Hojo Fan City

 

 

 

Data File

Rated G - Prosa

 

Autore: keitaro

Beta-reader(s): Lifetree

Status: In corso

Serie: City Hunter

 

Total: 5 capitoli

Pubblicato: 10-05-04

Ultimo aggiornamento: 03-06-04

 

Commenti: 27 reviews

» Scrivere una review

 

General

 

Riassunto: Une rumeur est parvenue aux Yakusas.Que vas t-il ce passer? Que vont-ils faire?

 

Disclaimer: Les personnages de "L'arme étoilè, larme de vie" sont la propriété exclusive de Tsukasa Hojo.

 

Tricks & Tips

I'm almost 18. Can I get access to the NC-17 section?

 

No. Legally, you are not major, before you are 18 years old. I don't care if it's in a day or a week. Make your request when you are actually 18.

 

 

   Fanfiction :: L'arme étoilè, larme de vie

 

Capitolo 4 :: chapitre 4

Pubblicato: 01-06-04 - Ultimo aggiornamento: 01-06-04

Commenti: Coucou tout le monde, Je remercie tout d'abord ma Beta Life pour son travail et ses conseils. Je remercie tout ceux qui mon laisser des reviews et j'espère que ce nouveau chapitre vous plaira autant que les autres,bonne lecture et a très bientôt.

 


Capitolo: 1 2 3 4 5


 

Chapitre 4  

 

 

Dans un des nombreux clubs privés de la ville, plusieurs yakusa discutaient bruyamment en attendant leur patron qui les avait convoqués pour faire le point sur les affaires en cours. L’ambiance était pesante. La fumée que dégageaient les cigares et cigarettes rendait l’air suffocant. Pendant, que le barman faisait ses cocktails et autres mélanges un homme a l’allure patibulaire arriva.  

 

- Bon, écoutez moi vous tous. Si je vous ai réunis ce soir c’est parce que je voulais vous mettre au courant de mon nouveau projet, du moins si vous le courage de vous embarquer dans cette aventure.  

 

Après un court silence un des yakusa prit la parole.  

 

- Un nouveau projet ? Mais pourquoi patron ? On contrôle déjà plus de la moitié de la ville et le reste suivra dans peu de temps.  

 

Le patron le fusilla du regard.  

 

- Tu as de la chance que je sois de bonne humeur, pauvre idiot incompétent, sinon je t’aurais fait exécuter séance tenante pour ton insolence. Je disais donc, mon dernier projet vient de sortir de mes usines et il est en ce moment même transporté vers les destinations finales de mon choix.  

 

- Mais pourquoi vous nous avez rien dit patron ?!?  

 

- Parce que vous ne savez pas tenir vos grandes gueules ! Déjà que maintenant plusieurs de mes employés ont eu quelques petits, comment dire, « accidents » alors si en plus je vous avais mis au courant autant crier notre secret sur les toits.  

 

- Quoi ?!?  

 

- Scandaleux !?!  

 

- Trahison ! Vous tuez nos hommes de mains et en plus vous nous tenez dans le secret !?! C’est pour nous liquider que vous nous avez convoqués ?!?  

 

Les yakusa étaient fou de rage.  

 

- Bande d’imbéciles ! Arrêtez de gueuler et écoutez-moi !!! De un, ceux que j’ai fait exécuter étaient des espions de clans rivaux qui voulaient nous voler le secret de mon projet. Et de deux, si je vous ai fait venir ici c’est non pour vous liquider, mais pour vous proposer de vous associer à moi pour ce projet qui sera très rentable.  

 

- Bon ok, soit, admettons… Mais il nous faudra des détails, beaucoup plus de détails si vous voulez qu’on vous fasse confiance, car pour l’instant…  

 

- Oui, bien sûr, je comprends parfaitement vos doutes. Mais, je suis certain que nous trinquerons ensemble, dès ce soir, à notre nouvelle alliance.  

 

- On verra… Bon, et si vous expliquiez votre plan ? On vous écoute, « patron »  

 

- D’abord, laissez-moi vous présenter à ce qui va nous rendre tous très riche : L’ARME ETOILEE.  

 

Pendant que le chef des yakusa s’adressait à ses hommes, plusieurs hôtesses firent discrètement leur apparition dans la salle. Dans une main elle tenait une bouteille de champagne tandis que de l’autre elles tenaient fermement un sachet opaque.  

 

- Servez-vous, chers collègues.  

 

Tandis que leur patron se faisait servir une coupe de champagne, la vida d’une traite et la fit remplir de nouveau, les hommes de mains examinèrent les sachets que les superbes créatures leur présentaient. Curieux, ils ouvrirent les sachets. En voyant son contenu ils ouvrirent grand les yeux d’étonnement pour finalement regarder leur patron. Dans leurs paumes se trouvaient de petites étoiles translucides pas plus grandes qu’un petit pois.  

 

- C’est çà votre le projet dont vous nous parliez ? Qu’a-t-elle donc de particulier cette petite étoile ?  

 

- Cette étoile a l’air inoffensive, n’est-ce pas ? Et pourtant je vous déconseille d’y goûter. Malgré sa petite taille et son apparence inoffensive, vous tenez entre vos mains la toute dernière génération de drogue à sortir sur le marché. La Poussière d’Ange n’est rien comparée à l’Arme Etoilée ! Je me suis servi de la Poussière d’Ange comme base, c’est vrai, mais l’Arme Etoilée est dix fois plus puissante et dix fois plus dévastatrice. Une seule dose suffit pour créer l’addiction, mais ce n’est pas ça qui en fait une drogue exceptionnelle. Non, ce sont les effets secondaires qui sont les plus intéressants. Voyez-vous, en plus de la dépendance, l’utilisateur peut réagir de trois manières bien précise. Premièrement le corps est trop faible pour supporter le choc, et la personne meurt. C’est assez amusant car la souffrance endurée avant la mort est atroce, mais cet effet n’est pas vraiment utile pour nos plans. Par contre si le corps est en bonne santé, nous avons observé deux autres effets. Le premier effet est la folie. Cette folie est pure et simple, la victime se comporte comme tel et devient donc totalement imprévisible. C’est le chaos garanti autour de cette personne. Le second effet est encore plus intéressant bien qu’il s’apparente au précédent. Ici aussi nous observons la folie, mais il s’agit d’une folie meurtrière. La victime se munit du premier objet qu’elle rencontre et se met à tuer tout ce qui bouge et tout ce qu’elle voit, et ce sans s’inquiéter de sa propre sécurité. Elle ne s’arrête que quand elle est tuée ou qu’elle s’effondre de fatigue. Au début nous avons eu des problèmes pour contrôler les effets de nos étoiles, mais à présent elles sont au point et nous pouvons en tirer l’effet voulu.  

 

- Et bien… C’est époustouflant ! Quand cette drogue sera-t-elle mise sur le marché ?  

 

- Comme je vous le disais tout à l’heure, plusieurs milliers de caisses ont déjà été envoyés à leurs destinations et pas seulement ici au Japon. Pendant presque trois ans mes usines pharmaceutiques ont travaillé à l’élaboration de ma nouvelle drogue, trois ans de labeur pour mettre au point cette petite merveille. Trois ans au cours desquelles elle a dû rester en phase d’essai à cause de notre pire ennemi. Ah oui, vraiment quel superbe jour que ce jour où Ryo Saeba est mort ! Non seulement le grand Ryo Saeba était mort, mais en plus j’ai enfin pu ordonner la dernière phase de mon plan génial. Un plan grâce auquel nous dominerons le monde !  

 

- Bien sûr patron, mais… Les chiens policiers ? Les douanes ? Vous y avez songé ? Ils ne vont pas louper une aussi grande quantité de marchandise.  

 

- Ne vous en faites pas. J’ai tout prévu. La drogue est indécelable et indétectable que se soit par les chiens ou les appareils derniers crie. J’ai rajouté un produit spécial de mon invention et de ma fabrication.  

 

- Je ne comprends pas, patron. Si tout est déjà au point, pourquoi nous avoir convoquer ici ?  

 

- J’ai besoin de vous pour contacter tous nos réseaux mondiaux. Il me faut des hommes de confiance dans les pays de distribution, des hommes comme vous tous pour leur expliquer les détails de cette drogue et mettre en marche sa distribution. Pour votre travail et vos efforts, vous toucherez un pourcentage de chaque transaction qui sera effectuée, autrement dit plus vous écouler de marchandise, plus vous serez riche. Alors, ma proposition vous intéresse-t-elle ?  

 

Le discours du patron fut accueilli avec beaucoup d’enthousiasme malgré que quelques hommes restaient encore sceptiques vis-à-vis de l’offre. Toutefois après plusieurs heures de discutions sur les détails du pourcentage qu’ils toucheraient ainsi que du prix de vente, tout le monde se mit d’accord sur la tâche à accomplir. Finalement le patron invita tous ses hommes à aller manger au restaurant et d’ensuite célébrer leur nouvelle alliance dans un des nombreux cabarets de l’organisation, ce que tout le monde accepta.  

La porte du bar claqua derrière le dernier yakusa. Le barman sortit de derrière son bar et s’avança nonchalamment dans la pièce pour débarrasser la table. Alors qu’il rassemblait les verres il sentit tout d’un coup une présence derrière lui. Virevoltant, il se retourna. Les verres s’écrasèrent sur le sol. Une sueur froide se mit à couler du front du pauvre homme. Tremblant de tout son corps, les yeux grands ouverts de peur, il se réfugia en criant en dessous de la table. Une liasse de billets tomba à terre devant son nez. De sa cachette il observa la silhouette, qui vêtue de noir était à peine distinguable dans la pénombre, s’éloigner lentement, ouvrir la porte, et sortir du bar.  

 

 

 

 


Capitolo: 1 2 3 4 5


 

 

 

 

 

   Angelus City © 2001/2005

 

Angelus City || City Hunter || City Hunter Media City || Cat's Eye || Family Compo || Komorebi no moto de