Hojo Fan City

 

 

 

Data File

Rated G - Prosa

 

Autore: rory

Beta-reader(s): Kina

Status: In corso

Serie: City Hunter

 

Total: 8 capitoli

Pubblicato: 27-02-05

Ultimo aggiornamento: 30-03-05

 

Commenti: 16 reviews

» Scrivere una review

 

General

 

Riassunto: Kaori tombe sous le charme d'un tableau et décide de prendre sa vie en main ... mais Ryô suivra-t-il ?

 

Disclaimer: Les personnages de "Le tableau" sont la propriété exclusive de Tsukasa Hojo.

 

Tricks & Tips

What does HFC mean?

 

It's the name of the web site. HFC = Hojo Fan City.

 

 

   Fanfiction :: Le tableau

 

Capitolo 6 :: Blues nocturne

Pubblicato: 13-03-05 - Ultimo aggiornamento: 13-03-05

Commenti: Et voilà, deux chap pour le prix d'un ! lol Bonne lecture.(pour info, la chanson est de De Palmas mais un peu arrangée par moi pour coller à l'ambiance)

 


Capitolo: 1 2 3 4 5 6 7 8


 

Ryô se retourna encore une fois entre ses draps sans parvenir à trouver le sommeil.  

 

Pourquoi ? Pourquoi fallait-il toujours que tout soit si compliqué ? N'avait-il pas droit lui aussi à sa part de bonheur ? Faudrait-il qu'il expie toute sa vie durant pour les fautes qu'il avait commises ? On l'avait arraché à sa famille pour le jeter au milieu de la pire folie des hommes : la guerre. Oui, les armes, le sang, la mort avaient été son lot. Il avait tué, c'est vrai et jamais il n'avait fui devant ses responsabilités. Il avait les avait acceptés avec leur cortège de remord et de culpabilité et elles l'avaient rongé de l'intérieur jusqu'à ce qu'il ne soit plus qu'une ombre, triste parodie d'être humain. Habité par une colère sans nom et l'esprit de vengeance, il avait erré, frôlant parfois le monde des vivants sans jamais vraiment en trouver l'entrée. Jusqu'à Makimura ...  

 

Par une étrange ironie du destin, lui, le tueur avait croisé la route de celui qui deviendrait son frêre, son ami, son guide. Le chemin qui lui permettrait enfin de renouer avec cette vie trop longtemps oubliée. Une vie où sourire, rire et partager était la règle, où faire confiance devenait possible.Une vie où il avait apprit à pardonner, aux autres comme à lui-même, à donner et à recevoir. Une vie où il avait apprit à aimer ...  

 

Makimura l'avait rattrapé avant qu'il ne sombre totalement, mais c'est grâce à Kaori qu'il avait réussi à faire la paix avec son passé et à envisager enfin un avenir. Elle lui avait rendu son humanité, offert un foyer en lui ouvrant son coeur. Il s'était épanouit dans sa chaleur et sa lumière avait guidé ses pas. Kaori ...  

 

Son attitude et ses absences durant les dernières semaines l'avaient plus durement touché qu'il ne voulait l'avouer.Il avait besoin d'elle à en avoir mal.  

 

Avant même de s'en rendre compte, il se retrouva dans le couloir, la main déjà posée sur la poignée de la chambre de sa partenaire. Il hésita quelques secondes et finit par entrer.  

Le simpe fait d'être dans cette pièce l'apaisait. Il y avait un peu d'elle dans chacun des objets sur lesquels il posait le regard et il sentait dans l'air les douces effluves de son parfum.  

 

Il s'approcha doucement du lit. Ele ne s'était pas déshabillée et ses yeux encore gonflés témoignaient de l'état d'esprit dans lequel elle avait du s'endormir.  

 

Il se maudit de ne réussir qu'à la faire souffrir, elle qui lui avait tant apporté. Il lui devait la vie et bien plus encore. Tellement plus ...  

 

Il n'en pouvait plus de lutter. Lutter contre l'amour qu'elle lui portait, contre son coeur, contre sa raison. Il était las de tout cela.  

 

Il déposa un baiser sur son front et se glissa à ses côtés. La serrant contre lui, il ferma les yeux et s'endormit.  

 

--------------------------------------------  

 

Kaori sentit le sommeil la quitter peu à peu et les bribes de son rêve s'envolèrent avec les premiers rayons du soleil. Elle essaya d'y replonger mais rien à faire, les images de son rêve lui échappaient et avec elles le sentiment de bien être qu'elle y avait ressenti.  

 

Elle se tourna pour apercevoir l'heure sur le réveil et se trouva nez-a-nez avec son partenaire.  

 

- Mais ...  

 

Elle regarda autour d'elle. Oui, elle était bien dans sa chambre. Mais alors qu'est ce que Ryô faisait là ? Même lorsqu'il rentrait saoul, il n'avait aucun mal à trouver sa chambre !  

 

Il devait donc être venu volontairement...  

 

Une douce chaleur l'envahit à cette pensée et c'est avec un doux sourire qu'elle se blottit contre lui.  

 

Elle se laissa porter par la magie de l'instant et commença à somnoler lorsqu'une petite voix vint troubler sa quiétude :  

 

Pourquoi est-ce qu'il est venu ?  

 

Pourquoi cette nuit ?  

 

Pour se faire pardonner ?  

 

Aurait-til enfin décidé de faire avancer les choses, ou ne  

s'approche-t-il encore une fois que pour mieux s'éloigner ensuite ?  

 

Un vent froid s'insinua dans son coeur apportant avec lui doutes et incertitudes.  

 

Elle quitta le refuge éphémère des bras de Ryô et s'assit sans lacher du regard son visage endormi.  

 

- Ryô, si seulement tu savais ... soupira-t-elle  

 

« Cette nuit je me suis perdue  

Dans un lieu étrange et inconnu  

Je me sentais si libre  

L'esprit et le corps en équilibre  

 

Je n'y ai peur de rien  

Tout va tellement bien dans mon rêve  

 

Je ne doutais plus de tes sentiments  

On avait la complicité des amants  

On laissait tout ouvert  

On partait faire le tour de la terre  

 

Je n'y ai peur de rien  

Tout va tellement bien dans mon rêve  

 

Le retour sur terre est de plus en plus douloureux  

Si je ne vois pas d'amour dans tes yeux  

Juste de l'indifférence c'est tout  

Alors je perdrais foi en nous  

 

Cette nuit je me suis perdue ... »  

 

Elle laissa les larmes s'écouler en silence sur ses joues.  

 

Elle était fatiguée dans son coeur et dans son corps. Fatiguée de voir que tous ses efforts restaient vains, même après toutes ses années, que tous ses espoirs s'écroulaient, les uns après les autres, comme un vulgaire château de cartes dans la brise.  

Son esprit tourmenté exigeait une réponse à cette question qu'elle se posait sans fin : M'aime-t-il ? Son coeur, las de se disputer avec sa raison, menaçait d'éclater à tout instant.  

 

C'était plus qu'elle ne pouvait en supporter, aussi décida-t-elle que cette journée serait celle où tout commencerait, ou finirait ...  

 

Elle s'était préparée aux deux éventualités mais le mot de la fin reviendrait à Ryô. De son avis dépendait la direction que prendrait le reste de sa vie... 

 


Capitolo: 1 2 3 4 5 6 7 8


 

 

 

 

 

   Angelus City © 2001/2005

 

Angelus City || City Hunter || City Hunter Media City || Cat's Eye || Family Compo || Komorebi no moto de