Hojo Fan City

 

 

 

Data File

Rated PG-13 - Prosa

 

Autori: stef50 , TOKRA

Beta-reader(s): Nodino

Status: Completa

Serie: City Hunter

 

Total: 8 capitoli

Pubblicato: 08-09-10

Ultimo aggiornamento: 28-01-11

 

Commenti: 27 reviews

» Scrivere una review

 

GeneralHumour

 

Riassunto: Comment une simple chasse mokkorienne peut tourner au cauchemar...

 

Disclaimer: Les personnages de "Attirance fatale" sont la propriété exclusive de Tsukasa Hojo.

 

Tricks & Tips

What is NC-17 fanfiction?

 

A NC-17 fanfiction is strictly forbidden to minors (17 years old or less). It can contain violence and graphically explicite sexual scenes. We try to set limits to the content of R fanfictions, but we don't have time to read evrything and trust the authors on knowing the boundaries. So if you read something that doesn't seem correctly rated, please contact me.

 

 

   Fanfiction :: Attirance fatale

 

Capitolo 1 :: Une journée qui commence mal !

Pubblicato: 08-09-10 - Ultimo aggiornamento: 22-09-10

Commenti: Hello ! Aya et Toto ont uni leurs petits cerveaux pour vous écrire cette petite histoire. De l'humour et uniquement de l'humour dans cette fic à quatre mains. Pour le premier chapitre c'est Aya qui s'y est collée. Le prochain sera de Tokra. Voilà ! Que dire sinon que vous nous souhaitons une bonne lecture et vous disons à bientôt pour la suite ! Aya alias Stef50 et Toto alias Tokra

 


Capitolo: 1 2 3 4 5 6 7 8


 

Une bien belle journée venait de commencer sur le quartier de Shinjuku. Le soleil brillait dans le ciel, les corbeaux croassaient dans les arbres et les miss mokkori avaient sorti leurs mini-jupes. Une journée idéale pour un étalon tel que Ryo Saeba qui, pour l’occasion, avait fait sa toilette complète avec savon et parfum, pour séduire le maximum de femmes. Mais Kaori veillait au grain et avait préparé ses plus belles massues.  

 

L’étalon, qui était paré de ses plus beaux atours, était sorti pour sa chasse quotidienne. Il tourna la tête vers la droite, une miss mokkori blonde. Il tourna la tête vers la gauche, une miss mokkori brune. Il y en avait tellement qu’il ne savait pas laquelle choisir. Mais pourquoi choisir ? Il les draguerait toutes ! Ryo en salivait d’avance. Son Mokkori Power était en marche et avait détecté sa première cible. Il amorça un bond quand une massue le percuta et l’envoya droit sur une voiture décapotable. Malheureusement pour Ryo, Kaori avait mal calculé la puissance du coup et le choc fut si puissant qu’il enclencha la capote du véhicule et coinça son mokkori.  

 

La foule commença à s’agrandir devant la scène qui se jouait. On pouvait entendre des « Je n’aimerais pas être à sa place !» ou des « Vous avez vu ? Une folle furieuse a balancé ce malheureux sur la voiture » et encore des «Appelez les urgences, cet homme se vide de son sang ! ».  

 

Kaori, qui écoutait ces commentaires, était effarée. Comment le nettoyeur numéro Un pouvait-il se couvrir de ridicule devant tout le monde ? En effet, Ryo était resté accroché à la voiture, le mokkori coincé entre l’habitacle et la capote, et hurlait à la mort. Mais quand elle entendit qu’une personne appelait les urgences, elle réagit au quart de tour. Elle se dirigea vers Ryo et avec sa force herculéenne, dûe à son énervement, elle dégagea Ryo de sa prison.  

 

- Ne vous inquiétez pas Messieurs Dames, je m’occupe de tout !  

 

- Mais cet homme a besoin de soins d’urgence, il souffre le martyre ! tenta de dire un homme qui compatissait aux malheurs de Ryo.  

 

Kaori se retourna vivement et ses yeux lancèrent des éclairs vers ce pauvre homme.  

 

- Je sais mieux que vous ce qui est bon pour lui !  

 

-Siiii… vouvous le dittttttes mmmaddame ! répondit l’homme effrayé par cette furie aux dents aiguisées.  

 

Kaori attrapa son partenaire par le col de son tee-shirt et le traina vers la clinique du Doc.  

 

Dans la clinique, Doc était en plein travail. Aujourd’hui était un jour particulier. C’était le jour de l’inventaire de Kazue. Doc devait absolument faire attention au moindres faits et gestes de son infirmière afin qu’elle ne trouve pas ses biens les plus précieux qu’étaient ses revues et vidéos coquines à tirage limité. C’est donc avec soulagement qu’il accueillit le duo City Hunter qu’il avait aperçu par la fenêtre.  

 

- Il semblerait que Ryo ait des petits ennuis ! Ma petite Kazue, pouvez-vous m’aider ? dit Doc pour occuper Kazue à autre chose qu’à son inventaire.  

 

- Etes-vous sûr d’avoir besoin de mon aide Doc ? J’ai encore plein de placards à vérifier !  

 

- Si, si Kazue ! Vue la posture de Ryo, je crains que ses blessures ne soient très graves et ne méritent l’attention de deux personnes ! s’empressa de dire Doc.  

 

- Très bien Doc ! dit Kazue, résignée.  

 

Kaori entra dans la clinique avec son partenaire plié en deux.  

 

- Vas-tu arrêter tes jérémiades, Ryo ! Aie un peu plus de dignité !  

 

- C’est pas toi qui as reçu une massue et qui as eu ton mokkori transformé en sandwich !!!  

 

- T’as qu’à t’en prendre qu’à toi-même ! Tu ne serais pas continuellement en rut, t’aurais pas eu ton mokkori écrasé !  

 

- Du calme ! Du calme les enfants ! Qu’est-ce qui vous amène ici ? demanda Doc.  

 

- CE QUI NOUS AMENE ? T’en as d’autres des questions de ce genre ? Ca se voit pourtant !!! Cette brute épaisse a abîmé mon précieux mokkori ! dit Ryo énervé par l’attitude calme de Doc.  

 

- Hé ben, c’est pas une grande perte !!!! continua Kaori.  

 

- Bon il semblerait que tout le monde soit à cran. Kaori attends-nous ici, Kazue et moi-même allons nous occuper de Ryo ! dit calmement Doc.  

 

- Oui, il est préférable qu’elle ne s’approche pas de moi ! Ce n’est rien mon ami de l’amour, elle est jalouse de ce qu’elle n’aura jamais ! dit Ryo pour consoler son mokkori.  

 

Et plusieurs corbeaux passèrent derrière Kaori, Kazue et Doc avec des panneaux « Idiot ! Tu parles à ton mokkori ! »  

 

Après ce message d’encouragement à son mokkori, Ryo se dirigea dans la salle de consultation.  

 

- Montre-moi un peu ta blessure Baby Face !  

 

- Kazue n’est pas vraiment obligée de rester ici. Je ne voudrais pas qu’elle croit que j’ai un mokkori tordu et aplati ! dit Ryo peu enclin à montrer son outil de l’amour en si piteux état.  

 

- Ne sois pas timide Ryo et puis Kazue est une professionnelle qui pourra m’apporter une aide précieuse !  

 

- Si tu le dis Doc !  

 

Dès que Ryo montra son mokkori, Doc changea de couleur et Kazue poussa un « Oh mon dieu ! ». Ryo se demanda d’un coup si Kaori avait bien fait de l’emmener ici.  

 

- Tu te l’es coincé comment ? dit Doc qui avait du mal à s’en remettre.  

 

- Eh ben ma folle de partenaire m’a lancé une massue et j’ai été propulsé sur une voiture qui a enclenché sa capote. Je ne comprends même pas pourquoi Kaori m’a agressé ?! Et là, je souffre énormément !!!  

 

- Je vois, je vois ! La bonne nouvelle Ryo, c’est qu’un jour tu pourras le réutiliser.  

 

- Comment ça UN JOUR ??? demanda Ryo terrorisé.  

 

- Une minute Baby Face ! Donc je disais qu’il n’est pas tout à fait mort mais ce qui m’inquiète, c’est la forme qu’il a pris. C’est très étrange ! Il s’enroule comme une « langue de belle mère » ! C’est la première fois que je vois ça !  

 

- Doc, tu ne me rassures pas là !  

 

- Doc, je pense qu’il serait préférable d’anesthésier la partie douloureuse ! dit Kazue.  

 

- Vous avez raison Kazue !  

 

- Quand vous dites anesthésier, c’est faire une piqure ??? Mais vous allez la faire où cette piqure ? demanda Ryo inquiet.  

 

- Je suis désolé Baby Face, mais nous allons être obligé d’anesthésier cette partie en faisant une injection dans ton mokkori.  

 

- NONNNNNNNNNNNNNNNNNNNNN !!! Vous ne ferez pas de piqure à mon mokkori ! La dernière fois vous l’avez rendu tout raplapla !!! Il faudra me passer sur le corps d’abord !!! dit Ryo en bombant le torse.  

 

- Ryo, si nous ne faisons rien nous serons obligés d’amputer ton mokkori ! insista Kazue.  

 

Alors le pauvre Ryo se laissa faire et pria pour que son mokkori ne souffre pas trop de cette aventure pendant que Doc injectait l’anesthésiant. Kazue, quant à elle, trouvait la couleur de l’injection étrange. En principe, les anesthésiants étaient incolores mais celui là était mauve. Elle prit le flacon et lut « injection spécial Erika ».  

 

- Doc ?  

 

- Pas maintenant Kazue, cette zone est très sensible. Il faut que je sois totalement concentré !  

 

- Oui, je sais mais Erika n’est pas un travelo du cabaret « le Lotus Noir » ?  

 

- Oui mais pourquoi vous me posez cette question maintenant Kazue ?  

 

- Eh bien, sur le flacon que vous administrez à Ryo, il est inscrit « injection spéciale Erika » !  

 

- Mais non Kazue, vous vous trompez, le flacon d’Erika est sur l’étagère de droite !  

 

- Alors c’est quoi ce que j’ai dans les mains ?  

 

Doc tourna la tête vers Kazue et hurla d’effroi.  

 

- Qu’est-ce que vous avez tout les deux ? dit Ryo.  

 

- Je t’ai injecté la préparation que j’avais faite spécialement pour Erika ! dit Doc sans s’apercevoir qu’il parlait à Ryo.  

 

Dans la salle d’attente, Kaori entendit des cris de souffrance. Elle hésitait à rentrer par peur de voir des horreurs. Mais vu le dernier cri que Ryo avait poussé, elle se dit qu’il était préférable de soutenir son partenaire. Elle rentra dans la salle de consultation et pensa qu’elle était dans un cauchemar tellement la scène était incongrue.  

 

 


Capitolo: 1 2 3 4 5 6 7 8


 

 

 

 

 

   Angelus City © 2001/2005

 

Angelus City || City Hunter || City Hunter Media City || Cat's Eye || Family Compo || Komorebi no moto de