Hojo Fan City

 

 

 

Data File

Rated G - Prosa

 

Autore: Rosy

Status: In corso

Serie: City Hunter

 

Total: 14 capitoli

Pubblicato: 26-11-08

Ultimo aggiornamento: 08-09-09

 

Commenti: 45 reviews

» Scrivere una review

 

General

 

Disclaimer: Les personnages de "Le lien perdu" sont la propriété exclusive de Tsukasa Hojo.

 

Tricks & Tips

How can I become a Beta Reader?

 

Just log in and change your Beta reader's profile, by agreeing to become one. Fill in the form to give some pieces of informations, like your strengthes (eg: grammar, spelling,...) ...

Read more ...

 

 

   Fanfiction :: Le lien perdu

 

Capitolo 1 :: Le Réveil

Pubblicato: 26-11-08 - Ultimo aggiornamento: 05-02-09

Commenti: Impossible de faire un résumée car…. Lisez et vous comprendrez ! A bientôt pour la suite ! Bye Rosy.

 


Capitolo: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14


 

 

 

- Oh, ma tête, s’écrit une jeune femme en se réveillant dans une grande pièce blanche. Mais où est-ce que je suis ? Se demande-t-elle quand la porte s’ouvre pour laisser passer une infirmière.  

 

 

- Vous êtes enfin réveillée, mademoiselle ! dit-elle en souriant. Je vais prévenir le docteur de cette bonne nouvelle, finit celle-ci avant de ressortir.  

 

 

- Enfin réveillée ? S’étonne la jeune femme complètement désorientée. Mais qu’est-ce qui s’est passé pour que je me retrouve ici à l’hôpital ?  

 

Alors qu’elle se posait beaucoup de questions, l’entrée du Docteur la ramène à la réalité. Un homme de taille moyenne, au physique d’un athlète avec les yeux verts, un sourire à tombée et les cheveux poivre-sel. Il s’approche d’elle :  

 

- Bonsoir Mademoiselle Makimura. Je suis le docteur Han-LÔ. Je me suis occupé de vous lors de votre arrivée ici dans mon service, au Major Hatomi Hospital. Comment vous sentez-vous ? Prononce-t-il doucement avec ce sourire étincelant qui ne l’avait pas quitté depuis son entrée dans la chambre individuel de sa malade. Elle en rougit avant de lui répondre.  

 

- J’ai l’impression d’avoir un marteau piqueur dans la tête, et mon corps pèse une tonne. Qu’est-ce que je fais ici ?  

 

 

- De quoi vous souvenez-vous très exactement ? Votre dernier souvenir ?  

 

 

- Euh… réfléchit Kaori. La dernière chose dont je me souviens, c’est l’anniversaire d’une de mes meilleures amies. De la fête et … et c’est tout. Qu’est-ce qui m’ai arrivé, qui m’a conduite à l’hôpital ? Et surtout pourquoi suis-je si loin de chez moi ? Et mes amis ? Commence Kaori prise de panique.  

 

 

- Doucement, tout d’abord je vais vous examiner, ensuite nous verrons, la calme le Docteur. Vos amis sont ici dans la salle d’attente, le rassure Han-LÔ avant de commencer son examen.  

 

Celui-ci dure une bonne heure, quand une fusée déboule dans la chambre les interrompant :  

 

- Enfin, tu es réveillée, ma chérie ! dit la personne en la serrant dans ses bras soulagée.  

 

 

- Mick ? Doucement, tu me fais mal, gémit Kaori.  

 

 

- J’ai eu si peur, en voyant que tu ne te réveillais pas. Quand Ryo nous a dit que tu t’étais réveillée, je ne l’ai pas cru, mais heureusement que…  

 

 

- Où est-il ? Lui demande-t-elle en regardant vers l’entrée. Elle prononce son nom avec soulagement croyant que c’était lui qui arrivait, au moment où Miki, Falcon, Saeko, Reika et une jeune femme qu’elle ne reconnaissait pas, faisaient leur entrée.  

 

 

- Pourquoi veux-tu le voir, demande froidement Mick en s’éloignant d’elle.  

 

 

- Mais pourquoi réagis-tu comme ça, s’étonne Kaori qui ne voyait pas en quoi sa question pouvait le déranger. Je peux savoir depuis quand je te dois des explications, s’emporte Kaori faisant bipper le monitoring de plus en plus rapidement.  

 

 

- Calmez-vous Mlle, ce n’est pas bon pour vous de vous énerver ainsi. Écoutez- moi tous, je comprends le soulagement que vous avez de revoir votre amie. Mais, il va falloir la laisser se reposer, commence Le Docteur quand Mick le coupe.  

 

 

- Moi, je reste avec elle, claque la voix dure de Mick.  

 

 

- Mick ! Qu’est-ce qui te prends à la fin ? Lui reproche Kaori qui ne reconnaissait plus son ami, avant de fermer les yeux épuisée.  

 

 

- Rassurez-vous elle s’est juste endormie, maintenant je vous demanderai de sortir et de revenir demain, à l’heure des visites et si son état le permet.  

 

Ils quittent tous la chambre après un baiser sur le front de Kaori pour certains et un regard d’encouragement pour d’autres. Dans le couloir, ils attendent tous la sortie du médecin.  

 

- Alors Docteur, dit Mick en lui bondissant dessus le premier. Comment va-t-elle ?  

 

- Du calme. Physiquement elle va très bien. Mise à part la bosse, elle va bien. Je vais lui faire faire un scanner pour en être sûr et une prise de sang aussi. Toutefois, elle…  

 

 

- Elle a perdu la mémoire c’est bien ça. Ryo l’avait affirmé plus qu’il ne posait la question.  

 

 

- Tu crois tout savoir à ce que je vois, lui reproche Mick en le fusillant du regard.  

 

 

- On se calme messieurs, les tempère Miki en se mettant entre les deux alors qu’ils se dévisageaient inamicalement. Kaori n’a pas besoin de ça, alors reprenez-vous.  

 

 

- C’est exact Monsieur, lui confirme le docteur à l’encontre de Ryo. Comment en êtes-vous aussi sûr, Monsieur… ?  

 

 

- C’est écrit sur son visage, surtout par son regard déboussolé. Ce n’est pas difficile pourtant.  

 

Ryo n’ajoute rien de plus ; ils les saluent de la main avant de se diriger vers la sortie suivie par une jeune femme blonde. Les autres les regardent s’éloigner à la fois triste et colère, jusqu’à ce que le médecin leur pose une question :  

 

- Lequel d’entre vous messieurs est Ryo ?  

 

- Pourquoi voulez-vous le savoir, demande Mick pas du tout ravi.  

 

 

- Tout simplement parce que ma patiente souhaiterait lui parler, se défend Han-LÔ, en reculant d’un pas effrayé par le regard noir que lui lançait Angel.  

 

 

- Je vous interdits de le laisser approcher de ma femme, c’est compris ? Ordonne Mick qui n’arrive plus à retenir sa colère envers son ex ami. Cette phrase surprend tout le monde qui le regarde avec des gros yeux.  

 

 

- Voyons Mick, si Kaori le demande auprès d’elle, tu ne peux rien y faire, tente Miki de le raisonner.  

 

 

- Pas après ce qu’il lui a fait. D’ailleurs, tu sembles oublier qu’elle n’est restée sa partenaire seulement pour son frère ; en dehors de leur client, ils ne se voyaient que très peu. En plus Ryo a fini par quitter Shinjuku au final. Alors je ne vois pas pourquoi, ça changerait les choses maintenant qu’elle est devenue amnésique. Encore une chose Ryo l’a …  

 

- Tu ne sais pas tout Mick. Tu as été absent, ne l’oublie pas, s’énerve Miki. Tu ne sais pas tout ce qui s’est passé entre ces deux là, alors ne tire pas de conclusions trop hâtives.  

 

- Et tu le défends alors que ta meilleure amie est allongée dans un lit à l’hôpital, loin de chez elle. Je suis sûr que c’est à cause de lui, crit-il rouge de colère.  

 

- Excusez-moi Monsieur Angel d’intervenir mais c’est pour le bien de ma patiente. Quand un patient sort d’un coma aussi long que celui de votre amie avec une amnésie suite au trauma, il ou elle se raccroche à la seule personne qui peut le ou la rassurer et l’aider à recouvrer la santé. En l’occurrence Monsieur Ryo semble être la personne qu’elle souhaite avoir près d’elle pour le moment. Quelques soient les bons ou mauvais souvenirs qui lui manque, Mlle Makimura a besoin de Mr Ryo pour se sentir bien et se souvenir. Si vous souhaitez la voir guérir le plus rapidement possible, alors ne les empêchez pas de se voir.  

 

 

- Et cette amnésie est-elle permanente ? Questionne la jeune femme blonde, revenue sur ses pas, et qui les avait écoutés en silence. Sa question surprend tout le monde mais personne ne pipe mot, rive leurs yeux sur le docteur.  

 

- Peut-être pas, c’est pour cela que je veux un scanner pour mieux le déterminer. Mr Angel est-ce que je peux vous parler en privé dans mon bureau, s’il vous plaît ?  

 

- Vas-y Mick, nous on rentre à l’hôtel. J’ai appelé Doc, il est en route donc demain on pourra en savoir plus.  

 

- Merci Saeko. Pour ma part je dois rentrer ce soir, alors tu l’embrasse de ma part.  

 

Saeko lui serre l’épaule d’une main amicale avant d’emprunter le même chemin qu’avait pris Ryo auparavant. Reika et les autres sur ses talons. Mick suit Han jusqu’au bureau de celui-ci. Il l’invite à s’assoir.  

 

- Alors Docteur, de quoi vouliez-vous me parler ? dit Mick en prenant un siège face au bureau de celui-ci  

 

- Vous savez l’état de votre… femme, c’est bien ça ?commence ce dernier qui voulait s’assurer de la véracité de ses propos.  

 

- Euh, … mouais ! lance Mick gêné, pas très convainquant.  

 

 

- Êtes-vous oui ou non son mari comme vous me l’avez dit ?  

 

- Non pas exactement, si j’ai dit ça c’est pour que vous…  

 

 

- Je vois, soupire le médecin « En se disant qu’il avait failli faire une boulette » Dans ce cas, je n’ai rien à vous divulgué sur ma patient. Vous m’avez assez trompé. Je dois d’abord avoir son consentement, avant de voir dire quoique ce soit sur son état. Seule sa famille…  

 

 

- Mais nous sommes en couple, tente de le convaincre Mick, donc c’est tout comme.  

 

 

- Alors dîtes-moi pour quelle raison elle a demandé Mr Ryo au lieu de vous ?  

 

- …  

 

- Vous voyez, vous n’avez pas de réponse. Donc le sujet est clos. Je ne peux rien vous dire de plus.  

 

- Allez-vous en parler à Ryo de son état ?  

 

- Je dois d’abord avoir l’avis de la personne concernée. Je suis désolé, mais mon serment…  

 

- Laissez tomber, je comprends. Est-ce que je peux la voir avant de partir, juste quelques minutes, le supplie Mick avec les yeux larmoyant.  

 

- Entendu mais pas plus d’une minute. Si elle dort, ne la réveillez pas car elle va beaucoup dormir pendant quelques jours encore.  

 

- Je vous le promets.  

 

Mick passe environ une demi-heure avec Kaori endormie. Il l’observe longuement, tenant une main dans ses mains au creux des siennes. Et sans s’en rendre compte il se met à lui parler, plus tôt à murmurer.  

 

- Ma belle, je suis si heureux que tu sois revenu parmi nous. Pourquoi es-tu venue ici à Osaka ? Il est parti loin de toi sans se retourner il y a plusieurs mois maintenant, mais tu l’y as suivi tout de même. Il t’a tant fait souffrir et tu reviens toujours vers lui. Ah, qu’est-ce qui fait que tu tiennes autant à lui, alors que je suis là pour t’aimer comme tu le mérites. J’ai renoncé à toi une première fois à toi, en pensant que Ryo t’aimait autant que toi tu l’aimais, mais cette fois je ne ferai pas la même erreur. Kazue avait raison quand elle disait que je n’avais pas de place dans mon cœur pour une autre que toi. Je me battrai pour que tu sois mienne. J’ignore ce qui s’est passé entre vous deux, mais il t’a laissé alors qu’il m’avait promis de ne jamais le faire. Je t’ai avoué mes sentiments et mes intentions envers toi, mais tu veux du temps pour voir plus clair. Je sais que tu ne m’as rien promis mais tu as pour moi des sentiments profonds, alors je sais que je peux te rendre heureuse. Dors mon amour, je reviens demain. Je t’aime tant, Finit-il en l’embrassant sur les lèvres doucement avant de sortir.  

 

La dormeuse ouvre les yeux après son départ, caresse ses lèvres du bout des doigts. Il fallait qu’elle sache. Une adresse lui revient en mémoire. Alors malgré son état extrême de faiblesse et la détermination qu’est la sienne, elle parvient à se relever avant de s’écrouler par terre en poussant un cri de douleur. Elle aperçoit en relevant difficilement la tête un fauteuil, où elle arrive à s’y assoir. Elle appelle un taxi du téléphone dans sa chambre et discrètement quitte l’hôpital. Arrivé devant l’entrée de celui-ci, le taxi l’aide à monter avant de démarrer vers l’adresse qu’elle lui avait indiquée.  

 

 

 


Capitolo: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14


 

 

 

 

 

   Angelus City © 2001/2005

 

Angelus City || City Hunter || City Hunter Media City || Cat's Eye || Family Compo || Komorebi no moto de