Hojo Fan City

 

 

 

Data File

Rated R - Prose

 

Author: Methos

Beta-reader(s): Kaori_hisaishi

Status: Completed

Series: City Hunter

 

Total: 8 chapters

Published: 07-04-05

Last update: 25-06-05

 

Comments: 31 reviews

» Write a review

 

GeneralDrame

 

Disclaimer: Les personnages de "il sendero luminoso" sont la propriété exclusive de Tsukasa Hojo et de Marvel inc.

 

Tricks & Tips

How to make an interactive story?

 

Here's a helpful link. Tutorial

 

 

   Fanfiction :: "il sendero luminoso"

 

Chapter 2 :: "les 7..."

Published: 14-04-05 - Last update: 14-04-05

 


Chapter: 1 2 3 4 5 6 7 8


 

Chapitre 2  

 

Il l’avait entendu arriver, il avait reconnu ses pas dans les escaliers elle ne prenait jamais l’ascenseur trop facile à piéger et dans leur métier les pièges sont leur quotidien.  

Son pas était franc, assuré, elle savait qu’elle était chez elle et qu’elle allait le retrouver. Il se sentait bien dès qu’il l’entendait rentrer mais ce soir c’était différent, son passé l’avait rattrapé.  

« - Striker et Maverick en éclaireur repérer moi le secteur Ryo tu grimpe sur cet arbre et tu nous couvres, les autres, on se déploie, on établit le campement la nuit va tomber dans à peine 1 heure. Dépêchez vous bande d’incapables.  

 

Les ordres étaient toujours dis avec beaucoup de gentillesse, Fury était un ancien de la seconde guerre mondiale et il était aussi dur dans ses ordres qu’il était protecteur avec ses hommes il disait toujours qu’il en avait déjà perdu suffisamment pour ne pas en rajouter. Mais la question qu’on se posait c’était pourquoi dans ce cas il ne raccrochait pas plutôt que continuer à vouloir combattre ? Je suppose qu’il n’y a pas de réponse et que même lui ne le sait pas vraiment, quand on est doué pour une chose on la fait, et Nick était doué pour diriger et donner des ordres même sous le feu.  

Il avait perdu un œil dans le débarquement en France, il n’aimait pas trop évoquer cette période de sa vie, en fait aucun d’entre nous n’aimait ça. Je suis même persuadé que nos noms n’étaient pas les vrai, Striker, Maverick, Fury, Logan, Baltroc, et le pire de tous Creed, tous des hommes perdus qui ne savaient faire qu’une chose combattre et tuer.  

Certains nous surnommer les 7 mercenaires, mais à côté de nous ceux du film de John Sturges apparaissent comme des enfants de chœur. Et même si Baltroc perdait déjà ses cheveux, il était loin de ressembler à Yul Brynner.  

7 hommes perdus en pleine jungle amazonienne du Pérou, charger de trouver un groupe d’activiste révolutionnaire qui se faisait appeler le sentier lumineux, « sendero luminoso », de vrais illuminés d’après notre contact. Ils voulaient destituer le gouvernement et faire du Pérou un état souverain avec pour base la vraie culture indienne. Leur but semblait correct mais pas leur méthode.  

Enfin qui suis-je pour critiquer leur méthode alors que nous employions les mêmes contre eux. Déjà la police locale, les « sinchis » employaient la même méthode, la terre brûlée, sitôt un groupe repéré leur campement se trouver systématiquement détruit et l’on pouvait apercevoir de très loin le bandeau de fumée qui s’en échapper, et quand vous étiez trop près alors c’était l’odeur qui vous insupportait.  

 

Lorsque je me suis engagé à suivre Fury, je ne pensais pas que ce serait si dur, je venais de finir une mission en Afrique du sud, et je pensais déjà bien connaître la jungle, mais j’avais tort. L’Afrique et l’Amérique latine ne se ressemblent en rien. Aujourd’hui je regrette d’être là mais j’ai signé et je ne reviens jamais sur un engagement.  

 

Un mouvement sur ma droite je dégage la branche qui me gène et je regarde par ma lunette, ma respiration ralentit mon doigt se prépare à atteindre la détente. Rien sûrement un animal quelconque, Logan avait repéré mon mouvement et avait avertit les autres qui s’étaient mis à couvert.  

Striker et Maverick sont de retour, je descends de l’arbre Baltroc a positionné les pièges délimitant notre périmètre de sécurité. Les deux éclaireurs nous apprennent que nous sommes seulement à quelques kilomètres de notre objectif.  

Fury nous regarde, sort une carte de sa veste, la pose à terre et nous nous approchons de lui… »  

Non il n’avait pas envie de ressasser tout ça ce soir, pourquoi ne le laisser t-on pas tranquille avec son passé. Même Kaori n’essayait plus de lui faire dire ce qu’il avait fait ou pas. L’avenir sans être bleu ne devait pas être entaché de son passé. Il en avait marre, et ce soir c’était pire qua les autres soirs.  

 

---------------------------------------------------------------  

 

Elle savait qu’il était dans ses pensées et qu’il lui serait difficile de l’en faire sortir, sans provoquer son refus de lui parler de cette lettre. Elle choisit donc de ne pas le déranger tout de suite et d’aller préparer le dîner.  

Elle venait de faire les course, elle pourrait donc lui préparer ce qu’il préférait et ainsi peut être arriver à l’amadouer, elle savait que son estomac était l’un de ses points faibles même s’il venait bien après la gente féminine.  

Elle alluma la lumière, le néon au-dessus de l’évier sembla mettre du temps pour s’allumer, il faudra que Ryo pense à le changer, elle le lui dirait tout à l’heure quand il viendrait manger.  

Elle se dirigea comme à son habitude vers le frigo où elle rangea les légumes et les produits frais.  

Combien de temps ces quelques denrées allaient-elles leur permettre de tenir, car elle le savait l’argent ne rentrait pas si facilement que ça, le métier qu’ils avaient choisi de pratiquer, elle et Ryo ne permettait pas beaucoup d’épargner.  

Ryo avait beau être le meilleur tireur, pour être efficace il lui fallait des cartouches, et ça coûté cher. L’essence de la voiture aussi, et toutes les réparations qu’il fallait faire très souvent après une mission. Tous les jours elle se rendait à la gare regarder le grand tableau, espérant voir ces trois lettres, X, Y, Z. Ces trois lettres qui leur apportaient tout à la fois, argent, et dépenses, travail et risques. Car des risques ils en prenaient tous les jours des différents, protéger, arrêter, tuer…  

Il avait finalement raison, à quoi servait-il de mettre de l’argent de côté si la semaine suivante il n’était même pas sur d’être encore en vie. Mieux valait le dépenser pendant qu’on est encore en vie lui répétait-il en se jetant sur la première venue pour essayer de l’embrasser.  

Le froid venant du frigo la fit revenir à la réalité, elle rangea les radis, les carottes et les quelques fruits, mis la viande et le poisson dans des bacs séparés et s’assura que le thermostat serait suffisant pour garder au frais leur alimentation. Elle le baissait chaque fois qu’il ne restait rien dedans, inutile d’alourdir en plus la note d’électricité.  

 

Refermant le frigidaire, elle l’entendit se lever du fauteuil, elle attendit quelques instant dans l’espoir de le voir apparaître pour qu’il lui demande ce qu’ils mangeraient ce soir, mais elle compris en l’entendant prendre son imper, que ce soir il ne lui poserait pas la question.  

Elle se dirigea vers la porte qui séparait les deux pièces et eu juste le temps de le voir sortir et refermer la porte derrière lui.  

Il avait sûrement besoin d’être seul, mais elle, elle avait besoin de lui….  

Elle savait où il allait aller, à cette heure et dans son état d’esprit, il n’y avait qu’un bar qui lui servait de refuge, le cat’s eyes, peut être arriverait-il à parler à Falcon, elle l’espérait vivement.  

Elle savait qu’ils avaient un passé en commun et elle sentait que c’était ce passé qui permettrait peut être à Ryo de parler à Falcon.  

 

 


Chapter: 1 2 3 4 5 6 7 8


 

 

 

 

 

   Angelus City © 2001/2005

 

Angelus City || City Hunter || City Hunter Media City || Cat's Eye || Family Compo || Komorebi no moto de