Hojo Fan City

 

 

 

Data File

Rated G - Prosa

 

Autore: Flore

Status: Completa

Serie: City Hunter

 

Total: 11 capitoli

Pubblicato: 18-02-03

Ultimo aggiornamento: 17-01-04

 

Commenti: 25 reviews

» Scrivere una review

 

HumourRomance

 

Riassunto: Kaori qui est déprimée à l'approche de Noel, rencontre une de leur ex-cliente : Miyuki (la passeuse professionnelle de CH 30-31) qui exerce maintenant un métier de la nuit....

 

Disclaimer: Les personnages de City Hunter sont la propriété exclusive de Tsukasa Hojo.

 

Tricks & Tips

What do the ratings mean?

 

- G: General Audience. All ages admitted. This signifies that the fanfiction rated contains nothing most parents will consider offensive for even their youngest children to see or hear. Nudity, sex scenes, and scenes of drug use are absent; violence is minimal; snippets of dialog ...

Read more ...

 

 

   Fanfiction :: Au Lapin Bleu

 

Capitolo 8 :: Doutes et incompréhensions

Pubblicato: 17-03-03 - Ultimo aggiornamento: 18-03-03

Commenti: Voilà! enfin la suite! j'ai mis le temps, je sais. Mais au moins z'êtes pas volé sur la quantité! ben oui, j'ai explosé mon record là : ce chap fait 10 pages!! ^^ Bon, z'avez de quoi faire là, non? ^^ Je vais pouvoir dormir un peu maintenant (mais non, j'rigole!!)

 


Capitolo: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11


 

19 décembre, de bon matin  

 

Ryo se retourna plusieurs fois dans son lit avant de se décider à ouvrir les yeux. Il s'étira doucement en baillant, se retourna puis regarda le réveil posé sur la table de nuit. Il écarquilla les yeux car celui-ci indiquait 11h10. La maison était étrangement calme pour cette heure tardive. D'habitude cela faisait déjà longtemps que Kaori serait venu le réveiller à grands renforts de coups de massue.  

"Ah, c'est vrai, hier on est rentré à 4h du mat" il sourit intérieurement.  

"Finalement c'est plutôt bien qu'elle travaille la nuit, comme ça elle est tellement crevée que je peux faire la grasse matinée". Il s'assit sur son lit et s'étira une dernière fois.  

"Mmmh….quel bonheur de ne pas être réveillé en fanfare par cette furie" se dit-il même si au fond il aimait bien quelle vienne le réveiller tous les matins. Cependant, il aurait aimé que sa partenaire trouve une autre méthode que de le réveiller en le traitant de tous les noms et en l'éjectant du lit. Ne savait-elle donc pas faire autrement? Pourquoi était-elle incapable de se montrer douce et gentille avec lui? Il rêvait souvent qu'elle le réveillait en lui chuchotant des mots doux à l'oreille….Mouais, il pouvait toujours rêver!! De toute façon c'était bien de sa faute à lui si elle était comme ça. Il soupira.  

 

Et si lui aussi, il lui faisait la même chose, juste pour rire? Et si il allait la trouver, là, tout de suite, dans sa chambre et se mettait à la réveiller en hurlant que c'est une flaimarde? Comment réagirait-elle? Sans doute très mal et cela n'aurait que grandement envenimé la situation entre eux. C'était vraiment la dernière chose à faire!  

Il se mit à rire tout seul assit sur le bord de son lit. Il aimerait le faire juste pour voir la tête qu'elle ferait! Une Kaori réveillée en sursaut, ça devait valoir le coup d'œil. "Non, là je suis trop sadique!". Ça aurait été vraiment mal venu de sa part de faire une telle chose. La pauvre se cassait la tête pour gagner un peu d'argent pour pouvoir fêter Noël. Et pourquoi? Tout ça parce que lui ne faisait rien pour trouver des clients. Il s'arrêta de rire ; au fond il se sentait mal. Elle n'avait même pas cru bon de lui parler, de lui dire qu'elle souhaitait simplement fêter Noël comme tout le monde. Elle était donc tellement persuadée qu'il n'en aurait rien à faire, tellement convaincue qu'il se refuserait à trouver un travail?  

"Comme Noël ne représente rien pour moi, tu as cru que je te rirais au nez Kaori? Que je ne pourrais pas comprendre ton envie de vouloir faire comme les gens normaux au moins une fois dans l'année?" Il soupira d'un air attristé. A force de jouer les guignols et de faire semblant de se foutre de tout et de tout le monde, voilà ce qui arrivait! A cause de lui sa partenaire en était réduite à travailler dans un cabaret!  

La situation le gênait plus qu'il n'aurait pu l'imaginer. Sa fierté d'homme en prenait un coup : que celle qu'il aime pense qu'il était incapable de subvenir à ses besoins au niveau financier était une chose terriblement difficile à avaler. Le métier de nettoyeur n'était pas toujours très rentable, certes, mais il n'avait jamais été dans le besoin et c'était encore vrai aujourd'hui même si ils vivaient chichement.  

Il laissa tout cela de côté pour le moment et se dirigea vers la salle de bain pour prendre une douche. Quelques minutes plus tard, il descendit se préparer un bon petit déjeuner, constatant que sa partenaire dormait toujours.  

 

Au bon d'une demi-heure, celle-ci apparue enfin dans l'embrasure de la porte. Elle se dirigea comme un zombie vers la cafetière en lançant un "Bonjour "à l'intention de Ryo, qui lui retourna avec un sourire amusé.  

"C'est vraiment le monde à l'envers, d'habitude c'est moi qui fait ce genre de tête le matin!" se dit-il. Elle s'assit en face de lui et commença à boire son café. Il ne put s'empêcher de la titiller : "Eh bien, Kaori, c'est le fait de jouer les petits lapins toute la nuit qui te fatigue comme ça?"  

"Ah non, ça y est, je suis à peine réveillée qu'il est déjà en train de m'envoyer des pics" pensa-elle. Elle le regarda d'un air vide et se contenta de lui répondre par un "Sans doute…." et se remis à boire son café.  

"Ohh, quel enthousiasme ce matin! " il fit une pause et en rajouta une couche : "Dis moi, est-ce que ton nouveau travail ne serait pas en train de se faire au détriment de ton premier travail, qui consiste, je te le rappelle, à aller voir si on a des messages?"  

Elle se raidit avant de lui répliquer : "Qu'est-ce que t'insinues? Je continue à aller à la gare tout les jours, et si on avait eu un client je te l'aurais dis"  

"Et aujourd'hui tu vas y aller?"  

"Mais oui!! Je ne te donnerais pas une bonne raison de me virer, si c'est ce que tu cherches à faire!" Ryo sourit narquoisement, bien sur qu'il savait qu'elle allait tous les jours à la gare. Il voulait juste la réveiller un peu vu qu'elle avait l'air d'être complètement HS ce matin.  

"Mais non, je plaisantais. Mais tu sais ce n'est pas bon de dormir si peu, si tu voyais la tête effrayante que tu as ce matin! Ce n'est pas comme ça que tu vas te trouver un petit ami!"  

"Ah, alors je comprends maintenant pourquoi toi tu n'as pas de petite amie! A force de faire la java tous les soirs tu as les traits marqués, quelle femme voudrait d'un fêtard doublé d'un obsédé comme toi?" Kaori était définitivement réveillée et de mauvais poil de surcroît.  

"Pff… tu peux parler, et qui voudrait d'un garçon manqué comme toi, même habillée en petit lapin t'es pas sexy pour deux sous! D'ailleurs je me demande pourquoi ils ont accepté de t'embaucher, tu es loin de ressembler à ces jolies filles qui travaillent d'habitude dans ce genre d'endroits. Tu vas ruiner le Lapin Bleu si tu continues à y travailler!"  

BANG!! Ryo se pris une grosse massue décorée de petits lapins sur la tête. (libellule qui passe ^_^) "Agaaah…..on dirait qu'elle a retrouvée toute son énergie" marmonna Ryo en regardant Kaori attraper sa tasse de café et sortir de la cuisine pour aller s'installer devant la télé dans le salon.  

 

Elle y resta un moment, n'ayant envie de ne rien faire ce matin, de toute façon il était déjà quasiment midi! Elle ne prendrait donc pas de repas vu qu'elle était toujours en train de boire son café du matin!. En plus, son partenaire avait le chic pour la mettre de mauvaise humeur et ce matin encore il y était parfaitement arrivé. N'en avait-il donc pas marre au bout de 7 ans? Elle, elle était las et chaque jour qui passait lui paraissait pire que le précédent. Il ne se passait plus un seul repas sans une dizaine de coups de massue et plus un seul jour sans qu'elle lui en veuille pour une raison ou pour une autre. Il n'y avait pas si longtemps de ça les choses étaient devenu pourtant si évidentes à ce fameux mariage (NdA : celui de Miki, des fois que vous aurez pas compris ^_^ ). Pourquoi est-ce que maintenant c'était si confus et incertain?  

 

12h57  

 

Voyant ce beau soleil et ce ciel clair assez rare pour la saison, elle se décida à aller à la gare et à faire quelques courses. Tout au long du chemin ses pensées vagabondèrent mais très vite elles revinrent à ce qui l'obsédait depuis quelque temps déjà, à savoir Ryo, son comportement, ce qu'il ressentait pour elle. Elle pensait, bien naïvement sans doute, que les choses allaient changer après la pseudo déclaration qu'il lui avait faite au mariage. Mais non, Monsieur n'était visiblement pas décidé à faire quoi que ce soit d'autre. Pourquoi faisait-il les choses à moitié? Pourquoi la laissait-il espérer de cette façon? Et hier soir qu'est-ce qu'il lui avait pris?, il avait été beaucoup trop gentil avec elle. Pourquoi lui avait-il fait la promesse qu'elle n'aurait pas à travailler dans un cabaret l'année prochaine? Alors au fond ça l'ennuyait quand même un peu de la voir faire ça?  

Elle soupira, elle ne réussirait jamais à le comprendre. Et elle ne voulait même pas repenser aux excuses qu'il lui avait faite, vraiment pitoyable! Elle ressortie de la gare avec un air tout aussi triste que lorsqu'elle y était entrée. Elle continua sa petite promenade en passant par le parc et se reposa quelques minutes sur un banc, en observant les arbres qui étaient nu et sans feuillage en cette époque ; ce paysage était aussi triste et morne que l'était son cœur. Doucement elle se leva et elle repartie lorsqu'une autre hypothèse germa alors dans son esprit : et si c'était son comportement à elle qui le refroidissait? Elle n'avait jamais envisagée la question de ce point de vue là. Kaori s'arrêta net au milieu de l'allée. Elle avait l'impression qu'une petite lanterne venait de s'allumer dans son esprit. Si le problème venait d'elle et non de lui? Cette supposition était loin de lui sembler idiote. Est-ce que quelques fois elle n'exagérait pas un peu avec Ryo? sans doute que si, elle ne savait pas s'y prendre avec lui, c'était évident. La seule chose qu'elle savait faire c'était s'énerver, par conséquent difficile d'avoir une relation honnête et stable.  

Elle avait toujours adoptée le même comportement avec lui, vu que cela n'avait rien donné en 7 ans, n'était-il pas temps de penser à changer de stratégie? Si elle ne changeait pas les choses il ne ferait rien, elle en était désormais définitivement convaincue. Elle retrouva un peu de courage et décida de prendre quelques bonnes résolutions, sans attendre la nouvelle année.  

 

Elle devait être plus conciliante avec lui : elle savait pertinemment qu'il faisait exprès de la mettre en colère, que c'était comme un jeu entre eux, cela évitait à l'un comme à l'autre d'avoir à être sérieux et honnête. Seulement maintenant c'était arrivé à un point où elle n'avait plus envie de se mettre en colère mais plutôt de pleurer de tristesse et d'amertume tellement cela sonnait faux. Elle savait qu'il tenait à elle un minimum et leurs disputes étaient donc de plus en plus difficile à supporter. Elle n'avait plus envie de jouer et ne jouerait plus, sa décision était ferme et définitive (NdA : hou là! tu me fais peur Kaori!). Mais comment devait-elle réagir alors? Le mieux était sans doute de ne rien faire justement, elle laisserait Ryo faire le pitre ou se moquer d'elle sans rien dire. Le pourrait-elle? son tempérament était tel qu'elle avait du mal à se contrôler. "Oui mais en ce moment je suis las et fatiguée alors ça ne devrait pas être impossible, j'en ai tellement assez, je n'ai plus envie de crier ni de râler, je crois même que ça me fera le plus grand bien de rester calme."  

Elle inspira une grande bouffée d'air pur (NdA : c'est possible ça de l'air pur dans une grande ville comme Tokyo? ^_^ ) et décida de rentrer se reposer avant d'attaquer la préparation du souper.  

 

Ryo ne reparu pas de toute l'après midi. "Tant mieux!" se dit-elle. Finalement il pointa le bout de son nez vers 20h. Ils dînèrent donc ensemble ce soir mais ni l'un ni l'autre ne parla. On aurait presque dit qu'on veillait un mort! Kaori monta dans sa chambre pour dormir une heure ou deux avant d'aller au Lapin Bleu. Curieusement Ryo ne sortit pas mais s'installa devant la télé.  

 

 

00h07 au Lapin Bleu  

 

Kaori commença doucement son service, encore un peu perturbée par ses propres réflexions tant qu'au comportement à adopter en face de Ryo. Heureusement elle avait la soirée pour y réfléchir, voulant appliquer ses bonnes résolutions dès demain matin. Est-ce qu'au moins il verrait la différence? pas sûr… Elle avait tellement l'impression qu'il ne faisait pas attention à elle. "Ah mais justement, le but est qu'il remarque mon changement d'attitude, que je lui fasse comprendre que je veux changer cette situation, que j'en ai assez". Cette fois-ci, elle en était sûr, ça passerait ou bien ça casserait de façon définitive avec Ryo. Au fond elle avait peur, horriblement peur, peur que ce ne soit la fin d'une collaboration de 7 ans ; mais s'en était trop, elle voulait savoir si elle pouvait attendre quelque chose de lui ou pas. Elle ne devait pas attendre d'avoir 30 ou 40 ans pour changer de métier et refaire sa vie si il ne voulait pas d'elle. Plus elle attendrait et plus elle serait malheureuse.  

Kaori soupira tout en débarrassant les verres d'une des tables du cabaret. Elle avait l'impression d'avoir un grand poids sur les épaules : elle n'était pas encore certaine de vouloir mettre son plan à exécution. La seule chose dont elle était sûr c'était que si elle le mettait à exécution elle ferait vraiment tout pour que ça marche.  

 

Vers 1h00 du matin, Mick, accompagné de Kazue, Reika et Saeko, arriva au Lapin Bleu. Très vite il repéra Kaori, et ne put s'empêcher de prendre un air niais et lubrique en la regardant, ce qui lui valut un coup de massue de la part de Kazue (NdA : elle aussi s'est mise aux massues!!). Kaori vint à leur rencontre, un peu étonnée de voir débarquer Mick avec Kazue et les deux sœurs Nogami.  

"Bonsoir! Qu'est-ce que vous faites tous ici? rien de grave au moins?" demanda Kaori.  

"Mais non, Kaori, on n'est venu te faire un petit coucou et s'amuser un peu! Elles n'arrivaient pas à t'imaginer en serveuse de cabaret, alors je les ai amenées!"  

"Waouh, Kaori, je ne te pensais pas aussi dévergondée, ou bien est-ce que c'est Ryo qui déteint sur toi?" la taquina Reika en lui faisant un sourire malicieux.  

Kaori paraissant un peu offusquée de la remarque, Saeko s'empressa d'ajouter : "Ça te va plutôt bien, moi je trouve".  

"Hum, merci. Venez je vais vous trouver une table". Elle les conduisit vers le fond de la salle, à une table ronde avec tout autour une banquette en velours rouge en forme de cercle. Elle prit leur commande et revint peu après avec son plateau chargé de boissons. Elle en profita pour s'asseoir un peu avec eux.  

"Il est sympa ce cabaret, ça fait combien de temps que tu travailles ici?" lui demanda Reika.  

"Un peu plus de deux semaines"  

"Hein! et tu ne me l'as pas dis? j'aurais pu te remplacer auprès de Ryo en attendant!"  

"Je n'ai pas besoin d'avoir une remplaçante, je fais très bien mes deux boulots en même temps." Cette Reika, alors, elle ne perdait jamais une occasion d'essayer de mettre le grappin sur Ryo, ce qui énervait Kaori.  

"Mais pourquoi viens-tu travailler ici?" demanda Saeko.  

"J'avais envie de gagner un peu d'argent pour Noël, c'est tout"  

"Et qu'en pense Ryo?"  

"Oh, il s'en fiche pas mal, mais ça m'est bien égal, je ne fais pas ça pour lui de toute façon mais pour moi."  

"T'as bien raison Kaori, laisse le cet espèce de crétin. Tu as entièrement raison de vouloir t'amuser à Noël. D'ailleurs si tu veux, on n'a qu'à aller s'amuser ensemble pour la soir du réveillon, qu'est-ce que t'en penses?" demanda Mick.  

"Ah, c'est gentil, mais…"  

Kazue ne lui laissa pas le temps de finir sa phrase. "Dis-moi, chéri, aurais-tu oublié que tu devait m'emmener dîner au restaurant pour le réveillon?" elle resserra sa main autour du cou de son "chéri".  

"Arg…. ah, ah….mais je n'ai pas oublié, ma douce ; c'était juste pour plaisanter." il lui fit son air de chien battu et Kazue se ravisa : "Mouais, y'a intérêt…"  

Kaori ne pouvait s'empêcher de penser que ça pourrait être pareil entre elle et Ryo, elle aurait tellement aimée que ce soit ainsi ; Mick et Kazue se disputaient gentiment mais jamais de façon sérieuse, et au fond ils formaient un couple attendrissant. Elle se mis à rire en les regardant. Ils avaient vraiment bien fait de venir la voir, elle allait pouvoir se changer un peu les idées.  

Elle resta encore un moment à discuter avec eux puis elle retourna à son service, leur disant qu'elle reviendrait plus tard.  

 

plus tard dans la soirée  

 

Kaori retourna vers la table de ses amis pour faire un break, après tout elle avait le droit de s'asseoir avec les clients, c'était même plutôt recommandé dans ce genre d'endroit! Cependant elle ne le faisait jamais. Elle pensa donc rester un bon moment avec eux. En arrivant à leur table, elle remarqua que Miyuki, qui faisait aussi le service ce soir là, leur tenait compagnie pour la plus grande joie de Mick. Elle l'accueillit avec un grand sourire :  

"Eh Kaori, tu te décides enfin à prendre une pause?"  

"Oui, je suis lessivée, y'a du monde ce soir"  

"Tant mieux, ça prouve qu'il marche bien ce cabaret!"  

Kaori leur parla plus longuement du Lapin Bleu et de ce qui l'avait poussée à venir y travailler. Au fond, ses amis n'étaient guère surpris, c'était même étonnant qu'elle ne se soit décidée que maintenant. Il suffisait d'observer la fainéantise chronique de Monsieur Saeba pour comprendre! Enfin, travailler en petit lapin, là elle avait fait fort tout de même!  

 

Kaori qui observait Mick depuis un moment déjà, finit pas lui demander :  

"Pourquoi regardes-tu au loin comme ça Mick?" elle se demandait si il n'avait pas repéré une jolie serveuse et si il ne cherchait pas une bonne excuse pour aller l'aborder.  

"Je me demande quand il va arriver"  

"Hein?… tu attends quelqu'un?"  

"Ben,.. Ryo par dit!"  

"Ryo??! il doit venir?"  

"Bien sur. Il ne te l'a pas dit?"  

"Non…"  

"Le petit cachottier, c'est bien de lui, ça!" dit Mick avec un petit sourire.  

Kaori était étonnée par cette révélation, pourquoi Ryo viendrait-il encore au Lapin Bleu? Elle soupira intérieurement, elle n'avait pas envie de le voir ce soir, elle avait besoin de réfléchir loin de lui. Apparemment ça risquait d'être raté. Elle fit un peu la moue mais continua à discuter gaiement avec le reste de la tablée.  

Ryo fit son apparition 20 minutes plus tard, en fait il en avait profité pour aller s'amuser avant dans un autre cabaret. Comme il y avait Kaori au Lapin Bleu, il ne pouvait pas vraiment s'y amuser, du moins pas comme il l'entendait et pas sans risquer quelques coups de massues. Il aperçu Mick à l'autre bout de la salle qui lui faisait signe de venir et se dirigea vers lui.  

"Salut la compagnie! Ça va?"  

"T'en a mis du temps, qu'est-ce tu fichais?" lui lança Mick  

"Mais rien, j'ai juste été dire bonjour aux jolies filles du quartier. Tu devrais savoir que je suis assez connu par ici" il fit un large sourire moqueur sachant que Mick n'avait pas une popularité aussi importante que la sienne.  

"Oui, tu es connu pour être un mauvais payeur dans tout le quartier, ça c'est sur!" lui rétorqua-il.  

"Tu m'envie, avoue-le!" continua Ryo.  

"Pff…même pas!" conclut Mick.  

Kaori qui ne voulait pas rester avec lui, se leva pour lui laisser sa place :  

"Tiens, assied-toi, tu veux boire quelque chose?" elle reprenait son rôle de serveuse.  

"Merci. Un whisky s'il te plait." il s'assit donc à la place de sa partenaire qui se hâtait de disparaître dans la foule près du bar.  

Ryo, à peine assis s'empressa de dire bonsoir, à sa manière, aux demoiselles assises autour de la table, ce qui lui valut un coup de talon aiguille dans la jambe de la part de Saeko, une gifle de la part de Miyuki, tant qu'à Reika elle se contenta de lui remettre sous le nez la proposition de contrat de mariage! Ça l'arrêta net et il se calma donc rapidement en attendant son whisky. Saeko lui parla des enquêtes sur lesquelles elle travaillait, des fois qu'il consentirait à lui révéler des choses sans lui réclamer un coup. Au bout de plus de 10 minutes, Kaori reparue avec un verre de whisky sur son plateau et le posa sur la table en face de Ryo.  

"Eh bien Kaori, t'étais partis le chercher en Ecosse ou quoi, mon whisky? Heureusement que tu n'es pas payé aux nombres de verres servis parce que tu ne gagnerais pas grand chose!" lui dit-il d'un air moqueur.  

Elle le regarda d'une façon étrange, que Ryo ne put décrypter puis répondit sur un ton monocorde : "Ah, excuse-moi, j'ai eu une autre commande entre deux." elle tourna les talons et s'aprettait à repartir lorsque Mick lui demanda :  

"Eh! Tu restes pas encore un peu avec nous Kaori?"  

"Non, désolée…." puis elle repartie.  

Ryo et Mick se regardèrent interloqués. Mick devina aisément que le temps n'était pas au beau fixe entre Ryo et sa jolie partenaire.  

"Ryo, t'exagères, elle est débordée ce soir, y'a plein de monde!"  

"Hein? je la taquine un peu, c'est tout!"  

"Je pense qu'elle ne prend pas ça comme une simple taquinerie, tu sais" Mick le fixa d'un air sévère.  

"Quoi, qu'est-ce qu'y a? c'est pas de ma faute si par dessus le marché elle a pas le sens de l'humour!"  

"Je trouve que tu vas un peu trop loin avec elle, qu'est-ce que ça te coûte d'être gentil? Ah, là, là, tu n'as pas compris qu'elle est repartie parce qu'elle n'avait pas envie d'entendre tes sarcasmes? et je la comprends, t'es vraiment pénible quand tu t'y mets!"  

"Dis donc, si tu m'a demandé de venir pour me faire la morale, c'était pas la peine!"  

"Mais non, je dis juste que cette fois, tu y es allé un peu fort, surtout après le scandale que tu as fais l'autre fois… Au fait, elle t'a pardonnée?"  

"J'sais pas, sans doute pas…."  

"Pff… et t'es fier de toi? à ta place j'aurai honte ; ma pauvre petite Kaori, je n'aurais jamais du te la laisser. Ingrat!"  

Ryo se tourna alors vers Kazue, que Mick avait visiblement oublié : "Kazue!, t'as entendu, monsieur a toujours un faible pour Kaori. Ah, ah, c'est le costume de petit lapin qui te fais cet effet là Mick?" il continua à ricaner, bien conscient qu'il était en train de provoquer une dispute entre ces deux là. Mais comme ça Mick arrêterait de l'ennuyer avec tous ses reproches.  

"Toi, hein, tu peux pas t'empêcher de fabuler sur toutes les jolies filles!!" Kazue commençait à engueuler Mick, elle savait très bien qu'il avait encore un petit faible pour Kaori, d'ailleurs si elle avait acceptée de venir dans ce cabaret ce soir, c'était surtout pour le surveiller. Certes, Kaori était sexy comme ça et cela suffisait largement à le mettre dans tous ses états.  

 

Kaori se décida à revenir à leur table un peu à contre cœur, se demandant bien quelles remarques son cher partenaire allait bien trouver à lui faire.  

Mick lui fit un grand sourire lorsqu'il la vit arriver, malheureusement c'était une table de six personnes et ils étaient déjà six (NdA: z'avez qu'à compter, vous verrez ça fait six^^), par conséquent elle n'avait pas de place pour s'asseoir. Mick voyant qu'elle était prête à repartir, lui fit signe de rester. Il murmura quelque chose à l'oreille de Kazue, celle-ci regarda Kaori avec un sourire puis s'assit sur les genoux de Mick, celui-ci se décala et laissa donc sa place à la jeune femme. Kaori s'installa donc à leur table et se retrouva ainsi en face de Ryo. "Oh joie!"pensa-t-elle ironiquement. De toute façon Ryo ne semblait même pas l'avoir remarquée!  

Tout comme elle s'y attendait il ne prêta pas attention à elle durant les quelques 25 minutes qu'elle resta en leur compagnie. Kaori commençait à en avoir un peu marre ; elle s'excusa auprès de ses amis et retourna travailler, histoire de reprendre une bouffée d'oxygène.  

 

Un peu plus tard  

 

Kaori se dit que ce n'était pas très correct de ne pas passer plus de temps avec eux ; après tout, ils étaient venu pour la voir et ça lui faisait plaisir. Elle décida d'y retourner et tant pis s'il y avait un élément indésirable qui s'appelait Ryo! Elle s'approcha donc à nouveau de leur table et fut une nouvelle fois accueillie par Mick. Il ne tenait plus Kazue sur ses genoux et un problème de place se posait à nouveau.  

"Elles sont trop petites les tables de ce cabaret" dit Kaori en riant.  

"Il y a toujours moyen de s'arranger…." lui fit remarquer Mick avec un clin d'œil complice.  

Mick regarda Ryo à la dérobé. Ce dernier avait l'air perdu dans ses réflexions et il semblait n'accorder d'attention qu'à son verre de whisky, sur lequel il avait les yeux fixés depuis un bon moment déjà.  

"Oh, mais je suis sur que Ryo se fera un plaisir de te faire une petite place sur ses genoux, non?"  

Ryo, entendant son prénom releva la tête, et regarda Mick avec un air qui semblait dire : "je n'ai rien écouté, qu'est-ce que tu disais?" mais se contenta d'émettre un "Hein?"  

"Ryo, comme il n'y a pas assez de place, je disais que par exemple tu pourrais la prendre sur tes genoux" lui redit-il en désignant Kaori.  

Kaori se sentait gênée, pourquoi Mick avait-il besoin de dire ça?  

"Quoi? et puis quoi encore!" puis regardant sa partenaire "je trouve que tu ne fais pas ton travail très sérieusement, tu ne devrais pas plutôt être en train de nous servir à boire?"  

"Vous avez tous bien assez bu je pense"  

"Et en plus tu sermonnes les clients…. tu sais que normalement un cabaret est un endroit pour s'amuser?"  

Kaori se sentait piquée au vif, il n'arrêterait donc jamais? Cependant elle garda son calme.  

"Tu sais bien que je ne suis pas une fille drôle, t'avais pas encore remarqué?"  

Mick voyant que ça n'allait pas du tout entre eux, intervint :  

"Allez Ryo, tu pourrais être sympa, fais lui une petite place, au moins à côté de toi"  

"Si y a bien une chose que Monsieur ne sait pas faire, c'est être sympa avec sa partenaire!, qui je te le rappelle est obligée de travailler dans un cabaret pour gagner de quoi vivre!!" Kaori ne tenant plus, commençait à hausser le ton.  

Ryo, à son tour se sentit vexé par la remarque, il se sentait suffisamment coupable, elle n'avait pas besoin de remuer le couteau dans la plaie!  

Il la regarda droit dans les yeux et répondit le plus sérieusement du monde :"Très bien……" puis prenant son air pervers, se tourna à sa droite vers Saeko, l'enlaça par la taille en lui demandant de venir sur ses genoux pour faire une place à Kaori!! Mick n'en croyait pas ses yeux, son ancien partenaire ne pouvait vraiment pas se tenir à carreaux même une seule soirée! Ryo s'attendait à mettre sa partenaire dans une colère noire et pensait que celle-ci excédée s'en irait reprendre son service, ce qui du même coup aurait réglé le problème du nombre de place autour de cette table (NdA: t'as une drôle de façon de régler le problème, Ryo!) mais il n'en fut rien. La seule chose qu'il se prit se fut une bonne baffe de la part de l'inspectrice, pas même une petite massue. Kaori se contenta de soupirer en observant Saeko en terminer avec lui. Celle-ci s'adressa à Kaori, sans plus faire attention à ce pauvre Ryo : "Eh, Kaori tu viens, Miyuki nous racontais des histoires marrantes sur certains des clients du cabaret, je suis sur que toi aussi tu en as."  

Kaori sourit malicieusement, elle prit Ryo par le col de la veste et l'obligea a descendre de la banquette, celui-ci atterrit par terre sans trop comprendre ce qui lui arrivait. Kaori s'assis donc à côté de Saeko. Mick se pencha par dessus la table et observa Ryo, assis par terre en tailleur, la main sur sa joue avec un air hébété. "Nul…" pensa-t-il pour lui même.  

Kaori était satisfaite d'elle-même, elle n'avait pas frappé Ryo et se sentait presque mieux que si elle avait laissée libre cour à sa colère, en fin de compte il ne méritait pas qu'elle se mette dans un état pareil pour lui.  

Au bout de quelques minutes, Ryo commença à protester, disant qu'il était inadmissible qu'une serveuse se comporte ainsi avec un client. Saeko et Kaori ne l'écoutaient plus. Seul Mick lui répondit un "Tu l'as cherché".  

Ryo resta donc par terre, à genoux, le menton appuyé sur la table, en train de finir son verre.  

"Dis Kaori… Kaori… KAORI!! " il réussit enfin à capter l'attention de sa partenaire.  

"Qu'est-ce que t'as à me crier comme ça dans l'oreille?!!"  

"Tu pourrais aller me chercher un autre verre, j'ai soif"  

"Je te l'ai déjà dis, tu as assez bu"  

"Quoi! mais qu'est-ce que c'est que ce cabaret à la noix!! Aller, Kaori, s'il te plait, j'ai de quoi payer, je t'assure".  

"Non…"  

Reika intervint : "C'est vrai ça, moi non plus je n'est plus rien à boire, tu ne veux pas nous en ramener?"  

"Merci Reika!" dit Ryo  

Kaori se leva donc et alla au bar leur rechercher des boissons. Evidemment, Ryo s'était rassis bien confortablement et fit un sourire sarcastique à sa partenaire lorsqu'elle revint.  

Elle posa les verres sur la table sans répondre à ce sourire provoquant qu'affichait Ryo. Elle resta debout à côté de Ryo, appuyée à la banquette pendant quelques minutes.  

"Dis Ryo, Ryo!"  

"Quoi?! Qu'est-ce qu'il a le petit lapin, il est pas content?"  

Kaori se sentait une nouvelle fois blessée par ses paroles, mais comment la considérait-il?  

Voyant le visage à la fois décomposé, outré et offusqué de Kaori, il ne put s'empêcher d'éclater de rire. "Ah, ah, Kaori, excuse-moi mais tu es tellement ridicule dans cette tenue, j'ai pas pu m'empêcher! Ah, ah, un petit lapin, c'est à mourir de rire tellement ça ne te va pas!" il se mit à rire de plus belle. Kaori n'en tint pas compte.  

"Tu veux vraiment pas me faire une petite place?"  

"Non…" il continuait de ricaner  

"J'ai mal au pieds, allez, s'il te plait"  

"J'm'en fiche"  

"Je ne te fais pas payer les deux whisky, ça va?"  

"J'm'en fiche"  

"Bon, tant pis, alors je reste debout et tu payes ton du"  

"Ouais"  

Kaori resta donc comme elle était, Ryo la regardait du coin de l'œil, étant persuadé qu'il l'avait de nouveau vexée mais il ne remarqua rien de tel, elle s'était contentée de soupirer. Ryo resta perplexe tant qu'à cette attitude, se demandant si c'était bien normal. En fin de compte il avait peut-être poussé le bouchon un peu loin, sa façon de s'adresser à elle n'était vraiment pas du meilleur goût. Etait-elle blessée à un point tel qu'elle ne réagissait même plus? Il commença à s'inquiéter de ce que ça cachait. Il l'observa encore quelques minutes et comme il s'en voulait un peu (NdA: quand même!) il se tourna vers elle et d'une voix plus douce lui dit :  

"Eh, Kaori, tu veux toujours venir sur mes genoux?"  

"Je peux?"  

"Allez, viens là" il se redressa et lui fit signe de s'asseoir avec un sourire amusé vu l'air incrédule que prenait sa partenaire. Kaori fut bien étonnée de ce changement d'humeur si soudain, mais ne se fit pas prier. En moins de quelques secondes elle se retrouva sur les genoux de son partenaire, qui la tenait doucement par la taille. Elle se tourna vers Saeko et Miyuki et reprit sa conversation avec elles. Ryo continua à siroter son whisky comme si de rien n'était, même si au fond il était loin d'être indifférent à ce contact étroit avec sa partenaire. Il trouvait ça très agréable et n'avait qu'une envie, la serrer encore plus fort tout contre lui ; de plus il mourrait d'envie d'embrasser cette jolie épaule nue qui n'était qu'à quelques centimètres de ses lèvres et qui le tentait diaboliquement. Sa petite Kaori était dans ses bras et il n'aurait souhaité la voir nulle part ailleurs que là.  

Il soupira doucement et détourna son regard sinon il finirait par se laisser aller, ce serait d'autant plus gênant qu'ils n'étaient pas seuls tout les deux. Mais si ça avait été le cas, se serait-il vraiment laissé aller? au fond il ne savait pas. Parce que si il faisait une telle chose il savait qu'il ne pourrait plus reculer et que Kaori ne lui permettrait pas de revenir en arrière comme il le faisait à chaque fois.  

Kaori se sentait incroyablement mieux à présent, elle avait le cœur léger. Cette soirée qui s'annonçait mal dès le moment où elle avait su que Ryo venait, se finissait d'une bien agréable façon. Si on lui avait dit qu'elle passerait une partie de la soirée sur les genoux de son partenaire, elle ne l'aurait pas cru! Elle sentait sur son dos la douce chaleur qui émanait de lui. Son bras effleurait le sien à chaque fois qu'il posait son verre sur la table ; mon dieu! comme c'était difficile de rester calme! Elle n'avait qu'une envie, c'était de s'adosser contre son torse, se laisser glisser pour se retrouver véritablement dans ses bras.  

 

3h24 du matin  

 

Kaori fini par poser la question qui lui brûlait les lèvres depuis le début de cette soirée :  

"Ryo, dis-moi, pourquoi tu es venu ce soir?"  

"Hein? ben, parce que c'est Mick qui m'a dit de venir."  

"Pourquoi t'as accepté, je croyais que tu ne souhaitais pas venir dans ce cabaret comme j'y étais"  

"Quoi! mais c'est seulement parce qu'il m'a dit qu'il avait invité Kazue, Reika et Saeko. Qui voudrait venir voir un espèce de petit lapin libidineux comme toi!"  

"Li.. libidineux!! Non mais de quel droit tu peux dire ça! T'exagères tout de même. Je ne suis pas plus ridicule que les autres filles qui travaillent ici, elles sont habillées de la même façon, je te ferais remarquer!" Quel toupet il avait de lui sortir ça comme ça!  

"Oui mais sur toi ça ne colle vraiment pas!"  

"Ryo!!!!" Là, elle commençait à bouillir.  

Ryo se mis à éclater de rire, tout en posant son menton sur l'épaule de sa partenaire, il lui murmura à l'oreille : "Oui? Mon lapin…." Kaori ne put s'empêcher de rougir légèrement, elle ne s'y attendait pas à celle là!  

"Qu…. qu'est-ce que tu racontes encore?"  

"Quoi, c'est marrant non? Je vais t'appeler comme ça maintenant! Ah, ah, c'est trop drôle!" il continua de rire, il n'en pouvait plus!!  

Kaori hésitait entre s'énerver pour de bon et lui foutre une bonne raclée ou bien rester confortablement installée sur ses genoux. La traiter de lapin libidineux ce n'était pas flatteur, en revanche le "mon lapin" ne lui déplaisait pas. Même s'il voulait lui faire croire qu'il se moquait d'elle, au fond elle trouvait ça mignon. (NdA: j'suis en plein dans la guimauve là, non?!) Elle savait que plus il lui sortait des remarques grinçantes, plus il la trouvait bien au fond. Quand il ne disait rien c'était qu'elle était bof ce jour là. Enfin, c'était ce qu'elle en avait déduit au bout de 7 ans! Donc, là, elle opta pour la deuxième solution et resta sur ses genoux et ne répondit pas à la taquinerie.  

Elle entendait son partenaire dans son dos, en plein fou rire. Lorsqu'il se calma, il fut tout surpris de voir qu'elle ne l'attendait pas avec une bonne grosse massue en retour. Elle tourna un peu la tête pour voir son visage et lui dit : "Il faut vraiment pas grand chose pour te faire rire toi."  

"Mais c'est de ta faute aussi ; quelle idée de travailler en petit lapin, pff"  

 

Une demi heure plus tard, tout le monde se décida à rentrer. Kaori finissait son service tranquillement, encore un petit quart d'heure et elle aussi pourrait rentrer. Seul Ryo resta jusqu'à la fermeture et attendait Kaori pour la raccompagner. C'est qu'il ne se faisait pas à l'idée le la voir rentrer toute seule à 4h du mat, ça ne lui plaisait vraiment pas de la savoir dehors à une heure pareil. Mais ce soir encore il était là et serait sur que sa partenaire n'aurait pas de problèmes. Il attendit donc qu'elle ait finit pour rentrer.  

Kaori remarqua que Ryo l'attendait, pour le second soir consécutif. Elle sourit, trouvant adorable qu'il l'attende patiemment pour lui servir d'ange gardien durant le trajet du retour. Il avait beau faire et beau dire, il s'inquiétait pour elle et ça se voyait.  

 

Kaori s'en alla dans les vestiaires pour se changer. Elle repensa à cette soirée qui venait de se terminer. Elle avait gardé son sang froid, en apparence du moins, et elle était satisfaite. En plus, Ryo malgré ses remarques s'était montré plutôt gentil avec elle. Même si ses paroles paraissaient blessantes, ses gestes, eux étaient plus que tendres. Il avait qu'en même osé la prendre sur ses genoux devant Mick et les trois filles ; c'était tout même un bon point! Même s'il l'avait fait pour remettre Mick à sa place vu qu'il le titillait à propos de leur relation. Elle allait pas se plaindre, non plus!  

Cependant elle se rappela ses bonnes résolutions, elle souhaitait s'excuser ou du moins lui dire qu'elle était bien consciente qu'elle exagérait quelque fois avec lui et qu'elle avait tord. Sa détermination était revenue, elle sortit des vestiaires et rejoignit Ryo. Ils étaient maintenant seuls, tous les clients et les employées étaient rentrés.  

"On y va" lui dit-il en la voyant  

"Ryo, je ….. je voulais te faire des excuses, euh ….."  

"Pourquoi donc??"  

"Rien en particulier en fait, mais, comment dire, enfin, je sais bien que quelques fois je ne suis pas facile à vivre et, euh, j'exagère un peu des fois alors je m'excuse."  

Ryo ne comprenait rien ; qu'est-ce qu'elle baragouinait!? Il la regarda et remarqua qu'elle avait l'air embarrassée.  

"Plus concrètement, tu veux dire ….?"  

"Et bien, je me mets souvent en colère contre toi et ce n'est pas toujours justifié, alors voilà"  

"J'ai l'habitude, au bout de 7 ans….."  

"Justement, moi aussi j'en ai l'habitude et ça ne va pas. Je ne veux plus me mettre en colère, je veux dire, je..j'en ai marre en fait…."  

"Alors c'est pour ça que tu n'as pas bronchée de toute la soirée"  

"Ryo, je ne veux plus me disputer avec toi. Je suis fatiguée de tout ça…."  

Il n'aimait pas trop la tournure que prenait la conversation, beaucoup trop sérieuse à son goût.  

"Ba…. c'est vrai que c'est la période de Noël, alors pourquoi pas. Si tu as décidé de ne plus me donner de coups de massues, c'est tout bénéf pour moi!" il prend son air pervers en pensant à tout ce qu'il va pouvoir faire avec les jolies filles.  

"Tu ne comprends rien…." lui dit-elle à voix basse et passa devant lui en direction de la sortie du cabaret. Le cas de son partenaire était vraiment désespéré.  

Il la suivit, puis se trouvant face à elle, il se pencha pour lui déposer un baiser sur la joue et lui murmura à l'oreille : "je t'assure que j'ai bien compris, mon lapin…."  

Kaori resta muette devant cette phrase qui lui donnait bon espoir.  

Ils rentrèrent tous les deux sans parler davantage, la nuit était glaciale, ils pressèrent le pas et arrivèrent rapidement chez eux. Ce soir là, Kaori s'endormie avec pleins de questions dans la tête, mais cette fois-ci elle semblait tenir des bouts des réponses.  

 

 


Capitolo: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11


 

 

 

 

 

   Angelus City © 2001/2005

 

Angelus City || City Hunter || City Hunter Media City || Cat's Eye || Family Compo || Komorebi no moto de