Hojo Fan City

 

 

 

Data File

Rated PG-13 - Prose

 

Authors: angelina , Lobo[elloco]

Beta-reader(s): Sophie

Status: To be continued

Series: City Hunter

 

Total: 9 chapters

Published: 31-07-04

Last update: 17-01-05

 

Comments: 70 reviews

» Write a review

 

RomanceAction

 

Summary: Kaori se retrouve face à un dilemme, elle va devoir prendre une grave décision!!!

 

Disclaimer: Les personnages de "Où es-tu Kaori" sont la propriété exclusive de Tsukasa Hojo.

 

Tricks & Tips

The link to ask for access to the NC-17 section sends an email with the wrong email address.

 

That's because you haven't configured Outlook correctly. It uses the default email. In that case, send me an email with the correct email address and put in the subject "NC17-ID:" + your ID. And respect all the other instructions.

 

 

   Fanfiction :: Où es-tu Kaori?

 

Chapter 2 :: Malade? Les pensées de Ryô

Published: 31-07-04 - Last update: 13-08-04

Comments: Voilà le 2ème chapitre, du point de vue de Ryô, j'espère qu'il vous plaira!

 


Chapter: 1 2 3 4 5 6 7 8 9


 

 

Couché sur son lit, un bras passé sous la tête, Ryô écoutait les bruits du petit matin. Il n'avait pas fermé l'œil de la nuit! Kaori était malade, il l'aurait parié! Il ne savait pas de quoi elle souffrait et c'est ce qui l'énervait le plus. Elle ne lui en avait pas parlé…“Elle ne me parle plus du tout d'ailleurs!!! songea-t-il amer. Et par ma faute en plus.” Il était le seul responsable de cette situation désastreuse.  

Le soleil de ses timides rayons, vint lui effleurer le visage. En grognant il bascula sur le dos, posa un bras sur son front et fixa le plafond. Pourquoi avait il fait ça? Pourquoi lui avait il parlé si durement? Si… méchamment! “Tu voulais sauver ta peau, hein Saeba? Tout simplement.”  

 

«-Simplement??? Tu parles!» ricana-t-il exaspéré. Le visage de sa partenaire vint danser devant ses yeux, comme pour le narguer. Elle avait énormément changé ces temps ci… Son teint d'habitude éclatant, était devenu pâle et ses joues s'étaient creusées. Et que dire de ses yeux!…  

Ils avaient perdu tout leur éclat, la petite étincelle qui les faisait briller comme des diamants, avait disparu. Envolée… soufflée par un esprit malveillant. Kaori était comme morte de l'intérieur et c'est ce qui l'effrayait le plus. Lui le n°1, le meilleur nettoyeur du Japon, terrorisé par une étincelle!!! Cela aurait été risible, si cela n'avait pas été Kaori… Au début, il avait préféré ignorer ses changements, qui, il le savait; étaient dus à la peine et la souffrance qu'il lui avait infligées. Mais il du admettre que plus le temps passais, plus elle allait mal. Il y avait autre chose! Elle maigrissait à vue d'œil, et avait des moments de faiblesses inexplicables et inquiétants. Kaori dépérissait! Et c'était en grande partie du a son attitude de ce soir là, à ses mots cruels et gratuits qu'il lui avait craché au visage.  

 

“Seigneur, quel crétin!” Il était vraiment tombé très bas. Elle lui avait assené une gifle magistrale (à lui décroché la mâchoire!) et l'avait toisé les yeux remplis de larmes, des yeux d'animal blessé à mort.  

“Elle est plus belle que jamais!!!” s'était-il dit. Se détournant, elle lui avait dit d'une petite voix:  

“Tu me dégoûte Ryô!” Phrase qu'il aurait déjà oublié…Si elle avait été prononcée autrement!  

Fermant les yeux, il entendit résonner ces 4 petits mots. Elle les avait soufflé d'une voix brisée, étonnement calme. Comme si elle constatait simplement une évidence…  

Elle s'était enfuie, le plantant là!  

Sonné, il lui avait fallut quelques secondes pour ce ressaisir. Paniqué et plein de remords il s'était élancé à sa suite pour s'excuser. Mais arrivé en bas, il l'avait vu s'engouffrer dans l'immeuble de Mick.  

Il était resté figé, puis tournant les talons il était rentré d'un pas décidé dans leur appartement.  

Se saouler! Oublié cette soirée désastreuse! Il y était parvenu, sa tête ne s'en était pas encore remise...  

Il maudissait sa propre bêtise! La nuit passée, ne pouvant pas dormir, il était allé la voir dans sa chambre. Accroupi à coté du lit, il l'avait longuement regardé. Elle était fort agitée et gémissait dans son sommeil. C'est alors qu'il avait remarqué la larme… Une seule larme! Qui glissait lentement le long de sa joue veloutée. Une main glacée lui avait enserré le cœur. Il avait déposé un tendre baisé sur son front et avait caressé ses cheveux. Peu à peu Kaori s'était calmée. Sa respiration était devenue lente et régulière. Il était sorti de la chambre la laissant seule avec ses démons. Lui, était parti affronter les siens…  

 

Secouant la tête, il revint dans le présent:  

«-Qu'est ce que tu as? Pourquoi ne te soignes tu pas» demanda-t-il au silence pour la millième fois.  

Un doute lui traversa soudain l'esprit: “Et si elle avait vu un médecin? Si…”  

Il fronça les sourcils: “Non je l'aurais su!”  

Il avait de bon informateurs, ils surveillaient Kaori quand il n'était pas avec elle (sécurité oblige!!)  

Et puis…Miki ne lui avait parlé de rien…Ni Falcon. Etant la meilleure amie de Kaori, Miki et elle se racontaient tout, le bon comme le mauvais. Elles cherchaient toujours le réconfort l'une près de l'autre quand ça n'allait pas. Donc, c'est que Kaori n'avait pas été chez le docteur! Sinon elle l'aurait dit à Miki!  

Quoique à bien y réfléchir…Miki était bizarre depuis quelques temps.  

“Kaori lui aurait elle parlé de CA???”  

Ryô leva les yeux, consterné: “Manquerait plus que ça!!! Maudites bonnes femmes, toujours en train de piailler!” s'emporta-t-il.  

Mais cela expliquerait bien des choses… Les yeux méprisants que Miki posait sur lui par exemple!  

«-Donc… si elle est au courant de quelque chose, elle ne te le dira sûrement pas mon vieux!” ricana-t-il.  

 

Tournant le dos à la fenêtre, il continua à cogiter. Il devait savoir! “Je pourrais toujours lui demander, en faisant semblant de rien…” Il grimaça à cette idée. Elle le remballerait aussi sec!  

“Ca ne te regarde pas! Est-ce que je me mêle de tes affaires moi???” Il soupira, découragé.  

Cela faisait 2 mois que c'était comme ça, elle ne consentait à lui parler que quand il travaillaient.  

Même ces coups de massues lui manquaient!!!  

«-Merde…» cracha-t-il, il en avait assez de cette situation, si ça continuait comme ça il allait finir par la perdre! Si ce n'était déjà pas trop tard d'ailleurs…  

Son cœur se serra à cette idée, il fronça les sourcils, agacé. Bien décidé à combattre les sentiments qui l'envahissaient.  

“Il faudrait savoir ce que tu veux Saeba! Tu voulais qu'elle se détache de toi? Qu'elle fasse comme si tu n'existais pas? Et bien te voilà exaucer!!!” se morigéna-t-il. Pour ça pas de soucis! Pour l'ignorer, elle l'ignorait!!!  

«-Je pourrais aussi bien être l'homme invisible…» marmonna Ryô.  

Ils ne se voyaient quasiment plus, ils mangeaient même séparément! Mais ce qui l'énervait le plus, c'était que tout ses temps libres, elle les passait avec MICK!!! Mick Angel… Ce traître, son ancien co-équipier! Il était fou amoureux de Kaori et ne s'en cachait pas lui!!!  

“Ha ça, il doit bien en profiter le salaud…” pensa-t-il en serrant les poings. Il les avait vu plusieurs fois ensemble, se promenant ou buvant un verre. Le visage de Kaori resplendissait, ses yeux brillaient comme avant.Elle ne le quittait pas du regard, bavardant gaiement et riant de ses blagues idiotes. Ils étaient souvent au Cat's assis tous les deux, comme si ils étaient seuls au monde. Si, par hasard (?), il rentrait dans le café, Kaori ne levait même pas les yeux sur lui, continuant de discuter avec Mick.  

“Pas un regard” ragea-t-il en tapant du poing sur le matelas. Il n'était pas le seul à trouver cette situation grotesque. Au regard que lançait Miki et Falcon en direction du "couple", (discrètement bien sûr), on voyait bien que ça les titillait. Miki surtout… Elle était intriguée par le comportement (grotesques? Ridicule?) de son amie.  

 

Se retournant il jeta un regard au réveil: 7.30, seulement! Tendant soudain l'oreille, il se redressa.  

Quelqu'un courait dans le couloir! Saisissant son Magnum de dessous l'oreiller, il bondit sur la porte.  

La main sur la poignée il attendit… C'est alors qu'il reconnu le pas de Kaori. Relâchant ses muscles il sourit d'un air narquois: “Soit elle fait son jogging…Soit c'est urgent!”pensa-t-il en entendant la porte de la salle de bain claquer.  

Son sourire se figea, tandis qu'il était parcouru par un désagréable pressentiment:  

«-Tu es malade Kaori!» dit-il avec certitude.  

Il entrebâilla la porte et sortit. Sans le moindre bruit, il gagna la salle de bain. Collant son oreille à la porte, il écouta…Et se figea! La femme qui l'aimait était malade, malade comme un chien! Des gémissements et des sanglots lui parvenait par delà la porte, détaillant mieux que des mots, les souffrances de la jeune femme! “ Ma chérie…Mais qu'est ce que tu as…?”  

Angoissé, il ne savait que faire. Il entendit bientôt de l'eau couler et se recula de la porte. Les yeux fixés sur le battant, il posa sa main dessus, et la laissa glisser lentement comme s'il "la" caressait.  

«-Ca va aller maintenant ma belle, tu verras…» Se détournant il regagna sa chambre. Fermant doucement sa porte il s'y appuya et croisa las bras; les yeux dans le vide.  

Quelques minutes passèrent et des bruits en provenance de la cuisine lui parvinrent. Prenant ses vêtements, il se rendit à son tour dans la salle de bain. En entrant il regarda le sol en face des toilettes, là ou Kaori s'était tenue un instants plus tôt. Dégoûté par son attitude lâche, il se détourna et ouvrit les robinets. En évitant autant que possible de croiser son regard dans le miroir!!!  

 

Arrivé à la porte de la cuisine, il prit une grande inspiration, plaqua un beau sourire sur ses lèvres et entra:  

«¬BON…jour...» son sourire se figea.  

…  

«-Mais où est elle passée encore?» demanda-t-il au vide.  

Sur la table, comme pour le narguer, son petit déjeuner l'attendait. Mais Kaori, elle, était partie!  

Avançant d'un pas rageur, il balaya de la main tout ce qui se trouvait sur la table.  

S'appuyant sur ses mains, la tête penchée en avant, il essayait de se calmé: “ Nom de Dieu! Où est elle? C'est un vrai courant d'air!!!”  

Faisant volte face, il traversa le salon en coup de vent, attrapant sa veste au vol et sortit en claquant la porte.  

Arrivé sur le trottoir, il regarda à droite puis à gauche et baissa la tête, minable:  

«-Tu ne sais même pas depuis combien de temps elle est partie! Ton ouïe n'est plus ce qu'elle était on dirait!!!» se moqua-t-il dérisoire.  

“Bah, on verra bien” Mettant les mains dans les poches, il partit au hasard. Tout en marchant, il réfléchissait:  

“ Je ne vais quand même pas questionner tout les médecins de Tokyo??? A ce train là, elle sera guérie que je n'aurais pas encore fini!” Il soupira. “ De plus, ils ne me diront strictement rien! "Secrets Professionnels!"” Méditant toujours il releva la tête…Tiens ses pas l'avaient menés au Cat's Eye…  

“Après tout, pourquoi pas? Elle est peut être là…” songea-t-il en poussant la porte.  

 

Falcon derrière son comptoir était seul.  

«-Ha c'est toi» fit-il visiblement déçu.  

«-Oui pourquoi? Tu attendais quelqu'un d'autre? Une belle femme peut être?»  

L'eleph se détourna dédaigneux:  

«-Je ne suis pas comme toi MOI! Je ne cours pas après tout ce qui porte un jupon!!!»  

«-Encore heureux pour moi, sinon il n'y aurais plus une seule femme à Tokyo! Tu les ferais toutes fuir!!! répondit-il goguenard. Tu devrais déjà t'estimer heureux d'avoir trouver une femme qui veuille bien de toi!!!»  

Falcon rouge de colère le "regardait".  

«-Tiens justement, en parlant de femme, où est la tienne? Elle a enfin ouvert les yeux et constaté que tu es un gros pachyderme sans cœur?» continua Ryö plus moqueur que jamais.  

«-Pff, arrête de dire n'importe quoi! Elle est sortie faire des courses…»  

Balayant la réponse d'un geste de la main, Ryô le regarda, compatissant:  

«-Ca c'est l'excuse qu'elle t'as donné pour pouvoir filer! Comme ça tu ne t'es pas accroché à elle avec tes grosses pattes!!! Tu es pathétique mon pauvre Falcon!»  

Les "Grosses Pattes" le soulevèrent de son siège et le secouèrent comme pour lui faire tombé ses dents.  

«-Arrête je t'ai dit où ça va mal se terminer…»  

«-C'est bon ne t'énerve pas! Non mais quel caractère! Je plaisantais…Tu es décidément trop susceptible Falcon!!!» tenta-t-il de le calmé.  

Falcon le lâcha et se détourna:  

«-Mouais…Ton humour laisse à désirer si tu veux mon avis!»  

Sans douceur, Ryô atterrit sur son tabouret et regarda L'eleph s'activer. Quelques instant plus tard une tasse bien fumante fut posée devant lui. Les yeux plongés dans son café, Ryô ne disait plus rien.  

Falcon le "regarda" perplexe, peut habitué à le voir si silencieux.  

«-Tiens! C'est bizarre… Kaori n'est pas encore passée aujourd'hui…» constata l'eleph.  

«-Et alors? Qu'est ce que tu veux que ça me fasse? Elle fait ce qu'elle veut non? C'est pas mes affaires!» se renfrogna Ryö, agressif.  

«-Hé, du calme! Je disais ça pour parler c'est tout!!!» répondit Falcon de plus en plus intrigué.  

«-Et bien tais toi! Je préfère le silence à ta conversation!!!»lui rétorqua Ryô plus maussade que jamais.  

 

Soudain la porte du café s'ouvrit, livrant le passage à …  

«-MIKIIIII…» Ryô décolla en direction de la jeune femme…et atterrit directement la tête la première, encastré dans le sol! Une énorme massue venait de s'abattre avec fracas sur son crâne.  

“Kaori???» Détachant son visage du sol, il regarda en l'air, plein d'espoir…  

Triomphante, Miki le regardait d'un air dédaigneux. Une massue"Spéciale Ryô" serré dans ses jolies mains.  

«-Mais que…?» dit il ahuri. Miki sourit:  

«-C'est un cadeau de Kaori! Comme elle te connaît et qu'elle n'est pas toujours avec toi, elle m'a donné une de ses massues pour me défendre contre toi, espèce d'obsédé!!!» expliqua-t-elle en riant, les doigt formant le V de la victoire.  

«-C'est n'importe quoi!!!» dit Ryô en se relevant. Falcon derrière son comptoir ricanait, visiblement ravi!  

“Si elle se met à distribuer ses massues maintenant, j'ai du soucis à me faire moi!!!” songea le nettoyeur consterné en retournant s'asseoir.  

«-Tiens, justement… Et Kaori? Elle n'est pas là?» demanda Miki en regardant autour d'elle.  

«-Non! Et je ne sais pas où elle est, d'accord???» s'énerva Ryô.  

Etonnée, Miki le regarda:  

«-Bah! Ne t'énerve pas…Je demandais ça comme ça c'est tout!!!»  

«-Excuses-moi Miki…Mais depuis quelques temps…Kaori est …bizarre et ça m'inquiète» fini-t-il par avouer plus bas, en détournant les yeux.  

Le regard de Miki s'adoucit: “Il est vraiment inquiet” songea-t-elle, attendrie.  

«-Bizarre comment? Explique toi…» demanda Falcon tout d'un coup. Ryô plongé dans ses pensées, passa une main tremblante dans ses cheveux:  

«-Et bien…Elle est pâle, toujours fatiguée et…Je ne la voit pratiquement plus, et puis…elle traîne sans arrêt avec Mick!» ajouta-t-il plus vite, sans lever les yeux de sa tasse.  

«-Tiens c'est vrai! Maintenant que tu le dis, on ne vous voit plus souvent ensemble c'est temps ci» constata Miki d'un air innocent, les yeux fixés au plafond.  

«-Et ce matin…Elle…elle a été malade, je l'ai entendu!» continua-t-il sans faire attention au commentaire de la jeune femme.  

 

Celle-ci redressa brusquement la tête:  

«-Quoi? Malade? Comment ça malade? Mais enfin Ryô…»  

«-Ne me dit pas que tu n'as rien remarqué! demanda-t-il irrité. Elle maigri à vue d'œil, elle est faible…sans…vie! Elle essaye de le cacher mais…moi j'en suis sur! Elle est MALADE!!! dit il avec force, les mains serrés autour de sa tasse. Elle ne t'a parlé de rien Miki? Si tu sais quelque chose dis le moi! S'il te plaît…» implora-t-il.  

Miki secoua la tête, levant les yeux vers Falcon:  

«-Et à toi? Elle n'a rien dit?» Pensif l'eleph regarda Ryô.  

«-Non. Mais ce qui est vrai c'est que depuis peu Kaori est étrange. Elle a beaucoup changé! On dirait qu'elle a perdu… sa joie de vivre. Elle se fane…»  

«-Oui, c'est vrai…sauf quand…» pensa Miki tout haut. Ryô releva la tête et la regarda intéressé:  

«-Oui Miki, Continue…? Sauf quand QUOI???» Gênée, elle évita son regard et baissa la tête:  

«-Sauf…quand elle est avec… Mick» souffla-t-elle aussi bas qu'elle le pu.  

Ryô resta pétrifié sur son siège, plus un muscle ne bougeait. Seuls ses yeux d'abord rempli de chagrin se chargèrent de haine. “Alors j'avais raison!!! Même eux l'ont remarqué!”  

Falcon se tourna vers lui:  

«-Mais tu sais…Hum…Ce n'est rien…” tenta d'expliqué L'eleph rouge écrevisse.  

Sans un mot, Ryô se leva et déposa de la monnaie sur le comptoir. Avec un signe de la main en direction de ses deux amis, il sortit sans se retourner.  

Miki et Falcon se regardèrent, puis fixèrent les yeux sur la monnaie:  

«-Il est vraiment très inquiet…» commença Miki…  

«-Oui, je sais. C'est bien la première fois qu'il paye son café!» termina Falcon, le regard "fixé" sur la porte que Ryô venait de franchir. Il secoua la tête, incrédule: “Il a peur…Ryô a peur!”  

 

Dehors, Ryô leva son visage vers le ciel et regarda le soleil, une main levé devant les yeux: “Kaori et …Mick!” Baissant lentement la tête, il fixa ses chaussures en serrant les poings.  

«-Je vais le tuer!!!» ragea-t-il les dents serrées. Fourrant les mains dans ses poches il parti en direction de l'appartement. Avant tout, il fallait qu'il s'occupe de Kaori!  

“Elle est peut être rentrée maintenant…” et sans s'en apercevoir, il accéléra le pas.  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Chapter: 1 2 3 4 5 6 7 8 9


 

 

 

 

 

   Angelus City © 2001/2005

 

Angelus City || City Hunter || City Hunter Media City || Cat's Eye || Family Compo || Komorebi no moto de