Hojo Fan City

 

 

 

Data File

Rated PG-13 - Prosa

 

Autori: saoria , tennad , RKever , Indiana , usakisa , bulma , paty , lyly , TOKRA , bindy5 , Kaoridu86 , Catzen20

Status: Completa

Serie: City Hunter

 

Total: 20 capitoli

Pubblicato: 02-02-09

Ultimo aggiornamento: 11-11-09

 

Commenti: 189 reviews

» Scrivere una review

 

Humour

 

Riassunto: Dans cette fic, vous trouverez: Des stripteaseurs, un remake de Flashdance, Kaori en infirmière, une chienne bientôt à terme, Ryô impuissant, un perroquet complètement fêlé du ciboulot, des journalistes en attente du scoop du siècle, une revue porno collector à 120480 yens et le tout sur fond de romance! allez voir!

 

Disclaimer: Les personnages de "Une cliente un peu particulière" sont la propriété exclusive de Tsukasa Hojo.

 

Tricks & Tips

The link to ask for access to the NC-17 section doesn't work for me.

 

That's because you haven't configured Outlook correctly. In that case, send me an email with in the subject "NC17-ID:" + your ID. And respect ...

Read more ...

 

 

   Fanfiction :: Une cliente un peu particulière

 

Capitolo 1 :: Rencontre avec la cliente (Tokra)

Pubblicato: 02-02-09 - Ultimo aggiornamento: 02-02-09

Commenti: Coucou !! Cette fic était au départ une RRS, mais comme ce n'est pas évident pour vous lecteurs de savoir s'il y a une nouvelle maje, j'ai trouvé (et c'est aussi le cas des autres co-auteurs de cette fic), que ça serait plus simple de la mettre en fic. Donc voici le premier chapitre. Bonne lecture à tous. Tokra

 


Capitolo: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20


 

Le jour se levait à Shinjuku, un jour comme les autres dans un immeuble aux briques rouges. La porte d'une chambre, s'ouvrit violemment.  

 

- Ryo c'est l'heure, lève-toi.  

 

Mais le nettoyeur était dans ses rêves, il était entouré d'un tas de filles plus belles et plus sexy les une que les autres.  

 

Kaori s'approcha de lui, et le secoua par l'épaule.  

 

- Ryo, réveille-toi !  

 

Une des filles s'était approchée de lui, il ne voyait pas bien à quoi elle ressemblait, ses traits étaient très troubles, son corps lui par contre était loin d'être flou, la demoiselle avait des courbes parfaites, elle s'approchait doucement de lui de façon très sensuelle, mais brusquement elle recula, mais il ne fallait pas qu'elle lui échappe alors, il tendit les bras, l'attrapa et la plaqua contre lui.  

 

Kaori n'en revenait pas, il l'avait prise dans ses bras. Il était encore certainement dans un de ses rêves. Elle voulait l'assommer, mais elle ne pouvait pas utiliser sa massue, car plus elle se débattait, plus la poigne se faisait plus forte, la resserrant contre le torse musclé de son partenaire. Elle avait beau se débattre, pas moyen de s'extraire de ses bras.  

 

Alors il lui vint une idée folle, comme ses mains étaient coincées, il ne lui restait plus que ses lèvres de disponible. Et elle fit quelque chose qu'elle n'aurait jamais cru être capable de faire. Elle lui fit de petits baisers dans le cou de Ryo. Et ça fonctionnait, l'étreinte de Ryo se faisait moins forte, encore un peu et elle pourrait enfin bouger. Alors elle continua de glisser ses lèvres contre le cou de son partenaire.  

 

Les traits de la fille se dessinait maintenant de façon plus nette, elle avait de magnifiques yeux noisette et une courte chevelure rousse : il avait reconnu Kaori. Bon sang qu'elle était belle ! Et voilà maintenant qu'elle l'embrasssait dans le cou. Mais lui il en voulait plus, alors il prit la tête de son ange entre ses mains et posa ses lèvres sur les siennes. le baiser au début chaste se fit vite plus passionné.  

 

Mais ce dont Ryo ne se rendait pas compte, c'est ce qu'il faisait dans son rêve, il le faisait également dans la réalité.  

 

Kaori vit que l'étreinte de Ryo se desserrait, elle avait enfin une chance de s'enfuir. Mais elle n'eut pas le temps de le faire car les mains qui l'avaient lâché, se trouvaient maintenant de chaque coté de sa tête et la bouche de son partenaire captura la sienne, avant qu'elle n'ai pu faire un seul geste.  

 

Même si elle savait que ce n'était pas elle que Ryo embrassait dans ses rêves, elle ne se débattit pas. Trop heureuse de sentir enfin les lèvres de l'homme qu'elle aimait contre les siennes. Et quand elle sentit la langue de Ryo qui caressait ses lèvres, elle comprit se qu'il voulait, alors elle entrouvrit sa bouche afin qu'il puisse faire ce qu'il désirait. Leurs langues se trouvèrent et se fut comme une explosion, aucun des deux ne voulait laisser l'autre gagner. Les bras de Ryo glissèrent le long des épaules de Kaori et descendirent le long de son dos, prodiguant de douces caresses au niveau de ses reins. Le baiser n'en finissait pas, mais il fallait bien qu'ils respirent alors à regret leurs bouches se séparèrent.  

 

Ryo était à bout de souffle. Quel rêve magnifique, jamais il n'avait fait un rêve aussi réaliste. Il était heureux de l'avoir fait, car jamais il n'aurait l'occasion de le faire dans la réalité. Mais il ne devait pas être encore bien réveillé, car il sentait un corps blotti contre le sien, et ses mains l'enlaçant. Alors il ouvrit les yeux et il la vit. Non, ce n'était pas un rêve, il venait vraiment d'embrasser Kaori. Elle était dans ses bras, les yeux fermés et la bouche légèrement entrouverte, essayant de reprendre son souffle. Jamais, il n'aurait imaginé leur premier baiser comme cela. Il ne comprenait pas pourquoi, elle ne lui avait pas envoyé de massue. Mais il ne fallait pas qu'elle se fasse des idées car il savait qu'elle lui demanderait des explications et qu'il serait incapable de lui mentir. Comme elle pensait qu'il dormait encore, il allait en profiter et faire diversion comme il en avait si souvent l'habitude. Bien sûr, il savait qu'il n'échapperait pas à la massue, mais il savait que c'était un moindre mal. Alors il se mit à gémir :  

 

- Saeko, embrasse moi encore !  

 

Et il tendit les lèvres en direction de la jeune femme.  

 

Entendre le nom de Saeko, fit réagir Kaori. Il rêvait encore d'elle. Alors elle sortit rapidement du lit et l'assomma avec une massue.  

 

- Debout fainéant, notre client nous attend !  

 

- Je t'ai déjà dis que je ne voulais pas de clients, mais uniquement des clientes belles et jolies.  

 

Bang, une nouvelle massue assomma le nettoyeur. Kaori en colère se mit à hurler :  

 

- On a besoin d'argent, alors tu vas accepter cette mission qu'elle quelle soit et dépêche toi, on a rendrez vous dans une heure !  

 

Elle sortit de la chambre et s'adossa à la porte, fermant les yeux et touchant ses lèvres. Elle avait encore l'impression de sentir les lèvres de Ryo sur les siennes. C'était donc ça se faire embrasser par l'étalon de Shinjuku. Ce contact était plus que fabuleux. Elle chérirait cet instant toute sa vie.  

 

 

 

 

Ce qu'elle ignorait c'est que de l'autre coté de la porte, un homme faisait le même geste qu'elle. Il avait osé embrassé kaori. Si Maki aurait été encore en vie, il l'aurait tué. Mais quel délicieux souvenir !  

 

Au bout de quelques minutes, Kaori frappa à la porte de son partenaire.  

 

- Ryo, dépêche-toi, le client va nous attendre !  

 

Bon, il n'avait pas le choix, alors il s'habilla en quatrième vitesse, ouvrit brusquement la porte,et laissa Kaori immobile, surprise par la rapidité de son partenaire qui s'empressa de la faire sortir de sa torpeur.  

 

- Alors Kaori, je croyais que tu étais pressée. On y va ou tu comptes rester là toute la journée.  

 

- J'arrive Ryo !  

 

Et ils se rendirent à l'adresse que leur client leur avait donné. C'était une grande maison au nord de la ville.  

 

L'homme qui les accueillit avait environ 70 ans. Ils les guida jusqu'au salon où il leur versa un café.  

 

- Que pouvons nous faire pour vous, monsieur ? demanda Kaori.  

 

- Je dois m'absenter une semaine, et j'ai besoin de vous pour veiller sur Esméralda.  

 

En entendant le prénom féminin, Ryo se mit à réagir.  

 

- Dites moi monsieur, quel âge à Esméralda ?  

 

- Elle vient d'avoir 21 ans.  

 

- Et dites moi, elle est jolie ? demanda Ryo qui était de plus en plus intéressé.  

 

- Très, d'ailleurs elle a gagnée de nombreux concours de beauté.  

 

- Bien nous acceptons le travail. dit Ryo.  

 

Mais le fait de devoir surveiller une jeune femme reine de beauté durant une semaine, ne plaisait pas du tout à Kaori ! Il fallait qu'elle ait une discussion avec Ryo.  

 

- Vous nous excusez monsieur, il faut que je parle à mon partenaire.  

 

- Faites donc.  

 

Un peu à l'écart, Kaori chuchota :  

 

- Qu'est-ce qui te prend Ryo, je croyais que tu n'acceptais pas le travail venant d'un homme ? Cette histoire me semble louche, je refuse ce travail !  

 

- Tu m'as dit qu'on avait besoin d'argent. Et en plus c'est toi ce matin qui m'a dit qu'on ne peut pas refuser ce travail. Alors nous allons accepter cette mission !  

 

- Bien d'accord, mais tu as intérêt à te tenir tranquille !  

 

Ils retournèrent en direction du vieil homme.  

 

- C'est d'accord, on accepte ce travail. Quand voulez vous que nous commencions ? dit Kaori.  

 

- J'aimerais dès maintenant si c'est possible !  

 

- Aucun problème, mais dites moi ou se cache Esméralda ? demanda Kaori inquiète de faire connaissance avec la jeune femme.  

 

- Je vais la chercher, elle est assez timide avec les gens qu'elle ne connaît pas.  

 

L'homme avait à peine quitté la pièce que Ryo prit son regard de pervers et se mit à baver, et à chantonner :  

 

-AhAh...., une belle Miss Mokkori rien que pour moi !  

 

L'homme revint quelques minutes plus tard, Ryo cherchait en vain la jeune demoiselle. Mais à part le vieux monsieur il n'y avait personne.  

 

- Mais où est-elle ? demanda Ryo  

 

- Mais elle est là !  

 

L'homme regarda derrière lui et ne vit personne.  

 

- Esméralda, ne te caches pas ! Ne fais pas ta timide !  

 

Toujours rien. L'homme dit d'une voix encore plus douce  

 

- Esméralda, ma chérie vient !  

 

Soudain il y eut un léger bruissement.  

 

- Ah quand même viens que je te présente les personnes qui vont s'occuper de toi !  

 

Quand Esméralda fit son apparition Ryo resta bouche bée et Kaori du se retenir pour ne pas éclater de rire.  

 

- Ne me dites pas que c'est Esméralda ? demanda Ryo dépité par l'apparition.  

 

- Mais si vous ne trouvez pas que c'est une beauté ?  

 

Kaori ne pu s'empêcher de se moquer de son partenaire. Il ne se remettrait jamais de cette mission ! Il avait accepté le travail et maintenant, elle était sûre qu'il s'en mordait les doigts, à la vue de son visage défait. Ryo restant silencieux, c'est kaori qui répondit :  

 

- Oui Monsieur Takao, Esméralda est très belle ! Pas vrai Ryo ?  

 

Ryo totalement abattu murmura :  

 

- Je... je ne peux pas accepter cette mission !  

 

Mr Takao paru ennuyé de la réponse du nettoyeur.  

 

- Vous ne voulez pas accepter, vous avez un problème avec Esméralda ? Vous avez peur qu'elle ne vous cause des ennuis ? Ne vous en faites pas, elle ne prend pas beaucoup de place et elle est très sage !  

 

Sachant qu'ils avaient vraiment besoin d'argent, Kaori lui répondit :  

 

- N'écoutez pas mon partenaire, Mr Takao, nous nous chargerons d'Esméralda, Ryo vous as dit qu'il acceptait et City Hunter ne revient jamais sur sa parole. Et pour vous dire je la trouve adorable, et je crois que l'on va bien s'entendre, n'est ce pas Esméralda ?  

 

- N'est ce pas Esméralda ?  

 

Kaori fut surprise, et elle dit à Monsieur Takao :  

 

- Mais elle parle !  

 

- Oui Esméralda parle, il semble que vous lui plaisiez beaucoup, c'est extrêmement rare qu'elle réponde aussi rapidement à quelqu'un qu'elle ne connaît pas !  

 

Ryo était déboussolé, en guise de Miss Mokkori, il allait devoir s'occuper d'un oiseau. Un stupide volatile qui parle ! Non cette journée qui avait pourtant si bien commencé se transformait en cauchemar ! Puis d'un soupir résigné, il se dit que la semaine à venir allait être bien longue !  

 

 

 


Capitolo: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20


 

 

 

 

 

   Angelus City © 2001/2005

 

Angelus City || City Hunter || City Hunter Media City || Cat's Eye || Family Compo || Komorebi no moto de