Hojo Fan City

 

 

 

Data File

Rated PG-13 - Prosa

 

Autore: ellipse du coeur

Status: Completa

Serie: City Hunter

 

Total: 19 capitoli

Pubblicato: 02-07-05

Ultimo aggiornamento: 14-05-07

 

Commenti: 54 reviews

» Scrivere una review

 

RomanceAction

 

Riassunto: voila une nouvelle fic bonne lecture, j'espère qu'elle vous plaira autant que les autres ...

 

Disclaimer: Les personnages de "Les années Folles" sont la propriété exclusive de Tsukasa Hojo.

 

Tricks & Tips

I activated my account, but I still don't have access to the NC-17 section.

 

Account activation and access to the NC-17 are not linked. You can have an activated account, but to have access, you have to make another request.

 

 

   Fanfiction :: Les Années Folles

 

Capitolo 1 :: Une rumeur nommée désir

Pubblicato: 02-07-05 - Ultimo aggiornamento: 02-07-05

Commenti: c' mon premier chapitre de la fic.... soyez indulgent ... bonne lecture

 


Capitolo: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19


 

« Ma rencontre avec une femme merveilleuse eu lieu au cours de l’année1920. Plus précisément en été. C’était un été comme les autres dans notre bonne vieille ville de Paris. Je faisais la tournée des bars. Mon penchant pour la boisson et les jolies filles allait sans nulle doute me perdre. Un soir de cet été 1920, je pénétrais pour la première fois dans le cabaret : Le Safran. J’avais ouïe dire que la meneuse de revue était jeune, pleine de grâce… Bon je sais vous allez me dire que j’essaie de justifier ma perversité, mais bon il fallait que je vérifie ces dires. J’arrive à la dite adresse, devant moi se dresse un immense bâtiment haussmannien. J’oserais même dire un hôtel particulier. De chaque côté de la porte, deux grooms. Moi qui avais l’habitude de traîner dans des endroits un peu plus populaires, je fus immédiatement stoppé par les deux valets de pieds. Je rebroussais chemin, quand un homme saoul fut catapulté séance tenant de l’antre des plaisirs. L’homme se leva titubant et me largua sa veste et lui empruntais le reste de son habillement. J’enfilais donc le dit blazer et les autres effets, et m’engouffra dans la bâtisse. Les murs étaient tapissés de velours rouge. Je déposais le paletot du triste sir que j’eusse abandonné aux pieds de l’immeuble au vestiaire. De charmantes créatures accompagnaient de vils hommes. C’était à se demander ce qu’elles pouvaient bien leur trouver. Cependant les fourrures et les bijoux dont elles étaient parées me mirent sur la voie. Aucune femme ne pouvait donc se passer de ces atours. Un peu plus loin je fus arrêté par une jolie jeune femme, ses charmes étaient nombreux mais ils ne me détournèrent que fort peu de mon but, celui de voir cette charmante meneuse. Après avoir laisser échapper une somme assez importante pour le accéder à la pièce ou se situait la scène, je fus saisit de la beauté des lieux. Ils exhalaient le charme et l’encoquinement des danseuses. Tout était plume et paillettes, tout était plaisir et futilité.  

Une jeune hôtesse m’installa à une table. La juvénile demoiselle n’était que très peu vêtue. Je ne pousserais pas le vice de vous décrire son accoutrement, il était moins osé que celui des hôtesses que je côtoyais habituellement, mais tout aussi inexistant, pour ma vision cochonne bien sur. Je m'établissais donc à la chère. La jeune femme me présenta le menu, et me dis avec un sourire stéréotypé que le spectacle ne commencerait que dans une heure. Jouxtant mon assiette il y avait le programme de la soirée. J’ouvris le feuillé, et concentra toute mon attention sur l’indice qui pourrait m'apprendre le nom de la jeune et jolie meneuse. Quand je fus bousculé par une jeune dame. »  

 

« Je suis navré monsieur… »  

 

« Elle avait renversé quelques gouttes de vins sur « mon » pantalon. »  

« Je levais les yeux et vis une créature splendide… La jeune demoiselle, avait les joues légèrement rosées ce qui accentuait sa beauté. Mais à mon plus grand regret aucun son ne sorti de ma bouche. C’était bien la première fois que je ne trouvais pas mes mots. La jeune femme s’était éloignée de moi bien avant que je n’arrive à murmurer : »  

 

« Ce n’est pas grave… »  

 

« Oui… Suite à un oubli fâcheux de votre interlocuteur (Bah quoi dans le feu de l’action ndlr) et le l’auteur je vais me présenter :  

Ryo Saeba… 22 ans, célibataire, beau, mais rassurez vous je ne suis plus vierge… Mon métier est à taire, mais pour vous je vais faire une exception, je ne suis ni poète, ni vampire, mais détective privé. Je chasse les truands de petite, grande et moyenne envergure. Mais ce soir je suis la si bien sur vous ne l’avez pas encore compris pour découvrir une femme ravissante. »  

 

 

 

 


Capitolo: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19


 

 

 

 

 

   Angelus City © 2001/2005

 

Angelus City || City Hunter || City Hunter Media City || Cat's Eye || Family Compo || Komorebi no moto de