Hojo Fan City

 

 

 

Data File

Rated G - Prosa

 

Autore: Flore

Status: Completa

Serie: City Hunter

 

Total: 11 capitoli

Pubblicato: 18-02-03

Ultimo aggiornamento: 17-01-04

 

Commenti: 25 reviews

» Scrivere una review

 

HumourRomance

 

Riassunto: Kaori qui est déprimée à l'approche de Noel, rencontre une de leur ex-cliente : Miyuki (la passeuse professionnelle de CH 30-31) qui exerce maintenant un métier de la nuit....

 

Disclaimer: Les personnages de City Hunter sont la propriété exclusive de Tsukasa Hojo.

 

Tricks & Tips

Can I have my fanfiction proof-read?

 

Yes. You just have to choose one of the beta readers of HFC and contact that person by email. Don't forget to indicate the name of your beta reader when posting your story on HFC. Thanks.

 

 

   Fanfiction :: Au Lapin Bleu

 

Capitolo 10 :: Noël pluvieux, Noël heureux!

Pubblicato: 29-09-03 - Ultimo aggiornamento: 29-09-03

Commenti: Et zou... voilà la chap10 ! Bonne lecture! Plus qu'un chap après et c'est la fin.^^

 


Capitolo: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11


 

 

(Ne cherchez pas ce dicton dans le dico, il est de moi!^^)  

 

 

22 décembre  

Dans le salon, après dîner  

 

Kaori arriva dans le salon avec les cafés, comme d'habitude. Elle s'assit à côté de Ryo qui pour une fois lisait le journal et non une de ses revues porno. Elle ne dit rien, elle était concentrée ; elle but une gorgée de café avant de se lancer non sans une immense appréhension :  

"Dis, Ryo, est-ce que tu as prévu quelque chose pour le réveillon de Noël?" Kaori avait enfin trouvé le moment tranquille pour lui poser la question fatidique.  

Il baissa doucement son journal qu'il tenait grand ouvert devant lui et qui cachait son visage.  

Il la regarda d'un air faussement étonné, depuis le temps elle ne savait toujours pas qu'il fêtait ce genre de chose en allant dans des cabarets! Mais non, elle faisait exprès de jouer les naïves, il était certain qu'elle avait prévu quelque chose pour lui et que c'était ce qu'elle essayait de lui dire avec cette question un peu idiote, il faut le reconnaître. Il s'en amusa et rentra dans son jeu : "Eh bien, je ne sais pas encore…"  

"Lui alors, il ne sera jamais foutu de me donner une réponse claire et nette, c'est toujours pareil!" pensa-t-elle. Elle prit son courage à deux mains et poursuivit :  

"En fait, comme j'ai gagné un peu d'argent ces quelques semaines, je me disais que je pourrais préparer un bon dîner pour fêter Noël"  

"Et? Je suis invité?"  

"Mais oui, ce sera juste un dîner pour tout les deux"  

"Oh! c'est un dîner en tête à tête que tu me proposes là, Kaori!" il aimait tellement la faire rougir, il n'avait pas pu résister, elle avait un air si sérieux pour lui demander ça!  

"Mais non, qu'est-ce que tu vas imaginer!!" elle se sentait embarrassée car c'était en effet ce qu'elle espérait ; pourquoi faisait-il toujours tout pour la mettre mal à l'aise? Déjà qu'elle était loin d'être sur d'elle!  

Ryo resta silencieux quelques secondes, qui parurent une éternité pour Kaori, avant de répondre : "Bon, si tu me dis qu'on va vraiment bien manger pour une fois, c'est d'accord."  

"Bien sur qu'on va bien manger!"  

"Tu va faire un vrai repas de Noël?"  

"Oui"  

"J'accepte rien que pour voir ce que ça va donner. Essaie quand même de ne pas m'empoisonner!"  

"RYO!!!"elle s'apprêtait à sortir sa massue mais il l'interrompit :  

"Eh là!, mais je plaisante partenaire". Il lui fit un sourire tellement doux, qu'elle stoppa net et rangea sa massue. Elle était étonnée, si elle avait décidé de changer de comportement vis à vis de lui, il lui semblait que lui aussi réagissait un peu différemment dans certaines situations. De plus il avait accepté aussitôt et ne semblait pas surpris par sa demande, elle était soulagée de voir qu'elle allait enfin obtenir de lui ce qu'elle voulait, c'est à dire un réveillon de Noël seule avec lui, ce qui au fond n'était pas la lune!  

Vers 11h elle se rendit Au Lapin Bleu pour la dernière fois, c'était son dernier soir et elle allait toucher sa paie. Elle allait pouvoir se consacrer à la préparation d'une soirée inoubliable pour Ryo, elle voulait que ce Noël soit leur plus beau Noël à tous les deux.  

 

Le lendemain, 23 décembre  

 

Kaori était satisfaite, Ryo avait accepté et elle était aux anges. Elle passa donc la journée dans les magasins à lui trouver des cadeaux. Elle rentra finalement vers 18h, satisfaite de ses achats. Il ne restait plus que deux jours avant Noël, Ryo ne s'était pas désisté et elle commençait sérieusement à réfléchir à se qu'elle préparerait pour le réveillon. En tout cas elle avait déjà trouvé sa tenue, une robe noire assez moulante arrivant juste au dessous du genoux et légèrement fendue sur le côté gauche ; classique mais efficace et somme toute sexy. En espérant qu'il apprécierait…  

 

 

Soir du réveillon, 24 décembre, 19h52  

 

Kaori s'observa un moment dans le miroir, pour une fois elle se trouvait plutôt bien. Elle descendit à la cuisine vérifier que le dîner était presque prêt. Il ne manquait plus que Ryo. Elle jubilait intérieurement, car à bien y réfléchir c'était la première fois en 7 ans qu'elle allait passer une soirée en tête à tête avec lui! Un évènement quoi!  

"Ah, il est déjà presque 8h du soir, il a l'intention de se pointer au dernier moment on dirait! Il exagère il aurait pu rentrer plus tôt ce soir tout de même!" Kaori commençait à s'impatienter. Où pouvait-il donc bien traîner à cette heure là? Elle se servit un apéritif en attendant.  

"Il aime vraiment se faire désirer, lui, pff…." Elle finit tranquillement son verre et jeta pour la énième fois un coup d'œil à la pendule, 8h20, elle soupira. Elle alla dans le salon et regarda par la baie vitrée, il pleuvait doucement.  

"Quel temps triste, où tu es Ryo?"  

Elle commençait à s'inquiéter sérieusement. Mais au fond, il n'y avait rien d'exceptionnel là dedans, ce n'était pas la première fois qu'elle l'attendait alors qu'il était tout simplement en train de s'amuser et de boire à crédit dans le quartier du Kabuki chô. Plus les minutes passaient et plus elle était convaincue qu'il ne rentrerait pas cette nuit.  

D'un air triste elle resta plantée devant le fenêtre à regarder la pluie tomber pendant plus d'une demi heure. Il était presque 21h et elle commençait à se rendre à l'évidence. Elle se mordit les lèvres, elle se sentait stupide, stupide d'être aussi naïve, aussi confiante.  

"Alors en fin de compte tu n'avais pas l'intention de rester avec moi ce soir? Pourquoi tu ne l'as pas dit, pourquoi ce manque de franchise? Ryo…. tu….." elle s'arrêta, les yeux lui piquaient, des larmes coulèrent doucement. Elle posa sa main sur la vitre froide comme pour se raccrocher à quelque chose. Elle se sentait seule d'un coup, abandonnée, elle imaginait la plupart des gens qui en ce moment même devaient être réuni autour d'une table à manger et à discuter chaleureusement. Pourquoi elle n'avait pas le droit à cela, pourquoi son partenaire ne pouvait-il pas faire en sorte de lui faire plaisir, elle ne demandait pas la lune tout de même, elle voulait simplement qu'il soit là, avec elle, ce soir, c'était trop demander alors?  

Immobile devant la fenêtre, elle ressemblait à une statue de pierre, fière, inébranlable, et pourtant…. ce soir elle se sentait plus fragile que jamais, elle sentait son cœur se déchirer lentement, c'était trop, elle ne pouvait plus……. Elle se mit à éclater en sanglots, elle pouvait bien se laisser aller, de toute façon elle était seule. Cette pensée ne fit qu'amplifier ses sanglots. Elle traversa le salon en courant et regagna sa chambre où elle laissa libre cours à ses pleurs. "Quel gâchis, comment ai-je pu croire que tout se passerait bien ce soir? Comment ai-je pu croire qu'il avait vraiment envie de rester avec moi?" Elle pleura longtemps avant de s'endormir d'épuisement.  

 

 

Vers 1h30 du matin, la porte de l'appartement s'ouvrit doucement.  

"Ah, là, là quelle poisse cette pluie, je suis trempé, en plus ça m'a prit plus de temps que prévu, Saeko, je vais te faire payer le prix fort cette fois" tout en continuant de râler, Ryo retira ses vêtements mouillés et tout poussiéreux. Il était glacé et malgré l'heure tardive il se dirigea droit dans la salle de bain pour prendre une bonne douche bien chaude, il l'avait largement mérité! Cela le rendit un peu moins grincheux, il alla dans sa chambre et enfila rapidement un pantalon, se frictionna les cheveux avec la serviette de toilette et se décida à téléphoner à Saeko pour lui rendre compte de ce qu'il avait fait. Au bout de 4 sonneries celle-ci décrocha enfin : "Oui, Saeko, j'écoute"  

"Salut ma belle, tout est ok, tu n'as plus qu'à envoyer une équipe sur place; à qui on dit merci?"  

"Ah, oui, c'est d'accord, merci bien…"  

"Quoi, c'est tout! T'exagères tout de même, je te ferais remarquer que tes informations étaient fausses et que j'ai poireauté plus de 2h avant qu'il ne se passe quelque chose! Alors tu as intérêt à bien me payer et rapidement!"  

"On en discutera plus tard d'accord?"  

"Non, pas d'accord du tout, prépare toi j'arrive!!"  

"Idiot, si ça t'amuse d'être à la porte, je suis chez mes parents ce soir"  

"Hein, pourquoi ça?"  

"T'es bête ou quoi! c'est le réveillon de Noël et chez nous on le fête en famille, bon tu me déranges là, on voit ça plus tard, bye!"  

"SAEKO!!" la jeune femme avait déjà raccroché.  

"Elle me le paiera, pff, tu parles, quelle excuse bidon, Noël…"  

 

Ryo descendit à la cuisine pour manger quelque chose avant de se coucher, ce qu'il vit en entrant le laissa perplexe. La table était mise pour deux, il y avait une jolie nappe et même une bougie au centre de la table. "Qu'est-ce que c'est que tout ça? on dirait un dîner en tête à tête "  

A ces mots il commença à tilter, et se précipita sur son portable, qui afficha la date et l'heure en s'allumant, pour constater que l'on était bien le 24 décembre et qu'il était 2h11 du matin.  

"Ah Non!!!!! c'est pas vrai!!! Alors c'était bien ce soir Noël! Merde, c'est pas vrai, Kaori!!" (NdA: c'est ce qui s'appelle être déconnecté du monde, hein Ryo? ^^)  

Il jura un bon moment, mais comment avait-il fait pour ne pas se rendre compte que c'était le jour du réveillon? Fallait vraiment être nul (NdA: je confirme, tu es nul, Ryo. Aïeuh! me frappe pas!) Et Kaori, où était-elle? en train de dormir vu l'heure tardive, qu'est-ce qu'elle allait penser? qu'il le faisait exprès, c'était certain. Il devint livide en repensant à ce qu'il lui avait dit, à savoir qu'il passerait le réveillon avec elle. Il soupira, puis se dirigeant vers la cuisinière, il vit une grosse cocotte, il l'ouvrit et comprit que ce devait être le dîner du réveillon. Il ralluma le gaz sous la cocotte, bien décidé à goûter ce qu'avait préparé sa partenaire. Il ouvrit le frigo pour se prendre une bière et remarqua qu'il y avait une bûche glacée dans le congel et même une bouteille de Champagne dans la porte du frigo. "Elle avait vraiment tout prévu on dirait". Il s'en voulut encore plus, maudissant les "missions" à la noix que lui confiait Saeko, maintenant il comprenait mieux pourquoi elle n'avait personne de disponible à la police pour cette mission, ce n'était pas que c'était excessivement dangereux mais que tout le monde était en congé pour fêter Noël, tout simplement! "Saeko, tu crois que je fête pas Noël, moi! Mais pour qui elle me prend! grrr" Pour une fois qu'il avait vraiment décidé de passer un peu de temps seul avec sa partenaire, eh bien, c'était réussit!!  

Il commença à manger et un doux sourire éclaira son visage ; c'était divin, elle s'était surpassée cette fois. Il se permit d'en reprendre une seconde fois. Une fois repu, il monta dans sa chambre pour, enfin, aller dormir.  

Perdu dans ses pensées, il ne remarqua pas Kaori qui l'attendait en haut des escaliers, les bras croisés et visiblement très irritée.  

"Tu es enfin rentré, tu t'es bien amusé j'espère" sa voix était cassée.  

"Ah, Kaori, je croyais que tu dormais à cette heure ci" Il ne s'attendait pas du tout à se retrouver en face d'elle à cette heure là.  

"Tu fais tellement de bruit, difficile de dormir" lui lança-t-elle froidement.  

"Désolé…" Elle ne lui laissa pas le temps de finir sa phrase.  

"RYO SAEBA!! Je te donne la palme d'or de la lâcheté et de l'hypocrisie!!!!!! Pourquoi tu ne m'as pas dis que tu avais mieux à faire que de dîner avec moi!! Je ne t'y oblige pas, si ça t'emmerde, t'as qu'à le dire!!!!!!!!" Elle ne tenait plus, elle avait besoin de lui dire tout ce qu'elle avait sur le cœur.  

"Mais, Kaori, tu te trompes, je t'assure, je suis désolé, j'ai eu un contre temps et…"  

"Ça suffit!!!! je ne te crois plus, comment tu peux faire ça, tu n'as aucun respect pour moi, avoue le, ça t'es complètement égal de me faire souffrir!!! Tu n'as même pas compris que c'était pour TOI que j'ai travaillé dans ce cabaret, que c'était pour TE faire passer un Noël comme tu n'en a jamais passé, pour TE faire plaisir!!!"elle ne pouvait plus s'arrêter, sa colère et sa rancœur étaient en train d'exploser à la figure de Ryo.  

Ryo écoutait d'un air médusé tout ce qu'elle lui déballait.  

"Et tu n'as pas remarqué non plus que j'ai essayé de changer les choses entre nous, tu n'as pas remarqué que j'en ai plus que marre de cette situation et de ton indifférence!!!! Mais non, bien sur, tu ne vois rien dès qu'il s'agit de moi!!!!! Tu t'en fou complètement et ça me rend dingue, tu comprends ça!!!?" Elle s'arrêta à bout de souffle, elle sentait à nouveau des larmes couler sur ses joues.  

Ryo resta scotché, Kaori était visiblement à deux doigts de la crise de nerfs. Il ne l'avait jamais vu aussi furieuse et désemparée. Devant le silence et l'immobilité de son partenaire, Kaori retourna en courant dans sa chambre. Ryo ne réagit pas tellement il se sentait mal et incroyablement coupable. Au bout de quelques minutes, Kaori reparut devant lui et lui balança à la figure 3 paquets de tailles différentes.  

"J'allais oublier, c'aurait du être tes cadeaux de Noël!!! Ce sont les premiers et les derniers, alors profite en bien!"  

Ryo se les prit en pleine figure sans broncher. Kaori repartit aussi vite qu'elle était venue. Ryo contempla à ses pieds les trois paquets, il les ramassa, l'un d'eux était carré et mou, un autre plus petit et tout en longueur et le dernier encore plus petit et rectangulaire. Il les emmena dans sa chambre mais ne les ouvrit pas. Il ressortit aussitôt et se dirigea vers la chambre de Kaori, il était hors de question qu'il la laisse comme ça à se morfondre. C'était de sa faute et il lui devait de sérieuses explications. Il ne savait pas trop par quel bout commencer, ça n'allait pas être simple de la convaincre de sa bonne volonté. Il l'avait tellement fait tourner en bourrique durant toutes ces années…  

 

Il entra doucement dans sa chambre, sans mots dire il s'assit sur le bord du lit où était allongée sa partenaire. Kaori ne bougea pas et continua à pleurer, tournant le dos à son partenaire.  

Il l'observa un moment d'un air triste, mais comment se débrouillait-il pour la rendre aussi malheureuse? Comment pouvait-on faire autant de mal à la personne qui compte le plus pour vous?  

Il avait honte, son cœur gémissait au son de celui de sa partenaire, à l'unisson et dans la douleur.  

 

Il prit sa respiration et commença son récit :  

"Kaori, je n'étais pas en train de m'amuser tu sais….. J'étais sur les quais, en train de mettre fin à un petit trafic de drogue entre voyous. C'est Saeko qui m'as parlé d'eux il y a deux semaines environs, ils devaient recevoir une cargaison assez importante de drogue de Hong Kong mais je ne savais pas qu'ils s'apprêtaient à effectuer la transaction justement ce soir. Saeko m'as appelé cette après midi pour me dire que d'après ces informations cela devait avoir lieu à 19h ce soir. Mais elle s'est planté et j'ai attendu jusqu'à plus de 21h et comme ils étaient assez nombreux ça m'a prit plus de temps que prévu, je suis désolé." Il fit une pause  

"J'aurais vraiment préféré être avec toi….". Constatant le manque de réactions de sa partenaire, il continua : "Kaori, ne penses pas que je me moque de toi, c'est faux. C'est stupide de dire ça mais la vérité c'est que je ne me suis pas rendu compte que c'était ce soir le réveillon de Noël. Excuse-moi, je ne ressemble pas à la plupart des gens qui mettent une grande croix sur leur calendrier pour le jour de Noël…. mais…. je……j'avais vraiment envie de passer cette soirée avec toi….." il se pencha doucement sur elle et murmura : "S'il te plait, dis-moi que tu me crois, Kaori…"  

Celle-ci ne bougea pas et lui répondit entre deux sanglots :  

"T'avais qu'à rester avec Saeko, alors……."  

"T'es bête….." il se pencha un peu plus et lui déposa un baiser sur la joue mais cela n'eut pas vraiment l'effet escompté.  

"Arrête ça Ryo!!…..J'en ai assez de ton indifférence et de ta froideur, ne fait pas semblant s'il te plait!" Kaori ne croyait plus en rien, elle ne croyait plus en lui.  

Ryo resta atterré devant la remarque, il venait de jouer franc jeu avec elle, et c'était bien la première fois, mais apparemment elle n'avait pas cru un seul mot de tout ça. Il se redressa mais resta assis sur le bord du lit.  

Il soupira.  

"Ah, la, la j'étais bien naïf de penser que tu me croirais, pourtant pour une fois c'est la stricte vérité………Tu aurais préféré que je te dise quoi? Que j'étais dans un cabaret en train de m'amuser? ça aurait pu mais ce n'est pas le cas. Ce n'est pas le cas parce que TU m'as invité pour ce réveillon et que j'ai accepté, en général je tiens parole, mais là j'étais trop concentré sur cette affaire et je ne me suis rendu compte de rien……………..je suis ridicule, hein?"  

Entre deux sanglots elle marmonna un "oui" pour unique réponse.  

"Merci….. dis, tu vas pas pleurer comme ça toute la nuit quand même?"  

"Et toi tu vas rester combien de temps assis sur mon lit?"  

"Jusqu'à ce que tu dises que tu me pardonnes….."  

"Tu te lasseras avant moi" elle pleurait toujours  

"Tu veux parier?"  

Ryo s'installa plus confortablement au pied du lit en appuyant le dos au mur et regardait toujours cette gracieuse silhouette allongée sur le lit.  

Kaori était à nouveau plus énervée que triste, elle se redressa et s'assit en regardant Ryo dans les yeux d'un air accusateur :  

"Pourquoi tu ne m'as rien dit? Tu aurais pu m'appeler au moins. Même pour le travail tu me mets toujours à l'écart. Ça ne sert vraiment à rien que je sois ta partenaire" elle détourna le regard, les yeux doux et presque joyeux de son partenaire lui faisait encore plus de peine ; ça ne l'attristait même pas un peu de la voir pleurer.  

"Mais non, Kaori! Je pensais que tu ne serais pas contente de voir que Saeko m'avait encore embobiné, alors je ne t'en ai pas parlé. En plus, je pensais que cette affaire serait vite bouclée, mais ça a traîné en longueur, alors voilà, je suis vraiment désolé………… Dis, ça fait bien cinq fois que je me suis excusé en moins de dix minutes, c'est pas encore assez?" Ryo s'amusa du fait que Kaori n'avait pas l'air consciente que ce soir il était prêt à la consoler autant qu'elle le voudrait, qu'il était prêt à se plier à ses quatre volontés pour se faire pardonner. Il jugeait qu'il avait largement dépassé les limites, de façon involontaire en plus.  

 

Kaori après un moment d'hésitation finit pas lui répondre :  

"Ça dépend si tu le penses réellement ou pas. Si tu …. ça ne t'ennuie pas de rester avec moi alors? avec un garçon manqué doublée d'une casse-pieds?" la voix de Kaori était toute fébrile car au fond c'était peut-être normal qu'il n'ait pas envie de rester avec elle un tel soir.  

Ryo en avait définitivement assez des doutes de sa partenaire, il ne voulait plus qu'elle doute de lui, de ses sentiments…  

"Evidemment c'est vrai, approche…." doucement il lui prit la main et l'attira à lui pour finalement refermer ses bras autour d'elle.  

Il la regarda tendrement et ne la lâcha pas. Kaori resta éberluée devant autant de sincérité, inaccoutumière chez Ryo.  

"Allez, arrête de pleurer, tu veux?" Kaori se laissa bercer dans les bras de Ryo, elle n'y croyait pas, il était là, avec elle, en train de la consoler, de s'excuser et de la serrer dans ses bras. Elle se blottit contre lui et ne bougea plus. Ryo sourit doucement, bien content de voir que la situation n'était pas désespérée. Au bout de quelques minutes Kaori rompit ce moment magique :  

"Excuse-moi Ryo, c'est moi qui me suis trompée cette fois et ….." il la stoppa net  

"Chuuut. Ne t'excuse pas, c'est moi qui fais toujours tout de travers, tu n'as rien à te reprocher" il l'embrassa sur la joue pour confirmer ses quelques paroles.  

 

Elle plongea ses yeux dans les siens et ne douta plus de la bonne volonté de son partenaire, même si elle se demandait combien de temps allait durer cet excès de gentillesse si inhabituelle chez lui, car en général ces moments là n'étaient que trop sporadiques. Mais elle n'avait plus ni l'envie ni la force de se poser des questions. Elle souhaitait juste en profiter pleinement et le plus longtemps possible. Elle reposa sa tête sur l'épaule de Ryo et l'enlaça en passant ses bras autour de sa taille. Elle se sentait bien maintenant. Ryo s'étonna de l'audace de sa partenaire, qui il y a encore cinq minutes semblait le détester. Il avait réussit à rattraper le coup finalement? il n'en était pas encore certain mais il serait plus franc avec elle à partir de maintenant.  

Kaori s'attendait à tout moment à ce qu'il mette fin à leur étreinte, mais il ne fit rien et c'est elle qui finit par lui murmurer à l'oreille :  

"Si je reste comme ça je vais finir pas m'endormir". Elle se sentait si bien, c'était si confortable, qu'elle allait vraiment finir par s'endormir dans ses bras.  

Il la regarda avec toujours autant de douceur : "Tu penses qu'il est trop tard pour fêter Noël, Kaori?"  

"Hein, qu'est-ce que tu veux dire?"  

"Eh bien, qu'on pourrait se prendre une petite coupe de Champagne et trinquer." il regarda à nouveau l'heure sur son portable, qu'il avait toujours dans sa poche. "Il n'est que 3h06, la nuit de Noël n'est pas encore terminée non?"  

Kaori le regarda encore plus étonnée, il voulait quand même fêter Noël, avec elle?, maintenant?  

"Vrai?"  

"Oui…."  

"Bon, d'accord…….au fait comment sais-tu qu'il y a du Champagne?"  

"Ah, eh bien un Noël sans Champagne, ça n'existe pas…."  

"Ah oui…" elle le regarda d'un air soupçonneux.  

"Ah, hum… en fait je me suis permis de goûter à ce que tu avais préparé et j'ai remarqué qu'il y avait également des choses très intéressantes dans le frigo et dans le congel". Il s'attendait à se qu'elle rouspète mais elle se contenta de répondre :  

"Alors tu as déjà eu ton réveillon, à ce que je vois…"  

"Ah mais j'ai pas encore touché à la bûche et au Champagne. Si on allait prendre le dessert ensemble?"  

Elle lui fit un sourire complice "Avec plaisir…"  

Un peu à contre cœur elle s'éloigna de lui, sécha ses dernières larmes et descendit à la cuisine avec un Ryo qui était toujours tout sourire.  

 

 

 


Capitolo: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11


 

 

 

 

 

   Angelus City © 2001/2005

 

Angelus City || City Hunter || City Hunter Media City || Cat's Eye || Family Compo || Komorebi no moto de