Hojo Fan City

 

 

 

Data File

Rated PG-13 - Prosa

 

Autore: sahar_f

Beta-reader(s): Ally Ashes, Sahar_f

Status: In corso

Serie: City Hunter

 

Total: 8 capitoli

Pubblicato: 11-04-06

Ultimo aggiornamento: 01-01-07

 

Commenti: 38 reviews

» Scrivere una review

 

ActionGeneral

 

Riassunto: que se passera-t-il si Ryô ne serait pas le seul rescapé de l'accident du crash d'avion?

 

Disclaimer: Les personnages de "Une rencontre imprévue" sont la propriété exclusive de Tsukasa Hojo, sauf celui d'Ayumi, de son coéquipier et du méchant car c'est le fruit de MA création.

 

Tricks & Tips

What can I do in this site?

 

The goal of HFC is to enable authors to have complete control on their work. After signing up for a new member account, you can log in and add/modify your own fanfictions. In the same way, artists can upload their fanarts. Only fanmanga and goodies have to be sent to the webmistress. The authors can consult their stats and see which story has been read the most. Mem ...

Read more ...

 

 

   Fanfiction :: Une rencontre imprévue

 

Capitolo 6 :: …

Pubblicato: 05-05-06 - Ultimo aggiornamento: 05-05-06

Commenti: hello tout le monde ^__^… Hier j'ai passé un excellent examen de maths et ceci m'a rendue super motivée pour continuer et finir le 6ième chapitre afin de le poster au plus vite. (Eh oui faut dire que moi aussi j'suis impatiente de savoir comment va évoluer cette fic!). Grand merci à mes reviewers et mes revieweuses et bonne lecture à tous! PS : ce chapitre est un peu long par rapport aux autres, alors enjoy !

 


Capitolo: 1 2 3 4 5 6 7 8


 

chapitre 6 :  

 

 

A l'intérieur de l'appartement, les deux jeunes femmes étaient encore debout comme Ryô les avait laissées…  

 

Kaori essayait tant bien que mal de se ressaisir et de remettre de l'ordre dans ses idées. Quant à Ayumi, voyant le trouble qu'elle a suscité chez les deux jeunes gens par ces simples paroles, n'eut plus aucun doute concernant les véritables sentiments qu'ils éprouvent l'un envers l'autre.  

Elle sentit qu'elle devait faire quelque chose pour couper cours à ce silence pesant qui s'est installé :  

 

-Euh.., balbutia-t-elle, ..je suis désolée.. je.. je n'ai pas vraiment voulu…  

 

-Tu n'as pas à t'excuser tu sais.. Allons plutôt grignoter quelque chose, tu veux bien ?, lui souria Kaori, ayant pu retrouver son sourire habituel.  

 

-Ok, ça marche.  

 

 

Mais en franchissant la porte de la cuisine, Ayumi s'écria soudainement :  

 

 

-Oh mon Dieu !!.. Ayato !! Je l'ai complètement oublié celui-là !!  

 

Elle se tourna précipitamment vers Kaori qui était en train de sortir des steaks surgelés du frigo, et lui demanda d'un ton anxieux :  

 

-Dis Kaori est-ce que je pourrais utiliser le téléphone stp ?  

 

-Oui bien sûr ! La prochaine fois ne demande pas la permission, tu es ici chez toi.  

 

-Merci.  

 

 

Et elle se précipita dans le salon, prit le combiné et composa le numéro :  

 

- ------  

 

-Allô… Allô..? Ah.. mais pourquoi ne répond-il pas ? Oh Dieu du ciel, faites que rien ne lui soit arrivé !!  

 

- ----- Allô oui! J'écoute, fit enfin la voix masculine d'Ayato.  

 

-Ah te voilà enfin ? Mais t'étais où pendant tout ce temps ? Tu m'as fiché une de ces trouilles ! j'ai cru un instant que quelque chose de grave t'était arrivé..  

 

-J'étais juste sous la douche. C'est tout. Alors ma belle, tu t'inquiètes pour moi maintenant ?  

 

Elle se rendit alors compte de ce qu'elle venait de dire et du ton qu'elle a employé.  

 

-Pfff…toi, alors, tu ne changeras jamais à ce que je vois !!  

 

-Que veux-tu, je suis né comme ça !! (Tiens.. vous ne sentez pas par hasard comme l'odeur d'un 3ème pervers qui rôderait dans le coin (les deux autres étant Ryô et Mick) ?).  

Au fait que voulais-tu dire par " quelque chose de grave t'était arrivé" ?  

 

-Cet après-midi nous avons été attaqués, Kaori, Ryô et moi, par une voiture noire quand nous étions au café Cat's Eye. Heureusement, personne n'a été touché ; que des dégâts matériels. Lui raconta-t-elle avec un calme d'une véritable pro. Et j'ai pris peur à l'idée qu'ils t'auraient retrouvé toi aussi.  

 

-Eh.. minute papillon ! t'as bien dit que Ryô était avec vous, n'est-ce pas ? Alors t'as pu voir qu'est devenu ton cher frère après toutes ces années de séparations ? t'as pu lui dire la vérité au moins ?  

 

-Non.. je n'ai pas eu le courage de le lui avouer.  

 

-Et sa copine ? Elle est au courant ?  

 

-Non plus, lui répondit-elle tout en jetant un coup d'œil à la cuisine où se trouvait Kaori, en train de préparer à manger. "Alors je te demande de bien tenir ta langue stp.  

 

-Et ce jusqu'à quand, tu peux me le dire ?  

 

-… je.. je ne sais pas. On verra bien.  

 

-Pff.. fais ce que tu veux… bon, faut que je te laisse à présent. Je dois finir mon travail.  

 

-Quoi ? Tu ne l'as pas encore terminé ?  

 

-Pas encore. Ecoute: j'ai découvert plein de trucs qui pourraient t'intéresser. On se voit Quand et où ?  

 

-Ce soir, ici même. L'inspecteur Nogami peut t'indiquer l'adresse. Et puis, avec elle, tu seras plus en sécurité.  

 

-On verra. Oh.. encore une dernière chose avant que tu ne raccroche..  

 

-Oui ?  

 

-la copine de ton frère, elle EST JOLIE ???  

 

- GRRR -------------------  

 

-Tiens.. elle m'a raccroché au nez !! s'exclama-t-il, comme s'il ne connaissait pas la cause de cet acte.  

 

 

Sur l'autre bout du fil :  

 

-GRRR… Espèce de cloporte sans cervelle !! (là, c'est mon insulte préférée! Dsl j'ai pas pu résister -__- !!) laissa échapper Ayumi entre ses dents.  

 

Kaori, qui venait de sortir de la cuisine, lui demanda :  

 

-Quelque chose ne va pas ?  

 

Ayumi retrouva bien vite son calme :  

 

-Non, non, ça va bcp mieux maintenant que je sais qu'il en sécurité dans sa cachette.  

 

-Et elle est où cette fameuse cachette ?  

 

-En dehors de la ville… bon c'est pas tout, mais je meurs de faim, moi !! Quand est-ce qu'on mange ?  

 

-C'est prêt. Allez viens à table.  

 

 

Pendant presque tout le repas, aucun mot ne fut prononcé. Toutes les deux étaient plongées dans la réflexion. Mais ce qu'elles ne savaient pas c'est que toutes les deux pensaient exactement à la même personne : le nettoyeur le plus craint du Japon, j'ai nommé Ryô Saeba (ohé !!... du calme les filles !!)…  

 

 

-…Tu l'aimes n'est-ce pas ? lança Ayumi subitement, les yeux dans le vague.  

 

-Quoi ? Mais je.. enfin je…  

 

-Inutile de le nier, j'en suis convaincue, dit Ayumi, un petit sourire aux lèvres.  

 

-…  

 

Le visage de Kaori était maintenant rouge pivoine.  

 

-Et tu ne n'oses pas le lui dire, je me trompe ?  

 

-…  

 

-Ne t'inquiètes pas. Je trouverai un moyen pour t'aider, lui dit-elle avec un clin d'œil.  

 

-Hein ?  

 

-----*-----*-----*-----*-----*-----*-----  

 

15h30, quartiers chauds de Shinjuku  

 

Ryô parcourait les rues depuis un bon moment à la récolte d'informations depuis ses indics. Mais le résultat resta le même : aucun d'eux ne connaissait l'identité des agresseurs ni le numéro de la voiture. Ryô ne renonça point et continua ses recherches.  

Mais contrairement à ce que certains peuvent penser, ce n'était pas son seul souci que de retrouver les tireurs de cet après-midi. Pour lui, cette tâche faisait presque partie du train-train quotidien. En fait, depuis qu'il a quitté l'immeuble, il n'arrêtait pas de penser à Ayumi. Plus il y songeait plus il la trouvait… mystérieuse. Il n'a pas pu trouver une explication logique à cette pensée mais il y a toujours en lui cette impression qu'elle lui cache quelque chose d'important… Puis il revit son attitude lors de leur rencontre au Cat's Eye.  

 

-"Il faudrait vraiment être nigaud pour ne pas s'apercevoir qu'elle a été surprise de me voir… même un peu trop à mon goût. On dirait bien qu'elle a autre chose en tête que cette fameuse affaire de drogue."  

 

En se remémorant la dernière réplique d'Ayumi, ses pensées prirent un autre chemin : Kaori, son ange. Que faisait-elle en ce moment ? …  

"Quelle question ? Elle cuisine évidemment !" se dit-il un sourire discret aux lèvres.  

Il connaissait par cœur les habitudes de sa chère et tendre partenaire. Quand elle est heureuse, elle cuisine. Quand elle est malheureuse, elle cuisine. Quand elle est furieuse ou nerveuse, elle cuisine. Mais malgré son humeur changeante, il aimait bien quand elle s'occupait de lui. Ceci était une preuve qu'il y avait au moins une personne qui le considérait comme un être humain et non pas comme un tueur sanguinaire et sans scrupule. Elle a transformé et redonné un sens à sa vie…  

Cela va faire maintenant presque cinq ans qu'ils sont partenaires, mais presque rien n'avait changé dans leur relation. Et tout est de sa faute à lui…  

 

-EH… RYÔ ! Alors on a la tête dans les nuages à présent ? L'interpella l'un de ses fameux informateurs.  

 

Le nettoyeur se retourna et lui lança un regard noir qui fit immédiatement taire le gars à l'apparence misérable. Le message était clair et net : pas le temps ni l'humeur pour écouter tes sottises.  

 

-Que fais-tu ici ? D'habitude on te voit que rarement dans la station de métro ou à la gare.  

 

-Justement, je t'ai cherché partout. J'ai des infos hyper-intéressantes pour toi.  

 

-Vas-y, je t'écoute.  

 

 

 

(Et moi qui voulais que mes chapitres soient équilibrés de point de vue longueur.. bof ! Bon ben je n'ai plus qu'à vous dire à la prochaine et n'oubliez pas de m'envoyer vos commentaires ! kisses ^__^ )  

 

 


Capitolo: 1 2 3 4 5 6 7 8


 

 

 

 

 

   Angelus City © 2001/2005

 

Angelus City || City Hunter || City Hunter Media City || Cat's Eye || Family Compo || Komorebi no moto de