue 109999 T sur le crâne (NdA: ouille! ouille! ça fait mal ça!) mais Kaori lui ordonna de continuer.  

"Ben après je crois que tu t'es appropriée mon lit, mes draps et mon oreiller! On s'est disputé, finalement on a partagé et…….et voilà!"  

"Et ça?" dit-elle en lui indiquant son cou  

"Figure-toi que je m'en souviens même pas!" dit-il dans un rire forcé  

"Tu as dit tout à l'heure que tu m'avais embrassée? Alors? J'attends ton explication avant de te le faire regretter pour le restant de ta vie!!"  

Ryô ne savait pas trop comment amener la chose ; il se racla la gorge :  

"Tu vois lorsque deux personnes se retrouvent ensemble et qu'elles sont saoules on ne peut pas prévoir ce qui va se passer. Et là, comment dire, on s'est un peu laissés aller toi et moi mais j'ai rien fait de mal! Tu vois?" (NdA: c'est comme le coup du "c'est l'instinct de survie de l'espèce", moins crédible, tu meurs! o_O )  

"Non, je ne vois pas" Elle bondit du lit, attrapa Ryô par le col de sa chemise et le secoua comme un prunier.  

"Peux-tu me dire en détails comment tu m'as fait ça?"  

Maintenant que Kaori était devant lui, Ryô pouvait voir nettement le suçon. Il semblait étonné que ce soit lui l'auteur de cette rougeur sur le cou de sa Kaori.  

Celle-ci remarqua qu'il fixait la tache et elle s'énerva encore plus :  

"Tu es fier de toi? Tu contemples ton œuvre?"  

"Hein? Non! Non, Kaori, je m'excuse, je n'ai jamais eu l'intention de te laisser une telle marque"  

Il était troublé, troublé aux souvenirs des langoureux baisers qu'ils s'étaient échangés. Troublé de voir à quel point elle lui en voulait. Troublé car il avait envie de recommencer maintenant qu'elle se tenait devant lui, pour qu'elle ressente dans ses baisers combien il tenait à elle, combien il l'aimait et pour voir disparaître toute la rancune qu'il pouvait lire dans ses yeux en cet instant.  

 

Elle le tenait toujours fermement par le col de sa chemise lorsqu'il lui prit les mains, se pencha vers elle et lui murmura à l'oreille : "Jamais je ne me permettrais d'abuser de toi Kaori, jamais"  

Il lui déposa un baiser sur la joue avec une telle tendresse que la colère de Kaori retomba d'un coup. Il la regarda dans les yeux et Kaori n'y vit qu'une profonde tristesse, tristesse de voir souffrir la personne aimée à cause de soi. Il l'embrassa sur le front avant de lui murmurer un dernier "pardon".  

Elle le laissa l'attirer contre lui et ils restèrent silencieusement enlacés pendant quelques minutes.  

 

Kaori ne savait plus quoi penser. Il y avait quelques minutes elle était certaine qu'il se moquait d'elle, qu'il se fichait qu'elle soit triste, et pourtant…….là, maintenant, elle ressentait la même chaleur que lorsqu'il l'avait serrée dans ses bras ce fameux jour, où le général Kreutz avait échoué dans sa tentative de vengeance. (cf CH36 ^^ ) Qu'elle se sentait bien ainsi.  

Il s'écarta un peu d'elle "Tu veux savoir tout ce qu'il s'est passé Kaori?"  

"Euh, oui"  

"Alors je vais te montrer………..…..comment on fait un joli suçon"  

"Hein?! mais…"  

"Je plaisante" dit-il en riant  

Il la prit par la main et l'entraîna vers la porte  

"Où tu m'emmènes?"  

"On va dans ma chambre, sur les lieux de mon forfait, pour que je t'explique en détails, comme tu me l'as demandé"  

Kaori bien qu'un peu étonnée, se laissa guider par Ryô qui lui tenait toujours la main.  

Arrivés dans la chambre, il se tourna vers elle.  

"A quel endroit je commence?"  

"Hein? Quel endroit?" Kaori resta intriguée  

"Le mieux est que je te refasse toute la scène, à partir d'où je commence?"  

Kaori rougit, comprenant ce qu'il entendait par là. Il avait l'intention de l'embrasser à nouveau, comme hier soir?  

"Comme tu veux" se contenta-t-elle de répondre  

"Bien………….." Il passa ses bras autour de sa taille, et la poussa doucement jusqu'au lit. Kaori resta sans voix et sans réaction tellement la situation lui semblait bizarre. Puis elle sentit les lèvres de son partenaire sur son cou mais ce qui l'étonna le plus fut le sérieux qu'affichait Ryô. Il n'avait pas l'air de se moquer d'elle, bien au contraire…. Il la pressa encore un peu plus contre lui, et lui dit à l'oreille : "Je crois que je suis encore en train d'abuser de la situation. En fait je ne t'ai embrassée que lorsqu'on était sur le lit"  

Kaori était totalement déroutée par le petit jeu de Ryô  

"Que cherche-il à faire? M'énerver encore? Pour que ça s'arrête là? Non, je ne veux pas, je veux qu'il m'embrasse, qu'il continue….."  

"Encore! Tu le fais exprès" répondit-elle en plaisantant  

"Oui……et j'aime ça…….j'ai vraiment tous les torts n'est-ce pas?"  

"En effet…."  

Elle se retrouva coincée entre Ryô et le lit. Contrairement à ce qu'elle pensait il ne la renversa pas sur le lit mais la fit pivoter et c'est lui qui se retrouva coincé contre le lit. Il s'assit puis s'allongea sur le lit en faisant signe à Kaori de le rejoindre…….ce qu'elle fit, bien qu'un peu embarrassée par la scène et ne sachant toujours pas à quoi rimait toute cette histoire.  

Il s'approcha d'elle, l'enlaça à nouveau.  

"Je te passe la scène où tu te jettes sur moi" fit-il avec un regard malicieux.  

"Hein?! Mais je ne me suis jamais jetée sur toi!" Elle était toute rouge  

"Mais si, et moi aussi ça m'a laissé des marques figure-toi!"  

"Qu'est-ce que c'est que ces bêtises??"  

"J'avais plein de rouge à lèvres sur la joue et dans le cou en me réveillant ce matin. Tu peux regarder le col de la chemise que j'avais hier, si tu ne me crois pas"  

"Où est-elle?"  

"De quoi?"  

"Ben ta chemise"  

"Tu me crois pas! Tu veux vraiment aller voir?!" (NdA: imaginez les corbeaux qui dansent autour du pauvre Ryô ^^ ) "Elle est dans la salle de bain, dans le panier"  

Kaori se leva et fonça dans la salle de bain. Elle ne pouvait pas le croire, elle était bien trop timide pour s'être jetée sur lui comme il le prétendait!  

Ryô resta interdit devant le peu de crédibilité que lui accordait sa partenaire.  

Arrivée dans la salle de bain, elle farfouilla dans le panier à linge et trouva la chemise incriminée. En effet il y avait du rouge à lèvres, son rouge à lèvres, sur le col. Elle s'étonnait elle-même ; alors il ne mentait pas! Elle aussi l'avait embrassé et pas qu'un peu vu l'état de la pauvre chemise!  

"Tu me crois maintenant?" Ryô se tenait appuyé au montant de la porte.  

Elle se retourna et se trouva nez à nez avec lui, ne sachant plus quoi dire.  

"Tu vois, je suis pas le seul à avoir profité de la situation" lui fit-il remarquer dans un sourire narquois.  

"Bon tu veux la suite de l'histoire Kaori?" dit-il en s'éloignant pour retourner dans sa chambre. Elle le suivit.  

 

Ryô était à nouveau tranquillement installé sur son lit, en attendant sa partenaire. Celle-ci était encore plus gênée qu'elle ne l'était déjà si cela était possible! Cela n'échappa pas à Ryô, qui s'amusait bien depuis tout à l'heure à voir Kaori rougir toutes les deux secondes! Il adorait ça! Et puis visiblement il avait trouvé le bon moyen de se faire pardonner. Il était assez content de lui.  

Elle s'assit sur le rebord du lit, tournant le dos à son partenaire. Elle attendait qu'il continue son récit.  

Celui-ci avait plus l'intention de lui raconter la suite par des gestes que par des mots. Il s'approcha d'elle par derrière et déposa à nouveau de brûlants baisers sur son cou, avant de l'attirer à lui. Elle se retrouva une fois de plus allongée à coté de lui, enlacée et embrassée par l'homme qu'elle aimait plus que tout. Même si cela ressemblait davantage à un jeu. Ryô n'avait plus l'intention de lui raconter quoique ce soit, mais de profiter de la présence de sa partenaire, mais cette fois-ci pas à moitié saoule. Il laissa ses lèvres se balader sur son cou, ses joues, ses tempes, son front. Il s'arrêta un instant pour l'observer, il vit de l'interrogation dans le regard de Kaori, et essaya d'y répondre :  

"Je crois que ça s'est passé à peu près comme ça…………au début……….tu veux la suite?"  

Kaori se contenta d'acquiescer. Il reprit ses douces caresses et baisers pendant encore un long moment jusqu'à ce que Kaori le stoppe, dans un éclair de lucidité.  

"Ryô…….arrête. Ce n'est pas drôle. Si tu veux que je te pardonne, alors c'est bon, je te pardonne. Mais arrête cette plaisanterie, ça ne me fait plus rire du tout"  

"Plaisanterie?"  

"Je te connais, je sais bien que tu n'es pas sérieux, que ce n'est encore qu'une de tes taquineries" Elle détourna le regard, cette évidence l'attristait.  

Elle se dégagea de l'étreinte de son partenaire. Son cœur battait la chamade, le moment fatidique d'étaler les cartes sur la table semblait venu. D'un instant à l'autre il allait lui briser le cœur en disant qu'il s'était juste amusé avec elle…………….et là, se serait la fin de tout pour elle : la fin d'un partenariat, la fin d'un amour tant espéré, une page de sa vie qui allait se tourner…….  

 

NdA : dsl je coupe encore de façon un peu brusque ^__^" bientôt la suite et fin ^^  

 

 


Capitolo: 1 2 3 4 5


 

 

 

 

 

   Angelus City © 2001/2005

 

Angelus City || City Hunter || City Hunter Media City || Cat's Eye || Family Compo || Komorebi no moto de