Hojo Fan City

 

 

 

Data File

Rated PG-13 - Prosa

 

Autore: Miyukichan

Status: In corso

Serie: City Hunter

 

Total: 9 capitoli

Pubblicato: 12-07-04

Ultimo aggiornamento: 20-02-05

 

Commenti: 37 reviews

» Scrivere una review

 

DrameAction

 

Riassunto: Une affaire qui tourne mal … un drame … un mort…une déprime…un mensonge…une trahison !

 

Disclaimer: Les personnages de "Ils m'ont trahie" sont la propriété exclusive de Tsukasa Hojo.

 

Tricks & Tips

What does HFC mean?

 

It's the name of the web site. HFC = Hojo Fan City.

 

 

   Fanfiction :: Ils m'ont trahie

 

Capitolo 7 :: La fin de City Hunter

Pubblicato: 24-10-04 - Ultimo aggiornamento: 24-10-04

Commenti: Voilà, merci à mes revieweuses et ma beta Joyce !!! Bisous à toutes et bonne lecture !

 


Capitolo: 1 2 3 4 5 6 7 8 9


 

Cat’s eyes  

Salon de Miki et Falcon  

 

 

 

Je ne sens plus rien, au fond de moi règne le vide total au fond de moi. Je n’ose même pas regarder les autres, de peur qu’ils ne m’annoncent ce que je ne veux pas admettre. Je ne veux pas attendre ce petit mot qui risquerait de déclarer ma peine de mort. Pourtant, je lève mes yeux vers Miki ; elle se sent gênée par ce regard et c’est à peine si elle ne veut pas le détourner. Elle est mal à l’aise, l’atmosphère est de plus en plus lourde. Elle m’aide à me relever, mais je m’écroule de plus belle. Mes jambes ne me portent plus, c’est comme si je portais une charge insupportablement lourde sur mes épaules… Mick vient l’aider et m’installe sur le divan. Inconsciemment, je m’étends et ferme les yeux. Je me répète dans ma tête que tout n’est que cauchemar et que je vais bientôt m’éveiller. Je me pince, même, pour me faire croire à ce dernier espoir, mais rien … toujours la même tension, toujours ce mal-être qui me ronge.  

Saeko s’approche de moi, pose sa main sur la mienne et commence à me parler. Je n’entends rien ; je vois juste ses lèvres se mouvoir, mais je n’entends rien. Elle le devine très bien et me secoue alors plus violemment, pour finir par une gifle. Comment a-t-elle pu faire cela ? Que lui est-il passé par la tête ? Je ne comprends pas… Je la regarde une nième fois, elle est en pleurs…  

 

 

- Kaori ! cria-t-elle.  

 

 

Comme si, grâce à son chagrin, elle a pu capter mon cœur, je perçois enfin le son de sa voix : Elle m’interpelle… Je réponds enfin.  

 

 

- Où est-il ? demandai-je.  

 

- Oh mon dieu Kaori ! s’effondra-t-elle.  

 

 

Elle pose sa tête sur mes genoux et dit en sanglotant de façon si faible que j’ai eu peine à l’entendre.  

 

 

- Je suis désolée ! Excuse-moi !  

 

- Je ne comprends pas ! Qu’y a t il ? questionnai-je, comme si je ne me doutais pas de ce qui les tourmentait.  

 

 

Mick reprend la relève, Kazue transporte Saeko dans une autre pièce. Je n’aime pas voir mes amis ainsi, ils me font encore plus mal au cœur. Je jette un léger rapide regard vers Falcon : Lui qui d’habitude parait si neutre, si froid, a l’air aussi absorbé que les autres. Ryo… Je ressasse son nom… Je prie au fond de moi.  

 

 

- Kaori, nous devons te dire,…  

 

 

Juste ce début de phrase, me fait écarquiller les yeux et me met dans une angoisse insoutenable. Faites que ça ne soit pas ce que je pense ! Je mets ma main sur ma bouche, pour masquer le début de mes sanglots, qui s’étaient quelques temps auparavant stoppés. Et j’attends la suite … une peur immense m’envahit, je crains le pire… Il y a un absent dans sur la liste … celui que j’aime plus que tout… Il en manque juste un … un seul …Ryo …  

 

 

- …qu’hier soir,…  

 

 

« Hier soir », il aurait dû rentrer ; hier soir, il aurait dû dormir dans son lit ; hier soir, j’aurais dû l’en empêcher… Je serre les poings, fixe le sol… Je ne veux plus écouter, j’ai beaucoup trop peur… Les larmes coulent et une douleur lacinante m’arrache le coeur…a-t-il compris ?  

 

 

- …nous avons dû intervenir sur une cargaison de drogue…  

 

 

Encore cette histoire de trafic de drogue. Je me souviens des paroles de Takeru : « s’il ne se mêle pas de mes affaires, il aura la vie sauve ». Qu’ai-je donc fait ? L’ai-je envoyé à la mort ? Je vous en prie Seigneur, dites-moi qu’il est toujours là ! Dites-moi qu’il est dans la pièce d’à côté et qu’il est angoissé de me voir, par crainte que je ne lui envoie une massue ! Dites-moi que je vais encore voir son sourire d’ange ! Dites-moi que je vais réentendre sa voix me lancer des pics ! Dites-le moi ……  

 

 

- … tout se passait bien, Falcon et moi avons pourchassé ceux qui tentaient de s’échapper mais …  

 

 

Non pas « mais », cela annonce toujours une mauvaise nouvelle. A chaque fois, on commence par une bonne nouvelle puis tu reçois un coup en plein cœur quand tu entends le « mais ». Je ne veux pas de mais… Je me crispe tout d’un coup ; Mick le ressent et me caresse tendrement la joue. Son attitude me fait penser à celle de Ryo, lorsqu’il devient attentionné… Mick, son ancien partenaire, Mick, le coureur de jupons numéro 2...ils se ressemblent tant … Alors si lui est vivant, Ryo l’est aussi.  

 

 

- … on a eu un imprévu …  

 

 

Un imprévu, je ne connais pas ce mot et ne veux pas le connaître. Je n’ai jamais apprécié ce mot...il est de mauvais augure. Mon cœur s’emballe, je me sens de plus en plus mal. Je palis ; les regards de mes amis s’assombrissent.  

 

 

- …Takeru était à la tête de cette sous-organisation …  

 

 

Takeru … Takeru … ce prénom me hante … ce simple prénom, cette simple personne est peut-être responsable de la fin de ma vie. Cet homme est peut-être celui qui va m’achever pour de bon, c’est peut-être celui qui a détruit ma seule raison de vivre. J’ai vu tant de cruauté dans son regard, ce n’est plus de la peur que je ressens, c’est l’apocalypse…et pourtant, rien ne m’a encore été dit…Je ne veux pas connaître la vérité ! Je ne veux pas, car je sais que ce que je pense ne peut être réalité.  

 

 

- …Il a défié Ryô et il …  

 

 

Je serre les poings, je lâche le sol pour fixer Mick… dans mes yeux une infime parcelle d’espoir… Mais il hésite, et cette toute petite parcelle s’écroule. Mes soupçons sont fondés … je dois faire face à la réalité, Ryo …  

 

- … est mort …  

 

 

Le choc… mort… parti dans l’au-delà. Non, ce n’est pas possible, pas mon Ryo. C’est un professionnel, il est le meilleur nettoyeur du monde, il n’a pas pu être battu…Il est Ryo Saeba, redouté de tous ! Il est mon Ryo, le plus fort, le meilleur tireur de la planète. Je ne peux pas y croire ! Miki me serre dans ses bras, Mick pose sa main sur ma cuisse, mais aucun réconfort ne vaut la vie de Ryo.  

City Hunter est mort en même temps que Ryo. City Hunter, toi et moi ne sommes plus que de banals souvenirs. Mon cher partenaire a rejoint mon frère, et moi que dois-je faire ? Je veux les rejoindre…je ne peux pas vivre sans lui. Mes larmes ne cessent de couler, je ne peux plus m’arrêter, je ne retiens plus mes émotions. Je me sens désespérément seule, mes amis me sont d’un soutien énorme, mais ce n’est rien comparé à la présence de Ryo. Il était ma famille et mon bonheur.  

 

 

- Où est son corps ? dis-je entre deux sanglots.  

 

- … Dans la mer … dit Mick faiblement, se sentant de plus en plus mal à l’aise.  

 

 

Dans la mer… L’homme de mes songes, l’homme de ma vie a fini sa vie à la mer. Ryo, laisse-moi te rejoindre… On s’est laissé si cruellement. Cette journée, nous l’avons passée en nous évitant et je ne m’étais pas rendue compte que j’allais peut-être te perdre. On s’est quitté comme si nous nous détestions. Oui, il a quitté l’appartement à 18h30 et il n’en est plus revenu. Il a quitté notre habitat à 18h30 et on ne s’est adressé aucune parole… Il m’a quittée à 18h30 et je ne le reverrai plus jamais… Pourquoi ai-je agi ainsi ? J’aurais dû le retenir … Que vais-je devenir ? City Hunter n’est plus rien, il a disparu au fin fond de la mer tout comme le corps de celui que j’ai tant aimé…  

 

 


Capitolo: 1 2 3 4 5 6 7 8 9


 

 

 

 

 

   Angelus City © 2001/2005

 

Angelus City || City Hunter || City Hunter Media City || Cat's Eye || Family Compo || Komorebi no moto de