Hojo Fan City

 

 

 

Data File

Rated PG-13 - Prose

 

Authors: angelina , Lobo[elloco]

Beta-reader(s): Sophie

Status: To be continued

Series: City Hunter

 

Total: 9 chapters

Published: 31-07-04

Last update: 17-01-05

 

Comments: 70 reviews

» Write a review

 

RomanceAction

 

Summary: Kaori se retrouve face à un dilemme, elle va devoir prendre une grave décision!!!

 

Disclaimer: Les personnages de "Où es-tu Kaori" sont la propriété exclusive de Tsukasa Hojo.

 

Tricks & Tips

How to make an interactive story?

 

Here's a helpful link. Tutorial

 

 

   Fanfiction :: Où es-tu Kaori?

 

Chapter 5 :: Takashi

Published: 30-08-04 - Last update: 30-08-04

Comments: Une petite parenthèse. Ce chapitre raconte un travail que Ryô et Kaori ont efféctués. Des souvenirs quelques peu...éprouvants. J'espère que cela vous plaira! Laissé moi bien sur vos reviews, votre avis compte beaucoup pour moi! Et un grand merci a tous ceux qui suivent cette histoire depuis le début.

 


Chapter: 1 2 3 4 5 6 7 8 9


 

Grossesse: 3 mois  

2h30 du matin  

 

Elle avait besoin de vacances !!!  

Leur dernier travail avait été harassant, aussi bien physiquement que moralement. Elle était littéralement épuisée.  

De plus, les nombreuses frasques de Ryô avaient mis ses nerfs à rudes épreuves. Et maintenant que cette affaire était terminée, elle sentait s’abattre sur elle la tension de ses derniers jours. La vie au coté de Ryô devenait chaque jour de plus en plus difficile. Elle devait sans arrêt se tenir sur ses gardes, pour ne pas se trahir. Depuis leur dernière confrontation, le jour même où elle avait appris être enceinte; Kaori passait le plus de temps possible avec Mick…Le cœur meurtri, elle ne pouvait cependant pas s'empêcher d'aimer Ryô. Elle essayait pourtant! Elle lui trouvait tous les défauts de la terre…pour le couvrir de louanges les minutes d'après! Son cas était vraiment désespéré!!! Et ses nerfs commençaient à lâcher… Cela faisait maintenant une semaine déjà que le sommeil la fuyait... Une semaine qu'elle se réveillait en hurlant, le corps parcouru de tremblements violents et le visage baigné de larmes. Elle entendait alors Ryô arriver en courant… Elle se rallongeait et faisait semblant de dormir. Il restait debout sur le seuil de sa chambre, balayant la pièce du regard… Elle sentait ses yeux se poser sur elle, perplexes…Mais elle ne bougeait pas!  

«-Je vais le rendre fou, si ça continue!» marmonna-t-elle en soupirant.  

 

Debout devant la fenêtre de sa chambre, elle regarda la lune: “Je l'aime tant! pensa-t-elle. Pourquoi as-t-il fallu que CA arrive!” Les yeux pleins de larmes elle secoua la tête pour en chasser l'image de Ryô. Contemplant la voûte étoilée, elle repensa à leur dernier travail… Le visage du petit garçon qu'il avait sauvé, s'imposa à son esprit.  

“Takashi…” petit ange aux cheveux bruns et aux yeux couleur chocolat…  

Les yeux dans le vague, elle se perdit dans ses souvenirs:  

"Une semaine auparavant ils avaient été contactés par Saeko :  

«- Le fils d’un richissime homme d’affaire japonais vient d’être enlevé. Le petit se nomme Takashi -voici sa photo- il est âgé de 3 ans, commença Saeko… Les kidnappeurs exigent que l'accord qui doit être normalement signé vendredi, entre la société du père et le gouvernement soit annulé! Si la signature se faisait… l'enfant serait exécuté sur le champ!» termina-t-elle la mine grave.  

Le visage de Ryô avait prit la dureté du granit, tandis que ses mains s'étaient crispées sur la photo du petit garçon.  

«-Ne t'inquiète pas Saeko… nous allons le retrouver! Ensuite…ils le paieront!!!» Sa voix, coupante comme une lame, avait glacé le cœur de Kaori. Ryô venait de faire une promesse!!!  

En regardant la photo de Takashi par dessus l'épaule de Ryô, Kaori avait sentit toute l'angoisse de la mère de l'enfant fondre sur elle…  

«-Oui! Nous allons le retrouver! Sain et sauf!» avait-elle promis à son tour, en posant sa main sur l'épaule de son compagnon, pour la serrer entre ses doigts.  

 

Ils leur avaient fallu presque 3 jours pour les localiser avec exactitude. Les ravisseurs changeaient sans arrêt d’endroit, ne restant jamais plus de deux heures à la même place!  

Même les meilleurs informateurs de Ryö et de Saeko étaient dépassés par la rapidité d’exécution de ce groupe! Ils étaient admirablement organisés! Leurs informateurs avaient à peine découvert une planque, que les kidnappeurs c’était déjà volatilisés. C'était à devenir fou!!! Ils avaient écumés pratiquement tous les quartiers de la ville, du plus luxueux au plus pourri! Sans résultat! Kaori ne supportait plus la situation. Un enfant était en danger… et un autre grandissait dans son ventre qu'elle devait protéger de son mieux!  

Malgré sa fatigue, elle se refusait le repos. D'ailleurs aucun d’eux ne pus fermer l’œil. Mais ses forces déclinaient… Saeko lui avait demandé à plusieurs reprises si elle se sentait bien. Répondant d'un geste évasif de la main, elle s'éloignait en hâte de cette femme trop perspicace! Et pour tenir le coup elle mangeait comme quatre! Sous le regard pensif et ébahi de Ryô!  

Toujours à l’affût du moindre renseignement qui pourraient leur permettre de trouver Takashi, Kaori ne quittait plus le téléphone… Courait après les indics et envoyait Saeko et Ryô à droite et à gauche, (mieux valait les séparer!) Et enfin à l'aube du troisième jour, ils les avaient trouvés! Dans un vieux hangar sur les docks…  

 

Plus rapide qu'eux cette fois-ci, ils leurs étaient tombés dessus, armés jusqu'au dent!  

Seigneur! Ryô avait été sans pitié! Tirant pour tuer… et non pour blesser, comme il le faisait habituellement. Ces monstres qui avaient enlevé ce petit bonhomme devaient le payer… de leur vie!  

Et Ryô… avait tenu sa promesse!!!  

Kaori pendant ce temps, fouillait tout le hangar à la recherche de Takashi. Elle l'avait finalement découvert dans une pièce attenante… Ils le gardaient enfermé dans une cage, comme un animal!  

Recroquevillé, le petit s'était caché le visage dans les mains, tremblant de peur, les vêtements sales et déchirés.  

Takashi… Il avait supporté l'enlèvement, l'enfermement, les menaces et les insultes de ses ravisseurs.  

“Sera-t-il de nouveau un petit garçon heureux et épanoui? s'était-elle demandée en le regardant. Sera-t-il encore capable d'avoir une vie normale?” Pour l'instant, c'était un petit enfant terrorisé! La peur et l'incompréhension qui se reflétaient dans ses yeux serrèrent le cœur de Kaori et lui firent monter des larmes de rage dans les yeux. Elle aurait voulu tuer tous ses hommes pour ce qu'ils avaient fait subir à ce petit. S'avançant doucement, elle avait ouvert la porte de la cage; lui murmurant des mots apaisants, le rassurant d'une voix douce…  

C'est alors qu'elle avait vu ses yeux s'agrandirent de terreur…Son regard se fixer sur un point derrière elle… Vive comme l'éclair elle s'était retournée, son arme à la main… l'homme qui lui faisait face n'eut pas le temps de tirer! Une détonation assourdissante retentit, une seule balle…en pleine tête!  

 

Kaori venait de tuer!!! Pour la 1ère fois, elle avait laissé sa haine guidé son bras!!!  

 

Au loin elle avait entendu Ryô hurler son nom, mais incapable de répondre, elle s'était retourné et s'était laissée tomber devant Takashi… en lui ouvrant les bras. Sur son visage blafard et maculé on pouvait voir les sillons que ses larmes avaient laissés en coulant le long de ses joues rebondies. Il l'avait regardé, hésitant. Ses yeux se remplissant de larmes…Puis sans crier gare, il s'était jeté dans ses bras, pleurant et hoquetant, réclamant sa maman entre deux sanglots déchirants.  

 

Bouleversé, elle l'avait serré de toutes ses forces. Elle venait de tuer un homme pour protéger cet enfant, elle avait tué un homme pour sauver "aussi" son enfant!!!  

Ryô et Saeko les avait découvèrent ainsi, serrés l'un contre l'autre…un homme mort à leur pied! Et le revolver qui avait servi à tuer serré dans la main de…Kaori!  

Soulagé et tremblant, Ryô s'était accroupi derrière elle, lui avait retiré l'arme de la main… et l'avait enlacé de toutes ses forces. Murmurant des mots sans suite à son oreille, lui embrassant les cheveux, la nuque…Tâtonnant ses bras pour s'assurer qu'elle n'avait rien.  

Mais Kaori ne sentait pas les bras de Ryô, n'entendait pas les mots qu'il prononçait… Rien ne lui importait plus, à part le petit corps tremblant qu'elle tenait sur son cœur!!!  

“Il pourrait être mon fils!” s'était-elle répété horrifiée.  

Quand les secours étaient arrivés, elle n'avait pas eu le courage de lâcher Takashi. D'ailleurs, celui-ci refusait de la quitter! Malgré la gentillesse et la persuasion de Ryô et de Saeko, il fut absolument impossible de les séparer. Pendant le trajet en ambulance et durant tous les examens qu'il passa à l'hôpital, Takashi ne quitta pas les bras de Kaori.  

Ryô inquiet, surveillait les réactions de sa compagne, il ne l'avait jamais vue dans cet état!  

Le regard vide, les épaules secouées de frissons… Elle marmonnait une mélopée pour Takashi, tout en le berçant dans ses bras. De temps en temps, entre deux mots incompréhensibles, Ryô distinguait le mot "fils"... Celui-ci revenait souvent sur les lèvres de la jeune femme.  

 

Soudain, la porte de la chambre dans laquelle on les avaient installés s'était ouverte à la volée, livrant le passage à une belle jeune femme. Pâle, les yeux cernées, elle se tenait figée sur le pas de la porte… mangeant du regard, l'enfant lové dans les bras de Kaori.  

«-Takashi…» avait-elle murmuré. Elle avait parlé si bas, que Ryô avait plus deviné le mot plutôt qu'entendu.  

Mais pour Kaori et l'enfant, c'était comme si elle avait crié! Ils sursautèrent et levèrent la tête en même temps, regardant celle qui avait fait éclaté la bulle dans laquelle ils se tenaient.  

«-Ma…Maman…?» avait dit le petit, les yeux noyés de larmes.  

Ryô immobile, ne quittait pas sa partenaire des yeux. Ses réactions risquaient fort de choquer la mère de l'enfant, au cas où elle refuserait de lâcher le petit…  

Mais doucement, Kaori l'avait déposé à terre, en le poussant en avant, en direction de sa mère.  

S'élançant enfin, Takashi s'était jeté dans les bras maternels.  

Un tendre sourire sur ses lèvres pleines, Kaori s'était levée et sans faire de bruit, avait quitté la pièce;  

Ryô toujours préoccupé, sur ses talons…  

 

Dans le couloir, elle s'était retournée lentement vers lui et lui avait tendu la main. Il avait prit ses doigts glacés et délicats dans sa grande main et les avait serrés.  

«-Il ne risque plus rien maintenant, n'est-ce pas?» lui avait-elle demandé, les yeux emplis de crainte.  

Lentement Ryô avait secoué la tête de droite à gauche. Rassurée, elle lui avait adressée un merveilleux sourire:  

«-Très bien, nous allons pouvoir songer à dormir un peu…» avait-elle murmuré en le regardant tendrement. Ryô avait été bouleversé par ce sourire, cela faisait si longtemps qu'elle ne lui avait pas sourit de cette façon, si longtemps qu'elle ne lui avait pas sourit… tout simplement. Et se regard! Si doux…, si chaud…, si…  

Il avait levé la main et l'avait déposer sur la joue de Kaori, en une caresse d'une extrême douceur.  

Il s'était penché en avant, ses lèvres descendant vers celle de sa compagne…  

La seconde d'après, elle s'écroulait entre ses bras…"  

 

Les larmes aux yeux, Kaori appuya son front contre la vitre, se remémorer ses moments était si difficile. Elle avait tué un homme! Seigneur… Elle revoyait le visage surpris du ravisseur, quand elle s'était retournée son arme en main… Elle n'avait pas réfléchit, elle avait pressé la gâchette!  

Même si cet homme était une crapule elle n'aurait pas du le tuer!Elle aurait du…le blesser! Mais la peur qu'elle avait ressentie face à cet homme… Elle était enceinte et devait protéger un autre enfant! Trois vies, dépendaient alors de ses réflexes… Mais à présent… elle se sentait sale, souillée. Elle se dégoûtait! Sa vie ne serait plus jamais la même, à présent ses mains étaient imprégnés par le sang de cet homme! Elle n'oublierait jamais la fixité des yeux du cadavre, ses yeux vides,…opaques! Ouverts sur le néant! Elle avait tué!!! Elle avait ôté la vie à un être humain!  

Et Ryô perspicace s'en était aperçu, bien sur!  

Il la couvait du regard, essayant toujours de sonder ses pensées, ses réactions. Il lui témoignait beaucoup d'attention, veillant toujours sur son bien être! Elle avait de plus en plus de mal à le regarder dans les yeux, à rester à ses cotés.…  

Mais, l'enfant qui grandissait dans son ventre, lui rappelait chaque jour, qu'elle ne devait surtout pas se laisser aller, que leur avenir à tout les deux dépendait d'elle.  

Elle s'écarta de la fenêtre et se dirigea vers le miroir en pied, dans un coin de sa chambre. Debout face à la psyché, elle se regarda. Vêtue d'une chemise d'homme qui lui arrivait à mi-cuisse, elle se trouvait plutôt séduisante. Ses longues jambes nues qui dépassaient de la chemise étaient admirablement galbées. Kaori les cachaient souvent sous des pantalons ou des caleçons longs. Avec Ryô elle avait peur de laisser paraître ne fusse qu'un bout de sa féminité. Elle avait fait l'erreur une fois…  

Lentement, sa main caressa l'étoffe de la chemise, qu'elle mettait pour dormir. Cette chemise appartenait à Ryô. Il lui avait donné… un jour de pluie:  

 

“Elle s'était retrouvée prise sous un orage et s'était réfugiée dans une sorte de cabane à outils dans le parc, près de chez eux. Recroquevillée dans un coin de la cabane, elle était trempée et transie de froid.  

Tremblante de peur…  

Et puis la porte de la cabane s'était ouverte et Ryô était entré, les cheveux dégoulinants:  

«-Je me doutais bien que je te trouverais ici» avait-il dit en refermant derrière lui.  

«-Bah? Comment m'as-tu trouvée?» avait-elle demandée, étonnée.  

«-Tu te baladais dans le parc, quand l'orage a éclaté. Et comme tu as en a toujours eu peur, tu as songé à te mettre à l'abri le plus vite possible. Et il n'y a que cette cabane qui pouvait t'abriter, donc… me voilà!» avait-il répondu en lui faisant un clin d'œil.  

Il l'avait longuement regardé, puis lentement avait retiré sa veste. Ses doigts agiles s'étaient mis à défaire les boutons de sa chemise…Pétrifiée, Kaori ne le quittait pas du regard, suivant la progression de ses doigts sur le vêtement.  

«-Mais… qu'est ce que… tu fais?» avait-elle demandé la voix rauque, en déglutissant.  

«-Et bien… Je retire ma chemise!»  

«-Ca je le vois, merci! Mais pourquoi… la retires-tu au juste?»  

«-Pour te la donner voyons! Tu es trempée et tu trembles de froid. Tu vas l'enfiler, il te faut des vêtements secs, sinon tu va être malade!» avait-il dit avec douceur.  

Elle avait senti une boule de désir exploser dans son ventre, tandis qu'il écartait doucement les pans de sa chemise. La bouche desséchée elle s'était passée la langue sur les lèvres, comme une chatte devant un bol de lait. Il était vraiment magnifique!!! Son torse superbement musclé luisait sous la clarté des rayons de lune, qui passait à travers la lucarne. Son ventre plat avec ses abdos en tablettes de chocolat, ses pectoraux admirablement développés…  

“Seigneur! Je me doutais qu'il devait être beau… mais là…!” soufflée, Kaori n'arrivait pas à détacher son regard de l'homme qui lui faisait face.  

«-Kaori? Qu'est ce qu'il y a?» lui avait-il demandé, avec un regard scrutateur.  

«-Heu… Hum… rien, il n'y a rien» avait-elle répondu cramoisie, en détournant la tête.  

Il s'était approché d'elle et lui avait tendu sa chemise. Docile elle l'avait prit et Ryô s'était détourner pour lui laisser le loisir de se changer en toute intimité.  

Aussi vite que ses mains tremblantes le lui avaient permis, elle avait enlevé son chemisier et avait enfilé la chemise de Ryô. Au contact du tissu encore chaud de la peau de l'homme, elle avait été parcourue de frissons. Sa chemise était imprégnée de son odeur, elle avait l'impression que les bras de Ryô venaient de se refermer sur elle, pour l'envelopper de douceur.  

«-Voilà… tu peux te retourner, avait-elle murmuré tout bas. Merci Ryô…Mais toi? Tu vas avoir froid!»  

«-Mais, non! Ne t'inquiète pas. Du moment que tu te réchauffes, c'est le principal!» avait-il sourit.  

Ils avaient attendu en silence et ensemble que l'orage passe, puis ils avaient regagné l'appartement."  

 

Cette chemise ne l'avait plus quitté depuis! Timidement Kaori laissa sa main remonter le long de la rangée de boutons. Elle commença à les défaire un à un. Bientôt les pans s'écartèrent et Kaori se regarda. Son ventre commençait déjà à s'arrondir.  

Il faut dire aussi qu'avec tout ce qu'elle mangeait cela n'était pas étonnant. Dans quelques mois elle serait énorme! Elle était impatiente de constater les changements que son corps allait subir! Sa peau était plus douce, sa poitrine avait grossit, oh pas de beaucoup, mais elle sentait que ses seins étaient plus lourds.  

Il lui faudrait songer à acheter des vêtements de grossesse… Elle mettait déjà la plupart de son argent de coté, en prévision des futures dépenses qui l'attendaient. Se rajustant elle s'écarta du miroir et se dirigea vers sa commode. Fouillant quelques instants, elle finit par trouver ce qu'elle y cachait: un petit sac. L'ouvrant elle sortit les vêtements de bébé et le lapin en peluche qu'elle avait acheté. Elle caressa doucement la brassière et chercha les chaussons…  

Tiens!  

«-Bah! Mais où est donc passé le deuxième?» marmonna-t-elle étonnée. Fouillant encore dans le sac puis dans le tiroir, Kaori du se rendre à l'évidence, un des chaussons avait disparu!  

«-Il a du tomber du sac quand j'ai "rencontré" Ryô. Et zut!!! pesta-t-elle Je vais devoir en acheter d'autre… A moins que je ne lui demande si il ne l'a pas trouvé!»  

Repoussant cette idée Kaori remit les petits vêtements dans le sac.  

Cette journée là aussi avait été mémorable d'ailleurs! Elle s'en était prise à Miki, tout simplement parce que celle-ci avait découvert qu'elle était enceinte. Elle avait été désagréable avec son amie, alors que Miki s'inquiétait pour elle. Il faudrait qu'elle lui parle pour s'excuser de son comportement! Mais Miki n'était jamais seule, Falcon la suivait comme son ombre!!! Bah, elle lui demanderait de venir avec elle, la prochaine fois qu'elle irait faire les magasins. Elles pourraient alors parler en toute tranquillité.  

«-Falcon n'ira pas pousser le vice, jusqu'à nous accompagner!!!» ricana-t-elle.  

 

A contre cœur, elle se dirigea vers son lit et se coucha; le cœur battant. Depuis Takashi, des cauchemars affreux venaient hanter ses nuits. Elle les combattait de toutes ses forces, mais ils gagnaient toujours! Couchée les yeux ouverts, Kaori chantonnait une berceuse, tout en caressant son ventre. Elle luttait contre le sommeil…Elle ne voulait pas dormir! Elle ne voulait pas se retrouver plongée dans ce monde horrible…  

Mais lentement, malgré sa résolution, ses yeux se fermèrent…  

Elle était en route pour l'enfer de ces cauchemars!!!  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Chapter: 1 2 3 4 5 6 7 8 9


 

 

 

 

 

   Angelus City © 2001/2005

 

Angelus City || City Hunter || City Hunter Media City || Cat's Eye || Family Compo || Komorebi no moto de