Hojo Fan City

 

 

 

Data File

Rated G - Prosa

 

Autore: Indiana

Status: In corso

Serie: City Hunter

 

Total: 11 capitoli

Pubblicato: 06-12-07

Ultimo aggiornamento: 28-01-08

 

Commenti: 53 reviews

» Scrivere una review

 

GeneralRomance

 

Riassunto: Imaginons un instant que Kaori ne soit pas ce qu'elle prétend être ... qu'il y ait plus d'ombres entourant son passé que ce que l'on croit ... Comment ses amis et surtout comment Ryô va réagir face à ce passé ?

 

Disclaimer: Les personnages de "Deux vies, un seule actrice" sont la propriété exclusive de Tsukasa Hojo.

 

Tricks & Tips

I've signed in, but I cannot get access to the management section.

 

Please check that your browser accepts cookies. Please contact me with the email address you signed up and give me your login, password, ISP and localisation. Thanks.

 

 

   Fanfiction :: Deux vies, une seule actrice

 

Capitolo 1 :: Une découverte étonnante

Pubblicato: 06-12-07 - Ultimo aggiornamento: 06-12-07

Commenti: Que dire ? Déjà il faut saluer ceux qui lisent cette fic, je ne suis une nouvelle disciple du maître Hojo et je confesse honteusement que j'ai découvert cette année même City Hunter (SVP n'envoyez pas de tomates, pour ma défense je n'ai que 17 ans...) mais je vous rassure en l'espace de quelques mois j'ai lu (en fait dévorer) tous les tomes de City Hunter et attaquer ceux d'Angel Heart. Je fréquentes le site depuis un moment déjà et tout en lisant les autres fics, cette histoire m'est venue en tête alors j'ai décidé de la coucher sur le papier. Alors je vous demanderais d'être indulgents avec moi mais surtout n'hésitez pas à envoyer des reviews, que se soient des encouragements ou des critiques, je sais que cela me permettra d'avancer. En attendant, je vous souhaite une bonne lecture et espère vous retrouvez très vite!

 


Capitolo: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11


 

Kaori se retourna une énième fois dans son lit, le soleil venait lui chatouiller le visage mais elle ne paraissait pas s'en apercevoir bien trop préoccupée par ses réflexions.  

"Qui aurait cru que dix ans après, ils voudraient encore se venger. Une chose est sûre il ont la rancune tenace."  

Elle se mit alors à penser à son passé, celui qu'elle a fui, celui qu'elle a tenté d'oublier mais peut-on un jour oublier qu'on a été une tueuse ?  

 

Dans la chambre voisine, Ryô ne se sentait pas en meilleur état (Nda: Encore la gueule de bois ?), allongé sur le dos, il scrutait le plafond comme si il allait arriver à dénicher une réponse à ses questions. Hier la nouvelle était tombée, le plus grand défi venait d'être lancé au groupe des meilleurs nettoyeurs mondiaux: les huit mercenaires. Ryô et Mick les connaissaient surtout de réputation mais avaient durant leur séjour aux Etats-Unis put collaborer avec deux d'entre eux pour un contrat. Ils avaient pu faire équipe avec le chef des mercenaires, Ryan Shepeard et son partenaire Matt Hannigan. Et tout ce que l'on pouvait en dire, c'est que ces mecs étaient vraiment des pros, leur niveau était bien supérieur à celui de Mick ou à celui de Ryô alors rien qu'imaginait qu'ils pouvaient être huit à posséder un si haut niveau et Ryô en frissonnait légèrement. En plus, Saeko leur avait annoncé que le duel pourrait avoir lieu au Japon, ce qui sous-entendait qu'il allait devoir redoubler de prudence et cela surtout pour son ange. Il ne voudrait pas que quelque chose de malheureux lui arrive parce que des nettoyeurs auraient des comptes à régler avec la mafia, non il ne le supporterait certainement pas et il tuerait quiconque s'approcherait un peu trop près d'elle. A cette dernière pensée il sourit doucement.  

"Ah mon Sugarboy, je ferais tout pour t'éloigner de ce monde qui n'est pas le tien et pourtant je ne sais pas si j'arriverais à survivre sans ta lumière. Quelle ironie je devrais t'oublier et pourtant rien que de m'imaginais sans toi me tord l'estomac, ah il beau le nettoyeur n°1!"  

Ryô se retourna pour regarder son réveil qui affichait 9h45, bizarre d'habitude son ange venait à sept heures tapantes le réveiller, elle devait certainement avoir une bonne raison pour ne pas être venue. Et voilà, notre nettoyeur reparti dans des réflexions sans queue ni tête.  

 

Kaori, quant à elle, se décida enfin à sortir de son lit, après tout restée cloîtrée n'allait pas changer la donne, s'ils voulaient la contacter ils trouveraient un moyen! Par contre, elle avait un peu de mal à anticiper la réaction de son partenaire :  

"J'me vois mal lui dire un truc du genre...Au fait Ryô, j'te l'ai pas dit mais avant de devenir ton incapable partenaire, j'étais l'une des tueuses les plus redoutées des States ou alors...je faisais partie des huit mercenaires, et tu vas rire mais j'en étais l'un des meilleurs éléments, alors ne soit pas bonne étonné si on vient me défier!"  

Sûr que son partenaire allait soit exploser de rire, soit piquer une colère monstrueuse et Kaori redoutait plus que tout les colères de Ryô. Non, il fallait qu'elle fasse comme si de rien n'était, elle aviserait en temps et en heure. Elle se leva prestement et rejoint en deux enjambées la salle de bain. Après une douche rapide, elle s'habilla et descendit préparer le petit-déjeuner de son ogre de partenaire. Ce dernier, enfin rassuré que sa belle se soit levée, décida qu'aujourd'hui il lui ferait la surprise de la rejoindre dans la cuisine. Tout sourire, il prit lui aussi sa douche en vitesse, passa ses vêtements et descendit encore plus vite à la cuisine. Il trouva son ange en train de s'affairait à préparer une multitudes de plats, il ne put s'empêcher de s'adosser à la porte pour la regarder se mouvoir dans la cuisine. Cette femme dégageait une simplicité enivrante, elle n'avait pas besoin de s'habiller avec des affaire hors de prix pour être belle, ni de se maquiller comme un camion volé pour être resplendissante. Ses cheveux courts bien loin de l'enlaidir, lui donnait ce côté garçon manqué que Ryô adorait, un petit côté démon qui contrastait à merveille avec son allure angélique. Kaori se retourna pour poser des mets sur la table quand elle découvrit son partenaire qui la regardait avec des yeux qu'elle ne lui connaissait pas.  

"Non mais à quoi il joue aujourd'hui ?"  

Et hop Kaori passa en mode lumière de Noël (Nda: Vous voyez le genre toute rouge et qui clignote!) et parvint au prix d'un immense effort à bafouiller:  

- Euh....Ryô...déjà débout ?  

- Comme tu vois.  

- Euh...bien alors, ton petit déjeuner et prêt. Si monsieur veut bien se donner la peine, plaisanta t-elle  

- Merci.  

Le petit déjeuner se passa dans le silence le plus total, Kaori veillant à éviter de parler de peur de se trahir et Ryô essayant désespérément de saisir le regard de sa partenaire mais cette dernière le fuyait ouvertement.  

"Et tu crois qu'en évitant de me regarder dans les yeux, je ne remarquerais pas que quelque chose te tracasse mon ange ? Si seulement tu voulais bien me dire ce qui te rend si triste, j'en serais plus serein" pensa Ryô.  

Kaori s'empressa de terminer son café, se leva et s'attela à débarrasser la table sous le regard plus que suspicieux de son partenaire. Une fois ses tâches terminées, elle se retourna et avec un sourire de façade annonça:  

- Bon, moi je file au tableau, puis je pense aller au Cat's, t'auras qu'à m'y rejoindre!  

- Tu ne veux pas que je vienne avec toi ? s'enquit Ryô  

- Non, pas besoin que nous soyons deux pour aller lire un tableau! Bon allez à plus.  

Avant que le nettoyeur ait pu rouvrir la bouche, Kaori était déjà partie.  

"Elle plus insaisissable que le vent, ma parole. Je devrais avoir une conversation sérieuse avec elle tout à l'heure, en attendant je vais faire le tour de mes indics pour en savoir plus sur ce duel."  

 

Kaori marchait à vive allure dans les rues nippones, mais de manière mécanique, son but étant le même chaque jour mais aujourd'hui ses pensées vagabondaient loin de l'agitation ambiante. Elle se revoyait parcourir les rues de New York avec lui. Ah lui... y penser lui donnait un léger pincement au coeur, l'avoir quitté était encore dur et cela même douze ans plus tard. Peut-être que si cette affaire ne s'était pas passée ainsi, ils se seraient mariés et auraient eu une vie normale. Mais une balle avait changé son destin: une balle tirée, une cible atteinte et une vie qui change du tout au tout. Comme quoi l'existence tient à bien peu de chose. Kaori en sourit tristement, et dire qu'elle ne pouvait même pas en parler avec Miki car elle s'était promis de ne rien garder de cette vie de mort. Elle était donc condamnée à garder cette tristesse enfouie au plus profond de son être. Mais elle devait voir le bon côté des choses, si elle était restée aux States elle n'aurait jamais revu Ryô, son amour de jeunesse et elle ne vivrait pas aujourd'hui avec lui. De toute façon, la machine à remonter le temps n'existe pas alors à quoi bon se prendre la tête?  

Elle arriva rapidement à la gare, se dirigea vers le tableau et curieusement y trouva un travail. Le rendez-vous avec le client, car il s'agissait bien d'un client, était prévu pour dans moins de dix minutes dans un café du centre-ville, elle n'aurait pas le temps de prévenir Ryô, tant pis pour une fois elle irait seule et elle le préviendrait ensuite. Elle se mit en route sans manquer d'appeler le Cat's pour que Miki prévienne Ryô du changement de programme.  

 

Dans le café, Umi essuyait comme toujours une pile d'assiette pendant que sa femme arrangeait le comptoir. Quand sans que rien ne laisse prévoir, la porte s'ouvrit avec fracas et une fusée brune s'envola depuis le seuil.  

- MIKKKKKKKKKKKKKKKKI MON AMMMOOOUUUUURRRR!!!!!  

………………………………………………Bang.  

Et très naturellement un plateau vola, toucha le projectile en plein vol et ce dernier vint s'écraser lamentablement sur le sol.Le géant réprima un grondement pour ne pas effrayer les rares clients mais ceux présents avaient déjà pris un tantinet peur en assistant à ce spectacle et qui filaient prestement du magasin.  

- Oh, Ryô! cria Miki. Tu fais fuir les clients en agissant de la sorte! D'ailleurs tu as de la chance que Kao ne soit pas encore là sinon je suis sûre qu'elle se serait fait un plaisir de t'encastrer!  

- Mais douce Miki, je ne peux m'empêcher de bondir dès que je te vois tellement ta beauté m'impressionne et....oh, le poulpe braque ton machin ailleurs!  

Ryô se trouvait avec le bazooka de Falcon juste sous le nez, il pouvait en sentir les odeurs de poudre et cela l'indisposer légèrement.  

- Alors lâches ma femme! grogna le géant  

- Mais elle doit se rendre compte de l'erreur qu'elle a commise en épousant un rustre comme toi alors que moi je suis le parfait mari!  

- Parfait mari ? railla Saeko qui venait d'entrer. Tu n'arrives pas à t'occuper de toi et encore moins de Kaori, et tu te vantes d'être le mari idéal. Mon pauvre Ryô tu te berces d'illusions!  

- Lieutenant de mon coeur, ne soit pas jalouse tu sais bien que seule toi compte à mes yeux!  

Et hop, Ryô après un coup de talons magistral rejoint le bout du café plus vite que prévu. Mais alors qu'il se relevait tant bien que mal, une seconde fusée bien connue fit son entrée mais curieusement cette dernière s'arrêta de son propre chef:  

- Ma Kaori n'est pas là ? demanda Mick  

- D'abord ce n’est pas TA Kaori et non elle n'est pas là! cracha Ryô avec une légère pointe acide dans la voix. Tiens mais au fait c'est vrai, elle est où?  

- Elle m'a dit que vous aviez un client et qu'elle allait le rejoindre au rendez-vous qu'il avait fixé, elle viendrait ici après! l'informa Miki  

- Bon alors, c'est pas drôle si je ne peux pas sauter sur mon ange! Un café pour moi Miki, s'il te plaît!  

Mais Mick n'obtenu aucune réponse car une multitude de corbeaux embrumaient ses amis. Reprenant son sérieux, Ryô voulu savoir:  

- Au fait Saeko, je présume que tu n'es pas là pour venir admirer mes prouesses de voltige, que nous veux-tu?  

- Rien, juste vous prévenir que le duel n'aura pas lieu au Japon mais bel et bien aux Etats-Unis pourtant le chef des huit mercenaires, Ryan Shepeard a atterri sur le sol japonais cette nuit. Certains de mes indics pensent qu'il vient tout simplement voir quelques informateurs mais d'autres disent qu'il vient chercher Pearl.  

- Pearl ? Qui est cette Pearl ? demanda Miki  

- Rien que l'une des plus redoutable tueuse de notre époque, elle faisait partie des huit mercenaire et était la partenaire de Ryan. Elle pouvait compter sur le fait que sa réputation la toujours précéder pour s'assurer le respect de ses adversaires, on dit même qu'elle tue toujours de sang froid et que rare sont ceux qui ont vu des expressions sur son visage. Quand nous avions rencontré Ryan, il n'avait pas arrêté de nous parler de cette beauté qui illuminait sa vie et cela même si c'était une tueuse avant tout. Il était vraiment amoureux d'elle, mais il paraît que lors d'une mission elle aurait commis une erreur qui lui aurait fait changer d'optique. Elle s'est retirée du métier et on n'a plus entendu parler d'elle depuis plus de dix ans, je crois. expliqua Mick  

- Et vous pensez que c'est pour cette fille qu'il serait revenu ?  

- C'est fort possible, intervint Saeko. On a toujours su qu'elle avait rejoint le Japon mais personne ne connaît son identité actuelle. Etant donné que le défi a été lancé pour les huit mercenaires, il serait logique qu'il vienne la chercher.  

- Je me demande quelle tête elle peut avoir ?! commença à baver Ryô. Je suis sûr que c'est une bombe!  

Les délires de Ryô furent interrompus par l'arrivée d'un homme de petite taille, vêtu d'un costume noir et d'un oeillet rouge accroché à la boutonnière. Il portait un chapeau qu'il retira à son entrée, laissant apparaître un visage barré d'une cicatrice et des yeux perçants comme ceux d'un aigle. Il avisa les personnes présentes et les salua avec un certain charme:  

- Messieurs, Mesdames dit l'inconnu  

Son accent ne fut pas bien dur à reconnaître pour Mick, ils avaient à faire à l'un de ses compatriotes américains et celui-là il le connaissait particulièrement bien.  

- The Death au Japon quelle surprise, railla Mick.  

- Angel et Saeba, mon tandem de nettoyeurs préfèrés. Moi qui viens pour m'acquitter d'un travail, je tombe sur deux de mes meilleurs ennemis!  

- Travail ? Serais-tu venu nous défier, je croyais que la leçon de la dernière fois t'avais suffit! lâcha Ryô entre deux gorgées de café  

- Désolé de vous décevoir mais vous n'êtes plus l'objet de ma haine depuis quelque temps déjà et puis mon travail consiste juste à remettre ce paquet à des personnes qui devraient venir ici. D'ailleurs si vous pouviez le faire à ma place cela me ferais gagner un temps précieux!  

Il tendit le paquet à Ryô qui s'en saisit, dessus y était inscrit les noms Pearl et Ryan, il arcqua un sourcil;  

- Tu veux que nous donnions ce paquet à cette Pearl et à ce Ryan ?  

- Oh, Saeba, ne fais pas comme si tu ne les connaissais pas! Tout le monde qui tient un tant soit peu à la vie les connaît, pour ma part j'ai eu le malheur d'ignorer qui était Pearl et cette cicatrice en est la preuve! fit The Death en caressant son visage  

- Tu es au courant que personne ne sait où se trouve Pearl ?! ajouta Mick  

- Oui mais moi je connais sa vraie identité, et je peux vous assurez qu'elle viendra tôt ou tard ici et qu'elle sera sûrement accompagnée de Shepeard! clama The Death  

The Death se leva et rejoignit la porte sans autre forme de discours, juste avant de passer la sortie il se retourna une dernière fois vers ses interlocuteurs qui ne paraissaient rien comprendre à la situation:  

- Au fait vous direz à Pearl, ou plutôt à Kaori Makimura que je lui en veux toujours de m'avoir défigurer et que je me ferais une joie de l'abattre de mes mains!  

Et il s'en alla après avoir jeter un froid, Mick fut la première à reprendre ses esprits:  

- Il vient bien de dire que Pearl et Kaori n'étaient qu'une seule et même personne ? Ou j'ai mal entendu ?  

 

Kaori était bien loin de ce qui venait de se passer au café, elle attendait assise à une table en terrasse, la venue de leur client qui d’ailleurs, et elle ne put s'empêcher de le remarquer, avait un quart d'heure de retard. Durant son attente, elle avait senti une drôle tension envahir le café comme un curieux mélange de joie, d'amour, et d'amitié. Pourtant les gens présents ne paraissaient pas être différents de ceux qu'elle croise tous le jour, alors pourquoi ce sentiment ? Elle avait gardé les yeux rivés sur la fontaine lui faisant face mais elle sentait que quelqu'un l'observait.  

"Voilà que je me remet à penser comme si j'étais Pearl! Je suis au Japon et personne ne sais qui je suis vraiment!" pensa t-elle.  

Mais alors qu'elle réfléchissait encore, un homme s'approcha d'elle. Il était de la carrure de Ryô sauf qu'au lieu d'être brun avec des yeux de geai, il était châtain clair et possédait un oeil noir et l'autre bleu avec un sublime sourire accroché à ses fines lèvres. Les jeunes filles qui le croisait ne manquaient pas de laisser leur regard s'attardaient sur cet éphèbe. Mais la seule femme qui occupait les pensées de cet apollon, se trouvait à quelques mètres de lui, assise devant une limonade, ces cheveux châtains courts voletant au vent et son regard perdu dans le vague des jets d'eau d'une vieille fontaine. Il s'avança vers d'elle, il allait enfin la retrouver, son coeur se rempli immédiatement d'une joie incommensurable et pourtant chacun de ses pas lui demandait une énergie formidable. Kaori sentit soudain une aura ressortir plus distinctement que les autres. Cette aura, elle ne la connaissait que trop bien, aussi quand elle vit une ombre se dessiner à ses côtés elle ne releva pas la tête mais un sourire ému vint se coller sur son visage et les larmes embuèrent ses yeux. Puis très lentement l'ombre se baissa à hauteur de son oreille et alors que les larmes ravageaient son beau visage, murmura de cette voix qui la faisait toujours frémir:  

 

- Bonjour, mon amour... ma Pearl...  

 

 


Capitolo: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11


 

 

 

 

 

   Angelus City © 2001/2005

 

Angelus City || City Hunter || City Hunter Media City || Cat's Eye || Family Compo || Komorebi no moto de